La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 90 : La salle d’examen

– « Mais… »

Que vous me draguiez, je le tolère! Vos divagations, à la rigueur je les tolère aussi… Néanmoins, pour vous attirer mes faveurs, vous devriez au moins faire semblant d’être instruit! Vous prétendez vouloir devenir un apprenti apothicaire, pourtant vous ignorez les contenus de base de l’examen ni ne savez quels livres lire… Comment osez-vous crier cela sur les toits ?

La voyant respirer intensément comme une folle, Zhang Xuan se sentit un peu indigné et découragé :

– « Pourquoi ? Vous ne savez pas non plus ? Fort bien, je vais demander à quelqu’un d’autre alors! »

Qu’est-ce qui ne va pas chez cette fille ?  Si vous le savez, renseignez-moi. Pourquoi avez-vous besoin de faire une crise pour un rien ?

Wen Xue le trouvait culotté, mais elle contenu son emportement pour lui donner quelques explications :

– « Pour devenir apprenti apothicaire, vous devez connaître les propriétés médicinales de plus de cent milles herbes, ainsi que l’histoire des apothicaires… »

Le métier d’apothicaire nécessitait des connaissances pointues spécifiques! Si vous ne pouviez pas identifier ou différentier les herbes, comment pouviez-vous forger des pilules ?

Le continent était vaste et sans limites. On y trouvait un nombre incalculable d’herbes médicinales, et même si une centaine de millier pouvait sembler énorme, cela ne représentait que les herbes de bases! Les apothicaires eux-mêmes avaient des difficultés à en identifier certaines, alors ne parlons pas des apprentis…

– « Oh il n’y a que ça ? Ce sera facile alors! Où puis-je trouver des livres parlant de ce sujet ? Je vais y jeter un œil dès maintenant! » Après avoir écouté son  explication, le professeur Zhang fut étonné d’une telle simplicité.

Tant qu’il y avait des livres, la Bibliothèque de la Voie Céleste pouvait les compiler dans sa tête et stocker l’information dans son cerveau comme s’il s’agissait de ses propres connaissances! C’était une capacité beaucoup plus incroyable que la mémoire photographique.

S’il n’avait pas été client et elle hôtesse d’accueil, elle lui aurait déjà sauté sur le paletot! Mais de qui se moquait-il ?

– « Simple ? »

Retenir cent mille herbes médicinales était déjà une tâche rébarbative. De plus, chacune de ces herbes avait des caractéristiques et des réactions différentes lorsqu’on la mélangeait avec une autre herbe spécifique ! Même Wen Xue, qui disait avoir une bonne mémoire, était perdue dans tout ça après plusieurs années!

Ce play-boy qui ne sait que flirter ose dire que l’examen est facile! Jouez, continuez de jouer et nous verrons comment vous allez vous sortir de cette situation.

Étant parvenue à la conclusion que Zhang Xuan se vantait pour attirer son attention, la rage de la jeune fille diminua d’un cran et elle l’emmena dans la salle d’examen :

– « Il y a des livres à vendre dans la salle d’examen. Venez avec moi! »

Ils arrivèrent très vite sur les lieux. Un homme entre deux-âges se tenait assis à l’entrée de la pièce spacieuse. Il lisait un livre…

Cet homme souhaitait également devenir un apprenti apothicaire. Il persistait à apprendre depuis plus de 20 ans, mais il n’avait toujours pas réussi. Tout comme Wen Xue, il étudiait durant son travail. Il était évident que l’examen était difficile!

– « Oncle Li! » La jeune fille s’arrêta devant l’homme et le salua.

Ce dernier leva la tête et lui sourit :

– « Te voilà ? Es-tu ici pour acheter des livres ou pour l’examen ? »

– « Non ce n’est pas pour moi, c’est pour ce monsieur. Il désire passer l’examen d’apprenti apothicaire! » Elle ricanait intérieurement tout en désignant Zhang Xuan.

N’avez-vous pas dit que vous vouliez passer l’examen ? Bien, je vais vous inscrire. Voyons comment votre ignorance pourra vous sortir de là!

L’oncle Li, quelque peu surpris, regarda le professeur Zhang :

– « Vous souhaitez passer l’examen ? »

Ce type devant moi, a à peine 18-19 ans, et il veut passer l’examen ?

– « Oui! »

Zhang Xuan ne pouvait accéder au premier niveau de la bibliothèque de la Guilde des Apothicaires que s’il devenait apprenti apothicaire ! Il devait essayer.

Li lui mentionna les conditions d’inscription :

– « Les frais d’inscription sont de 2000 pièces d’or. Si vous réussissez l’examen, cette somme vous sera rendue. Par contre, si vous échouez, cet argent reviendra à la Guilde ! Ceci pour empêcher les ignorants de dépenser les ressources de cette institution! »

– « D’accord! » Zhang Xuan sortit 2000 pièces d’or et les lui donna.

Après son aventure dans la salle de vente aux enchères et son incident avec l’escroc Yang Mo, il s’était fait une petite fortune. 2000 pièces d’or ne signifiaient pas grand-chose pour lui.

Le voyant donner son argent sans la moindre hésitation, Wen Xue était certaine de ses a-priori à son sujet…

– « Comme je m’y attendais, c’est un play-boy qui a de l’argent! »

Elle et son oncle devaient travailler un sacré temps pour engranger une telle somme! Il était évident que ce Zhang Xuan faisait cela pour la draguer! Pour Wen Xue, il commettait une erreur en dépensant autant d’argent. Non seulement il n’obtiendrait pas ses faveurs, mais il serait aussi la risée de tous!

– « Hem! » L’Oncle Li prit l’argent et adressa un formulaire à Zhang Xuan, puis il dit :

– « Il se trouve qu’il y a un examen aujourd’hui, mais il ne vous reste que quatre heures! Vous devez revenir avant ce délai. »

– « Quatre heures ? »

Le voyage depuis l’académie prenait deux heures pleines. Il ne pouvait pas repartir!

– « Y a-t-il des livres pour les postulants à l’examen d’apprenti apothicaire ? Puis-je y jeter un œil ? »

– « Vous voulez réviser ? Bien sûr! Cette pièce est remplie de livres, vous pouvez librement les lire. Mais je crois que d’étudier quatre heures avant le début du concours est un peu juste, non ? »

Le professeur Zhang se retourna et aperçut une énorme collection d’ouvrages qui couvraient des dizaines d’étagères. À première vue, il y en avait plus de mille!

– « Autant ? »

La difficulté de l’examen trouvait ici sa justification. Lire tous ces livres vous menait à coup sûr à votre dernier souffle, alors s’il fallait en plus les retenir!!!

– « Je ne vais que regarder comme ça. Je n’achète rien! » Sur ce, Zhang Xuan approcha des étagères.

Wen Xue était curieuse. Elle décida de rester. Pour dire la vérité, elle en avait déjà vu des personnes sans gêne, mais une comme celle-là, jamais!

Malgré le fait qu’il ne sache rien du tout, il s’est inscrit au vu et au su de tous et il affirme en plus qu’il va étudier… N’importe qui réaliserait l’incohérence de l’affaire! Presque 1000 livres… Ça a pris une demi-journée pour tous les déplacer, alors pour les lire ? Je vais me mettre sur le côté pour vous observer et voir si vous vous la jouez toujours aussi fine. Même si je dois perdre ma journée de salaire, je veux vous voir vous ridiculiser!

Wen Xue avait l’intention d’en démordre jusqu’au bout avec lui…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 89 : La rage de Wen Xue Menu Vol.2 / Chapitre 91 : Trois séries d’examen