La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 158 : C’est à votre tour!

– « Cela fait longtemps que vous n’avez pas été en contact avec la peinture, que ce soit de près ou de loin. Non seulement, il serait inutile de vous voir peindre, mais ce serait une insulte pour cet art. Donc, après en avoir discuté avec Yuanyu, nous sommes arrivés à ce nouveau format d’examen. »

Lu Chen rit doucement puis continua son explication :

– « Le format sera comme suit : Yuanyu, Frère Zhang Xuan et moi, allons peindre en premier et vous serez tous les deux chargés d’évaluer, puis de noter nos peintures. La personne la plus précise se verra remettre l’Hémérocalle! »

– « Peindre ? Oh ? » Le professeur Zhang en cracha presque son thé sur Yuanyu. Il n’était venu que pour faire acte de présence!

Vous devez certainement plaisanter! Je suis ici pour vous assister, non pas pour p…peindre… Est-ce moi que vous examinez !?

Je ne connais ni la façon de tenir une brosse, ni les différentes techniques de peinture… ?

– « Je pense qu’il est préférable que je ne peigne pas » Dit anxieusement Zhang Xuan.

– « Ne rejetez pas cette offre, passons outre la littérature. Beaucoup de cercles littéraires demandent à ce que l’un de leurs membres présente des poèmes ou des dessins. Il est rare de vous avoir, vous et Frère Yuanyu réunis ici en même temps! Apprenons à mieux nous connaître au travers de nos peintures. Par la même occasion, ces jeunes pourront comprendre le vrai charme qui se cache derrière tout cela. Peut-être qu’ils tomberont amoureux de cet art et deviendront maître à l’avenir. » Maître Lu Chen tirait sur sa barbe en esquissant un sourire.

Le jeune Zhang était au bord des larmes.

Est-ce que vous avez entendu ce que je viens de dire ?

Je vous dis que je ne sais pas peindre et que je ne veux pas peindre. Néanmoins, vous parlez d’interaction entre nos peintures…

– « Hem hem, c’est vraiment inutile pour moi. Vous deux suffisez. Je n’ai fait aucune préparation pour ça… » Le professeur Zhang voulut être plus clair.

– « J’ai déjà préparé la brosse, le papier, et l’encre. Frère Zhang Xuan, inutile de vous retenir, faîtes comme chez vous et dessinez comme bon vous semble. En même temps, faites-leur comprendre ce qu’est la vraie peinture! » Répondit Maître Lu Chen.

Y aller franco ? Leur faire comprendre ce qu’est la vraie peinture ?

Lu Chen avait le répondant adéquat.

Ce n’est pas ce que j’essaie de vous dire!

– « Très bien, Ah Cheng, allez préparer les outils de peinture. Jeune maîtresse Yu et jeune prince Xun, regardez-nous attentivement et prenez-en de la graine! »

– « Oui! » L’oncle Cheng fit un geste de ses mains et des domestiques apportèrent 3 sets d’accessoires de peinture qu’ils déposèrent sur la table devant les candidats.

Zhang Xuan commençait à paniquer sérieusement. Il ne savait même pas dessiner avec un crayon, alors avec une brosse, vous imaginez! S’il avait su, il ne serait pas venu.

– « Étant donné que nous sommes ici pour apprendre à nous connaître au travers de nos peintures, Peignons librement sans nous contraindre! » Maître Lu Chen regarda Maître Yuanyu avec un grand sourire :

– « Frère Yuanyu, tu es un invité, alors j’aimerais que tu commences! »

– « D’accord, je vais essayer d’utiliser mes capacités les plus basiques! » Yuanyu approcha de la table, puis il réfléchit un moment avant de commencer son oeuvre.

Sa brosse vola autour du papier avec une force et une élégance étonnantes. À peine l’ouvrage était-il entamé que tout son personnage, ainsi que son expression et sa gestuelle étaient transformés. Il avait tout d’un artiste exceptionnel, capable de faire naître l’admiration chez tous ces observateurs.

– « Il y a quatre niveaux principaux en peinture : La “Description de la Réalité“, “Le Canevas Spirituel“, “L’Imprégnation des Intentions“, et “La Vraisemblance Époustouflante“. La Description de la Réalité décrit, comme son nom l’indique, une réalité parfaite. Même si un tel dessin pourrait paraître remarquablement vivant, il s’agit du plus bas niveau. » Pendant que Yuanyu peignait, Lu Chen expliquait.

– « Le Canevas Spirituel fait référence au niveau où une scène et des objets dessinés prennent vie grâce à l’imprégnation de l’énergie spirituelle. Toute la peinture semble être une scène vivante. Par exemple, en dessinant un poisson, les observateurs croiront qu’il peut surgir hors du canevas à tout moment. »

– « Le troisième niveau, l’Imprégnation des Intentions, fait référence au fait d’imprégner sa peinture de ses propres intentions! Il faut atteindre un certain état d’esprit avant de commencer à peindre, qui puisse émouvoir et tromper l’observateur. Ma peinture Eté-Automne et mon Chi Xiong avaient un tel niveau. C’est comme si la scène se déroulait devant vous, comme si vous étiez attiré dans son monde. »

– « Frère Yuanyu et moi-même avons atteint ce niveau. Si nous sommes suffisamment chanceux, il y a une petite possibilité pour que nous puissions produire une peinture de niveau 4. La Vraisemblance Époustouflante se réfère à une peinture dans laquelle les personnages ont une allure propre, allant jusqu’à tromper les animaux et les bêtes sauvages qui ne font pas la différence avec la réalité. L’Hémérocalle que désire la jeune maîtresse Yu et le Canari de la Rivière de Frère Yuanyu sont de ce niveau! »

– « Oh! » Zhang Xuan était impressionné.

Il pensait que peindre une scène la plus vivante possible, était l’apanage des meilleurs artistes et non pas le niveau le plus bas!

Ce n’était qu’en imprégnant la toile de son esprit et de sa conception artistique unique, que l’on pouvait considérer qu’il s’agissait d’un chef-d’œuvre.

La peinture du Maître Yuanyu commençait à prendre forme. Elle consistait en une hirondelle de la Jungle Montagneuse. Dans la forêt tranquille, deux hirondelles dansaient. Bien qu’elles fussent immobiles, on pouvait presque entendre le gazouillis des oiseaux dans les airs, comme si on pénétrait dans les forêts de montagnes et qu’on nageait dans les senteurs de fleurs.

– « Maître Lu, est-ce une peinture avec Imprégnation des Intentions ? » Demanda Huang Yu.

– « Exact! » Lu Chen acquiesça :

– « Oui, cette peinture a atteint ce niveau. Toutefois, j’ai déjà trop parlé. Il vous revient d’analyser et d’évaluer cette oeuvre. Celui qui aura la réponse la plus précise sera le vainqueur. »

– « Oui! » La jeune maîtresse et le jeune prince se concentrèrent immédiatement sur la toile.

Maître Yuanyu posa sa brosse. Il avait terminé son ouvrage.

– « Hé hé, on dirait que mes aptitudes sont un peu rouillées ! Je me suis reposé si longtemps… Voici mon humble peinture ! » Sourit Yuanyu :

– « A ton tour, Lu Chen! »

– « Bien! » Il s’approcha de la table, prit la brosse et commença à faire voler ses mains. Même s’ils étaient tous maîtres de 3ème niveau, il était évident que les mouvements fluides de Lu Chen se démarquaient de ceux des autres.

Dans sa peinture, un bateau solitaire flottait à la surface d’une rivière. Il n’y avait pas de grand spectacle avec des vagues étonnantes ou des tempêtes effrayantes, mais on avait l’impression que quelqu’un luttait contre toutes sortes d’impairs, que le monde tout entier faisait obstacle au bateau. Même si la personne sur l’embarcation n’était représentée que par deux traits simples, son courage à braver tous les dangers impressionnait l’observateur.

– « Il semble que la technique de Frère Lu soit supérieure à la mienne! » Commenta Yuanyu. Celui-ci était doué et réputé dans le domaine, mais comparé à Lu Chen, il était loin derrière. Yuanyu avait joué sur le contraste entre une forêt silencieuse et des oiseaux vivants, tandis que Lu Chen avait fait ressortir la lutte intérieure d’une personne!

– « Que pouvez-vous en dire ? Est-ce que quelqu’un peut me le dire ? » Maître Yuanyu tourna son attention vers Bai Xun et Huang Yu pour les questionner.

– « Je peux dire que Maître Lu a utilisé 3 types de techniques picturales et 12 types de traits pour interpréter sa Rivière. Il semble aussi y avoir l’empreinte d’un peintre célèbre d’il y a 80 ans, Chen Jiao. » Huang Yu réfléchit un moment avant de répondre.

Chen Jia était une artiste peintre célèbre du Royaume de Tianxuan. Ses traits de pinceau étaient délicats et elle était spécialisée en montagnes et en rivières.

– « J’ai aussi vu ça… » Dit précipitamment Bai Xun.

– « Oh, vous semblez avoir de bons yeux! » S’en amusa Yuanyu.

– « 3 types de techniques picturales ? 12 types de traits ? » Le jeune Zhang resta sans voix.

Selon sa perspective, tout ce qu’il avait vu, c’était Maître Lu Chen prenant la brosse et dessinant au hasard. Rien d’unique pour lui dans sa façon de faire.

Même si Zhang Xuan avait imprégné son esprit de la connaissance de tous les livres parcourus grâce au livre d’or, ses lectures ne traitaient principalement que de pratiques, de techniques de combat, de forgeage de pilules. Il n’y avait que de rares ouvrages sur la peinture au Compendium, et en tant que tel, il pouvait se considérer comme ignorant en la matière.

– « Ha ha, Frère Yuanyu, vous êtes trop humble! »

Maître Lu Chen compléta sa toile. L’air amusé, il s’approcha et dit :

– « Je vais sur la rivière Benma depuis quelques jours et je me suis imprégné de diverses émotions avant de toutes les mettre dans ma toile. Le Frère Yuanyu est plus occupé que moi à soigner ses patients et il n’a pas autant de temps libre. S’il en avait, je crains qu’il me surpasserait! »

– « Peindre dépend du talent. C’est parce que j’en manquais que j’ai décidé de choisir la voie de la médecine! » Dit Yuanyu.

– « Bien, les deux vieilles personnes que nous sommes ne vont pas continuer à se lancer des fleurs. En parlant de talent, Frère Zhang Xuan est véritablement un génie. Malgré son jeune âge, il possède une vision et une compréhension unique de cet art. Je crois que ses capacités artistiques ne sont pas inférieures aux nôtres. »

Maître Lu Chen hocha la tête en souriant et fit un geste vers le professeur Zhang :

« Nous avons terminé de peindre, Frère Zhang Xuan, c’est à votre tour! »

Tous les yeux se tournèrent vers celui-ci. Maître Yuanyu hocha aussi la tête en guise d’approbation. Il était plein de curiosité, et était pressé de voir quelle peinture Zhang Xuan allait faire.

La peinture était différente des arts martiaux. Ce n’était pas quelque chose dans lequel on réussissait simplement parce qu’on avait du talent. Il fallait accumuler les expériences et les émotions afin produire de bonnes œuvres. Même lui, il avait dû traiter de nombreux patients pour acquérir l’inspiration nécessaire à la maîtrise de la peinture et pour être à son niveau.

Toutefois, Zhang Xuan n’avait même pas 20 ans. Même s’il était né avec des dispositions naturelles pour peindre, les seules bases solides qu’il possédait ne pouvaient lui permettre que d’atteindre le niveau Description de la Réalité. S’il voulait créer des peintures de niveaux Canevas Spirituel ou Imprégnation d’Intentions… Il lui faudrait beaucoup plus d’entraînement.

Bai Xun et Huang Yu paraissaient excités. Le professeur les avait impressionnés et ils attendaient des prodiges de sa part.

– « Moi ? » Zhang Xuan sentit la transpiration sortir de ses pores.

Comment pouvait-il peindre sans rien connaître ?

Il ne pouvait quand-même pas dessiner un petit poussin avec un halo et l’appeler le Divin Phoenix!?

S’il le faisait, il ne sortirait certainement pas vivant de la résidence.

Se grattant la tête, le professeur Zhang retint son embarras et demanda :

– « Heu…heu…Puis-je d’abord feuilleter quelques livres ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 157 : Test de peinture Menu Vol.3 / Chapitre 159 : Est-ce un fraudeur!