La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 290 : Égalité

Par le biais d’une secousse délicate, Zhang Xuan avait fait s’écouler l’encre sur le papier. Les nombreuses empreintes laissées par la bête sauvage étaient reliées ensemble par un trait sombre, formant une peinture de fleurs de prunier resplendissantes. La portion à travers laquelle s’était écoulée l’encre forma un tronc d’arbre foncé, sur lequel poussaient sporadiquement ces fleurs. Paraissant plutôt désolée vu de loin, on pouvait ressentir de la peinture une intention qui donnait le frisson, comme si l’hiver s’était installé dans la pièce. L’endroit où était tombé l’animal formait deux rochers éblouissants, et les marques laissées par sa fourrure dessinaient des sillons de diverses profondeurs. Des fleurs de prunier poussaient depuis ces sillons, dressées fièrement dans l’hiver glacial.

Mais Ji Mo avait fait d’autres fleurs pour jouer sur les contrastes, contrairement à Zhang Xuan. Il n’y avait pas de quoi pavoiser.

– « Pourquoi…pourquoi est-ce que  je pleure ? »

– « J’ai l’impression d’observer un homme incompris par le monde, qui continue à avancer bravement, sans la moindre intention de battre en retraite! »

– « Est-ce…le troisième niveau, Intentions Infusées ? »

– « Ce doit être cela! Autrement, il est impossible que nos émotions résonnent en ayant un simple regard sur la toile… »

Toute la salle devint silencieuse. À cet instant, les émotions de nombreuses personnes étaient influencées par l’ambiance désolée de la peinture et leurs yeux commencèrent à rougir.

Une peinture avec un grand sens artistique peut influencer l’état d’esprit de ses observateurs. Il est clair que cette peinture est un chef-d’œuvre.

– « Une peinture réalisée par une bête sauvage…a atteint le 3ème niveau ? » Les lèvres de Cheng tremblait. Il pouvait distinguer le niveau d’une peinture d’un simple coup d’œil. Non seulement l’esprit de celle-ci était accablant, mais sa conception artistique inondait tout et tout le monde.

Il faudrait même aux deux Vénérables Maîtres une longue préparation pour pouvoir créer une œuvre de cet acabit.

– « L’essentiel de cette peinture est cette secousse finale! La quantité d’encre laissée sur le papier, la force pour la secousse, tout doit être pris en compte pour déterminer le débit de l’encre afin qu’il forme l’arbre pour terminer la toile…Il faut avoir tous ces détails en tête avant de commencer à peindre…La moindre erreur et c’est l’échec! » expliqua Wu.

– « Oui. Cela peut paraître simple, mais c’est un mouvement profond. Avec une encre différente et un papier différent, les effets n’auraient pas été les mêmes. Pour atteindre un tel état avec une simple secousse, il faut un discernement et une maîtrise hors du commun…Je serais incapable de le faire… » Même s’il hésitait à l’admettre, Cheng dût s’y résoudre.

– « C’est…impossible… » Ji Mo qui précédemment se délectait de l’embarras de son adversaire, était déconfit et il recula de quelques pas, choqué.

Depuis quand une peinture de 3ème niveau est-elle si facile à faire ?

Est-ce que mes talents sont inférieurs à ceux d’une bête sauvage ?

Le préposé qui avait emmené Zhang Xuan se tirait les oreilles. Travaillant à la Guilde des Peintres, il gagnait à peine plusieurs milliers de pièces d’or par mois, et pour les meilleurs mois il atteignait dix milles. Néanmoins, Xuan pouvait créer une œuvre de plusieurs millions en jetant simplement un animal poilu sur du papier…

Mince alors!

Les apprentis qui avaient apporté les tables en avaient aussi gros sur la patate! Parmi eux, il y avait ceux qui peignaient depuis plus de dix ans, et ils n’avaient pu atteindre que le niveau Représentation de la Réalité. La Peinture Spirituelle et les Intentions Infusées étaient hors de leur portée!!!

– « Vice-Directeurs de la Guilde, puis-je savoir si je suis gagnant ou perdant avec cette peinture ? » Demanda le professeur Zhang. Afin que toute l’encre déposée sur la toile termine la peinture grâce à la petite secousse, il avait dû utiliser la Bibliothèque de la Voie Céleste. Pour cette raison, il n’y avait eu aucune erreur dans ses mouvements.

– « Heu… » Les deux Vénérables Maîtres étaient dépassés.

– « Vos Fleurs de Prunier Hivernales et la Pivoine du peintre Ji ont atteint le 3ème niveau. Aussi, j’annonce que…nous avons une égalité! » Déclara Cheng.

– « Une égalité ? » Zhang Xuan fit mine d’être étonné, mais il s’attendait à ce résultat. En termes de qualité, la sienne était bien meilleure que celle de Ji Mo. Toutefois, comme ce défi était un pari et que Ji Mo devait devenir la future élite de la guilde… pour le bien de tous ce résultat était le seul possible.

Bien évidemment, Ji Mo ne se la “pétait” pas autant qu’au début. Même s’il s’agissait d’une égalité, c’était par l’entremise d’une bête sauvage. Pour faire court, il n’était pas différent d’une bête sauvage… Et peu importe où il irait, tout le monde se gausserait dans son dos.

La foule s’agitait :

– « Une égalité ? Je ne l’aurais pas cru! »

– « C’est le meilleur des scénarios… »

– « Oui, il est bon de ne pas souiller l’harmonie entre les peintres… »

– « C’est bien. Vous êtes tous les deux des génies en peinture, alors vous devriez vous entendre… » Cheng sourit en tentant d’apaiser le conflit.  Pourtant, Ji Mo approcha pour dire :

– « Vice-Directeurs, attendez un moment! »

– « Tout le monde a vu la peinture. L’essentiel est dans la secousse finale. Sans elle, la toile n’aurait pas atteint le niveau Représentation de la Réalité, ni les Intentions Infusées! » Ji Mo regarda Zhang Xuan :

– « Ceci pour dire que son œuvre fut achevée grâce à sa main. Alors comment peut-il être à égalité avec moi ? »

Tous étaient sous le choc. Il était évident que faire peindre une bête sauvage était plus difficile, et que le résultat témoignait d’une incroyable maîtrise en peinture. Pourtant, ce jeune freluquet de Ji Mo critiquait le fait qu’il avait utilisé sa main pour terminer le travail!

Mais quelque part, ses propos étaient corrects. Il y avait eu collaboration entre Zhang Xuan et son animal. C’était une infraction à l’esprit d’équité.

– « Oh, donc vous voulez dire que… » Devant l’effronterie de Ji Mo, le jeune Zhang ne s’emporta pas. Au contraire, il regarda ce premier honnêtement.

– « C’est simple, j’ai gagné la compétition. Etant donné que vous étiez à deux, vous capacités sont inférieures aux miennes! » Rit Ji Mo.

– « Peintre Ji, une égalité n’est pas une mauvaise issue non plus… » Devant le manque de fair-play du jeune peintre, Wu fut plutôt déçu.

Est-ce qu’une bête sauvage sait comment peindre ?

Il est clair que ce n’est que par l’entremise de ses efforts que cet étranger a réussi une œuvre de cette qualité.

Même s’il y a collaboration entre l’humain et l’animal, ce n’est que par l’incroyable maîtrise de la peinture que ce jeune a réussi. Cheng n’était pas content non plus de cette réaction de Ji Mo!

Zhang Xuan gesticula des mains et lança un léger sourire au jeune impudent :

– « Les propos du seigneur Ji ont du sens. Etant donné que vous pensez qu’il y a collaboration entre moi et l’animal, nous nous en tiendrons à ça. Toutefois, puisque vous ne considérez pas l’égalité, sous quelles circonstances pensez-vous que vous pourriez perdre ? »

– « Moi ? Je suis une personne juste, donc je ne me proclamerai pas victorieux du fait de votre collaboration. Si votre peinture avait atteint le 4ème niveau de la Vraisemblance Époustouflante, j’aurais admis ma défaite immédiatement. Néanmoins, il est dommage…que ce ne soit pas le cas ! Alors comment pourrais-je considérer cela comme une égalité ? »

– « Vos propos sont logiques. Je ne peux pas les réfuter! » Zhang Xuan ne fut pas vexé, au contraire, il souriait.

– « Puisque vous n’avez rien à dire…admettez simplement la défaite… » Les Yeux de Ji Mo brillaient quand soudain les lèvres de Zhang Xuan firent un grand “U” :

– « Êtes-vous certain que cette peinture n’a atteint que le niveau 3 ? »

– « Que voulez-vous dire ? » L’encre n’avait pas encore séché. Il est vrai que la peinture était époustouflante, mais elle n’était que du niveau 3! – « Arrêtez de plaisanter. Si vous voulez admettre votre échec, dépêchez-vous. Même si vous en parliez toute la journée, son niveau ne changerait pas… »

Zhang Xuan se tourna vers le Vice-Directeur Wu et dit calmement :

– « Vice-Directeur Wu, j’ai quelque chose à vous demander! »

– « Parlez librement! »

– « Puis-je savoir s’il y a des torches par ici ? Pourrais-je en emprunter une ? » La guilde utilisait les Perles d’Illumination Nocturne comme sources d’éclairage pour ses intérieurs. Leur rayonnement était aussi brillant que le soleil du matin, mais elles n’apportaient aucune chaleur. De plus, nous étions en plein automne, et la pièce était légèrement glacée.

– « Il y en a! » Wu regarda le jeune Zhang, perplexe, puis demanda à un apprenti d’aller en chercher une. Ce dernier revint illico presto.

– « Approchez-la de la peinture pour la réchauffer! » Commanda Zhang Xuan à l’apprenti.

– « Oui! » l’apprenti attendit l’autorisation de Wu pour s’exécuter.

L’encre humide commença à se coaguler…

Hong long!

Un changement se produisit dans l’encre, induisant une sensation totalement différente que précédemment. Une légère trace de blanc apparut aux quatre coins des bourgeons de fleurs noir, comme si les fleurs fleurissaient. Pendant un moment, la foule put sentir l’arôme des fleurs de prunier.

Wu wu wu!

Des libellules qui venaient de nulle part, volèrent dans la salle et se posèrent sur la peinture, comme attirées par l’odeur des fleurs, puis s’attardèrent pendant un long moment.

Tout le monde avait le corps frémissant :

– « Est-ce…la Vraisemblance Époustouflante ? »

– « Comment un tel prodige est-il possible ? »

Deng deng deng deng!

Ji Mo trébucha, le visage blanc comme les neiges…

Mais qui êtes-vous ?

Il avait examiné la toile à de multiples reprises. Comment la chaleur d’une torche avait-elle pu la faire franchir un nouveau niveau ?

– « C’est impossible…vous devez avoir triché! » Ji Mo criait avec frénésie, remuant sa tête de façon véhémente!

– « Triché ? » Zhang Xuan demanda à Cheng :

– « Vice-Directeur, pouvez-vous m’en donner la raison ? »

– « Je peux voir une chose ou deux, mais je ne suis pas certain! La bête sauvage qui vient de peindre cette peinture est connue sous le nom de Bête Rapide Verdoyante, et elle aime faire son nid dans la boue. Aussi, notre encre provient des pierres à encre, et la boue contient des substances qui neutralisent la pierre à encre. C’est pourquoi, sous la chaleur de la torche, la couleur de l’encre est devenue plus claire. Cet animal que l’on nous a apporté, vient tout juste d’être attrapé, donc il y a toujours des traces de boue sur lui. La boue se mélange à l’encre des pierres à encre, et après chauffage, les effets apparaissent immédiatement, créant l’impression de floraison, alors…cela induit une augmentation du niveau de la peinture ! Cette prouesse nécessite une profonde compréhension du domptage, aussi bien que des propriétés des différents matériaux. Vous… » Cheng dévisagea Zhang Xuan, le regard troublé.

En fait, même sans l’intervention de la torche, la peinture aurait atteint ce niveau avec un peu de temps.

Mince alors!

Suis-je en train de devenir fou ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 289 : Peindre par le biais d’une bête sauvage (Partie 3) Menu Vol.4 / Chapitre 291 : Peinture de niveau 5 terminée