The New Gate
A+ a-
Chapitre 11 – Partie 2

Alors que le clair de lune brillait, Shin était toujours sur la véranda. Yuzuha dormait avec sa queue enroulée.

“…Bienvenue à la maison.” salua Shin voyant Schnee approcher.

Bien que Shin retourna à la résidence peu après avoir assisté à l’enterrement, Schnee, qui se trouvait dans une situation particulière, ne put revenir immédiatement.

Après le combat, à l’extérieur, Shin semblait n’avoir aucun changement jusqu’à présent. Cependant, du point de vue de Schnee, cet état de non-changement n’était pas naturel. Pour cette raison, elle voulait être à ses côtés si possible, mais Schnee devait assister à une réunion.

La salutation générale se termina, et lorsqu’elle retourna à la résidence et sentit la présence de Shin, elle découvrit qu’il regardait le ciel nocturne depuis la véranda. Mais le visage qu’elle voyait de côté semblait se fondre dans le clair de lune et disparaître ; il semblait vide.

Schnee s’approcha tranquillement et enlaça Shin. Comme il était assis, le visage de Shin était maintenu contre les seins de Schnee, mais son expression ne changea pas.

“…Schnee ?”

Shin s’étonna de la réaction de Schnee. Mais sa voix était monotone.

“Tu semble être parti.”

Bizarrement, c’était le même sentiment que Shin ressentait de la part de Van et Rajim. Afin d’effacer l’anxiété qui montait à l’intérieur de son esprit, Schnee mit de la puissance dans ses bras pour serrait Shin.

“Quoi qu’il se passe. S’il te plaît, dis-le moi.”

Elle ne savait pas ce qu’elle pouvait faire. Mais pour lui donner un peu d’énergie, Schnee prononça ces mots.

Peu de temps après, une réponse lui parvint.

“Il y a peu de temps, Van et Rajim sont venus.”

En disant quelques mots, Shin résuma les choses dont il parla avec eux. Schnee embrassant Shin de près, elle écouta sa voix.

“Van et Rajim ont dit qu’ils le comprenaient.”

“Oui.”

“Ils ont aussi dit qu’ils comprenaient le souhait de Girard.”

“Oui.”

“Même moi, je l’ai compris en tant qu’adversaire.”

“Oui.

En parlant, Schnee remarqua que la voix de Shin tremblait un peu.

Après être arrivé dans ce monde, le temps que Shin passa avec Girard fut terriblement court. Cependant, ils discutèrent de leurs intentions respectives par les armes, pour combler le temps qu’ils avaient passé ensemble. Ce n’était ni un PNJ, ni des données non plus ; c’était le vrai Girard. La durée de leur séjour, etc., n’avait aucun rapport avec les deux personnes.

Par conséquent, dans un sens, c’était la bonne réaction.

Même si la personne elle-même le souhaitait. Même si les gens de l’entourage y consentaient. Mais quand même.

“Mon ami est mort…c’est dur….”

C’était douloureux. Parce que Shin le comprenait enfin.

“…S’il te plaît, pleures. Tu as fait ce qu’il fallait. C’est normal de faire son deuil.”

En serrant Shin dans ses bras, Schnee remarqua aussi que sa vue était floue.

Elle devait être triste, et ça devait être difficile. Pour Schnee, Girard était un compagnon important.

Sous le clair de lune, sans pleurer, et sans voix qui sanglotait.

Seules les larmes ne s’arrêtaient pas.

Les deux ombres qui se rapprochaient l’une de l’autre sous le clair de lune, se séparaient lentement.

La personne qui surmontait sa tristesse, dans ses yeux un feu avec une forte lumière fut allumé .

La lune s’enfonçait dans l’horizon, et le soleil faisait son apparition.

Le spectacle qui remplissait le monde de lumière, Shin l’observait directement.

~ Trois jours avant le duel de Shin et Girard. ~

“Falnido est plus vivant qu’un pays d’humains, hein ?” remarqua au hasard Shin.

“Si je devais le dire en quelques mots, c’est parce que les coutumes et les cultures sont très différentes d’une tribu à l’autre.” répondit consciencieusement Cuore.

Quatre jours s’étaient déjà écoulés depuis que Shin était venu chez Girard à Elden.

Ce n’était pas bon de rester tout le temps dans la bibliothèque, firent remarquées Schnee et Tiera ; c’était la raison pour laquelle ils faisaient du tourisme dans la ville. Cuore qui les entendirent, annonça immédiatement qu’elle allait être leur guide, ce qui leur permettait d’atteindre leur état actuel.

Seul Cuore marchait à côté de Shin, à l’exception de Yuzuha qui dormait sur la tête de Shin. Tiera était à côté de Schnee.

Tiera, qui fut emmenée par Schnee, avait un visage sombre, ou c’était probablement juste son imagination.

“Bien que je ne vous ai emmenée que dans les endroits populaires jusqu’à présent, y a-t-il un endroit où Monsieur Shin aimerait aller ?”

Il fut décidé que la capitale de Falnido était la ville où résidait le roi. Par conséquent, la capitale actuelle était ici, à Elden. Il entendait l’explication de Schnee, mais naturellement, ce n’était pas à une échelle que l’on pouvait appeler un village. Il était difficile d’en faire le tour en un jour.

“Les endroits où je veux aller, hein ?”

Comme Cuore le guidait déjà dans une certaine mesure, cela ne lui venait pas à l’esprit tout de suite.

“Et alors ?”

En réfléchissant à l’endroit où il voulait aller, ce qui vit dans son champ de vision de Shin était l’enseigne d’un certain magasin. Shin qui le vit, pour une raison quelconque, prit Yuzuha sur le dessus de sa tête et l’amena devant lui.

“Kuu ?”

Yuzuha, qui était soudain pris dans ses bras, aboyait comme si elle voulait dire : “Qu’est-ce que c’est ?”

“Ça me rappelle que j’ai le sentiment que la fourrure de Yuzuha passe d’une mauvaise situation à une pire.”

Un des membres des Six Cieux, Cashmere, lui apprit beaucoup de choses sur la façon de s’occuper des monstres. Était-ce parce que serrer dans ses bras un monstre qui avait une bonne fourrure permettait de profiter pleinement de son pelage ? Le Shin actuel comprenait, dans une certaine mesure, le désordre de sa fourrure. Bien sûr, il n’avait pas cette compétence dans le jeu. Mais en le regardant de près, il était certain que le poil de sa fourrure se détériorait après tout.

“Pour l’instant, puis-je m’arrêter dans ce magasin ?”

“Celui-là ? Ah, je vois. Je comprends.”

Cuore, qui vit la boutique, savait en quelque sorte ce que Shin pensait, et elle accepta immédiatement.

Quand ils passèrent la porte et entrèrent, une femme avec une silouhette de chien les accueilla.

“Bienvenue. Que cherchez-vous aujourd’hui ?”

Après que la femme détourna son attention de Cuore, qui se tenait à côté de Shin et de Yuzuha, qu’il portait, elle tourna son regard agréable vers Shin.

Shin avait l’impression d’être quelque peu incompris.

“J’ai besoin d’une brosse pour me brosser les dents, mais je veux aussi que vous me montriez des peignes….”

“Certainement. Ici, s’il vous plaît.”

A l’endroit où cette femme les guidait, il y avait de grandes et de petites brosses exposées. Ignorant l’employée qui parlait lentement, Shin regarda les brosses.

Apparemment, il y avait des matériaux qui étaient préférés par différentes races, bien qu’ils aient l’air identiques, ils variaient en fonction des matériaux et des prix.

Chien, Loup, Renard, etc. semblaient avoir des préférences similaires, car ils vendaient ensemble les mêmes types d’objets.

“Incroyable. Avez-vous quelque chose comme des brosses personnalisées ici ?”

“Pour une personne en particulier, ils peuvent obtenir le matériel par eux-mêmes.”

Ce n’était pas rare, car Cuore en avait une aussi. Alors que Shin éprouvait de l’admiration pour l’obsession des bêtes à se brosser les dents, il se souvint soudainement de ce genre de choses. C’était l’œuvre du plus grand dompteur ; l’article qui fut soigneusement fabriqué par Cashmere. C’était quelque chose qui semblait confortable lorsque Girard se brossait pendant le jeu.

“Je n’ai pas beaucoup de temps pour explorer, donc je devrais m’occuper de Yuzuha de temps en temps.”

“Kuu !”

Il acheta quelques articles pour entretenir la fourrure, et ils sortirent du magasin.

Lorsqu’ils rentrèrent à la résidence, Shin s’assit sur la véranda à l’extérieur de la pièce et sortit la brosse “Étoile lugubre” de son coffre. Elle avait un aspect sombre, comme une brosse ordinaire. Mais le manche était fait à partir du tronc de l’Arbre Monde, et les poils de la brosse étaient faits à partir des matériaux retirés d’un monstre gigantesque du niveau 800 avec une grande masse de poils, appelé Soies de Tyran.

Au fait, voici la description : , était une phrase qui apparut lors de l’acquisition. Avec un seul brossage, chat, chien, cheval et ainsi de suite, la faveur du monstre pour chaque brossage augmentait. C’était certainement une super brosse.

À l’origine, il y avait différentes sortes de brosses ; cette brosse servait à la perte de poils, les boules de poils étaient ramassées et décomposées par l’objet magique ; c’était aussi un outil magique.

“Ne bouge pas”.

dit Shin, et il mit la brosse sur le dos de Yuzuha. D’abord, c’était doux, car la brosse détachait les poils.

“Kuu~…”

Tout en faisant attention à ne pas mettre trop de force, les poils emmêlés furent dénoués. Ce doux brossage répété faisait-il du bien ? Yuzuha laissait échapper un gémissement, comme si elle était totalement détendue.

“………”

Cuore regardait Yuzuha avec envie. Bien qu’elle était libre, puisque la visite de la ville était terminée, lorsqu’elle entendit que Shin allait brosser Yuzuha, elle lui demanda par tous les moyens de lui montrer. Shin n’avait pas non plus de raison de refuser, bien que cela puisse être ennuyeux, et sa présence fut donc approuvée.

Son admiration pour Shin continuant de s’accumuler à partir des histoires de Girard, sa courtoisie et son habileté à brosser Yuzuha furent remarquées, si bien que Cuore pensa inconsciemment à ce genre de choses.

‘Ne vaut-il pas mieux que je le lui demande ?’

‘Non, c’est impoli pour lui… c’est un Haut Humain, oui.’

‘Mais, quand même…’

Pour une bête, le fait que le sexe opposé fasse le brossage et le toilettage avait une signification particulière.

C’était l’expression de l’intention d’une personne envers son amant, ou quelqu’un de proche comme un membre de la famille. Une femme qui le demandait à un homme, même si ce n’était pas nécessairement une confession, le fait que cela soit spécial ne changeait pas.

Tandis que sa queue et ses oreilles s’agitaient, Cuore était intérieurement troublée par ce qu’elle devait faire, et la silhouette d’une personne qu’elle connaissait s’approchait de l’autre côté de la véranda.

“Hmm ? Shin ? Tu n’as pas fait du tourisme en ville ?”

“Je dois m’occuper de ma partenaire de temps en temps, d’où le brossage.”

“Je vois. Fumu… Ça fait longtemps. Je peux te le demander également ?”

“Bien sûr, c’est presque fini, alors attends un peu s’il te plaît. En y repensant, cette brosse a été faite par Cashmere pour toi.” dit Shin alors que Girard s’asseyait à côté de lui

Le brossage de Yuzuha se termina au bout de quelques minutes, et le brossage de Girard, qui se transforma en bête, commença ensuite.

“………”

Cuore resta sans voix en voyant une telle scène. Girard qui ne laissait personne le toucher, à part sa défunte épouse, était un fait bien connu de Cuore.

Mais maintenant, Girard était devant elle, couché avec les yeux fermés ; tandis que Shin déplaçait soigneusement la brosse d’une main. Cette apparition, qui ressemblait à un grand chien qui confiait son corps sur les genoux de son maître, fut saisie par les yeux de Cuore.

Bien que les types Loups détestaient être traités comme des chiens, on ne pouvait s’empêcher de le penser. Cuore sentait le lien fiable entre les deux personnes.

‘C’est la première fois que je le vois faire une telle tête’. pensa Cuore

L’expression était difficile à comprendre lorsque Girard était en forme de bête, mais Cuore, qui était du même type loup, comprenait bien que Girard se détendait et relâchait tout son corps.

Contrairement à Yuzuha, Girard avait un physique imposant, mais cela se termina finalement en moins de 30 minutes.

“Je me sens revigoré après un si long moment.”

“Je suis content que tu te sentes comme ça !”

“Maintenant, à cette occasion, pourquoi ne pas le faire aussi pour Cuore ?”

“Eh !?”

C’était un rêve devenu réalité pour Cuore, mais face à ce développement inattendu, elle se mit à crier involontairement.

“Ça ne me dérange pas, mais est-ce que je peux le faire ? À part Yuzuha qui est un monstre et toi, Girard qui est un homme, Cuore est une femme. Pour des personnes de sexe opposé, ça peut être une situation embarassante”. dit releva Shin en regardant Girard avec de la suspicion dans les yeux.

Même sans le savoir vraiment, il pensait que l’acte avait un sens.

“Ce ne sera pas un problème. Pour laisser mon maître s’occuper de ma descendante, il n’y a pas d’autre raison. Cuore semble aussi l’attendre.”

“Quoi ? G-Grand Père !?”

Le visage de Cuore rougissait à cause de la remarque de Girard. Mais aucun mot de déni ne sortait de sa bouche.

Alors qu’elle essayait de dire quelque chose dans la précipitation, elle finit par regarder vers le bas, gênée, et répondit “Oui” d’une voix légèrement audible.

“Eh bien, je vais faire aussi attention que possible, c’est la première fois que je brosse une femme. Si c’est trop fort pour, je veux que tu me le dise sans aucune réserve”.

“D’accord. S’il vous plaît, traitez-moi favorablement.”

Cuore se transforma en bête, et mit son poids sur Shin de la même façon que Girard. Immédiatement, elle sentit la brosse toucher l’arrière de sa tête. Lentement et avec précaution, les poils emmêlés furent arrachés sans douleur ; c’était un mouvement habile de la main.

“… !! …Umn…nn”

Est-ce à cause de l’outil supérieur ou de la technique de Shin ? Des voix rauques s’échappaient de la bouche de Cuore, alors qu’elle ressentait le confort qu’elle n’éprouvait pas en se brossant elle-même tous les jours. À chaque coup de brosse, elle ressentait un certain calme. Avant que plusieurs minutes ne se soient écoulées, Cuore était dans un état de rêve.

“Kukuu, elle a en quelque sorte l’air contente.”

“Kuuu. Shin est habile.”

Girard et Yuzuha comprenaient. Mais Cuore ne fit pas attention à leurs remarques. Dans ce confort, tout comme pour un massage de première qualité, ses joues se relâchaient.

“Très bien, c’est fait.”

“*Woof*…Merci beaucoup m…Qu’est-ce que je viens de dire !?”

Girard ria.

“En présence d’autres personnes, assures-toi de ne pas laisser ton esprit vagabonder.”

“Ugh…Je crois que j’ai baissé ma garde un peu, mais de toute façon là c’est différent !”

Le sentiment de gêne s’accrut, lorsqu’elle disait des choses dont elle ne parlait que dans sa propre chambre. Cependant, lorsque sa tête et son cou étaient doucement caressés par Shin, elle put retrouver un peu de calme. Si elle regardait devant elle, le fait que Girard soit caressé de la même façon la détendait. Avant que quelqu’un ne le remarque, Yuzuha dormait déjà sur Girard. À cette image, Cuore avait un doux sourire.

Tiera et Schnee revinrent au bout d’un moment, Shin à ce moment-là, était comme un maître qui était entouré de ses chiens de compagnie ; des sourires ironiques sur leurs visages.

C’était juste quelques jours avant la mort de Girard.

C’était comme le bon vieux temps qu’ils avaient passé avant, un temps de paix.

—————————————————————————————————————————

Fin du Volume 3 : Fanildo L’alliance des Hommes Bêtes



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 11 – Partie 1 Menu Chapitre 12 – Partie 1