The New Gate
A+ a-
Chapitre 13 – Partie 1

Sans prendre trop de temps, Shin et les autres atteignirent la porte sud de Bayreuth.

Il y avait une longue file d’attente jusqu’à la porte, comme d’habitude, mais cela semblait être mieux qu’avant. Shin montra sa carte d’aventurier comme pièce d’identité au garde, et passa la porte.

Bien qu’inconnue jusqu’à présent, Schnee avait étonnamment une carte d’aventurier, elle aussi. Elle ressemblait à un rang C, car la couleur de la carte était rouge.

“Schnee, es-tu entrée dans la guilde ?”

“C’est uniquement pour l’identification.”

On pouvait dire qu’elle avait la possibilité de demander n’importe quoi à Barlux, pour obtenir la carte. Sa fonction n’était rien d’autre que l’identification, au lieu de ne pas pouvoir prendre les quêtes, elle dit également qu’elle n’avait aucune obligation de répondre à des quêtes urgentes et autres.

C’étai comme une mesure spéciale en raison de la position de Schnee.

“Et c’est parce qu’ils m’étaient redevables pour beaucoup de choses.” dit Schnee en souriant.

Shin éprouvait de la sympathie pour tous les membres de la guilde des aventuriers.

En entrant par les remparts,ils se dirigèrent vers la guilde, sans faire de détour.

Lorsque la porte s’ouvrit et qu’ils entrèrent à l’intérieur, comme Falnido, Schnee et Tiera devinrent le centre d’intérêt principal.

Schnee, avec ses oreilles de chien, son accessoire ressemblant à une queue et sa tenue attrayante, qu’elle mit à Falnido, fit coller sur elle les yeux des mâles présents. D’une certaine manière, on avait l’impression que les yeux passionnés de certaines femmes y étaient aussi mêlés.

Comme il était habituel pour les voyous de s’en prendre à de belles femmes, Shin se rendit rapidement à la réception avant que quelqu’un ne s’approche.

“Bonjour, j’ai reçu le rapport sur la convocation de la guilde.”

“Monsieur Shin, ça fait longtemps. Veuillez attendre une minute pendant que nous transmettons le message. Cilica, s’il te plaît.”

“Oui, oui…”

C’était les sœurs, Celica et Cilica, qui étaient à la réception. Lorsque Cilica fut appelée par Celica, elle disparut à l’arrière à un rythme rapide. Bien qu’elles étaient jumelles, leurs actions et leurs personnalités ne se ressemblaient pas du tout.

“Savez-vous quel genre d’affaires ils ont avec moi ?”

“Non, on ne nous a pas parlé des détails. Bien que ce soit différent pour Els qui a un poste élevé.”

“Ah bon, je voulais juste demander, s’il vous plaît ne vous inquiétez pas pour ça.”

“En fait, si c’est Monsieur Shin, je pense que vous serez convoqué d’ici peu.”

“Eh, pourquoi ça ?”

“Parce que Monsieur Shin n’est pas un aventurier ordinaire.”

“Je vois.”

On disait cela parce que, selon les gens de ce monde, il était impensable de soumettre un monstre de haut rang tout seul. Il était donc hors de question que Shin soit ordinaire.

“On dirait que vos compagnons sont tous de belles dames.”

“Ugh, c’est vrai ? Bien que je ne puisse pas le nier… Hé, mais Yuzuha est un monstre. C’est juste un hasard que mes connaissances sont des aventurières…”

“Ara, je ne vous ai jamais vu parler avec un homme avant.”

“Il n’y a pas de telle… chose ? Hmm, oui, Wilhelm, j’ai déjà reçu une quête avec Wilhelm.”

“Eh !…”

Pour une raison quelconque, après les mots de Shin, le silence envahit la salle.

“Monsieur Shin, est-ce que ce que vous venez de dire est vrai ?”

“Plus ou moins, mais ce n’était pas une quête habituelle. Attendez, pourquoi tout le monde s’est tu ?”

Tout en étant conscient que les yeux se concentraient sur lui, Shin interrogea Celica qui avait l’expression de quelqu’un qui venait d’entendre une chose incroyable.

“Cet homme se joint rarement à un groupe avec une autre personne. Même si l’on dit que sa force d’attaque est de grade S, de nombreuses rumeurs circulent. Il semble aussi inaccessible à tout le monde.”

Mais les rumeurs n’étaient pas fiables, poursuivit Celica avec un petit soupir. L’authenticité des rumeurs pouvait être comprise, car elle faisait partie du personnel de la guilde.

“Eh bien, ce type est facilement mal compris, je suppose.”

Le plus gros problème était son caractère. Wilhelm n’était pas du genre à être entouré d’une atmosphère amicale. Parce que la personne elle-même se comportait comme ça, s’il ne faisait aucun effort pour résoudre l’incompréhension de quelqu’un, les rumeurs n’allaient pas disparaître.

Bien que Shin entendait dire que Wilhelm restait toujours en contact avec d’autres aventuriers, diplômés de l’orphelinat, en écoutant l’histoire de Celica, il était très probable qu’il n’acceptait que les quêtes en solo.

“Mais Monsieur Wilhelm est lui-même une excellente personne”.

“N’est-ce pas ?”

En solo, contrairement à un groupe, on ne pouvait compter que sur soi-même, en cas d’urgence. Ainsi, son sens du danger et ses techniques pour mesurer les capacités de l’adversaire devinrent plus élevés qu’un aventurier de même rang.

De plus, Wilhelm était un Élu, il n’était pas nécessaire de dire à quel point c’était excellent.

“Monsieur Shin, les préparatifs sont terminés, venez maintenant s’il vous plaît.”

“Compris. Alors, ouvrez la voie.”

Quand Cilica revint, ils arrêtèrent de parler et allèrent au bureau de Barlux.

Schnee et Tiera attendaient dans le hall. Yuzuha, qui était auparavant sur la tête de Shin, fut confiée à Schnee.

Lorsque Shin entra dans le bureau, Barlux et un vieil homme qu’il ne reconnaissait pas s’assirent sur un canapé.

“Tout d’abord, assieds-toi. C’était plus rapide que je ne le pensais.”

“C’est parce qu’au départ, j’étais sur la route.” répondit Shin en s’asseyant sur un canapé.

Bien sûr, c’était un mensonge. S’il avait entendu le message près de Beirun, alors il l’avait bien reçu en temps voulu, alors il décida de donner cette excuse.

“Je suis désolé de t’avoir précipité. Ah, ce mage, qui est chargé de l’évaluation des bijoux dans notre guilde, c’est Arad. C’est lui qui a évalué le bijou du Crâne Squelettique que tu as apporté auparavant.” présenta Barlux sans douter de l’excuse de Shin.

“Je suis Arad Royl, heureux de vous rencontrer.” salua Arad.

Quel que puisse être le nombre d’agences dans chaque pays, elles ne pouvaient pas vérifier une par une où l’aventurier recevait le message. Sauf si la personne était sur la liste noire et sous surveillance. Shin, dans les conditions actuelles, n’avait pas la méfiance des guildes à son égard lorsque cette enquête fut menée. En raison des grandes prouesses de Shin au combat, cela pouvait également s’expliquer par le fait qu’il s’agissait d’une sorte d’Élu.

“Je suis Shin. J’espère m’entendre avec vous aussi.” répondit Shin aussi poliment que possible.

Comme l’histoire du Crâne Squelettique était déjà sortie, il se dit “C’est ça après tout, hein ?” tout en étant sur ses gardes.

“Bien que tu l’aies déjà entendu dans le message, Shin, tu es convoqué par le palais royal.”

“Pour l’instant, puis-je en entendre la raison ?” demanda Shin.

“Pour cela, je vais vous l’expliquer.” répondit Arad.

“Avant cela, connaissez-vous l’histoire de l’endroit où une épée a volé en direction du château du roi ?”

“Quelque chose a volé en direction… C’est bien ça ?.”

“C’est bien ça. C’était en fait un grand sabre avec une lame blanche.”

“Un grand épée, hein ?”

Je sais, c’est ce que Shin voulait répondre mais il l’endura d’une manière ou d’une autre. Il en savait trop après tout.

“De plus, la grande épée traversa la façade et s’enfonça dans le mur de la chambre de la deuxième princesse du royaume de Bayreuth. Elle a également provoqué un grand tumulte dans le royaume.”

“………”

Shin ne pouvait pas s’empêcher de penser : ‘Tu es sérieux ? Il était tout naturel que cela fasse un tollé.’

“Heureusement, personne n’a été blessé quand il a traversé le mur. La question est la grande épée. Elle est dotée d’un bon attribut et le matériel utilisé est excellent, bref, c’est une très bonne épée. Elle semble même rivaliser avec l’épée la plus précieuse du pays lorsqu’elle est mise côte à côte, si je dois le dire en tant qu’expert”.

“…C’est incroyable.”

Il était exposé ! Qui fit ça, c’était définitivement en train d’être révélé. En réfléchissant à cela, Shin arriva intérieurement au stade de la résignation.

Peut-être qu’après cela, Shin pouvait être interrogé sur le lien entre ses capacités et le Crâne Squelettique.

Sans l’entendre jusqu’au bout, Shin comprit. Il devait plutôt le savoir par le déroulement de la conversation. C’était un schéma commun. Il ne lisait pas tous ces romans fantastiques juste pour s’amuser.

“Au fait, le joyau du Crâne Squelettique que vous avez vaincu, il était revêtu d’un très fort pouvoir magique. C’était un pouvoir de haut niveau.”

“C’est vrai, je crois.”

“D’après ce que j’ai entendu, son niveau était de 359. C’est le niveau où des aventuriers moyens seraient tués lors d’une rencontre. Cependant, pour quelqu’un qui était encore au niveau G au moment où il l’affrontait, et loin de s’échapper, il était en fait vaincu par… vous, êtes-vous un Élu ?” demanda Arad.

L’air calme changea brusquement, dans l’attente de la réponse de Shin.

“… C’est exact.”

Il n’y avait pas d’autre réponse à donner, pensa Shin en hochant la tête.

Quand Shin répondit docilement, Arad dissipa son agressivité, et son humeur calme initiale revint.

“Vous connaissez même les mots “Élu”, hein ? …Si c’est vous, c’est le Crâne Squelettique que vous avez vaincu qui tenait la grande épée. Peut-être que, lorsque une grande compétence destructrice est utilisée, le grand sabre aurait pu être soufflé à l’endroit en question”.

“Comment savez-vous qu’il a fini là ?”

“Je n’ai pas vécu longtemps juste pour le spectacle. J’ai aussi entendu dire que votre arme avait été brisée à ce moment-là.”

“En effet, elle a été brisée. Seule la poignée est restée… Au fait, pourquoi pensez-vous que j’étais impliqué ? Je comprends que vous vouliez associer ce grand sabre à la situation du Crâne Squelettique, mais je ne pense pas que vous soyez soudainement convaincu par les preuves.”

Shin ne pensait pas que les gens du palais royal allaient l’interroger juste par ce raisonnement.

“Bien sûr, il y avait quelqu’un qui enquêtait sur la personne derrière tout ça. Aussi, le Crâne Squelettique a été examinée immédiatement. L’affaire du bijou a été découverte, et les demandes d’enquête sont venues pour examiner cela en même temps que le grand sabre. Dans la grande épée mentionnée ci-dessus, bien qu’il n’y en ait qu’un peu, il y a les restes de pouvoir magique laissés sur l’épée. De plus, il a été associé au pouvoir magique du bijou. Mais cela ne révèle pas comment vous avez fait”.

“Je vois, donc il y a une telle méthode, hein ?”

Cela semblait être une technique fantaisiste similaire à notre version de l’analyse ADN. La qualité du pouvoir magique pourrait être différente chez les individus.

“C’est pourquoi, une fois qu’on l’a compris jusque-là, une chose après l’autre a été révélée. Quand le fait que vous ayez apporté le bijou a été mis en lumière, la coincidence est apparue.”

“Même pour une guilde, ce genre de chose ne peut pas être simplement révélé, n’est-ce pas ?”

“Non, il n’y a pas moyen de tromper quand c’est exposé à ce point.”

Il n’y avait aucune raison pour que la guilde protège Shin. Vu de la guilde, Shin n’était qu’un aventurier novice de rang G à l’époque.

Bien sûr, l’histoire était différente lorsqu’il s’agissait d’un élu, il y avait une possibilité que la famille royale soit exposée au danger.

Cependant, comme Shin détenait la lettre d’introduction du Sanctuaire de la Lune, cette situation se terminée sans aggravation. De plus, puisque Barlux avait fait un rapport sur l’époque où ils s’étaient rencontrés, il jugea que Shin n’était pas le genre de personne à avoir de l’hostilité, du moins envers le royaume.

Pour commencer, avoir des intentions malveillantes envers la princesse, qui était au rang supérieur des Élus, était bien trop imprudent.

“D’une certaine façon, c’est utile pour une fois.”

Après avoir entendu cette histoire, Shin se sentit reconnaissant de la lettre d’introduction pour la première fois.

“Et voici le principal problème. Shin, celle qui t’a convoquée n’était autre que la deuxième princesse.”

“La deuxième princesse ?”

“Elle semble s’intéresser à toi ; Shin, qui a tué le Crâne Squelettique qui tenait le grand sabre. Parce qu’elle est aussi une Élue.”

“Alors, c’est ça ? Elle veut se battre contre moi ?”

“Ce serait bien si elle pouvait se contenter de ça.”

D’après la remarque de Barlux, cela indiquait que cela n’allait pas arriver.

“Alors, qu’est-ce qu’il y a en plus ? Ne me dites pas, elle veut que j’assume la responsabilité parce que j’ai failli infliger des blessures à la famille royale ?”

“Non, ce n’est pas ça. Pour vous dire la vérité, des Crâne Squelettiques similaires étaient apparus dans les environs des Plaines Spectrales. La princesse a également participé à son asservissement, mais d’après cette expérience, elle sait que même si elle se bat en solo, elle ne pourrait pas se permettre d’y aller doucement, alors elle semble vouloir vous persuader d’entrer à son service”.

“Je suis sauvé si ça va dans cette direction, mais… qu’est-ce qui va suivre ?”

En plus, ce qui lui venait à l’esprit était quelque chose comme le recrutement dans l’armée du royaume. Comme il y avait des gens qui servaient le pays parmi les élus, ce n’était peut-être pas impossible.

“Eh bien, pour ça, je ne le sais pas non plus.”

“Les politiciens, ne sont que les mauvais esprits qui résident dans les montagnes et les rivières.”

C’était une histoire qui n’était pas risible du côté de Shin.

“Ok, je comprends l’histoire pour le moment. Je ne peux qu’accepter pour l’instant. N’y a-t-il pas d’heure précise pour la convocation ?” demanda Shin à Barlux.

“Pour cela, nous les contacterons d’ici. C’est vrai, pourquoi pas à 9 heures demain?”

“J’aimerais bien. Ah, alors quels vêtements devrais-je porter ? Parce que je ne m’attendais pas à rencontrer la famille royale.”



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 12 – Partie 5 Menu Chapitre 13 – Partie 2