La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 110 : Vous allez mourir

Tout comme l’avait dévoilé Zhang Xuan, Meng Yan cachait bien son ressentiment et ses pulsions meurtrières! Il avait été trahi par quelqu’un en qui il avait profondément confiance. Il pensait que sa rage s’était atténuée et il était à mille lieues de s’imaginer que ses émotions allaient interférer!

Même le plus idiot des apothicaires examinateurs savait que le jeune Zhang disait vrai.

Mais… Comment le jeune professeur avait-il pu deviner ? En observant la pilule forgée ?

Comment est-ce possible ?

– « Mais… »

Non seulement il a pu discerner l’intention de tuer de Meng Yan à travers le forgeage de la pilule, mais il a pu aussi déduire qu’une personne de confiance l’avait trahi… Êtes-vous un apprenti apothicaire ou un diseur de bonne aventure ?

Meng Yan perdait ses moyens et cela faisait doucement ricaner le jeune homme :

– « Si vous pensez tous que mes paroles sont infondées, il y a une manière simple de le vérifier. La Guilde doit avoir des animaux pour l’expérimentation, non ? Il nous suffit de leur faire ingérer la pilule et de constater les effets! »

La Guilde disposait toujours de bêtes pour tester ses pilules. Ces bêtes sauvages étaient très sensibles aux tests! On pouvait les considérer comme les rats de laboratoire de l’ancienne vie de Zhang Xuan.

– « Oui! » Ouyang Cheng hocha la tête et un apprenti apothicaire sortit de la salle. Il revint un moment plus tard avec une cage remplie de ces bêtes sauvages qui ressemblaient à des souris blanches. On prit l’une d’entre elles pour lui faire avaler la Pilule du Cœur Tranquille.

Quelques instants plus tard, la bête commença à s’agiter, à filer dans la cage comme un dératé et à griffer tout à proximité! Le moins qu’on puisse dire était qu’elle ne semblait pas se calmer!

– « Normalement, après avoir ingéré cette pilule, l’animal devrait se coucher calmement sur son flanc. Pourtant, vous pouvez constater qu’il est plutôt énervé! » Dit le jeune professeur.

En plein milieu des propos de Zhang Xuan, la bête fonça sur l’un de ses congénères, grimpa dessus et fit des mouvements de bas-ventre.

– « Hem hem, le fort penchant sexuel de cette créature nous montre que, non seulement la pilule ne la calme pas, mais elle lui procure agressivité et excitation! Si je ne me trompe, la personne qui a été tuée par l’apothicaire Meng Yan aujourd’hui était une femme, avec qui il a eu des relations sexuelles! Son éventuelle trahison a engendré le problème que nous rencontrons : une pilule chargée d’émotions fortes, de possessivité et de rage! »

La réaction de l’animal frappa de stupéfaction tous les apothicaires :

– « Mais… »

S’agit-il vraiment de la Pilule du Cœur Tranquille ? Êtes-vous certain que ce n’est pas un aphrodisiaque ? Nous avons de la chance que ce ne soit pas donné à l’homme… Hem hem, cela engendrerait des effets désastreux!

Tout le monde chuchotait…

Il n’y avait plus rien à cacher pour Meng Yan, les évidences étaient trop flagrantes. Il expliqua alors à son auditoire :

– « Ce matin, j’ai été témoin de l’adultère flagrant de ma concubine avec le majordome. La rage m’a envahi et mon sang n’a fait qu’un tour. Je les ai tué tous les deux sur le champ! »

L’apothicaire Yan traînait sa furie depuis toute la journée, et il avait décidé d’évacuer sa frustration sur Zhang Xuan.

Avec les aveux de Meng Yan, les attitudes évoluaient. Les regards lancés sur le jeune professeur étaient passés du mépris à la gravité :

– « Ne suis-je pas en plein délire ? »

– « Voir tant de choses dans une pilule ? »

Ce gamin doit être agent de police!

…….

– « Bien, je vous ai parlé des problèmes dans votre méthode, Apothicaire Meng Yan, voulez-vous que je poursuive ? » Dit Zhang Xuan, le sourire en coin.

– « C’est inutile, j’admets ma défaite! »

Tous les apothicaires examinateurs purent en juger par leurs yeux et par leurs oreilles, rien ne pouvait être nié… C’était un échec cuisant!

Wen Xue s’en étonna :

– « Juste comme ça ? Il abandonne ? »

Un apothicaire admettant sa défaite devant un apprenti ! Il fallait le voir pour le croire.

Le professeur Zhang se tourna vers les 9 apothicaires restants :

– « Le suivant s’il vous plaît! »

Un vieux maître se leva :

– « Je vais lui faire face! »

Si tous pensaient au préalable que Zhang Xuan était un faiseur de trouble, depuis cet incident, ils avaient complètement retourné leur veste et le considéraient désormais comme un expert parmi les experts!!

Les murmures allaient bon train en apercevant leur comparse sur le ring :

– « C’est l’Apothicaire Chen Xiao! »

– « L’Apothicaire Chen n’est peut-être pas le meilleur dans le forgeage des pilules, mais il est le plus ancien! »

– « C’est une personne très calme et raisonnable. À la différence de Meng Yan avec son tempérament explosif, je pense qu’il mettra à mal ce gamin! »

………..

Chen Xiao était le senior parmi les 10 examinateurs et il avait la tête sur les épaule. Il n’allait certainement pas avoir de problème.

La flamme sous le chaudron crépita. Le temps d’un moment, le vieil apothicaire en sortit quelques pilules. Il s’agissait des mêmes pilules que précédemment, la Pilule du Cœur Tranquille, avec des caractéristiques extérieures identiques, tant au niveau de la forme, de la texture et de l’éclat à la surface. Toutefois, elles apparaissaient de bien meilleure qualité, atteignant la Perfection.

Chen Xiao prit calmement les pilules dans ses mains :

– « Voilà, j’ai terminé ma fabrication des pilules. Vous n’avez pas besoin d’identifier la méthode, vous pouvez remarquer qu’il s’agit de la même que pour l’apothicaire Meng Yan, les 10 Formules de l’Eau Tranquille. Si vous parvenez à y voir des imperfections, j’admettrai volontiers ma défaite! »

– « Incroyable! »

– « C’est vraiment un sage! »

– « Utiliser la même méthode, mais de bien meilleure facture! Zhang Xuan a pu déceler les intentions négatives dans le cœur de Meng Yan, mais l’Apothicaire Chen Xiao est serein et sensé. Ce gamin ne pourra pas trouver de défauts dans son ouvrage!! »

– « Voyons comment le gamin s’en sort cette fois… »

Tous pensaient que leur confrère plus âgé était aussi le plus rusé…

Notre jeune professeur le regarda nonchalamment :

– « Si je ne me trompe, Apothicaire Chen Xiao, vous avez actuellement des problèmes pour dormir et pour manger! »

L’apothicaire fut estomaqué :

– « Il est vrai que j’ai des difficultés à dormir et que je n’ai pas bon appétit… Néanmoins, qu’est-ce que cela a à voir avec les pilules ? »

Et quand bien même je ne dors pas ni ne mange, vous n’avez qu’à faire mention de mes imperfections dans la méthode… Mais attendez… comment savez-vous cela ?

– « Cela a à voir au contraire ! En tout point! »

– « En tout point ? Eclairez-moi s’il vous plaît! »

– « Hé hé, si cela s’avère exacte… Vous êtes sur le point de mourir! » lui répondit Zhang Xuan.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. Thomas
  • 14. guillaume
  • 15. Ba-Soma
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Cédric
  • 25. Frederic
  • 26. Pierre
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 109 : La pilule du cœur tranquille Menu Vol.2 / Chapitre 111 : L’Aura de la mort