The New Gate
A+ a-
Chapitre 11 – Partie 1

“Il semble que ce soit terminé.”

C’était un peu silencieux, après cette explosion remarquablement grosse. La puissante onde de choc qui traversait la forêt et fauchait les arbres s’arrêtait.

Non seulement Schnee, mais tout le monde en haut de la colline réalisait que c’était la fin du duel.

““…………””

Wolfgang et Kagerou, qui se targuaient tous deux d’avoir des statistiques élevées, se taisaient. Non, ils ne pouvaient rien dire. Ils étaient prudents alors que tous les poils de leur corps étaient hérissés.

Le dernier coup. Ils étaient sans voix face à cette pression trop forte. Bien qu’ils connaissaient la personne qui frappa, la surtension ne pouvait pas être vue de la meilleure des façons. Elle leur faisait prendre conscience de la défaite, sans même se battre, et ils ne pouvaient s’empêcher de sentir la présence d’un conquérant.

Il n’y avait pas longtemps qu’ils avaient rencontré la personne appelée Shin, mais tout le monde avait le souffle coupé car ils ne pouvaient pas imaginer que cette présence violente provenait du même Shin ordinaire qu’ils connaissaient.

Par conséquent. Au milieu de ce silence, seul Schnee restait calme.

“On ne peut pas restait ici pour toujours, vous savez.”

“Hein !?”

Avec cette seule phrase, tout le monde retrouva rapidement ses esprits. C’était le moment de la mort de leur propre roi. Ce n’était pas le moment d’être sénile.

“Quelqu’un vient ici.”

“Peut-être, c’est ….”

Après s’être sortis de leur confusion, Wolfgang et Cuore remarquèrent qu’une personne approchait. Depuis quand cette personne s’approchait-elle ? Il y avait une silhouette au bas de la colline.

Il n’y avait qu’une seule silhouette qui apparaissait. Elle se dirigeait vers le sommet de la colline tout en portant quelque chose sur son dos. Il allait sans dire que c’était Shin et Girard. Shin portait Girard sur ses épaules, dont les yeux étaient fermés comme s’il dormait.

Tout le monde descendit la colline sans attendre l’arrivée de Shin.

“Shin, tes vêtements…”

“Ah, c’est à cause de Girard.”

Tiera, qui voyait le manteau déchiré, parla avec inquiétude, mais elle comprit que l’attaque n’avait pas sérieusement blessé Shin, et hocha la tête alors qu’elle était soulagée.

“Je vais sortir le chariot. S’il vous plaît, prenez Girard”.

“D’accord”

En manipulant le coffre, le cadavre de Girard fut laissé à Rajim et Van. Après avoir sorti le chariot, Girard fut étendu dans la calèche, pour ne pas être secoué.

“Girard…” dit Cuore en regardant le corps allongé avec des yeux humides.

Ses épaules tombaient faiblement, les oreilles qui s’étiraient toujours vers le haut s’abaissaient maintenant sur sa tête. Wolfgang ne montrait rien dans son attitude, mais il avait l’air un peu découragé.

Rien ne pouvait être fait pour que le chagrin s’installe, même si c’était la dernière volonté de la personne.

“Relevez la tête. Vous tous.”

Shin appela les deux personnes. C’était différent d’avant. C’était une voix qui portait une certaine dignité.

“Monsieur Shin ?”

“Il aurait honte de votre attitude.”

Shin savait que ce qu’il disait était dur. La gratitude n’était pas exprimée. Pourtant, il pensait qu’il devait le dire lui-même.

“Princesse, ne soyez pas découragée. Regardez le visage du roi.” dit Van

Les deux personnes levèrent les yeux.

“Il a un regard satisfait. Personne ne pensera qu’il lui reste un regret en voyant cela.” dit également Rajm pour réconforter les deux personnes.

Ce que Rajim disait était vrai, un faible sourire apparaissait sur le visage de Girard. Pour Van et Rajim, qui partagèrent un long moment avec lui, les dernières pensées de Girard étaient comprises, sans qu’ils aient à se poser de questions.

Il y avait certainement un sentiment de tristesse. Cependant, les sentiments de soulagement étaient plus forts. Ils savaient que Girard cachait la vérité sur sa vie. Par conséquent, la joie de le voir mourir sans aucun regret était plus grande.

Il préférait mourir dans un combat satisfaisant plutôt que de survivre sans honte. Parce que c’était sa façon de vivre, pour un homme qui vivait comme un guerrier.

“C’est vrai. Si je devais pleurer, on se moquerait de moi.”

“Ah, tu as raison.”

D’après les paroles des deux personnes les plus proches de Girard, Wolfgang et Cuore semblaient s’être repris en main. Les deux personnes affontèrent chacune la mort de Girard avec fermeté, la volonté d’aller de l’avant pouvait être perçue.

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour que le chariot puisse arriver à la résidence de Girard à Elden.

◆◆◆◆

Le cadavre fut enterré par Van et Rajim, et plusieurs responsables de bureau et cadres furent réunis sous les instructions de Wolfgang. Lorsque la mort de Girard fut annoncée, il y eut des personnes en deuil, des personnes exprimant leur soulagement et diverses autres réactions.

Il semblait y avoir des gens qui devinaient aussi les choses qui se passaient dans la Grande Forêt Larua. Apparemment, les bruits de leur bataille résonnèrent dans tout Falnido. En reliant les points, ainsi que la mort de Girard, des questions sur l’identité de la personne qui le combattit faisaient surface.

“Les derniers moments du fondateur, étaient très dignes de lui.”

Wolfgang ne mentionna pas le nom de Shin. Cependant, il fut clairement déclaré qu’il n’y avait pas de meilleur adversaire pour le dernier combat de Girard.

Naturellement, certains se demandaient qui c’était, mais la majorité des gens devinaient que c’était quelqu’un qui ressemblait à un Haut Humain. Schnee et Shibaid, tous deux étaient bien connus pour avoir interagi avec Girard, quant aux autres membres, il n’y avait aucun doute sur leurs capacités, également.

Pour les personnes qui n’étaient pas encore convaincues, lorsqu’elles rencontrèrent le cadavre de Girard et regardèrent son visage, le discours de Wolfgang fut considéré comme véridique. Beaucoup de gens de Falnido eurent la réaction de : c’était l’esprit d’un vrai guerrier.

Quoi qu’il en était, tout le monde fut rapidement convaincu. Avant la fin de la journée, des contacts furent pris avec chaque communauté qui vivait ici à Elden, à l’exception de la tribu des chiens, et ils commencèrent les préparatifs du service funéraire à l’unisson.

Girard était incontestablement le père fondateur, même s’il était depuis longtemps à la retraite. Il était nécessaire que ces funérailles puissent devenir un grand enterrement national. Avant la semaine présumée, plusieurs personnes se réunirent à Falnido, au point que le lieu ressemblait plus à une fête qu’à des funérailles. Les envoyés semblaient venir de tous les pays ayant des relations diplomatiques, à l’exception du clan de Falnido.

Comme Shin et son groupe ne participaient pas à la préparation des funérailles, ils passaient chaque jour à faire des allers-retours à la bibliothèque. Mais ils n’avaient pas accompli grand chose. Pourtant, en pouvant entrer dans la zone d’accès restreint, ils découvrirent des choses plus utiles ici que dans les livres de la zone générale de la bibliothèque de Bayreuth.

Et puis, c’était le dixième jour après la mort de Girard. Les funérailles du premier roi de la bête, Girard Estaria, eurent lieu dans la capitale de la tribu des chiens, Elden, de l’Alliance des bêtes Falnido.

Shin et Schnee y participèrent également . On racontait que Schnee était venue après avoir entendu les nouvelles sur la mort de Girard, et cette rumeur ne fut pas remise en question. Shin et Schnee faisaient la queue pour voir Girard, équipé d’une armure complète pour cette occasion. Certains des participants portaient l’équipement qu’ils portaient lorsqu’ils partageaient les champs de bataille avec Girard, et Shin, qui était en armure, était pris pour un héros vétéran ; on pensait qu’il s’agissait d’un soldat célèbre. Girard eut beaucoup d’expérience au combat, alors de manière inattendue, il y avait beaucoup de gens qui partagèrent des champs de bataille ensemble, mais qui ne se connaissaient pas de vue.

Lors des funérailles, tous les membres de l’échelon supérieur du pays étaient présents, chaque chef de tribu et son successeur, d’anciens généraux à la retraite, et ainsi de suite ; une formidable brochette fut rassemblée. Le représentant du village des elfes et des lutins était également parmi eux. Wolfgang, qui était le roi, et Cuore, la princesse, étaient au premier rang. Il y avait une personne à côté de Schnee. C’était le représentant de l’empire du dragon impérial, Kilmont, un allié de Falnido, et le personnage de soutien n°. 4 de Shin, Shibaid Etraku.

C’était un Haut Dragnil aux yeux rouges, et aux écailles comme de l’obsidienne. En tant que compagnon fondateur d’un pays, en plus d’être un compagnon d’avant-garde du groupe de Shin, Shin apprit qu’ils avaient établi une solide communication. Les capitales des deux pays étaient très éloignées l’une de l’autre, mais la nouvelle du décès arriva à temps. Shin, qui voyait cette silhouette, se sentait nostalgique, et pensa que dès qu’il était plus calme, il allait le rencontrer directement.

Les funérailles avancèrent solennellement, et se terminèrent paisiblement sans aucun problème. Le corps de Girard semblait être enterré dans la terre où reposaient les rois successifs. ‘Je suis né de la terre, je vis sur la terre et je retourne à la terre’. Telle était la vision de la vie et de la mort qu’avaient la plupart des Hommes-Bêtes.

À la fin de la cérémonie, les bêtes hurlaient toutes ensemble, qu’elles étaient de type loup, chien ou renard. C’était la mélodie des rites funéraires, pour renvoyer les guerriers qui combattirent jusqu’à leur dernier souffle.

Le corps de Girard fut enterré dans la tombe des rois, alors que de nombreuses personnes le voyait partir.

◆◆◆◆

Une fois les funérailles terminées, Shin retourna à la résidence. Wolfgang et les dirigeants du pays avaient un tas de questions à discuter par la suite, et il semblait qu’ils n’allaient pas rentrer chez eux avant un certain temps.

“Puis-je m’asseoir à côté de vous ?” demanda Van à Shin qui regardait le jardin, pendant qu’il caressait Yuzuha sur ses genoux.

La silhouette de Rajim était également visible derrière lui.

“Est-ce que les discussions se passent bien ?” demanda Shin

“Nous, les vieux soldats, ne devrions pas entrer en jeu.” répondit Van

“C’est vrai, les affaires du pays ont déjà été confiées à d’autres.” ajouta Rajim.

Les deux hommes semblaient habités par une une atmosphère si calme, que Shin avait le sentiment qu’ils allaient disparaître à tout moment.

“Que ferez-vous tous les deux à partir de maintenant ?”

“Partir en voyage.”

“Un voyage ?”

“Oui, car notre compagnon nous attend aussi.”

“…je vois. Vous allez rejoindre votre ami.”

Leur compagnon attendait aussi. D’après les paroles de Van et l’atmosphère qui régnait autour de lui, Shin ressentit quelque chose de spécial. Il connaissait la destination des deux personnes.

Après quelques minutes de silence, Shin demanda : “…Hé,pour vous deux, quel genre de personne était Girard ?”

Alors que Van et Rajim se sentaient nostalgiques, ils fermèrent les yeux et répondirent.

“C’était une personne formidable.”

“C’était un guerrier qui n’avait de rival en rien.”

Il se tenait devant tout le monde, un leader qui montrait la voie. Une grande personne, qui possédait une puissance de combat écrasante.

“C’était un homme solitaire.”

“C’était quelqu’un qui se sentait facilement seul.”

Un héros sans égal. Un roi solitaire.

En raison de sa puissance de combat, on disait souvent qu’on ne pouvait pas s’empêcher de le voir se battre seul sur le champ de bataille. Si ni Schnee ni Shibaid n’étaient là, les deux personnes disaient qu’il était vraiment seul sur le champ de bataille. Et pourtant, il semblait se quereller impulsivement avec ses amis.

“C’était une personne qui pensait à ses amis.”

“C’était une personne qui ne pouvait rien faire d’autre que se battre.”

Pour cette raison, les gens se rassemblaient facilement autour de Girard. Pour le bien de ses amis, il prenait une arme et se précipitait pour vaincre les monstres, il rassembla les tribus pendant la confusion après la disparition de Shin. Il était comme un héros de conte de fées.

Seulement, contrairement à beaucoup de contes de fées, il n’avait aucun enthousiasme pour être roi. Le travail de Girard était purement axé sur le combat. À part cela, il n’était pas important.

Bien que les gens demandaient à Girard, il savait lui-même qu’il n’avait pas la capacité de gouverner. En fait, il était heureux en tant que général. Grâce à cela, il avait besoin de gens pour le soutenir. Van et Rajim étaient les premiers sur la liste, et on disait qu’il avait du mal. Néanmoins, bien qu’il n’essaya jamais de les empêcher de partir, il sentait une confiance mutuelle au sein de cet environnement.

Bien qu’il ait un pouvoir de combat que l’on pouvait qualifier d’anormal, ce n’était pas le facteur qui contribuait à ce qu’il soit seul. Comme le fossé entre le champ de bataille et la vie quotidienne était énorme, les deux personnes parlèrent à l’unisson à la fin.

“Je vois, merci de me le dire.”

L’apparition d’un Girard, que Shin ne connaissait pas, était là.

“Monsieur Shin, je veux vous exprimer ma gratitude une fois de plus.”

Van redressa sa posture et s’ inclina devant Shin.

“Qu’est-ce que c’est, tout à coup.”

Quand il tourna son regard, Rajim s’inclinait de la même façon.

“Hé maintenant, tous les deux.”

“Pour avoir exaucé le souhait du roi. Nos sentiments de gratitude ne s’arrêteront jamais.”

“Allons, arrêtez ça. C’est arrivé par hasard, vraiment.”

Oui, c’était vraiment une coïncidence qu’il revienne, et l’étiquette n’était pas nécessaire, pensa Shin. De plus, si Shin n’était pas revenu, Girard pouvait encore être en vie.

“Nous ne pensons pas du tout à ce genre de choses.” dit rajim en se redressant.

“Une vie qui ne se termine pas, c’est douloureux pour nous, les bêtes, qui ne sommes pas du genre à vivre longtemps.” dit Rajim.

La durée de vie moyenne d’une bête ne variait pas beaucoup par rapport aux humains. Elle était d’environ 120 ans au maximum, même si l’on avait une longue vie. Bien sûr, il y avait des gens qui pouvaient vivre plusieurs centaines d’années, qui naissaient à cette époque, mais à en juger par l’ensemble, ce n’était qu’une petite poignée. En comparaison avec les elfes et les lutins, qui semblaient vivre pour une éternité, on pouvait dire que la vie était trop courte.

Cependant, c’était bien. Les elfes étaient des elfes, les lutins étaient des lutins, et les bêtes avaient le mode de vie des bêtes. Il était très cruel que lui seul devait s’écarter de cette voie.

A part lui, les autres personnes qui naquirent à la même époque, étaient mortes. Les gens qui vécurent en même temps que l’avait déjà quitté. Certes, l’âme de Girard était peu à peu rongée par le temps.

“Nous sommes des gens qui ne vivent que peu de temps. Vivre une longue vie est comme une prison sans fin. Ainsi, à Monsieur Shin, qui a libéré le roi de cette prison, il est naturel que nous exprimions notre gratitude. Même si c’est par hasard que vous êtes revenu ici, vous nêtes pas parti sans rien faire”.

Van et Rajim partirent, et un voile d’obscurité tomba dans la région. Comme il fit savoir qu’il allait dîner seul, personne ne vint faire appel à Shin.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 10 – Partie 7 Menu Chapitre 11 – Partie 2