La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 32 : Le pavillon Hongtian

Très rapidement, Zhang Xuan reprit ses esprits et sa conscience quitta le monde spirituel.

– « Cœur de l’Eau Tranquille ? »

Il était normal qu’après avoir lu de si nombreux livres, il comprenne la signification de la Volonté Spirituelle.

– “En tant qu’esprit transmigré, j’ai fait l’expérience de la vie et de la mort, il est naturel que ma volonté soit plus forte que la moyenne. En plus de cela, je pratique l’Art Divin de la Voie Céleste, avec un zhenqi aussi pur que de l’eau claire! Il n’y a rien d’étonnant à atteindre si vite la Volonté Spirituelle 2ème Dan!” Le professeur Zhang était ravi de cela, mais ce n’était pas une surprise pour lui!

S’il devait se comporter comme une personne ordinaire alors qu’il détenait cet outil divin extraordinaire qu’était la Bibliothèque de la Voie Céleste, il n’aurait plus qu’à s’étouffer avec un morceau de tofu.

Restés silencieux tout le long du chemin, ils arrivèrent bientôt à l’entrée de l’académie.

– « Pavillon Hongtian! »

En apercevant les deux énormes mots devant lui, Zhang Xuan se souvint. La mémoire de son hôte précédent jaillissait à nouveau. Le Pavillon Hongtian était la taverne la plus luxueuse de l’Académie. Chaque repas faisait un trou béant dans votre porte-monnaie. L’ancien Zhang Xuan n’avait jamais eu les moyens de s’y arrêter.

Il pensait que Shen Bi Ru l’amènerait dans un restaurant quelconque, mais pas qu’elle serait si généreuse.

Comme l’on pouvait s’y attendre d’une taverne de renom, le mobilier était majestueux. De nombreux luminaires en forme de perle et de la taille d’un poing étaient encastrées dans les murs. C’était aussi lumineux qu’en plein jour.

Ils s’assirent à une table près des fenêtres.

Shen Bi Ru regarda Zhang Xuan :

– « Qu’aimeriez-vous prendre? »

– « Tout me conviendra! Puisque c’est vous qui régalez, je mangerai tout ce que vous commanderez! »

Il ignorait tout des plats que l’on proposait dans ce restaurant.

Le voyant résolu à abuser de sa fortune, Shen Bi Ru sentit la moutarde lui monter au nez. Mais ce n’était pas un lieu pour s’emporter! Elle acquiesça docilement et commanda plusieurs plats.

– « Professeur Zhang, est-ce que votre zéro était intentionnel ? »

– « Intentionnel ? » Étonné de la question, Zhang Xuan réfléchit avant de répondre :

– « Bien sûr que non! »

Quand cet examen avait eu lieu, il n’avait pas encore intégré le corps de son ancien hôte, par conséquent ce dernier ne connaissait pas la Bibliothèque de la Voie Céleste. Il était impossible que le résultat soit un simulacre!

Shen Bi Ru savait qu’il le nierait. Intérieurement, elle éclata de rire.

Vous le niez ? Voyez comme il est facile de vous démasquer!

Elle eut une idée :

– « Puisque nous sommes tranquilles maintenant, j’ai des questions qui restent encore sans réponse. Professeur Zhang, pourriez-vous m’ôter de quelques doutes ? »

Comme elle l’invitait, il était normal qu’il réponde à une question ou deux :

– « Mais faites donc. »

– « D’accord. Si l’on ne peut rassembler l’énergie spirituelle dans nos méridiens lorsque l’on pratique… »

– « Vous ne savez pas ça non plus ? » À l’énoncé de cette question, encore plus simple que les précédentes, Zhang Xuan expliqua :

– « Neuf méthodes peuvent résoudre le problème… »

– « Neuf méthodes ? » Shen Bi Ru grimaça.

Malgré tout son savoir, elle ne connaissait que trois méthodes. Les autres lui étaient complètement étrangères. Tout ceci était inconcevable!

La jeune femme contint sa surprise et demanda encore une fois :

– « Alors, et si l’on ne parvient pas à guider le flux d’énergie spirituelle dans les méridiens après l’avoir absorbé ? »

– « C’est aussi très simple, j’ai huit façons de résoudre ce problème! » Zhang Xuan débuta son explication :

– « Premièrement… »

Shen Bi Ru avait des bouffées de chaleur. Elle s’était préparée mentalement, mais cela frisait la folie.

Les méthodes qu’il propose sont incroyables. Si elles devaient être sues par le grand public, cela provoquerait un tumulte dans le monde des arts martiaux!

– « Puisque vous connaissez tant de méthodes, pourquoi n’avez-vous pas pu en citer une seule lors de votre examen ? »

Les deux questions qu’elle venait de poser étaient les mêmes que celles évoquées à l’examen. Il connaissait les réponses, pourquoi avait-il eu zéro ?

Il réalisa :

– « Quoi ? »

Ces questions faisaient partie des souvenirs de son ancien hôte. Il les trouvait familières, mais était incapable d’en déterminer l’origine exacte.

– « C’est… »

Il ne savait que dire… mais les plats commandés arrivèrent in extremis les uns après les autres.

– « Mangeons d’abord! »

Les plats et leur odeur attisaient l’appétit du professeur Zhang. Il ne voulait pas être distrait par ces problèmes ennuyeux, alors il commença à s’empifrer.

– « Hem… »

Parce qu’il lui préférait ces délices gustatifs, Shen Bi Ru fit la moue.

D’innombrables personnes l’avaient invitée à dîner en usant de toutes sortes de raisons et d’excuses pour rester le plus longtemps possible avec elle. Néanmoins, il était là pour manger!

(Pendant ce temps, du coté de Shang Bin…)

– « Jeune maître Shang, ne soyez plus en colère. Je ferai le “Test de la Vérité” et l’académie demandera à voir Liu Yang demain. Zhang Xuan sera enfin puni! Le vieux Maître Shang vous a déjà prêté son animal de compagnie bien-aimé. Quand vous rencontrerez Zhang Xuan demain, vous pourrez lui donner la leçon de sa vie et cela vous comblera de joie! Allez, je vous invite pour un grand repas afin d’oublier toutes les souffrances de ce jour. Après quoi, nous irons chercher quelques filles et… Hé hé! »

Les deux jeunes hommes marchaient le long du trottoir de l’académie. Le premier avait le visage meurtri et des yeux de panda. On voyait tout de suite qu’il s’était battu. Celui qui le suivait avait l’attitude d’un valet.

Un lion géant se pavanait derrière eux fièrement. Il émanait de lui une aura féroce, qui ferait fuir les plus courageux.

Il s’agissait de Shang Bin, qui avait fait tout un chambard dans la salle de classe un peu plus tôt dans la matinée avant de se faire battre par Yao Han, et de Cao Xiong, qui cherchait désespérément à mettre le professeur Zhang dans le pétrin.

Quant au lion derrière eux, c’était l’animal de compagnie du vieux Maître Shang Chen, une bête sauvage de niveau 6 (Le Lion qui brise le Ciel).

Dans ce monde, il y avait des apothicaires, des forgerons et bien d’autres professions. Chacune d’elles était noble et inspirait le respect.

Shang Chen était dompteur de bêtes. Ce métier permettait d’apprivoiser les bêtes sauvages et les bêtes spirituelles, puis de les diriger. Elles ne formaient alors qu’un avec le combattant en arts martiaux. C’était un métier hors du commun, bien plus respecté que la plupart des autres professions.

Après avoir été frappé par Yao Han, Shang Bin savait qu’en termes de force, il ne lui était pas égal. Il emprunta alors cet animal pour son propre usage.

Shang Bin contenait à tel point sa colère qu’il en postillonnait:

– « Je vais donner une bonne leçon à Yao Han, et à Zhang Xuan! »

Cao Xiong eut un petit rire :

– « Bien sûr. Avec ce lion, qu’est-ce que le jeune maître a à craindre ? »

Une bête sauvage de niveau 6 équivalait à un expert combattant 6ème Dan et le surpassait peut-être même légèrement.

Même un Yao Han au plus haut de sa forme ne pourrait rivaliser!

– « Vous n’êtes pas sans savoir que, le lion étant un animal sauvage, il est particulièrement difficile à dresser, n’est-ce pas? Celui-ci ne bougera que si je suis attaqué. Pour le moment, il n’obéit pas à mes ordres! »

Shang Bin regardait le féroce et puissant Lion juste derrière lui, se sentant quelque peu inutile…

Les bêtes sauvages étaient fortes, mais elles avaient aussi un tempérament difficile . À moins d’être soi-même dompteur ou plus puissant qu’elles, il était impossible de les maîtriser réellement.

« Ce n’est peut-être pas nécessairement le cas. Si nous le divertissons avec de l’alcool et de la nourriture, il vous écoutera certainement! » Dit Cao Xiong.

– « Espérons! »

Après quelques minutes, une taverne massive apparut devant eux.

– « Nous y sommes. »

Après avoir jeté un regard sur le magnifique panneau : “Pavillon Hongtian”, ils entrèrent doucement dans le batiment…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 31 : Au cœur de l’eau tranquille Menu Vol.1 / Chapitre 33 : Simuler la générosité