L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.11 / Chapitre 06 : Accès refusé à la ville

ײJe ne sais pas pourquoi j’éternue soudainement. Peut-être parce que Mu Zi me manque.ײ

Après avoir quitté le domaine des Protecteurs de Dieu, la chaîne de montagnes est derrière moi et je voyage déjà depuis quelques heures. Mon objectif actuel est de retourner à la Forteresse Ström. Je suis le seul à connaître la position exacte de l’héritage du Dieu Rayonnant, alors je ne m’inquiète pas s’ils me rattrapent.

Le soleil est haut et le ciel est sans nuages, alors je choisi de voler, afin de trouver le Canyon Déchiré de Dieu. Depuis mon départ, je suis pressé d’obtenir l’héritage pour revenir le plus vite possible. Je pense d’abord à utiliser un sort de téléportation longue distance car cela me permettrait d’atteindre la cible en étant plus précis parce que mon pouvoir a augmenté. Cependant, après y avoir réfléchi un moment, j’abandonne ce plan. Si je dois échouer, qui sait où je finirais ? Cela pourrait se retourner contre moi et prendre plus de temps pour me rendre à la forteresse. Même si ma vitesse de vol n’a rien de comparable avec ce sort, elle est encore considérablement rapide.

Le Dieu Roi m’a déjà mentionné que le Canyon se trouvait à l’ouest de la frontière, entre les Humains et les Démons, ce qui veut dire la partie avant de la Forteresse Ström. Je n’ai besoin que de chercher l’ouest.

Je maintiens mon vol pendant une journée entière. Le soleil passe sur moi alors que le monde tourne, vers l’ouest. Le soleil commence à se coucher et le ciel s’assombrit progressivement. La consommation d’énergie dans mon corps, pendant le long vol, est extrême. De plus, je n’ai pas mangé de toute la journée, alors il m’est difficile de supporter le voyage, même en utilisant mon pouvoir de fusion. La faiblesse et l’épuisement ne cessent de miner mon corps.

La fatigue aidant, j’aperçois soudainement un morceau de terre devant moi, brillamment éclairé. J’active les pouvoirs de fusion dans mes yeux. C’est une ville. Le Royaume de Dalu est le royaume le plus proche de la Forteresse, donc ce doit être lui. Comme je suis fatigué, je décide de me reposer dans la ville. Je sors alors le bâton de Sukrad enveloppé de ma poche dimensionnelle, et une toute nouvelle robe de mage blanche. Je descends prudemment après avoir enfilé la robe et utilise un sort de téléportation à courte distance pour pénétrer la forêt à côté de l’entrée.

Après vérification, personne n’est là, je mets la capuche de ma robe et marche vers la ville la tête baissée.

Je m’approche rapidement, mais j’entends quelqu’un crier : « L’entrée se ferme! L’entrée se ferme! »

Je suis abasourdi en levant la tête vers l’entrée. Je vois que deux gardes referment la porte. Au-dessus de celle-ci est inscrit Cité de Myriad Sugars. Je ne peux pas être aussi malchanceux, n’est-ce pas ? Si je l’avais su plus tôt, je me serais simplement téléporté directement dans la cité.

– « Attendez! Attendez un instant! Officiers, s’il vous plaît laissez-moi entrer. » En disant cela, je me dirige vers la ville.

– « Arrêtez! Vous ne voyez pas que l’entrée est fermée ? » Un soldat m’arrête pendant qu’il me scrute.

Je m’empresse de dire : « Messieurs les officiers, je viens de loin et je suis vraiment trop épuisé pour continuer. S’il vous plaît, laissez-moi entrer. »

Cet officier me regarde. « Nous avons une règle ici, que personne ne peut entrer après le couvre-feu. Même s’il s’agit de l’Empereur, nous ne permettrons pas non plus son entrée. Allez! Allez! Allez! Allez-vous-en! Si vous voulez vraiment entrer en ville, il vous suffit d’attendre demain matin. »

Je fais la grimace et m’énerve, mon ton devient de plus en plus lourd. « Vous, le Royaume de Dalu, aussi connu sous le nom de Royaume pacifique, êtes si déraisonnable! »

Ce soldat qui semble pressé d’entrer fume après avoir entendu mes paroles. « Nous faisons juste notre travail. Qu’est-ce qui est si déraisonnable ? Partez rapidement ! Nous fermons la porte. » Il tend alors la main pour me repousser. Je ne veux pas me chamailler avec une telle personne alors je me déporte sur le côté en un éclair en esquivant sa main. Je me retourne pour me reculer. S’ils ne me permettent pas d’entrer, je vais juste passer par-dessus les murs.

Au moment de me retourner, j’entends un bruit distinct de chevaux galopant. Je peux me rendre compte que c’est une bonne race à en juger par leur vitesse. Leur objectif est la cité de Myriad Sugars. Je fais donc une petite téléportation sur le côté, afin de m’écarter.

Le galop des chevaux est plus clair au bout d’un moment. Quelques dizaines de cavaliers galopent. Je concentre mon attention sur eux. Le chef est imposant, sa taille est semblable à la mienne, en revanche il est beaucoup plus solide et il porte une armure d’argent. Il est plutôt beau avec un nez droit et une mâchoire carrée. Il a le même âge que moi. Il a l’air anxieux et ne cesse de presser son cheval de guerre, il porte une lance d’argent dans le dos. Ceux qui le suivent doivent être à ses ordres.

Ils passent devant moi comme des éclairs, se dirigeant vers l’entrée de la ville. Cependant, la porte est déjà fermée.

La technique d’équitation de ces jeunes en armure est bonne. Voyant l’entrée fermée, il tire violemment sur les rênes du cheval pour le faire stopper. Le jeune homme arrête ses cavaliers.

– « Ouvrez la porte! » Crie-t-il.

Le soldat en surplomb de la cité baisse les yeux et crie : « Qui vient ? »

La jeunesse dit avec impatience, « Je suis le vice-capitaine du Marshall Feng Hao. J’ai des affaires officielles. Ouvrez la porte! »

Il est ײdonc aux ordres du Marshall Feng Hao. Je ne l’ai pas rencontré auparavant. Il semble y avoir beaucoup de personnes talentueuses dans le Royaume de Dalu!ײ

– « S’il vous plaît attendez un moment. »

La porte s’ouvre très vite et une petite escouade de cavalerie passe. Son chef, vêtu d’une tenue d’officier de haut rang, dit à ce jeune homme à l’armure d’argent : « Montrez-moi s’il vous plaît votre laissez-passer. »

Le jeune lui passe quelque chose. À la vue de cela, il dit immédiatement avec respect. « Donc, vous êtes le Seigneur Ke Er Lan Di. S’il vous plaît entrer rapidement. »

C’est tout bonnement injuste. Ils ne m’ont pas permis d’entrer dans la ville, mais cette personne le peut. Moi, ayant un esprit de compétition, j’utilise le passage de la cavalerie pour me téléporter derrière, puis une autre téléportation pour être le premier dans la ville.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.11 / Chapitre 05 : Hai Shui arrive Menu Vol.11 / Chapitre 07 : Murmures