La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 89 : La rage de Wen Xue

Wen Xue était hôtesse d’accueil à la Guilde des Apothicaires. Son plus grand souhait était de devenir apothicaire elle-même, mais il était dommage qu’elle manque de talent! Elle avait échoué à l’examen des Apprentis de nombreuses fois!

Elle travaillait à l’accueil tout en faisant de son mieux pour étudier.

Sa profession n’était peut-être pas extraordinaire mais elle rapportait. Elle avait une commission à chaque fois qu’elle vendait une pilule! En une année de salaire, elle se faisait 6 à 7 fois plus que ses collègues.

Pourtant, en dépit de cela, elle ne voulait pas rester un seul jour de plus. Ce n’était pas à cause de la difficulté du travail, mais plutôt à cause d’elle! Elle avait à peine 20 ans, là où la jeunesse et la beauté sont des plus remarquables. De plus, ses parents lui avaient fait don d’un merveilleux visage, même s’il n’était pas non plus au top!

Être belle devrait être une bénédiction. Une femme pouvait en être fière. Mais quand on travaillait à l’accueil de la Guilde des Apothicaires, c’était tout à fait différent! Vous deviez toujours vous tenir sur la ligne de front pour recevoir les clients, d’innombrables jeunes maîtres de familles distinguées qui venaient pour bavarder avec vous ou avaient toutes sortes de demandes ridicules! Certains venaient même régulièrement pour essayer de l’attraper dans leur filet. Ce qui l’agaçait au plus haut point!

Mais en tant que vendeuse, elle n’avait pas la permission de les repousser. Si elle commettait l’erreur de le faire, ils pourraient dire qu’elle ne voulait pas leur vendre de pilules et elle aurait beaucoup de problèmes!

Maugréant dans ses dents, elle remit bien en ordre son uniforme et afficha un sourire forcé. Très vite, un jeune homme approcha :

« Espérons que je ne rencontre pas de ces mouches éhontées aujourd’hui! »

Le jeune homme ne semblait pas très vieux, probablement moins de 20 ans. Il présentait bien, avait de la délicatesse et était rayonnant.

Wen Xue prit une attitude de circonstance :

– « Monsieur, y a-t-il quelque chose dont vous avez besoin ? »

Ce jeune homme était Zhang Xuan :

– « Est-ce que vous vendez des livres ici ? Ceux qui traitent des effets des pilules qui peuvent réveiller un potentiel chez un individu! »

Comme son hôte précédent n’était jamais venu ici, il ne savait pas comment fonctionnait la Guilde, alors il était normal qu’il pose des questions.

Le sourire factice de la jeune fille s’envola soudainement :

– « Veuillez vous rendre à la librairie si vous souhaitez acheter des livres, vous êtes ici à la Guilde des Apothicaires! »

Si vous voulez m’alpaguer, vous devriez faire preuve de plus de professionnalisme, monsieur! Chercher des livres ici ? Pourquoi n’allez-vous pas acheter des chaussures au restaurant ?

– « Non, vous n’y êtes pas! Je vous demande si vous savez où trouver des livres qui traitent des effets des pilules. De tels livres ne peuvent pas se trouver dans une librairie! » Zhang Xuan ne remarqua pas le changement d’attitude de Wen Xue, aussi il réfléchit un instant et lui reposa la question…

Comme vous voulez vous rendre intéressant, je vais vous regarder parler tout seul!

Les mains sur les hanches, la jeune fille s’énervait doucement.

En voyant qu’elle demeurait silencieuse, Zhang Xuan pensa qu’elle n’avait pas compris, donc il poursuivit son explication :

– « Vraiment, je cherche à obtenir des pilules qui réveillent le potentiel d’une personne. Mais je ne suis pas certain des plantes qui les composent. Il me faut trouver ce savoir dans des ouvrages. En avez-vous par-ici ? Je peux payer pour les acheter ou même les emprunter pour les lire! »

– « Je viens de vous le dire, il n’y en a pas! »

Maintenant que je vous ignore, vous devenez encore plus agressif ? Acheter des livres et emprunter des livres… Pensez-vous pouvoir tromper une fille avec de vieux trucs comme ceux-là

Pour Wen Xue, il était venu pour la distraire et l’énerver! Autrement, pourquoi chercher des livres en ces lieux ?

Zhang Xuan réalisa qu’elle était un peu bouchée, il s’étonna de son emportement bizarre! Il ne l’avait pas offensé pourtant!

– « Elle doit être dans un cycle de règles  » Il chassa cette histoire de sa tête. En tant que ‘transmigré’ sage et civilisé, il ne pouvait se chamailler avec une fille pour une affaire sans importance!

Sachant qu’il ne pouvait lui expliquer exactement ce qu’il recherchait, notre jeune professeur réfléchit pendant un moment et trouva une solution :

– « Est-ce que la Guilde des Apothicaires possède une chambre forte où elle entreposerait ce genre de livres ? Pouvez-vous m’y emmener ? »

Que cela soit pour la Guilde des Enseignants ou la Guilde des Apothicaires, ces organisations étaient conçues pour le confort des personnes qui les fréquentaient et pour leur permettre de pouvoir étudier et s’améliorer! De tels endroits devaient exister!

– « Une chambre forte contenant des ouvrages ? Vous avez toujours cette idée dans la tête ? »

Constatant que le jeune type devant elle devenait de plus en plus ridicule avec ses questions, Wen Xue prit un ton acerbe :

– « Si vous n’êtes pas ici pour acheter des pilules, alors veuillez partir! »

– « Vous bannissez les personnes qui veulent entrer dans cette chambre forte ? Combien faut-il payer pour y entrer ? Ce n’est pas comme si je ne voulais pas payer! » Le professeur Zhang n’était pas content.

Qu’est-ce qui n’allait va pas chez cette fille ? Il ne posait que des questions, et elle réagissait comme si elle avait avalé de la poudre à canon!

En le voyant agir de façon hautaine à la manière des jeunes blanc-becs de ces familles distinguées et ne prônant que l’argent, Wen Xue devint encore plus dégoûtée :

– « Et quand bien même vous avez de l’argent! Pensez-vous que l’argent fasse tourner le monde ? Laissez-moi vous dire la vérité, la Guilde des Apothicaires a en sa possession une telle chambre forte, et les ouvrages qui y sont répertoriés sont classés du niveau débutant au niveau avancé! Pour accéder aux livres basiques vous devez être un apprenti apothicaire. Êtes-vous apothicaire ? Ou êtes-vous un apprenti apothicaire ? »

Zhang Xuan resta bouche bée :

– « Un apprenti apothicaire ? »

Il ne savait pas grand-chose de la Guilde des Apothicaires, mais au moins il connaissait le fonctionnement de l’académie. Les étudiants avaient un Pavillon du Compendium pour leur propre usage ainsi que les professeurs!

Il fallait bien entendu être étudiant ou professeur pour y accéder, autrement, n’importe qui pourrait se procurer des manuels secrets! Qui plus est, feuilleter des livres était une chose, mais si un étudiant décidait sur un coup de tête d’emprunter un livre sans en avoir eu l’autorisation, à des fins d’accomplissements personnels, pour franchir un cap par exemple, ne risquerait-il pas d’avoir des problèmes, tout comme cette histoire avec Zhang Xuan ?

– « Apprenti apothicaire… Je ne le suis pas, mais peut-on passer un examen ? »

Il n’était qu’un professeur ordinaire, n’ayant aucune connaissance sur le forgeage des pilules. Il lui était donc impossible d’être un apprenti apothicaire. Malgré tout, ce n’était qu’un titre pour lequel on pouvait postuler. Comme pour devenir Maître Enseignant, il devait amasser du savoir!

– « Un examen ? Vous voulez passer l’examen pour devenir apprenti apothicaire ? » Wen Xue bouillait de colère, parce qu’elle croyait que Zhang Xuan était là pour elle et qu’il continuait à faire semblant de s’intéresser à autre chose :

– « Très bien! L’examen est par-là, je vous y emmène maintenant! »

Vous êtes un bon acteur! Voyons si vous jouerez votre rôle jusqu’au bout!

Même si ce n’était qu’un examen, il était similaire en terme de sélection à celui pour devenir Assistant Maître Enseignant. Vous deviez passer de nombreuses épreuves, être évalué sur toutes sortes de connaissances de base qu’un apothicaire devait savoir. Elle avait déjà passé l’examen de nombreuses fois, et elle avait toujours échoué  lamentablement.

Néanmoins, vous, un play-boy qui n’avez jamais suivi de cours pour cet éventuel examen, ni n’avez lu de livres sur les herbes médicinales ou le forgeage de pilules, vous espérez passer l’examen ? Quel genre de plaisanterie est-ce ? Hem, si je n’expose pas votre fraude au public, vous me prendrez pour une cible facile!

– « l’examen est par-là ? » Demanda Zhang Xuan.

La jeune fille se moqua :

– « Pourquoi ? Vous vous dégonflez ? »

– « Formidable! » Alors qu’il s’apprêtait à la suivre, il inspecta les lieux d’un air embarrassé : « Un examen ? Qu’y a-t-il comme contenu dans un tel examen ? Dois-je lire des livres ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 88 : La Guilde des Apothicaires Menu Vol.2 / Chapitre 90 : La salle d’examen