Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 9 – Les squelettes roses

Alors qu’il courait aux côtés du troupeau des bêtes étranges, Qin Mu se rendit compte que le terrain se transformait soudainement en vallée. Des structures anciennes et malgré tout préservées étaient éparpillées dans tout le village : des palais en ruines, une immense esplanade et même de majestueux gratte-ciel.

« Il y a donc bien des vestiges de civilisation là-bas !» s’exclama Qin Mu.

Juste devant ces ruines, une porte gigantesque se dressait, surplombant l’entrée de la vallée. Elle était soutenue par des piliers de marbre autour desquels des dragons sculptés s’enroulaient.

Le troupeau des bêtes étranges se dirigea vers la porte et poursuivit sa course effrénée vers les ruines.

Qin Mu leva involontairement les yeux et fut saisi d’effroi par la vision qui s’offrait à lui. L’obscurité se déversait dans la vallée, telle une vague d’encre monstrueuse !

« Elle est là ! » s’écria-t-il intérieurement.

Les ténèbres allaient bientôt atteindre la porte devant les ruines et l’engloutir !

Comme si elles aussi le sentaient, les bêtes étranges qui couraient aux côtés de Qin Mu furent prises de panique. Éperdues, elles se précipitèrent avec davantage de violence vers la porte, se bousculant les unes les autres et piétinant à mort les moins prudentes.

Le calme et l’ordre n’avaient pas leur place ici. Si l’obscurité atteignait les ruines avant elles, elles connaîtraient alors une fin atroce !

Dans sa course pour la vie, Qin Mu attrapa la queue d’un mastodonte. Inconscient de sa présence, colossal et sombre comme une montagne, le monstre bondit, poussant et écrasant tout sur son passage.

Quelques bêtes qu’il avait laissées derrière lui se jetèrent en avant et réussirent à atteindre les ruines en s’accrochant elles aussi à sa queue.

Agrippé au mastodonte, Qin Mu regarda sous lui et vit que les animaux, jusque là agressifs, tremblaient maintenant de peur. Mus par leur instinct de survie, ils s’accrochaient à la queue du monstre. Quand il tourna la tête pour regarder derrière lui, Qin Mu aperçut les cinq disciples courir frénétiquement derrière lui en direction des ruines.

Finalement, telle une rafale de vent, le mastodonte franchit la porte et évita de justesse d’être happé par les ténèbres.

Au même moment, les cinq disciples de la rivière Li se précipitaient eux aussi vers la porte. Malheureusement deux d’entre eux furent submergés par les ténèbres ; seuls Frère aîné Qu, Sœur aînée Qing et un troisième disciple avaient été suffisamment rapides. Le quatrième ne put passer qu’un bras tandis que le cinquième fut rattrapé par les ténèbres au dernier moment.

Alors que Frère aîné Qu passait la porte, il tenta de sauver ses deux frères cadets.

Saisissant le bras visible, il le tira vers lui avec force, mais au lieu du jeune homme, c’est un terrifiant squelette blanc qui émergea de l’obscurité.

Quant à l’autre, il s’effondra au sol avant même que Frère aîné Qu n’ait le temps de l’attraper.

À la vue du cadavre, les disciples furent saisis d’épouvante. De la chair, du sang et des vêtements recouvraient toujours le devant de son corps qui avait passé le seuil. Mais son dos entier avait été rongé jusqu’à l’os, dévoré par les ténèbres.

« D’où vient cette obscurité ?» hurla Sœur ainée Qing : « Que cache-t-elle ? »

Frère aîné Qu luttait pour garder son calme. Son souffle était court, tremblant.

« La mort est semblable à une lampe dont la flamme s’éteint. Nos deux jeunes frères ont fait preuve de courage et d’héroïsme. Ils ont péri en essayant de vaincre un démon », dit-il d’un ton solennel. « Ce jeune diable a attendu le dernier moment pour venir ici et nous tuer en se servant des ténèbres comme d’une arme ! »

« Il est quelque part dans ces ruines. Avec ces ténèbres tout autour, il ne pourra pas nous échapper », déclara le jeune homme survivant. Sa voix était emplie d’une rage impitoyable, révélant à quel point il souffrait de la mort de ses compagnons. « Partons à sa recherche ! Nous allons le découper en mille morceaux pour venger nos frères ! »

« Il est là-bas ! » cria Sœur ainée Qing en apercevant Qin Mu sauter de la queue du mastodonte. « Infâme démon, mes deux jeunes frères sont morts à cause de toi et tu oses t’enfuir ? »

Ses accusations provoquèrent la colère de Qin Mu.

« C’est vous qui m’avez pourchassé sans raison. Pourquoi m’accuser de leur mort alors que vous n’avez pas cessé de me poursuivre jusqu’à la tombée du jour ? Je ne vous ai rien fait, mais vous, vous cherchez à me tuer. C’est moi la victime ! »

Sœur ainée Qing se figea : « Comment oses-tu répondre, infâme démon… ! »

« Vous êtes le diable ! » hurla Qin Mu fou de rage.

« Vous nous avez traités de démons, mamie et moi, alors que nous n’avons tué qu’un seul élan pour fabriquer des vêtements. Vous, vous avez massacré un troupeau entier. Pourtant, vous osez toujours dire que c’est nous les démons ? »

Frère aîné Qu s’avança vers Qin Mu, le visage sombre.

« Le petit diable est doué pour semer les graines du doute dans nos cœurs. Ne perdons pas notre temps à lui parler… tuons-le ! »

À peine eut-il prononcé ces paroles que les trois disciples se mirent en position d’attaque.

Cependant, au même moment, un grondement retentit à travers les ruines. Ils regardèrent autour d’eux et furent saisis d’effroi par ce qu’ils virent. Des centaines de milliers de bêtes étranges s’étaient rassemblées dans les ruines. Parmi elles, beaucoup étaient suffisamment puissantes pour posséder leur propre territoire. Toutes fixaient les trois disciples d’un regard malveillant, une lueur menaçante dans les yeux.

Conscient du danger, Frère ainé Qu recula d’un pas. Les animaux comprirent qu’il renonçait à attaquer et cessèrent de grogner.

Qin Mu observa la scène, ébahi. Le jour, les bêtes étranges des Grandes Ruines se battaient pour le territoire et chassaient des proies. Mais dès la tombée de la nuit, elles cohabitaient en harmonie. C’était très déconcertant.

« Est-il possible que les bêtes étranges aient imposé une interdiction de se battre à l’intérieur des vestiges de la civilisation ? »

Qin Mu s’interrogeait sur cette éventualité. Beaucoup d’entre elles étaient des ennemies naturelles. Pourtant elles ne se comportaient plus comme telles une fois dans ces ruines. Cela confirmait l’hypothèse de Qin Mu. Les villageois lui avaient toujours dit que les bêtes étranges étaient intelligentes. Sachant que le singe démon rencontré plus tôt était doué de parole, et répétait constamment « jeune » ou « mourir », l’existence d’une telle règle était probable.

Frère aîné Qu était arrivé à la même conclusion que Qin Mu. Il poussa un soupir de soulagement et chuchota : « Ne tentons rien cette nuit. Nous le tuerons au lever du soleil. »

Sœur aînée Qing et le jeune disciple acquiescèrent.

Qin Mu regarda autour de lui et se rendit compte que les ruines couvraient une superficie très vaste. On se serait cru dans une ville au milieu de la vallée. On y voyait des bêtes étranges partout… partout sauf sur l’esplanade.

Des centaines de squelettes humains la recouvraient. Tous portaient des vêtements luxueux et la cause de leur mort était difficile à déterminer.

Toutefois, lorsqu’il s’approcha de l’esplanade, Qin Mu leur trouva un point commun.

« Il n’y a que des femmes. »

Étonnamment, elles étaient toutes assises en tailleur les unes à côté des autres au moment de leur mort. Il y avait quinze rangées de squelettes et chaque rangée comptait quinze squelettes. La scène donnait l’impression que la catastrophe s’était produite alors qu’elles méditaient et que la scène s’était déroulée si rapidement qu’elles n’avaient pas eu le temps de se sauver.

Lorsqu’il approcha de l’avant de l’esplanade, Qin Mu l’examina soigneusement et découvrit qu’un squelette était assis devant la première rangée. Il s’agissait très clairement de leur mentor.

Tous, y compris celui-ci, regardaient vers le même endroit. Ils étaient assis face à la porte monumentale, au loin.

« Grand frère, regarde ! »

Les yeux de Sœur aînée Qing brillaient alors qu’elle lui montrait les squelettes sur l’esplanade : « Ils tiennent tous un objet précieux dans les mains ! Tous ! »

Frère aîné Qu regarda dans la direction indiquée et son cœur se mit à battre d’excitation. Les squelettes tenaient différents objets, parmi lesquels des épées précieuses, des fouets en crin de cheval, des pendentifs en jade ou encore des vases à la valeur inestimable.

Tous ces artefacts brillaient comme s’ils venaient d’être fabriqués. Il s’agissait là de véritables trésors !

Parmi ces merveilles, la plus envoûtante était une perle qui flottait au-dessus de la paume du squelette du mentor. De la brume semblait tourbillonner à l’intérieur de l’orbe.

Cette esplanade était en fait une immense salle au trésor à ciel ouvert !

« Si nous pouvions les prendre… » chuchota Sœur aînée Qing, la respiration devenue irrégulière sous le coup de l’excitation.

La chambre forte des Cinq Aînés de la rivière Li elle-même ne soutenait pas la comparaison avec les trésors de l’esplanade !

Si ces trois-là réussissaient à s’emparer de ces richesses, ils n’auraient aucune difficulté à créer leur propre secte !

Frère aîné Qu se mit à rire alors que son regard s‘illuminait de convoitise : « Nous sommes bénis des cieux ! Cinquième petit frère, apporte-moi ces objets précieux. »

Le jeune homme obéit et s’approcha de l’esplanade. Mais au moment où il y posa le pied, il vit les crins d’un fouet en queue de cheval se soulever doucement. Soudain, il les vit s’allonger lentement puis, comme si elle était dotée d’une volonté propre, une mèche se dirigea vers lui.

On aurait dit un serpent spirituel très fin qui se levait pour examiner le jeune homme.

« Frère Aîné Qu… » La voix du jeune homme tremblait tandis qu’il appelait son aîné, n’osant pas tourner la tête.

« Les propriétaires de ces précieux artefacts sont morts » dit solennellement Frère aîné Qu. « Ne t’inquiète pas, cinquième petit frère… »

Avant même que Frère aîné Qu n’ait achevé sa phrase, la mèche de cheveux jaillit comme un éclair et perça l’œil du cinquième frère. La seconde suivante, les autres mèches se jetèrent elles aussi sur le garçon et lui crevèrent l’autre œil.

Le malheureux ouvrit la bouche pour hurler, mais aucun son n’en sortit.

Près de lui, Qin Mu vit le corps du jeune homme se dessécher rapidement pour ne laisser place qu’à un cadavre racorni.

Le fouet en queue de cheval continua malgré tout de virevolter autour de la dépouille. En quelques instants, la peau et les os disparurent aussi. Du cinquième petit frère, il ne restait désormais plus que ses vêtements et ses chaussures abandonnés sur le sol.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 8 – La peau de mamie Menu Chapitre 10 – L’invasion des ténèbres