L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.11 / Chapitre 08 : Invitation d’une grande gentillesse

Il veut m’aider ? Cela ne peut pas être aussi simple. Je commence à me méfier. « Je n’ai pas besoin d’aide car personne ne peut m’aider dans mes affaires. »

Ke Er Lan Di répond : « Avec l’érudition magique profonde du frère, si ce n’est qu’une petite ville, ça dévaluera définitivement vos capacités. Je suis Ke Er Lan Di. Actuellement responsable de beaucoup de tâches dans l’armée. Si vous le souhaitez, je peux vous garantir de pouvoir rejoindre l’armée. Nous pouvons travailler côte à côte et devenir célèbres. »

Je suis stupéfait et je trouve cette situation exceptionnellement drôle. Je n’ai jamais pensé qu’il essayerait de me recruter pour rejoindre l’armée. Voyant qu’il n’a aucune mauvaise intention, je me détends : « Vous voulez que je rejoigne l’armée ? Quelle position allez-vous me donner ? »

Une trace de bonheur apparaît dans ses yeux. « Je suis le vice-capitaine du Seigneur Feng Hao. Vous devez le connaître, n’est-ce pas ? »

– « Bien sûr, il est le grand Marshall du Royaume de Dalu. »

Ke Er Lan Di réplique, surpris : « Il l’était, mais en ce moment en raison de quelques changements à la Forteresse Ström, il a déjà démissionné de son poste, a été rétrogradé et est chargé de commander la deuxième ligne défensive. »

Je dis. « Il y aura sûrement un jour où il retrouvera son prestige. » Je ne dis pas cela pour lui faire plaisir, mais Feng Hao a démissionné pour assumer les responsabilités du Royaume de Dalu. Je crois que le royaume pensera à un moyen de lui rendre sa position dans un court laps de temps.

Ke Er Lan Di répond : « Espérons que ce sera le cas. Cependant, même si le Seigneur a été envoyé sur le deuxième front, ses paroles doivent toujours avoir du poids en raison de sa position au service du Royaume pendant tant d’années. A l’heure où je parle, ce qui manque à l’armée, ce sont les mages, en particulier les mages de haut niveau. Si vous deviez rejoindre l’armée, vous seriez mon bras droit. Nous attaquerons sans retenue lorsque nous combattrons nos ennemis. »

L’aide du vice-capitaine ? Cette position n’est pas faible. Il semble qu’il a vraiment besoin de mages, comme un homme ayant besoin d’eau dans un désert. Je dis calmement, « Seigneur Ke Er Lan Di, nous ne nous sommes rencontrés qu’aujourd’hui. Comment pouvez-vous être si sûr de ma personnalité ? Est-ce que cela ne vous dérangerait pas qu’une personne ayant un mauvais caractère soit à vos côtés? »

Il sourit. « Etant donné que vous dites ça, cela prouve que vous n’êtes pas ce genre de personne. Allons-y! Je vais vous offrir un verre. Nous continuerons à discuter en buvant. »

Je hoche la tête et le suis à l’auberge. Ke Er Lan Di commande de la nourriture et un vin cher, produit dans le Royaume de Dalu. Il remplit personnellement le vin dans une coupe d’émeraude verte. « S’il vous plaît essayez ça. Vous devez être du Royaume d’Aixia, à en juger par votre accent. Vous ne devez pas avoir essayé les meilleurs vins d’ici. S’il vous plaît goûtez-y. C’est vraiment unique. »

C’est vraiment une personne attentive, car il remarque les plus beaux détails. Je soulève la coupe de vin. Le parfum du vin rouge teinté dans la coupe d’émeraude me détend. « C’est un bon vin! » Je prends une gorgée, et le vin légèrement aigre et amer coule dans ma gorge. Au début, je fais la grimace, mais une fois le vin dans ma gorge, il devient soudainement doux. Tout comme le sentiment qui surgit de mon cœur. Mon corps se réchauffe, ses pores s’ouvrent, me mettant immédiatement à l’aise. Je ne peux m’empêcher de louer ce vin à nouveau, « C’est du bon vin! »

Il boit également. « Bien que ce vin ne soit pas de qualité supérieure, il n’est pas mauvais. Je n’ai jamais eu l’occasion de voir votre apparence. Puis-je… »

Je secoue ma tête. « J’ai été esquinté durant ma jeunesse. C’est mieux que vous ne me voyez pas. J’ai peur de vous effrayer. »

Il dit, étonné, « Pourquoi le serais-je ? Je ne juge pas par l’apparence des gens. »

Je ne veux pas être démasqué. Même s’il est le vice-capitaine du Marshall Feng Hao, il aurait pu me voir à la forteresse Ström. Je l’interromps, « Qu’avez-vous l’intention de faire ? »

Ke Er Lan Di déclare : « Je prévois de placer les troupes de la forteresse Ström en préparation de l’attente du nouveau Marshall. Le Marshall Feng Hao m’a déjà ordonné de retourner en ville pour rassembler des rations alors j’ai raté le bon spectacle. J’ai entendu dire que lorsque les trois royaumes humains et l’alliance Démon-Bête se préparaient à se réconcilier, l’empereur Ke Zha du royaume d’Aixia a soudainement changé d’avis et a voulu attaquer les troupes de l’alliance. Son action a immédiatement dérangé des Envoyés de Dieu. Ils ont créé un gouffre d’un kilomètre sur la plaine en face du fort, en utilisant une puissance inconnue. Cette scène a dû être étonnante. C’est dommage que je n’ai pas eu l’occasion de voir ça. » Il exprime son regret d’avoir manqué cela. Après un moment, il continue à dire : « Mon frère, vous ne devez pas être trop vieux, à en juger par votre voix. Pourquoi ne pas rejoindre l’armée ? »

– « Je n’envisage pas pour le moment de rejoindre l’armée. Mon objectif est maintenant d’aller jeter un œil à la Forteresse, c’est-à-dire que je veux admirer le gouffre dont vous avez parlé. »

Ke Er Lan Di fronce les sourcils alors que je refuse son offre, mais sachant que je compte aller à la forteresse Ström, il me dit immédiatement : « Allons-y ensemble. De plus, la distance jusqu’à la forteresse n’est pas trop grande. Nous y serons dans quelques jours à cheval. »

Le voyant sincère, je ne veux pas le rejeter. Mais si je pouvais voler, avec tout mon potentiel, je pourrais l’atteindre en un jour. Je me demande si je dois dire oui.

Ke Er Lan Di me voit hésiter alors il ajoute rapidement. « Si vous venez avec nous, vous aurez vraiment moins de problèmes. Vous devez savoir que la forteresse est en cours de réparation, donc les gens ordinaires ne peuvent pas y entrer. Avec mon laissez-passer, si vous venez avec nous, entrer dans la ville sera beaucoup plus facile. »

Ses mots n’ont pas beaucoup d’effet car mon but n’est pas d’être à l’intérieur de la forteresse Ström, et je pourrais simplement voler jusque là-bas. Oublions-ça, puisque ça ne prendra pas beaucoup de temps, j’irais juste avec lui à cheval. J’ai toujours chevauché Xiao Jin dans le ciel. Je n’ai pas monté à cheval depuis ma jeunesse. Ce serait bien d’essayer.

– « D’accord, je vais devoir vous déranger alors. »



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.11 / Chapitre 07 : Murmures Menu Vol.11 / Chapitre 09 : Partir en voyage