La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.6 / Chapitre 464 : Laissez-moi essayer

 

 

Même si Zhao Ya désirait ardemment cette épée, elle savait que l’objet que convoitait son professeur était prioritaire. Si Zhang Xuan devait échouer dans sa tentative d’obtenir l’Humanoïde, elle ne se le pardonnerait pas. 

 

– « Elle vous plaît et cela me suffit. Si nous manquons de fonds, nous trouverons d’autres moyens! » Il n’était pas simple de tomber sur une arme compatible avec les caractéristiques de son élève, aussi, il était déterminé à la lui acheter.

 

– « Trouver d’autres moyens ? Quels autres moyens y-a-t-il ? » Pour les 5 000 pierres spirituelles, son professeur avait presque mis sans dessus-dessous la Salle de Sai Xiaoyu. Où pourrait-il en obtenir davantage ?

 

– « C’est facile! » Zhang Xuan demanda à Sun Qiang. « Allez chercher la personne responsable des enchères! »

 

– « Oui! » Le majordome s’exécuta même s’il ne comprenait pas pourquoi. Mais comme son jeune Maître avait toujours de bonnes raisons.

 

Zhao Ya regarda ses camarades avec un air confus!

 

A-t-il vraiment l’intention de retourner aussi cette salle ?

 

Sun revint avec un homme d’âge mûr.

 

Normalement, en raison de son statut, le responsable des ventes ne se pliait pas facilement aux demandes des enchérisseurs. Mais comme l’ordre provenait de la suite du Maître de la Salle, il n’eut pas d’autre choix que celui d’obéir.

 

– « Maître de la Salle Sai! » En entrant dans la suite, l’homme s’adressa directement à lui.

 

– « Directeur Luo, vous voici. Permettez-moi de vous faire les présentations. Voici le Maître Enseignant Zhang. Maître Enseignant Zhang, voici le Directeur Luo Qin. Il est en charge des affaires concernant les enchères, alors si vous avez des problèmes, n’hésitez pas à lui en faire part! »

 

– « Maître Enseignant Zhang ? » Il remarqua que le jeune homme était assis à côté du Maître de la Salle, avec un air digne.

 

– « Pourrais-je connaître la raison pour laquelle le Maître Enseignant Zhang me sollicite ? » Luo salua et sourit.

 

– « Oh, j’aimerais ajouter un objet supplémentaire à la séance d’aujourd’hui! »

 

– « Un autre objet ? … les enchères ont déjà commencé, je crains qu’il ne soit trop tard… » 

 

Me demander ça maintenant, mais vous plaisantez ?

 

Et que savez-vous de la valeur de cet objet ? S’il s’avère être une imitation, c’en sera fini de la réputation de cette salle!

 

– « Ne rejetez pas si facilement ma proposition. Pourquoi ne pas jeter un œil avant de vous décider ? » Le jeune Zhang sourit nonchalamment.

 

– « Très bien alors! »

 

Sai était aussi curieux de savoir ce que Zhang Xuan allait sortir de son chapeau. En vérité, si celui-ci avait réellement possédé des objets précieux, il n’aurait pas eu besoin de passer l’épreuve du Courant Harmonieux.

 

Hu!

 

En apercevant l’artefact, le Maître de la Salle en eut le hoquet.

 

Il s’agissait de la peinture qu’il avait reconnue précédemment.

 

– « Est-ce…Est-ce possible pour vous de l’ajouter à la liste de vos objets? » Demanda le professeur Zhang. Les objets les plus précieux qu’il possédait désormais étaient justement ceux du Courant Harmonieux des Coupes Flottantes…et puisqu’ils étaient proposés à l’examen d’expert en objets précieux cinq étoiles, ils devaient avoir une grande valeur.

 

– « Maître Enseignant Zhang, cet artéfact…a une valeur inestimable. Je pense que vous devriez le garder… » Le cœur de Sai saignait à profusion.

 

– « Si vous pensez qu’il est dommage de le vendre…Le Maître de la Salle peut le racheter! Après tout, nous sommes amis. Je ne demande pas énormément, 5000 pierres spirituelles feront l’affaire… » 

 

– « Hum hum… » Sai rougit et ravala sa salive. « Très bien, vous devriez vous en tenir à votre première intention… » Il ne pouvait même pas sortir 3000 pierres, alors acheter cette toile!

 

– « Si vous doutez de l’authenticité de cette œuvre, n’hésitez pas à la faire expertiser par le Maître de la Salle. » Ayant l’approbation de Sai, Zhang Xuan se tourna vers Luo Qin.

 

– « Inutile de l’expertiser, cette peinture n’est pas une imitation… » Déroulant la peinture, le Directeur de la vente aux enchères put instantanément juger de son authenticité. 

 

– « D’accord, ajoutez-là à la vente! Il faudrait qu’elle atteigne les 5000 pierres spirituelles. » Xuan n’y alla pas par quatre chemins.

 

– « Mais…Maître Enseignant Zhang, bien que cette peinture soit d’un très haut niveau, il sera impossible…de la vendre à ce prix! »

 

– « Oh ? Alors combien peut-elle atteindre ? »

 

– « Au maximum, elle ne pourrait atteindre 500! » Qin fut gêné.

 

– « 500 ? C’est l’œuvre d’un peintre cinq étoiles, et elle possède un esprit! Non seulement elle absorbe l’énergie spirituelle de l’environnement, mais elle contient aussi l’essence du monde. Même des experts Transcendant Mortel bénéficieraient grandement de cette œuvre, rien qu’en l’observant pendant de longues périodes de temps…alors comment pourrait-elle ne valoir que 500 pierres spirituelles ? » Zhang Xuan se renseigna rapidement auprès de sa Bibliothèque de la Voie Céleste.

 

Elle ne vaudrait que 500 ? Vous vous foutez de ma poire ?

 

– « Oui! Qui pensez-vous tromper ? Comment une toile aussi formidable coûterait si peu cher ? » Tout le monde avait du mal à y croire.

 

– « Maître Enseignant Zhang, calmez-vous. Ecoutez d’abord mon explication! Cette peinture est exquise et majestueuse, je l’admets, et elle porte en elle la marque indiscutable d’un Grand Maître, cependant…elle n’a ni nom ni signature. Cela fait chuter drastiquement sa valeur. En vérité, l’industrie de l’art est similaire à l’industrie des antiquités. Ce qui justifie de la valeur d’une œuvre, ce n’est pas la qualité, mais la renommé de l’artiste. Si elle avait été créée par un peintre célèbre de l’Alliance, elle vaudrait facilement ses 5000 pierres spirituelles. » Zhang Xuan fut très étonné par cette explication. Il regarda Sai, mais ce dernier fit un signe de tête pour affirmer les propos de son subordonné.

 

– « C’est ainsi ? » Le jeune professeur n’allait pas céder de sitôt. « Et bien cette peinture est l’œuvre d’un Grand-Maître cinq étoiles, Wu Xuanzi, et elle a 800 ans. N’est-ce pas célèbre ça ? »  

 

– « Wu Xuanzi ? Bien sûr qu’il est célèbre. En fait, il s’agit du tout premier dompteur cinq étoiles de l’Alliance. S’il s’agit vraiment de son œuvre, elle vaut bien plus de 500 pierres spirituelles… mais…bien qu’il ait une grande réputation, il n’a pas vécu à l’Alliance pendant longtemps, et il a laissé derrière lui très peu d’œuvres… » Luo fut pétrifié pendant un instant, puis il demanda. « Comment pouvez-vous prouver que cette toile est de lui ? »

 

– « Ah comment?… »  Xuan resta sans voix. Comment pouvait-il le prouver ?

 

– « A moins qu’…un peintre formidable mette un nom sur cette peinture. Même si sa réputation n’est pas aussi marquante que celle de Wu Xuanzi, tant que son niveau est à peu près le même et que le nom apporté reflète la véritable allure de l’œuvre, l’esprit de la toile le reconnaîtra…mais celle-ci n’atteindra que 2000 au maximum! » Dit Luo Qin.

 

– « Un nom ? La véritable allure de l’œuvre ? »

 

– « Oui. Donner un nom à une peinture n’est pas chose simple. Tout le monde pense différemment, et il y a de multiples interprétations possibles. Si les pensées du créateur divergent de celle de l’interprétation, l’esprit ne reconnaîtra personne! Donc, l’unique manière de le faire est de s’imprégner de l’expérience du peintre pour tenter de s’aligner avec ses pensées. Autrement… »

 

– « Vous voulez dire que…si l’on peut imiter la compréhension de l’auteur de l’œuvre, et apposer un nom qui la complète parfaitement, il y a une chance de faire ressortir la véritable nature de la peinture ? » Demanda Zhang Xuan.

 

– « C’est exact…Si l’on comprend ce que Wu Xuanzi a voulu dire et que l’on est capable de le faire ressentir sur la toile, cela fera grimper sa valeur. Toutefois, même en mettant de côté le fait qu’il soit impossible de vérifier qu’il s’agisse de l’œuvre de cet artiste ou non, sonder ses pensées est…impossible! » 

 

– « Impossible ? » Un sourire s’esquissa sur le visage de Zhang Xuan. « Puisque donner un nom à l’œuvre fera grimper sa valeur…Laissez-moi essayer! »

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.6 / Chapitre 463 : Les enchères commencent Menu Vol.6 / Chapitre 465 : Sortir des rêves ivres