L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.11 / Chapitre 09 : Partir en voyage

Ke Er Lan Di rit. « Qu’est-ce que vous dites ? C’est ma chance de pouvoir vous inviter, un grand mage, à nous accompagner dans ce voyage. C’est réglé alors. Vous n’avez qu’à m’attendre ici. Je vais préparer mes affaires maintenant. Dans un moment, je viendrai vous chercher. » Il avale le reste de son verre et se retourne pour sortir.

On dirait que mon identité n’est pas indispensable pour être aimé des autres. Je vais le laisser simplement rassembler ses troupes. Ce vin n’est vraiment pas mauvais. Comme il ne l’a pas fini, je pense que je devrais l’aider. J’attrape la bouteille et j’en bois sans ménagement. N’étant pas de bonne humeur auparavant, je ne suis pas rassasié. Les quelques plats qu’il a commandés sont les plats les plus chers sur le menu ici. Je pourrais juste prendre un autre repas. Mu Zi et moi avons des estomacs comme des puits sans fond, alors je pourrais continuer à manger, ces quelques plats n’étant rien pour moi. Je mange la plupart des délices sur la table en un coup de vent. Cet homme, Ke Er Lan Di, est parti si vite qu’il n’a pas encore payé la facture. Serait-ce que je devrais payer pour cela? Il semble que je ne puisse qu’attendre son retour. Je prie pour qu’il revienne car je n’ai vraiment pas apporté beaucoup d’argent en raison de mon départ à la hâte. Le coût global du tout, vin et nourriture, doit être élevé. Le goût du vin n’est pas mauvais, mais la coupe n’est pas idéale. J’ai entendu dire par le Professeur Di que quand on boit du vin, cela dépend du contenant.

Heureusement, j’entends clairement les sabots d’un cheval. Ça doit être la douzaine de cavaliers de Ke Er Lan Di.

Comme prévu, mon jugement est juste. Les chevaux s’arrêtent à l’entrée de l’auberge. Ke Er Lan Di revient enthousiaste.

– « Mon Frère, nous pouvons y aller maintenant. Oh! Oui, je ne vous ai pas demandé votre nom. »

Etonné, je ne peux pas lui dire la vérité. « Mon Seigneur, Appelez-moi juste Dix-huit, car c’est ainsi que mes amis m’appellent. » Je me souviens alors du temps passé à couper du bois de chauffage au Palais Royal de la race des Démons.

Ke Er Lan Di ne demande pas davantage. « Frère 18, allons-y maintenant. »

Je regarde la nourriture restante et la bouteille de vin rouge vide sur la table. « Seigneur Ke Er, vous m’avez dit que vous m’offriez ce repas. » Je ne me soucie pas de ma dignité à un tel moment.

– « Oui, c’est vrai. Mes excuses d’avoir oublié cela. Patron, réglons la facture. »

Ke Er payant la facture, je pousse un soupir de soulagement. C’est une faveur que je lui dois. J’attrape le bâton de Sukrad enveloppé d’un tissu et je le suis. Ses subordonnés attendent là. Il y a deux chevaux sans cavalier, l’un doit être pour lui et l’autre pour moi.

– « Dix-huit, s’il vous plaît, voici votre monture. » Ke Er Lan Di tire poliment un grand cheval blanc devant moi. Les hommes sous ses ordres me regardent curieux. La bruine à l’extérieur s’est déjà arrêtée, mais le ciel est encore sombre. Ça fait longtemps que je ne suis pas monté à cheval. Je ne sais pas si ce cheval me traitera bien.

Ke Er Lan Di semble savoir à quoi je pense, il sourit et me dit : « Rassurez-vous, dix-huit. Je sais que vous êtes un mage alors j’ai choisi un cheval relativement bon. Avez-vous besoin de mon aide pour monter ? »

Je secoue la tête, quand j’étais au Royaume de Xiuda, j’ai reçu l’entraînement acharné du Professeur Wen. J’ai toujours un bon physique. J’attrape la selle et l’étrier pour m’asseoir sur le cheval. Il est de bonne humeur, comme l’a dit Ke Er Lan Di. Aucune résistance quand je m’assis sur son dos. Je commence à apprécier la sensation de monter à cheval.

– « Frère 18, je vous fais les présentations. Ce sont mes frères. Ils ont tout du moins un titre de cavalier »

Je sonde le groupe de cavaliers, il y en a 18, à l’exception de Ke Er Lan Di. Ils ont tous l’air froid, recueillis, avec une expression sévère. Ils cachent leurs émotions. Leur pouvoir n’est pas faible, à en juger par l’aura émanant de leurs corps. Ils sont proches du rang de Chevalier Céleste. Il semble que Ke Er Lan Di ne soit pas simple étant donné que ses subordonnés sont tous des experts. Je m’incline devant la foule. « C’est un plaisir de vous rencontrer tous. J’ai dix-huit ans. S’il vous plaît, prenez soin de moi. »

Ke Er Lan Di dit : « Très bien, allons-y. » Il fait demi-tour pour sortir de la ville. Je veux mettre mon cheval en mouvement et je le suis. Il est dommage qu’il ne m’écoute pas vraiment. Il bouge, oui, mais très lentement. Heureusement, Ke Er Kan Di et la troupe n’avancent pas trop vite. Après m’être un peu ajusté, je tolère avec force grâce à mon talent.

Ke Er Lan Di et moi sommes à l’avant de la colonne. Il me dit souvent des choses intéressantes qui se passent dans l’armée. Il semble qu’il soit extrêmement connu dans le royaume de Dalu. Il a rejoint l’armée quand il avait quatorze ans et a progressé lentement de par ses contributions pour atteindre sa position actuelle. Ce n’est pas de la chance. Il a 26 ans, alors il est beaucoup plus âgé que moi. Mais le temps n’a pas marqué son visage.

– « Frère 18, je ne sais pas quelle magie vous pratiquez ? »

– « J’apprends la magie de la lumière et j’ai étudié à l’Académie de Magie de Senke. » Cette académie est la plus grande académie de la ville de Senke, qui se trouve à côté de chez moi. Elle est vraiment bien connue dans le Royaume d’Aixia, mais elle n’est toujours pas comparable à l’Académie Royale de Magie.

Ke Er Lan Di ne doute pas de mes paroles. « Puis-je vous demander quel est votre niveau actuel et votre domaine ? »

– « Je ne suis pas trop sûr. Ce doit être Érudit en Magie comme vous avez dit. »

– « La magie de la lumière est-elle difficile à apprendre ? J’ai entendu dire que la magie de la lumière élémentaire n’a pas beaucoup de pouvoir offensif. »

Je ne peux m’empêcher alors de penser à la raison pour laquelle j’ai choisi d’apprendre la magie de la lumière. Le moi d’avant ne s’attendait jamais à ce que j’atteigne un tel progrès aujourd’hui. (Soupir!) Peut-être est-ce la destiné.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.11 / Chapitre 08 : Invitation d’une grande gentillesse Menu Vol.11 / Chapitre 10 : Sinistres nuages dans la nuit sombre