La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 291 : Peinture de niveau 5 terminée

La foule était incrédule au possible, comme s’il s’agissait de la chose la plus absurde qu’elle n’ait jamais entendue :

– « Une telle chose est-elle possible ? »

– « Pour connaître les constituants de l’encre ou de la boue d’une bête sauvage à l’avance, ce type ne doit pas être humain !? »

– « Le Vice-Directeur Cheng possède vraiment un discernement supérieur! » Complimenta Zhang Xuan. Même si les propos de ce premier n’étaient pas parfaits, l’idée était là. Il n’avait pas tort pour la boue de l’animal, mais pas pour la raison pour laquelle elle apparaissait aussi parfaitement sur chaque coin des fleurs de prunier. Naturellement, cela était la conséquence d’une manipulation des précise, mais le jeune Zhang préféra laisser tel quelle l’explication de Cheng.

– « Vous avez dit que si la peinture atteignait le niveau 4, vous accepteriez votre défaite ? Avez-vous encore autre chose à dire ? » Le professeur Zhang regarda Ji Mo avec des yeux vifs.

– « Je… » Les genoux du jeune impudent cédèrent et il tomba au sol. Le visage aussi blanc qu’un linge. Il pouvait entendre le tonnerre gronder dans sa tête. Tout ce qu’il ressentait était le regret. De toutes les personnes sur cette planète, pourquoi avait-il fallu qu’il provoque celle-là ? Il aurait pu accepter l’égalité, mais non il avait voulu de nouveau tenter sa chance…

Très déprimé, il se tourna vers le juge Cheng.

Cheng soupira et demanda à Zhang Xuan :

– « Jeune Frère, comment dois-je vous appeler ? »

– « Zhang Xuan! »

– « Frère Zhang Xuan, vous et le peintre Ji êtes les piliers qui soutiendront notre guilde. Pourriez-vous…oublier ce pari ? » Demanda Cheng.

– « Oublier le pari ? Je suis désolé, mais je n’ai pas l’habitude de rester sans rien faire quand quelqu’un me marche dessus! Agenouillez-vous et admettez votre échec. Puis quittez la Guilde des Peintres et ne revenez jamais. » Si Ji Mo s’était contenté d’une ou deux provocation, Zhang Xuan n’aurait pas été plus loin. Mais voilà, il avait franchi de nombreuses fois la limite. On ne pouvait lui en vouloir d’exiger réparation!

– « … » Les deux Vénérables Maîtres restèrent silencieux. Ils ne pouvaient pas se mettre du côté de Ji Mo et montrer ainsi leur partialité. La réputation de la Guilde pourrait bien en pâtir.

– « Bien, je m’excuse auprès de vous! » Le visage de Ji Mo était sombre. Puis, il s’agenouilla à terre, et avec un ressentiment profond, comme si Zhang Xuan avait tué son père, il postillonna :

– « Je suis fautif de vous avoir provoqué, je m’en excuse! »

– « Décampez! » Il était évident que ces excuses n’étaient pas sincères, mais le jeune Zhang s’en fichait bien. Pour lui, Ji Mo n’était rien de plus qu’une mouche enquiquinante!

– « Décamper ? » Ji Mo se leva, plein de rancœur, et hurla :

– « Pfff, j’ai peut-être perdu le pari, mais vous n’avez pas le droit de m’empêcher d’entrer dans la Guilde! Même si je pars aujourd’hui, je peux toujours revenir demain. Je suis un peintre officiel, pensez-vous qu’un simple pari pourrait me réfréner ? Vous rêvez! »

– « Ah… »  La foule trouvait ce peintre naissant indigne de sa gloire. Toutefois, elle dû accepter l’exactitude de ses propos. Aussi médiocre et indigne qu’il puisse être, il avait passé l’examen et l’avait réussi. On ne pouvait pas le bannir de la guilde.

– « Le pari ne peut pas vous réfréner ? » Zhang Xuan tirait sur son menton, faisant mine de réfléchir.

– « Oui! À moins que vous ne campiez jour et nuit devant l’entrée, je reviendrais, sans aucun doute! Haha, j’ai perdu cette fois, mais vous n’êtes pas victorieux pour autant! » Après tout, ce n’était qu’un pari verbal, aucun document officiel.

– « Je ne vais pas camper ici. Toutefois, si vous deviez revenir durant mon absence, ce serait mauvais pour vous! » Il pensait au début que Ji Mo avait de la dignité lorsqu’il le voyait gagner le cœur des femmes…mais face à tant d’effronterie :

– « Nous sommes en fait confrontés un dilemme. Cependant…Ce n’est pas un gros problème, et il y a une solution simple! »

– « Une solution simple ? Seuls les peintres trois étoiles sont qualifiés pour me bannir. Pensez-vous pouvoir le faire ? Vous rêvez… »

– « Les peintres trois étoiles peuvent le faire ? Alors…je vais passer d’abord l’examen pour devenir peintre trois étoiles! »

La foule bondit :

– « Passer cet examen ? »

– « Cette personne parle-t-elle en dormant ? Vouloir passer cet examen ? »

– « Il doit dire ça pour rire! Même s’il faut avouer qu’il a du talent, il est loin de pouvoir obtenir trois étoiles! »

Parler de manière si arrogante, n’avez-vous pas peur d’être puni par le ciel ?

Les deux vénérables Maîtres commençaient vraiment à être dépassés par les événements…

Les jeunes de nos jours sont suffisants, incapables de réaliser qu’il y a tout un monde au-delà de ce qu’ils pourraient voir ou imaginer.

Il est vrai que l’ignorant est sans peur!

– « Ha ha! C’est la plaisanterie la plus grotesque que j’aie jamais entendue! Ne devenez pas suffisant simplement parce qu’il s’est trouvé que vous avez réalisé une peinture de niveau 4. Vous êtes encore très loin d’avoir vos trois étoiles! » Faisant fi du prétentieux Ji Mo, Zhang Xuan se dirigea vers les deux Vice-directeurs :

– « Oui, je suis ici pour passer l’examen. Aussi…je voudrais savoir comment devenir apprenti ? »

Putong!

Tout le monde tomba à terre.

M***e alors! Ne vouliez-vous pas prendre l’examen pour devenir peintre trois étoiles ? Pourtant, c’est cet autre examen qui vous intéresse…

– « Comment ? Il est impossible que vous ne soyez pas apprenti ? » Demanda Wu.

– « Hem hem, c’est juste. Je n’ai jamais passé l’examen pour devenir apprenti. Si je suis là aujourd’hui, c’est justement pour cela… » La réponse de Zhang Xuan était la plus naturelle du monde!

Pu!

Les yeux de tout le monde roulaient par terre…

Wu et Cheng tremblaient.

N’étant même pas apprenti, vous osez défier un peintre officiel et parier avec lui ? N’êtes-vous pas trop imprudent ?

De plus, vous parvenez à utiliser une bête sauvage pour créer une œuvre de niveau 4…Malgré votre manque d’apprentissage, vos capacités et votre expérience sont supérieures aux nôtres!

Vous ne nous mentez pas ?

Surtout, vous parlez de l’examen comme s’il s’agissait d’une pacotille…

Bien! Vous semblez en avoir la possibilité en tout cas!

Retenant la dépression qui ne demandait qu’à éclater en lui, Wu commença son explication :

– « L’examen pour devenir peintre n’est pas aussi compliqué que ceux des autres professions. Vous n’avez pas besoin de passer les examens les uns à la suite des autres. Si vous créez une œuvre d’art qui démontre vos capacités et que vous atteignez un certain niveau, vous êtes qualifié pour ce niveau. Par exemple, une personne qui crée une œuvre de niveau un est qualifiée pour devenir apprenti, et une personne qui crée une peinture de niveau deux est qualifié pour devenir peintre une étoile. Etant donné que vous avez créé une peinture de niveau quatre, vous êtes déjà qualifié pour postuler au rang deux étoiles. »

– « Ah ? C’est si facile ? Alors, quels sont les prérequis pour postuler au rang trois étoiles ? »

– « Un peintre trois étoiles doit créer une peinture de niveau cinq, la Création Spirituelle. Il y a un fossé énorme entre le 4ème et le 5ème niveau, et dans toute la Guilde, seul notre Directeur a atteint ce niveau! Étant donné que vous pouvez créer une œuvre de niveau 4 à votre âge, votre talent est excellent. De plus, vous n’avez jamais suivi de formation professionnelle. Si vous étudiez assidûment avec un vrai Maître, vous pourrez créer une peinture de niveau 5 en moins de dix ans et vous pourrez passer l’examen trois étoiles. Par conséquent, vous pouvez y aller tranquille! »

– « Le Vice-Directeur Wu a raison. Pouvoir créer une peinture de ce niveau à votre âge témoigne de votre incroyable talent. Depuis que je suis à la Guilde, je n’ai jamais vu de personne aussi talentueuse. Quant aux trois étoiles, il vaut mieux que… » Cheng ravala sa salive lorsqu’il vit Zhang Xuan se diriger devant la peinture des Fleurs de Prunier Hivernales.

Un bol d’eau apparut dans ses mains. Prenant une gorgée, il diffusa l’eau depuis sa bouche jusqu’au papier.

Hualala!

Les gouttes d’eau tombèrent sur la peinture, et des taches grises apparurent sur les portions qui étaient blanches, comme si de la neige tombait du ciel. En un instant, il créa l’image de fleurs se tenant fièrement dans la neige, faisant face au ciel.

Weng!

L’énergie spirituelle tout autour se rassembla sur la peinture, et les fleurs de prunier sortir de la surface du papier. Avec acharnement, elles essayaient de grimper jusqu’au ciel.

– « J’ai terminé! » Replaçant le bol sur la table, Zhang Xuan frappa des mains, puis il se tourna vers Cheng et Wu tout en désignant la peinture :

– « Une peinture de niveau 5… »

– « Réalisée! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 290 : Égalité Menu Vol.4 / Chapitre 292 : Arrivée de Zhao Ya et de ses camarades