La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.6 / Chapitre 465 : Sortir des rêves ivres

– « Vous ? » Tout le monde sursauta en apprenant la nouvelle.

Selon les dires de Sun Qiang, Zhang Xuan était un peintre. Mais…même s’il l’était, comprendre le véritable sens d’une toile peinte 800 ans plus tôt…était une tâche impossible!

Qui plus est, les oiseaux dans la peinture n’étaient ni des bêtes spirituelles ni des bêtes sauvages, alors comment les identifier ? A fortiori, comment donner un nom à ce chef-d’œuvre ?

– « ? » Embarrassé, Luo Qin se gratta la tête. S’il avait fait sa dissertation sur le sujet c’était pour tenter de dissuader le jeune Zhang d’ajouter cet artéfact.

Êtes-vous mû par l’argent ?

S’il était aussi simple de faire ressortir la vraie nature de la peinture, cela aurait été fait depuis des années.

Hu!

Le jeune professeur sortit un pinceau puis il plaça la peinture sur une table.

Il était difficile pour quiconque de percer les pensées d’un artiste-peintre et de trouver un nom convenable, mais Zhang Xuan était différent. La Bibliothèque de la Voie Céleste pouvait lui fournir le nom idéal immédiatement!

– « Vous n’êtes pas sérieux! » Voyant le jeune artiste en herbe tremper son pinceau dans de l’encre, le Maître de la Salle se hâta pour le persuader de ne pas poursuivre. « Vous devriez reconsidérer la question, c’est…un trésor suprême laissé par nos prédécesseurs… »

– « Étant donné que cela peut faire monter la valeur de l’œuvre, pourquoi ne pas le faire ? »

– « Mais si vous échouez… » Sai ne tenait plus en place.

Sun Qiang l’interrompit avec un air passionné. « Maître de la Salle, à en juger par votre expérience, vous semblez penser que notre jeune Maître ne réussira pas. Aussi…pourquoi ne pas parier là-dessus ? Inutile d’aller trop loin. 3000 pierres spirituelles suffiront! »

– « … » 

Mais qu’est-ce qui cloche avec vous deux, vous ne pourriez pas être un peu plus…normaux ?

Le Maître de la Salle se trouvait entre l’arbre et l’écorce. Il voulait tenter sa chance dans un pari, mais en même temps il avait encore à l’esprit le souvenir frais de l’échec de Chen .

Ce type est une figure incroyable qui a réussi à se faire accepter par le Courant Harmonieux des Coupes Flottantes…Peut-être qu’il pourrait réellement trouver un nom!

– « Concernant le pari…je passe mon tour! » Le visage pâle, Sai céda.

– « Ah ? » Luo, très étonné du revirement de Sai, fit de gros yeux.

Qu’y a-t-il ? Vous pensiez qu’il allait échouer, et vous changez d’avis ? Quand êtes-vous devenu si influençable ? 

Soudain, il sentit une violente perturbation se former dans l’énergie spirituelle tout autour. Elle paraissait se rassembler non loin de lui…et il put vaguement entendre des gazouillis d’oiseaux.

Cui cui cui!

Tout le monde les entendit :

– « Ah ?… »

Luo réalisa que pendant son temps de réflexion, Zhang Xuan avait déjà écrit un nom sur la peinture, et que les volatiles, séduits, étaient excités et ravis.

– « Il s’agit de…l’Euphorie de la Nature de l’œuvre mise à nue, l’Esprit Éclairé ? Mince alors… » Luo Qin fut tout émoustillé.

– « L’Esprit Eclairé…C’est une œuvre de 7ème niveau que seul un peintre six étoiles peut produire… » Sai eut presque un étourdissement. 

A ce niveau, tous les éléments biologiques peints sur la toile prenaient vie, possédaient leur propre intelligence et pouvaient reconnaître leur Maître. En fait, ils pouvaient même surgir hors de la peinture et ne disparaître qu’un jour ou deux après…

On disait qu’un formidable peintre six étoiles avait jadis peint une grue sur un mur et qu’elle s’était matérialisée. Ensuite, il l’avait chevauchée et avait disparu à l’horizon…laissant derrière lui la Légende de l’Échappée de la Grue Céleste.

Vous êtes incroyable ? Comment diable avez-vous fait ?

Le Maître de la Salle perdait complètement pied…heureusement pour lui qu’il n’avait pas parié!!!

Toute la salle commença à s’agiter…et le cours des enchères en fut aussitôt entravé.

Les oiseaux ne se limitèrent pas à la suite, ils traversèrent les fenêtres et dansèrent dans toute la salle. Leur apparence rougeâtre les faisait ressembler à de petits soleils dans un ciel nocturne, illuminant toute la scène.

– « Qu’est…que c’est ? »

– « Ces oiseaux sont des êtres illusoires. Quelqu’un a créé une peinture de niveau sept… »

– « Une peinture de niveau sept ? Un peintre six étoiles ? »

– « De quel Maître s’agit-il ? Cette toile est-elle à vendre ? Si oui, je suis prêt à dépenser toute ma fortune pour l’obtenir… »

– « Moi aussi! »

Tous les regards montraient une excitation à peine dissimulée. Le peintre le plus incroyable de l’Alliance n’était que quatre étoiles.

– « Ça…ça ne peut pas être le Maître Enseignant Zhang, n’est-ce pas ? » Chen, qui remarqua que l’attention n’était plus portée sur lui, se tourna pour regarder en direction de la suite, d‘où provenaient justement les oiseaux.

Zhang Xuan sourit à Luo Qin. « Pouvez-vous me dire si cette peinture vaut 5000 pierres spirituelles ? »

– « 5000 ? Elle les vaut largement! » Il y aurait même quelqu’un pour la prendre à 10 000!

C’est effrayant!

Curieux de connaître le nom qui animait la peinture, tout le monde avait les yeux rivés sur l’œuvre…

Il y avait quatre mots ondulés…”Échappée des Rêves Ivres”

– « Échappée des Rêves Ivres ? Il s’agit du nom ? » Demanda Luo.

Est-ce que le légendaire Wu Xianzi a peint cette toile après avoir été ivre ? Et si c’est le cas, comment ce type l’a-t-il deviné ?

– « Oui, cette toile a été peinte d’après le rêve qui suivi l’ivresse de Wu Xianzi! » Confirma Zhang Xuan.

– « Mais…mais…Quelles bêtes spirituelles sont ces oiseaux ? Pourquoi n’en ai-je jamais entendu parler auparavant ? » Sai ne voulait pas y croire. Il était tombé sur cette œuvre alors qu’il essayait de passer l’épreuve du Courant Harmonieux…puis il avait cherché dans des livres des informations la concernant, sans rien y trouver.

– « Oh…Ce sont les Oiseaux de la Blanche Pureté! » Répondit le jeune Zhang.

– « Ah oui ? Ca ne se peut pas! Les oiseaux dont vous parlez ont de longues ailes, des becs violets, des serres dorées, une tête rouge et il sont légèrement enveloppés… » Dit Zhao Feiwu, pensant qu’il y avait un problème dans l’analyse du jeune homme. L’oiseau de la Blanche Pureté était une bête Spirituelle courante, et ses caractéristiques uniques permettaient de l’identifier facilement.

– « Oh, quand Wu Xuanzi a peint cette œuvre, il était encore légèrement ivre, alors il les a représentés de façon approximative. » Expliqua Zhang Xuan.

– « Une description imprécise ? »

Qui pourrait penser qu’un peintre cinq étoiles commettrait une erreur pareille ?

– « Oui. Quand il est sorti de son ivresse, il a réalisé à quel point son œuvre était ridicule. Il pensa que sa réputation serait ruinée. Néanmoins, il ne voulut pas la détruire! Aussi, il enleva son nom et sa signature… » C’était mentionné dans la Bibliothèque de la Voie Céleste.

– « C’est…C’est le résultat de votre expertise ? » Sai Xiaoyu était terrifié par ce monstre qui se tenait devant lui…et qui pourtant avait une forme humaine: Zhang Xuan.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.6 / Chapitre 464 : Laissez-moi essayer Menu Vol.6 / Chapitre 466 : Notre Jeune Maître veut cette peinture