L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.11 / Chapitre 05 : Hai Shui arrive

– « Mu Zi, quand tu verras cette lettre, je serai déjà loin de la base. Tu devrais comprendre pourquoi je pars. Je dois aller protéger la paix et l’harmonie du monde. Je suis désolé d’être parti sans te le dire. Je sais que tu seras blessée après avoir appris mon départ. Cependant, je veux te dire que peu importe où je suis, tu me suivras dans mon cœur. Je t’aime, Mu Zi. Vraiment. Prends soin de toi s’il te plaît. Je dois obtenir l’héritage du Dieu Rayonnant pour tout le monde, toi et le monde. Je veux que tu aides tout le monde à résister à la race des Monstres quand elle apparaîtra. Nous devrions être capables de tenir un moment avec la force de l’Escouade des Protecteurs de Dieu. Répète pour moi à Grand Frère Xiu Si qu’il est responsable de tout à la base. Je n’ai pas non plus emmené Xiao Jin avec moi car il vaut mieux qu’il reste ici pour augmenter notre force. Mu Zi, tu commences déjà à me manquer. Prends soin de toi, mon amour. Signé Zhang Gong Wei. »

Les larmes de Mu Zi coulent, mouillant la lettre. Elle dit, étourdie, « Zhang Gong, tu es si stupide! Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu devais y aller ? » Elle reste assise, hébétée, en ressentant la perte de Zhang Gong parti.

– « Hey, Mu Zi, où est Zhang Gong ? » Une voix familière approche.

Elle sort de son état de choc et se retourne, elle aperçoit Zhan Hu.

Quand il voit son visage marqué de larmes, il fronce les sourcils et demande : « Qu’est-il arrivé ? Mu Zi, est-ce que Zhang Gong t’a intimidé ? Dis-moi s’il l’a fait. Je t’aiderai à le punir. »

Mu Zi secoue la tête de toutes ses forces et ses larmes coulent à nouveau. « Grand Frère Zhan Hu, Zhang Gong … est parti. »

Zhan Hu est si effrayé et s’écrie : « Quoi ? Il est parti ? Où est-il allé ? »

Elle retient ses émotions : « Il est allé accepter l’héritage du Dieu Rayonnant. Jette un coup d’œil à ceci. » En disant cela, elle lui passe la lettre.

Zhan Hu, après l’avoir lu, fulmine. « Ce sale gamin, comment peut-il partir sans un mot ? Je ne lui pardonnerai pas quand il reviendra. »

Mu Zi dit, « Grand Frère Zhan Hu, s’il te plaît ne le blâme pas. Je comprends ses intentions. Il l’a fait en craignant que tout le monde serait extrêmement inquiet. De plus, il est déjà parti donc il est trop tard pour dire quoi que ce soit maintenant. »

Zhan Hu se gratte la tête. « Nous ne savons pas non plus quand il reviendra. (Soupir)… il est vraiment… Oublions ça, n’en parlons pas. Je suis venu le trouver parce qu’une jolie fille est dehors et le cherche. Nous l’avons attrapée, elle est mage. Son pouvoir n’est pas mauvais, son nom est quelque chose comme Hai… Hai… »

– « Hai Shui ?! »

– « Oui! Oui! Elle s’appelle Hai Shui. Est-ce que tu la connais ? »

Mu Zi hoche la tête. « Grand Frère Zhan Hu, je vais avec toi la voir. » Ils se précipitent hors de la chambre de Zhang Gong. Ils traversent la colline du Domaine des Protecteurs de Dieu jusqu’au poste de garde tenu par quelques soldats.

Mu Zi reconnaît de loin la robe bleue de mage de Hai Shui. Même si elle est encore belle, elle a beaucoup changé. Son petit visage est complètement blanc, dépourvu de sang. La robe sur son corps est en lambeaux. Elle est épuisée alors qu’elle attend anxieusement. Elle semble avoir beaucoup souffert pendant son voyage!

Mu Zi flotte au dessus d’elle. « Hai Shui! »

Les yeux de Hai Shui s’illuminent et bondissent rapidement vers Mu Zi après qu’elle l’ait reconnue. « Sœur Mu Zi, je vous ai enfin trouvé les gars. La recherche était si difficile! »

Mu Zi embrasse le corps de Hai Shui et lui caresse les cheveux. Elle la console, « Ne pleure pas, Hai Shui. Pourquoi es-tu venue ? »

Elle utilise ses manches pour essuyer ses larmes. « Ma Ke m’a donné des nouvelles de Zhang Gong quand il est revenu en ville. J’ai été presque irrité en lisant sa lettre. Que croit-il que je sois ? Se pourrait-il que mon cœur change parce qu’il a changé ? J’ai déjà juré il y a longtemps de cela qu’il sera le parfait Grand Frère Zhang Gong dans mon cœur, peu importe les changements qui se sont produits.  Ma Ke m’a dit qu’il serait dans cette chaîne de montagnes, alors je me suis précipité après avoir lu la lettre. »

Le corps de Mu Zi frissonne en comprenant le désir profond qui remplit les yeux de Hai Shui. Une fille quitte soudainement sa patrie pour se rendre dans un endroit aussi reculé, pour Zhang Gong. ײZhang Gong! Zhang Gong! On dirait que les sentiments de Hai Shui ne sont pas inférieurs aux miens.ײ

– « Sœur Hai Shui, as-tu informé ta famille quand tu es partie ? »

Le joli visage de Hai Shui rougit, et voilà qu’elle chuchote : « Je… je me suis faufilé. Ton endroit est vraiment difficile à trouver. Il m’a fallu deux jours pour entrer dans cette chaîne de montagnes. Je suis finalement parvenu ici après beaucoup de difficultés, mais ils m’ont gêné. » En disant cela, elle jette un regard furieux aux gardes.

Mu Zi sourit. « Ne les blâme pas parce qu’ils font juste leur travail. Ma sœur, tu as vraiment souffert. Allons dans ma chambre pour nous reposer un moment. »

Hai Shui hésite un peu avant de regarder Mu Zi. Elle bégaye, « Grande sœur Mu Zi, où est Grand Frère Zhang Gong ? Pourquoi n’est-il pas venu me recevoir ? Se pourrait… Se pourrait-il qu’il ne veuille pas me rencontrer ? » Les yeux de Hai Shui rougissent de nouveau.

Mu Zi répond. « Comment cela pourrait-il être ? S’il savait que tu étais venu, il serait certainement le premier à te saluer. Cependant, il vient de partir. Regarde ceci. » Mu Zi lui met la lettre dans la main.

Hai Shui est surprise après avoir lu le contenu de la lettre et dit : « Je ne m’attendais pas à le manquer après avoir voyagé si loin. » Son corps s’affaisse et tombe par terre. Mu Zi l’aide rapidement.

Zhan Hu bondit. « Que lui est-il arrivé ? Que se passe-t-il ? »

Mu Zi vérifie son état en détail. Elle soupire finalement après un long moment. « Sœur Hai Shui a toujours aimé Zhang Gong. Tu devrais demander à ton bon frère les détails à l’avenir. Il n’y a rien de mal avec Sœur Hai Shui. Elle vient de s’effondrer par trop d’épuisement accumulé, du froid et du chagrin. Grand Frère Zhan Hu, retournons à la base. Elle ira mieux après s’être reposée un moment. »

Mu Zi soupire intérieurement en portant Hai Shui. ײZhang Gong! Zhang Gong! Tu as vraiment choisi le bon moment pour partir!ײ



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.11 / Chapitre 04 : S’éloigner Menu Vol.11 / Chapitre 06 : Accès refusé à la ville