Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 27 – La technique de l’Embryon spirituel

Zoum !

Dans la forêt à l’extérieur du Village des Vieux Estropiés, Qin Mu frappa de la main et le Qi vital en jaillit tel un dragon flamboyant enroulé autour de son bras. L’air devant lui s’assécha comme s’il s’était embrasé !

Qin Mu avançait tout en continuant d’asséner des coups. L’air devint de plus en plus sec, comme si dix soleils à la chaleur extrême brûlaient au-dessus du vaste désert jaune !

La technique qu’il utilisait faisait partie des compétences des poings de Vieux Ma : la Quatrième forme des Huit attaques du coup de tonnerre, Kua Fu à la poursuite du soleil.

Soudain, le déplacement de Qin Mu devint irrégulier ainsi que ses gestes. Ses mouvements rappelaient ceux d’un torrent qui se déversait dans la mer. Son Qi vital passa de l’attribut du feu à celui de l’eau. Sur son bras, la vapeur avait dessiné la silhouette d’un dragon d’eau enroulé. Ses mouvements résonnaient avec le bruit des vagues qui enflaient comme s’il était au milieu des flots.

Ses gestes changèrent à nouveau. Cette fois, ses deux mains agrippèrent le vide tandis qu’une lance de vapeur, tel un dragon gigantesque, renversait les mers et les fleuves.

Ces derniers jours, il était resté au village pour s’entraîner et utiliser le Qi pour manier l’épée. Il se concentrait sur l’amélioration de son Qi vital. Mais il était encore obligé d’observer le feu avant que son propre Qi vital n’acquière l’attribut du feu pour ensuite contrôler l’épée.

À force de pratiquer, le temps nécessaire à observer le feu ne cessait de raccourcir jusqu’au moment où Qin Mu n’y fut plus contraint. S’il parvenait à se représenter mentalement le feu de la forge, son Qi vital s’embrasait.

Mais comme la compétence du couteau Tueur de cochon de Boucher provenait de la Faction des Techniques de combat, elle ne permettait pas à Qin Mu de s’entraîner à utiliser le Qi pour manier l’épée.

À l’opposé, cultiver les Huit attaques du coup de tonnerre de Vieux Ma et les compétences de lance d’Aveugle avait donné d’excellents résultats et lui avait permis de progresser rapidement.

Désormais, lorsqu’il exécutait la Quatrième forme des Huit attaques du coup de tonnerre, Kua Fu à la poursuite du soleil, il ressemblait à un géant en pleine course dont les mains qui s’agitaient à une vitesse faramineuse faisaient exploser l’air autour de lui. Voilà comment s’exprimait la puissance de son Qi vital !

Pourtant, l’attribut du feu du Qi vital de l’Oiseau Vermillon ne libérait pas la pleine puissance des

Huit attaques du coup de tonnerre de Vieux Ma. En effet, c’est le Qi vital du Dragon Vert qui était le Qi vital le plus approprié pour cette technique.

Inversement, l’attribut de l’eau du Qi vital de la Tortue Noire libérait intégralement les compétences de lance d’Aveugle.

Après un moment, Qin Mu fit une pause et avala deux pilules de renforcement de vitalité pour régénérer son Qi vital qui s’épuisait rapidement. Il réfléchit ensuite à ce qui lui manquait quand il l’utilisait.

Au début, une seule pilule de renforcement de vitalité le mettait en transe. Mais depuis l’éveil de son embryon spirituel, deux pilules de renforcement de vitalité ne lui faisaient plus grand-chose.

« Est-ce que le singe démon pourrait prendre une pilule de renforcement de vitalité ? Je ne crois pas puisque grand-père Apothicaire m’a dit que les pilules de renforcement de vitalité contenaient les quatre attributs. Ceux qui n’ont pas le Corps impérial risqueraient d’être empoisonnés s’ils en prenaient. Un de ces jours, je préparerai un chaudron de pilules de renforcement de vitalité pour le singe démon. »

L’émotion étreint Qin Mu au souvenir du géant avec lequel il s’était battu. Il n’était pas retourné le voir et ne savait pas comment cette créature étrange avait cultivé la technique des Trois élixirs du Corps impérial.

Il se leva et courut en direction du territoire du singe démon. Après tout, il n’était qu’un adolescent et ses seuls amis étaient les anciens du village. Lui et le singe démon n’étaient finalement ni ennemis ni alliés. Il s’inquiétait pour lui car il ne l’avait pas revu depuis plusieurs jours.

Qin Mu arriva rapidement à proximité de la vallée montagneuse où vivait le singe démon. Soudain, une silhouette de la taille d’une petite montagne s’éleva dans la forêt. C’était lui.

Au cours des quelques jours passés loin du singe démon, ce dernier était devenu encore plus majestueux. Particulièrement heureux de revoir Qin Mu, il se martela la poitrine, invitant par là-même le garçon à sauter sur son épaule.

Qin Mu s’élança et prit place sur l’épaule du singe démon. Celui-ci se mit à courir tellement vite qu’il paraissait voler pour l’amener au plus profond de la vallée.

C’était la première fois que Qin Mu entrait dans le repaire du singe démon. Partout où il portait son regard, il voyait des cerfs sauvages, des chevaux. Il y avait même des cerfs porte-musc et des chevreuils idiots. Il y avait des ruines anciennes entourées de clôtures qui ne tenaient plus debout et des murs délabrés.

Le singe démon vivait dans un palais à moitié effondré. Devant, il y avait une statue de pierre en mauvais état représentant un être mi-homme mi-bête. Qin Mu ouvrit ses yeux divins. Ce qu’il vit alors le stupéfia.

Cette statue de pierre ressemblait aux statues du Village des Vieux Estropiés. Grâce à ses yeux divins, il se rendit compte que la grâce de la statue de pierre était pareille à celle d’un dieu bestial indomptable et maléfique duquel s’élevaient des flammes !

Ainsi donc c’est sur cette statue que le singe démon comptait pour résister contre l’invasion des ténèbres la nuit et pour le protéger.

« Quelle élégance. Est-ce que c’est un dieu qui a sculpté cette statue pour un autre dieu ? »

Qin Mu sauta de l’épaule du singe démon et un chevreuil idiot s’approcha de lui pour renifler sa chemise dont il se mit à machouiller un pan.

Le singe démon attrapa le chevreuil et le posa délicatement sur le côté. Il agita ensuite les mains pour que Qin Mu le rattrape.

Il était le souverain de cette vallée et son gardien. Il y protégeait les animaux et se montrait sans pitié face aux intrus.

Qin Mu le suivit dans le palais et fronça les sourcils. Il pouvait sentir l’odeur des bêtes sauvages tout autour ainsi que les effluves de celles qui venaient s’abriter chaque nuit pour éviter l’obscurité.

Le singe démon lui indiqua un mur : « Regarde, petite larve ! »

Qin Mu leva la tête et regarda les peintures murales abîmées sur les murs du palais. Les peintures étaient tachetées et cloquaient par endroits. Parfois les couleurs avaient disparu et seules quelques représentations étaient encore complètes.

Ces peintures murales représentaient un homme en pleine cultivation de Qi. Les flèches à l’intérieur de son corps montraient le flux du Qi vital.

Qin Mu observa la représentation en détail et son cœur se serra. Il contemplait le chemin du Qi vital de la technique des Trois élixirs du Corps impérial !

Le singe démon avait dû s’entraîner à pratiquer la technique des Trois élixirs du Corps impérial et avait emmené Qin Mu jusqu’ici car elle lui avait parue similaire aux peintures murales !

Cependant, Qin Mu découvrit rapidement plusieurs différences. La première image dépeignait bien le diagramme de la technique des Trois élixirs du Corps impérial, mais pas la deuxième. Même si elle se référait toujours à la technique des Trois élixirs du Corps impérial, elle était un peu plus complexe.

La voie suivie sur la seconde image pénétrait dans le Trésor divin de l’Embryon spirituel entre les sourcils !

La troisième image révélait le Qi vital entré dans le Trésor divin de l’Embryon spirituel. On y voyait la voie suivie par le Qi vital dans le Trésor divin de l’Embryon spirituel, mais au lieu d’être inhalé et expiré directement par l’embryon spirituel, le Qi vital formait une marque de Qi vital mystique sous les pieds de l’embryon spirituel.

Cette marque était extrêmement complexe, beaucoup plus complexe que la marque de l’apparition de la Grande Ourse céleste qu’Aveugle lui avait apprise. Qin Mu l’observa minutieusement. Il la mémorisa en utilisant son Qi vital pour la recopier sous les pieds de son embryon spirituel.

À peine l’avait-il achevée que son corps se mit à trembler de manière incontrôlable. Il sentit alors une étrange connexion entre lui et son embryon spirituel !

À chaque fois qu’il inspirait, son embryon spirituel inspirait également. Lorsqu’il faisait un geste, son embryon spirituel reproduisait le même geste et s’il exécutait la technique des Trois élixirs du Corps impérial, son embryon spirituel l’exécutait aussi !

D’abord abasourdi, Qin Mu laissa ensuite éclater sa joie : « Alors ça veut dire qu’il y a deux moi en train de cultiver ? »

Cependant, il se rendit rapidement compte qu’exécuter la technique des Trois élixirs du Corps impérial avec son embryon spirituel ne permettait pas à la culture de son Qi vital de s’accumuler. Au lieu de cela, il avait plutôt amélioré son Qi vital.

Tout en évoluant à travers la marque sous les pieds de son embryon spirituel, son Qi vital absorbait les rayons dorés de la mer dorée avant d’entrer dans le corps de l’embryon spirituel. Une fois expiré, après avoir fusionné avec les rayons dorés, le Qi vital était encore plus pur et résistant.

Son embryon spirituel absorbait déjà les rayons dorés avant cela, mais pas aussi rapidement qu’en traversant la marque comme sur la troisième image.

« Est-ce que cela pourrait être la technique du Royaume de l’Embryon spirituel pour la technique des Trois élixirs du Corps impérial ? »

Le cœur de Qin Mu s’emballa. Le chef du village avait dit qu’il ne connaissait pas ces techniques du Corps impérial et jamais il n’aurait imaginé trouver la technique du Corps impérial pour le royaume de l’Embryon spirituel ici !

Il regarda la quatrième image et fronça légèrement les sourcils. La peinture était écaillée et il n’en restait que la moitié. Elle représentait sûrement la technique pour le Royaume des cinq éléments.

La peinture était couverte de griffures. Elle avait dû être abîmée par les animaux qui vivaient là.

La cinquième image était également très endommagée et il manquait la moitié de la sixième. Les autres étaient tellement détériorées qu’il était tout simplement impossible de les identifier.

« Vu l’état du palais, je me demande combien de temps ces peintures vont encore durer. »

Qin Mu soupira, inquiet. Les peintures murales qui étaient encore lisibles avaient déjà beaucoup souffert. Il mémorisa la deuxième et la troisième image. Ce n’est qu’après se les être représentées mentalement qu’il se sentit mieux.

Même si les peintures murales du palais disparaissaient toutes, il pourrait les transmettre au prochain ‘Corps impérial’ !

Les murs du palais ne comptaient plus beaucoup de peintures. En plus de la technique des Trois élixirs du Corps impérial, il en restait une autre plus complète.

Elle représentait une carte. En la regardant de près, Qin Mu reconnut le fleuve des Eaux déferlantes. Son cœur se mit à battre la chamade : « Ce serait la carte des Grandes Ruines ? »

Il remonta le long du fleuve des Eaux déferlantes et trouva enfin l’emplacement du Village des Vieux Estropiés après avoir suivi plusieurs bras du fleuve.

« Hein ? Pourquoi y-a-t’il un dragon dessiné ici ? »

Plusieurs dizaines de kilomètres en amont du Village des Vieux Estropiés, il pouvait voir la silhouette déroutante d’un dragon sur la carte.

« Roi-dragon du fleuve des Eaux déferlantes ! »

Qin Mu sursauta. Il n’avait aucune idée de la signification de ces mots.

Mais cela n’était pas le seul lieu étrange qui figurait sur cette carte. D’autres endroits curieux y étaient dessinés, comme ce puits, situé à seize kilomètres du Village des Vieux Estropiés. D’autres mots étaient inscrits à côté du puits, Roi-dragon du Puits des cieux.

On pouvait aussi lire Roi-dragon aux yeux océan à côté d’un autre puits.

Sur la carte des Grandes Ruines, bien plus loin, il vit également la représentation d’un navire et sur ce navire était dessiné un soleil. Non loin de ce vaisseau, il vit un lieu nommé Puits du soleil. À une distance très éloignée de ce navire au soleil, il y avait un navire à côté duquel figurait la lune. Et à côté de ce vaisseau à la lune, un autre endroit mystérieux, appelé Puits de la Lune, était dessiné.

Qin Mu observa la carte mais ne put trouver l’ancien temple au centre du fleuve dans lequel Madame Wu était retenue prisonnière. Il ne voyait pas non plus la Ville du Dragon frontalier, pourtant à moins de deux cents kilomètres en aval.

« Cette carte… Est-ce qu’elle pourrait représenter la région avant la catastrophe des Grandes Ruines ? »

Il continua de la parcourir et soudain son cœur bondit lorsqu’il découvrit les ruines dans lesquelles il s’était caché pour se protéger des ténèbres. Toutefois ce qu’il voyait sur la carte ne ressemblait pas à des ruines. Le nom inscrit était Col de la déesse !

« Ce que j’ai devant les yeux, c’est la carte d’avant la catastrophe des Grandes Ruines ! »

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 26 – De l’épaisseur d’un bras Menu Chapitre 28 – L’ombre sur le mur