La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 06 : Qu’avez-vous fait à notre jeune maitresse ?

Zhao Ya attendait que l’homme devant elle soit embarrassé. Aussi prit-elle l’initiative de faire apparaître un cristal enregistreur dans sa manche. Ce dispositif pouvait capturer la vidéo et l’audio et elle avait l’intention de l’utiliser comme “preuve” contre lui! De cette façon, il ne pourrait pas la contredire le cas échéant.

– « Voyons comment je vais pouvoir t’humilier. Penser à rivaliser avec le professeur Lu Xun, tu peux toujours rêver! »

Sachant qu’elle allait pouvoir le punir et évacuer sa frustration, ses yeux se mirent à briller et elle faillit éclater de rire. Elle s’attendait à quelque chose d’absurde. Soudain, une paire d’yeux clairs comme des lanternes apparut en face d’elle.

– « Ah! » Surprise, Zhao Ya bondit et recula aussitôt en apercevant le professeur Zhang Xuan. Furieuse, elle s’exclama : « Qu’est-ce que vous faites ? »

Les mains dans le dos, il tournait autour d’elle en secouant la tête. Puis il s’arrêta juste en face, à moins de 30 cm.

– « Détendez-vous, je ne fais que regarder! »

Elle sentit la chaleur de son corps et rougit. Jamais un homme ne l’avait approchée d’aussi près. Son cœur battait à tout rompre.

– « Vous êtes malade », dit calmement Zhang Xuan

Zhao Ya faillit exploser et s’évanouir sur place.

« Vous êtes malade”, reprit-il. “ D’ailleurs, toute votre famille l’est… »

Elle était sur le point de devenir folle. Qu’est-ce qui n’allait pas dans le cerveau de cet homme ? Elle venait de lui faire une démonstration d’arts martiaux et il osait dire qu’elle était malade! Comment une personne aussi vile pouvait-elle exister?

Pourquoi lui lançait-il des insultes ?

Zhang Xuan fronça les sourcils mais très vite, il comprit et sourit doucement :

– « Je dis simplement que votre corps est malade, je ne vous insulte pas! »

– « Je ne suis pas malade! » S’indigna froidement Zhao Ya, « À mon avis, c’est vous qui l’êtes! Quelque chose ne va pas dans votre cerveau! »

La jeune fille était aussi forte qu’un bœuf. Un seul de ses poings avait une poussée de plus de 100 kg. Si elle était malade, elle serait la première à le savoir.

– « Ne réfutez pas ce que je dis. Ressentez-vous souvent une vague douleur au niveau de vos acupoints danzhong[1] et jujue[2] ? Surtout les nuits de pleine lune, lorsque souffle le vent humide, une légère teinte rouge apparaît sur votre corps et vous ressentez… » Zhang Xuan hésita un instant, comme s’il était difficile de le verbaliser, puis poursuit : « Quelle que soit la manière dont vous vous entraînez, vous avez l’impression que votre cœur ne se calmera pas ? »

Furieuse, Zhao Ya qui avait l’intention de réfuter chacun de ses mots, demeura stupéfaite

– « Comment… Comment le savez-vous ? »

Ce qu’il venait de dire était tout à fait exact! Ces derniers temps, pendant l’entraînement, elle ressentait une légère douleur dans son danzhong et son jujue, elle le supportait parce que la douleur n’était pas très importante. Les nuits de pleine lune, quand le vent froid soufflait, elle se sentait bizarre, son corps rougissait et un puissant désir s’emparait d’elle. Incapable de réprimer ses émotions déchaînées, elle se mettait à rêver de l’étreinte d’un homme…

Elle n’avait que 16-17 ans et ne connaissait rien au sentiment que l’on éprouve lorsque deux corps se rapprochent. Cela l’embarrassait. Au début, elle pensait qu’elle le supporterait et que cela finirait par passer. Mais plus elle devenait femme, plus ces tendances s’intensifiaient.

Auparavant, il lui suffisait de deux mouvements de technique pour s’en débarrasser. Mais maintenant, dix fois ne suffisaient pas à faire disparaître ses pulsions. Elle était obligée de poursuivre son entrainement jusqu’au lever du soleil.

Comme cette affaire était vraiment étrange, elle n’avait osé en parler à personne, ni à ses meilleurs amis, ni à son père! Comment cet homme l’avait-t-il découvert ?

Si elle était venue étudier à l’académie, c’était aussi dans l’espoir de résoudre ce problème une fois pour toutes.

– « Je suis enseignant. Je l’ai déduit en vous observant tout à l’heure, lors de votre démonstration! » Dit-il calmement.

Bien sûr, jamais il n’aurait pu agir ainsi sans l’aide de cet extraordinaire trésor qu’était la bibliothèque  : le moindre de ses défaut, même s’il n’avait rien à voir avec ses compétences, y était consigné.

Si Zhang Xuan avait l’air aussi bizarre, c’est parce qu’il avait découvert ses problèmes.

Zhao Ya serra les mâchoires et, gênée, demanda:

– « Y a-t-il… une solution ? »

Elle qui voulait le démasquer comme fraudeur, venait en un instant de se faire découvrir.

– « Il existe une méthode pour régler cela. Venez en classe demain et je vous expliquerai! »

–  « Vraiment ? » Demanda la jeune fille, le regard à la foi brillant et dubitatif.

Si elle était irritable et manquait de patience, c’est parce qu’elle n’avait aucun contrôle sur ses problèmes. Au départ, elle pensait pouvoir les dissimuler, cependant, jamais elle n’aurait imaginé que le plus mauvais professeur de l’académie les découvrirait en quelques secondes. De plus, il avait une solution pour la guérir!

Zhang Xuan prit l’attitude d’un expert:

– « Si vous ne me faites pas confiance, vous pouvez chercher ailleurs d’autres enseignants! »

Très vite, elle secoua la tête:

– « Non, non… C’est vous que je veux comme professeur! »

Elle souffrait depuis un certain temps déjà et un grand nombre de médecins l’avaient auscultée, mais en vain. Même son père, le Seigneur Zhao, ne voyait rien. Pourtant, ce professeur avait deviné du premier coup d’oeil. Il avait un oeil si aiguisé qu’elle était certaine que nul ne pourrait rivaliser avec lui!

Il désigna sa manche:

– « Ce Cristal, vous comptez toujours le garder ? »

– « Pardon ? »

Horrifiée, elle se rappela le cristal enregistreur qu’elle avait délibérément laissé fonctionner afin d’avoir des preuves contre lui. Si le contenu de la conversation venait à être connu, comment pourrait-elle encore marcher la tête haute ?

– « Je… Je  n’ai… »

Elle exerça une certaine force avec sa paume et le cristal fut aussitôt réduire en poussière. A nouveau, elle regarda le professeur, non d’un air détestable mais plutôt interrogatif. Malgré tous ses efforts pour le dissimuler, elle s’était fait prendre. De plus, il avait deviné ses problèmes intimes. Comment quelqu’un qui avait de telles capacités avait-il pu obtenir un zéro ?

« Il n’est sans doute pas intéressé par la célébrité et la gloire et se moque de ce que les autres peuvent penser! J’ai entendu dire que les experts étaient tous comme ça… »

A cette pensée, ce professeur, que jusqu’ici elle avait vu comme un escroc, devint à ses yeux l’un des meilleurs experts au monde..

Voyant qu’un autre de ses  étudiants était bouleversé, il agita la main et lui transmit ses instructions:

– « Prenez votre jeton pour réclamer vos draps et vos livres. Et pendant que vous y êtes, profitez-en pour chercher votre hébergement. Nous commencerons les cours dès demain… »

Tout à coup, un grand rugissement se fit entendre à l’extérieur et en un éclair, un homme se précipita dans la classe. C’était un homme fort, d’âge moyen, qui dégageait une puissante aura.

Ce dernier s’inclina devant Zhao Ya.

–  « Jeune maîtresse! ».

Elle le regarda fixement:

– « Oncle Yao, que faites-vous ici ? »

Yao Han s’apprêtait à repartir quand les deux amis étaient venus le chercher. En apprenant la nouvelle, il avait bien failli exploser.

Chez elle, personne ne donnait d’ordres à la jeune maîtresse, la prunelle des yeux du Seigneur de la ville! Lui demander de balayer le sol et de frotter les cuvettes des toilettes… Il ne manquait pas d’audace!

S’il s’était agi de  l’un des professeurs les plus réputés de l’académie, il pourrait laisser tomber l’affaire, n’ayant  que l’embarras du choix. Mais cet homme était le dernier du classement.

Comment pouvait-elle étudier sous sa tutelle ?

Même les conseils de ses amis en ville valaient mieux que les siens!

Yao Han regarda froidement Zhang Xuan puis jeta un coup d’œil rapide à la jeune fille:

– « Jeune Maîtresse, êtes-vous… »

– « J’ai déjà reconnu le professeur Zhang! » Déclara-t-elle.

Lui qui avait couru de toutes ses forces ne pensait pas qu’il arriverait trop tard. Il pâlit, tira Zhao Ya derrière lui et dévisagea le professeur:

– « Je vous demande de libérer au plus vite notre jeune maîtresse de votre tutelle! Et présentez-lui des excuses, sans quoi, lorsque je rapporterai cette affaire, tout le monde saura que vous avez ensorcelé une mineure afin d’en faire votre élève! »

– « Ensorcelé une mineure ? Est-ce que vous n’exagérez pas un peu! »

Les cieux lui en étaient témoin: il n’avait fait qu’accepter une étudiante, ce qui en soi n’avait rien de répréhensif…

– « Ce n’est pas quelqu’un de votre envergure qui pourra lui apprendre quoi que ce soit. Si vous la retirez immédiatement de vos cours, je ferai comme s’il ne s’était rien passé. Sinon, j’irai trouver le directeur et m’arrangerai pour vous faire virer! » hurla Yao Han

Zhao Ya l’interrompit en tapant du pied:

– « Oncle Yao! Qu’est-ce que vous faites! J’ai reconnu le professeur Zhang de mon plein gré, alors pourquoi vous en mêlez-vous ? »

Elle qui était venue à l’académie pour mettre fin à son mal être était heureuse de savoir qu’un professeur allait pouvoir l’aider. Et voilà que  cet homme allait tout gâcher. Que diable faisait-il ?

– « De votre plein gré ? Pensez-vous vraiment qu’il soit en mesure de vous aider à augmenter rapidement votre force? »

Elle était fière, il le savait bien. Cet enseignant réputé incompétent allait-il pouvoir la guider ?

Elle secoua la tête: « augmenter ma force ? Ah non, il n’a rien fait en ce sens »

Yao Han était déconcerté:

– « Non? Alors… »

Se rappelant soudain sa maladie, la jeune maîtresse rougit:

– « Oncle Yao, arrêtez de poser des questions! »

Il demeurait confus. Soudain il aperçut le Cristal d’enregistrement brisé sur le sol: son sang ne fit qu’un tour et, en un instant, il se transforma en un lion déchaîné.

– « Satané vaurien, qu’avez-vous fait à notre jeune maîtresse? Après ça, vous croyez encore que je n’aurais pas le courage de vous tuer? »

Boom!

Il était si furieux qu’il émanait de lui une puissante aura. On entendit un souffle d’air se lever et le sol craqua, comme sous l’effet d’une forte pression.

___________________________________________________________________________

[1] Danzhong est un point d’acupuncture situé au centre d’une ligne horizontale traversant les deux mamelons.

[2] Jujue se situe juste au-dessous du milieu de la cage thoracique.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 05 : La jeune maîtresse Menu Vol.1 / Chapitre 07 : Auriez-vous été rejeté ?