La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 111 : L’Aura de la mort

Chen Xiao pensait que Zhang Xuan lui parlerait de théorie ou d’autre chose pour le convaincre, mais une telle déclaration mit vraiment mal à l’aise le vieux maître!

Alors le simple fait que je ne mange pas ni ne dors signifie que je vais mourir ? C’est vous qui allez mourir…

Tous les examinateurs regardaient furieusement notre jeune professeur! L’apothicaire Chen Xiao était une figure estimée dans le cercle des apothicaires. Pourtant, Zhang Xuan osait lui porter malheur!!

Avez-vous d’autres balivernes comme celle-la ?

Chen Xiao rétorqua :

– « Je suis apothicaire depuis de nombreuses années. Même si je n’évolue pas en terme de niveau depuis longtemps, je travaille avec assiduité et j’étudie durement pour m’améliorer! Je ne suis peut-être pas un génie, mais je connais mon état physique. La raison pour laquelle je ne dors pas bien ni ne mange pas bien est très simple, j’ai diverses affaires dont je m’occupe. Il n’y a rien d’autre en ce qui concerne ma condition physique. Donc, pourquoi m’annoncez-vous que je vais mourir ? »

Les apothicaires avaient souvent à faire aux pilules, et même s’ils n’étaient pas médecins pour diagnostiquer une maladie, ils avaient quelques connaissances.

– « Vous n’avez pas tort. Tout va bien avec votre corps! » Zhang Xuan répondit tout à fait calmement à la suspicion qu’il venait d’engendrer.

Sachant que l’apothicaire était en forme physiquement, tous les examinateurs beuglaient de mécontentement:

– « Tout va bien ? Alors, de quoi parlez-vous ? »

– « Vous êtes malfaisant! Pourquoi prenez vous ça à la légère ? »

– « Il s’agit d’un débat, pas d’une séance consistant à maudire l’Apothicaire Chen Xiao! »

…..

En pleine confusion, Ouyang Cheng fixa Zhang Xuan :

– « Hé hé! »

Le professeur Zhang resta impassible face à la foule agitée. Il sourit doucement et dit :

– « Peut-on mourir même si nous sommes en bonne santé ? »

– « Que voulez-vous dire ? »

Devant son calme et sa confiance, Chen Xiao se leva avec la chair de poule et alors qu’il fut sur le point de parler, le professeur Zhang fit un geste de la main :

– « Étant donné que vous ne me croyez pas, jetons d’abord un œil sur la pilule! »

Tous les apothicaires regardèrent la Pilule du Cœur Tranquille que venait de forger le vieux maître.

– « L’Apothicaire Chen Xiao est une personne calme et sensée. Il a atteint un haut niveau de maîtrise dans ses qualités de forgeage et si je devais vous parler à tous de ses imperfections, vous ne me croiriez pas et vous trouveriez probablement ennuyeuse la vérification de mes allégations! Puisque c’est le cas, je ne parlerai pas des imperfections. Je parlerai juste de cette pilule. Tout comme pour l’apothicaire Meng Yan, si un pratiquant devait la consommer, elle le mènerait aussi vers une mort certaine! »

Personne ne croyait Zhang Xuan :

– « Quoi ? »

– « J’ai examiné la méthode du maître et il n’y avait pas la moindre erreur. De plus, sa pilule a atteint le niveau de Perfection, alors comment pourrait-elle être nuisible ? »

– « Cet endroit n’est pas un déversoir d’insanités! »

Nous savions pourquoi Meng Yan avait eu un problème avec sa Pilule du Cœur Tranquille, mais il était impossible que Chen Xiao, avec son tempérament serein, puisse avoir raté sa fabrication! Il y avait quelque chose qui n’allait pas!!

Le professeur Zhang désigna la cage :

– « Si vous ne me croyez pas, nous pouvons faire une autre petite expérience! Il y a des bêtes ici »

Il restait quelques animaux tranquilles dans la cage.

Un apothicaire incrédule s’empara d’une bête et lui fit avaler la pilule. Mais à la stupéfaction de l’assemblée, l’animal n’eut pas de réactions comme le précédent! Au lieu de cela, il se mit dans un coin, immobile.

L’apothicaire improvisé ‘laborantin’ trouva à redire :

– « Voyez comment il va! La Pilule du Cœur Tranquille calme l’état mental. L’absence de mouvement de cette bête signifie que la pilule agit, non ? Qu’avez-vous à rajouter ? »

Tout le monde fixait Zhang Xuan.

– « Donnez-lui un moment! » Ce dernier n’ajouta rien de plus et s’assit tranquillement sur sa chaise.

Dix minutes plus tard, les choses n’avaient pas changé. L’animal demeurait toujours immobile et l’apothicaire qui en était en charge haussa le ton :

– « Vous voyez, il ne bouge pas du tout. Cela prouve clairement que la pilule fonctionne comme elle le devrait. Êtes-vous en train de nous faire perdre notre temps ? »

– « Le moment est venu! » Dit le jeune professeur.

– « Quel moment ? Que voulez-vous dire ? Il est évident que la bête n’est pas stressée! Regardez-la tranquille dans son coin. Que voulez-vous nous prouver ? »

– « La raison pour laquelle cette pauvre bête reste tranquille dans son coin est… qu’elle est morte! »

– « Morte ? »

L’apothicaire était sous le choc. Il se précipita immédiatement et sortit l’animal de sa cage. D’un simple regard il vit l’évidence :

– « Comment… Comment… Comment est-ce possible ? »

L’animal avait déjà rendu son dernier souffle. Son corps commençait à se refroidir! Mais depuis combien de temps ? Pour être dans cet état en 10 minutes, il avait dû mourir peu de temps après avoir pris la pilule.

– « Est-il vraiment mort ? »

– « La Pilule du Cœur Tranquille ne devrait que calmer et non pas tuer! »

……..

Un vacarme retentit dans toute la salle.

– « Mais… Mais… »

L’Apothicaire Chen Xiao était dépité. Il recula de quelques pas, les yeux apeurés :

– « C’est impossible… J’ai suivi la méthode de forgeage à la lettre, il n’y a pas la moindre erreur. Même si j’échouais dans l’élaboration de la pilule, elle ne pourrait pas se transformer en poison. Pourquoi cet animal est-il mort ? »

C’était un énorme crime pour un apothicaire d’empoisonner quelqu’un! Chen Xiao n’avait jamais rencontré, de toute sa vie, pareille situation. Pourquoi tout ceci lui arrivait-il ?

Désorienté, Ouyang Cheng demanda au jeune professeur :

– « Zhang Xuan… Que se passe-t-il ? »

À cet instant tout le monde voulait savoir!

Zhang Xuan ne répondit pas et se retourna vers Chen Xiao :

– « Je vous ai déjà révélé les problèmes de cette pilule, alors je devrais avoir réussi ce test. Dois-je vraiment donner une explication ? »

L’apothicaire Chen Xiao répondit avec nervosité :

– « Si vous expliquez la situation, j’admettrai la défaite! »

Même si Zhang Xuan gagnait, tant que l’apothicaire n’admettait pas la défaite, un autre défi pouvait être demandé!

– « Puisque vous désirez savoir, voici mon explication sur la question : Il n’y a aucun problème en ce qui concerne la séquence et la technique que vous avez utilisées pour forger votre pilule. En fait, vous avez même infusé votre propre tranquillité dans cette dernière. Pour parler rationnellement, je dirai que votre création est à la fois très efficace et de très grande qualité. Cependant, il est dommage que… vous soyez sur le point de mourir. Votre corps est déjà couvert par l’aura de la mort et naturellement, la pilule que vous avez fabriquée est entrée en contact avec cette énergie. C’est pour cette raison que l’animal est décédé! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 110 : Vous allez mourir Menu Vol.2 / Chapitre 112 : Cheng Jiang