Subjuguer les Ténèbres | Tales of Herding Gods | 牧神记
A+ a-
Chapitre 20 – L’Embryon spirituel de forme humaine

Le chef du village arbora une expression sereine et sourit : « Même quand son Embryon spirituel ne s’était pas encore éveillé, sa cultivation du Qi vital était déjà plus puissante que celle des adeptes des arts martiaux du royaume de l’Embryon spirituel et encore plus dense que la mienne quand j’étais à son niveau. Maintenant qu’il s’est éveillé, il va se renforcer. Il n’a pas arrêté de s’entraîner pendant des années. Et puis avec la quantité de sang des quatre esprits que vous lui avez fait boire, je ne suis pas étonné du résultat. »

Apothicaire était encore sous le choc. Il maugréa : « Mais qu’il soit plus dense que le tien à l’époque, c’était toi le… »

« Je ne suis rien de plus qu’un vieux bonhomme estropié. »

Le chef du village l’interrompit et lui sourit : « Tu ne peux pas utiliser mes capacités de l’époque pour évaluer les adolescents d’aujourd’hui. Ce que je veux, c’est que Mu’er réussisse à libérer toute la puissance de son Qi vital alors que son Qi n’a pas d’attribut. Allons rejoindre les autres. Ne les faisons pas attendre plus longtemps. »

Apothicaire sentit son cœur se serrer. Pour que le Qi vital puisse libérer sa pleine puissance, il devait posséder des attributs. Comme celui de Qin Mu n’en avait aucun, il était normal qu’il n’y parvienne pas.

Même s’il avait éveillé son Embryon spirituel et que sa cultivation était beaucoup plus dense que celle des gens normaux, cela ne lui servait à rien s’il ne pouvait pas libérer sa pleine puissance.

Tandis que les deux vieillards approchaient du feu de camp, Sourd ôta ses oreilles de fer et les trempa dans le vin avant de les remettre dans ses canaux auditifs. Il versa ensuite le vin dans le feu où les flammes crépitèrent avec davantage d’intensité. Sourd sourit et demanda : « Chef du village, nous avons fait un test tout à l’heure. Même si Qin Mu a éveillé son Corps impérial, il n’a pas réussi à libérer la puissance de son Qi vital. Toi, avec ton immense savoir, tu sais comment faire, n’est-ce pas ? »

Apothicaire sentit le vieil homme à ses côtés prendre la grosse tête.

Le chef du village leva les yeux vers Apothicaire, impuissant. Mais Apothicaire tourna la tête de l’autre côté et trinqua avec Vieux Ma.

« Le Corps impérial de Mu’er est-il fort ? » demanda le chef du village.

Sourd comprit ce qu’il avait dit et répondit : « Oui, son Qi vital est extrêmement tenace et difficile à disperser. »

Les autres étaient d’accord avec lui et hochèrent la tête en signe d’acquiescement. Lorsque Qin Mu avait affronté Frère aîné Qu des Cinq disciples du Li Jiang, ils avaient déjà été témoins des capacités extraordinaires du Qi vital de Qin Mu. Lorsqu’il en avait imprégné son bâton de bois, l’épée du trésor de Frère aîné Qu n’avait pas pu le trancher, preuve que le Qi vital de Qin Mu était exceptionnellement tenace.

Le chef du village répéta sa question : « Son Qi vital est-il dense ? »

Sourd répondit : « Effroyablement dense ! Quand j’étais à son niveau de royaume, mon Qi vital était loin d’égaler le sien ! »

Les autres partageaient le sentiment de Sourd. Le Qi vital de Qin Mu était incroyablement dense, il dépassait l’imagination. Alors que son Embryon spirituel venait de s’éveiller, c’était comme s’il l’avait cultivé pendant plusieurs décennies.

« Si son Qi vital est si tenace et résistant, pourquoi ne peut-il pas libérer sa pleine puissance ? »

Cette fois, Sourd changea de stratégie et se donna une tape sur la cuisse en s’exclamant : « C’est vrai, ça ! Pourquoi n’y arrive-t-il pas, Chef ? »

Le chef du village faillit s’étouffer en entendant sa répartie. C’était comme si Sourd lui avait envoyé deux coups de poing dans la poitrine. Heureusement, Muet qui se trouvait à côté de lui, s’emballa et se mit à danser et à gesticuler alors qu’il criait « Ah, ah » sans s’arrêter.

« Muet a raison ! »

Sourd comprit ce que Muet voulait dire et déclara : « Le Qi vital de Mu’er est tellement tenace et dense qu’il ne peut pas libérer toute sa puissance. Cela veut dire que le problème, ce n’est pas le Qi vital de son Corps impérial. Ce sont nos techniques qui ne lui conviennent pas. C’est pour cela qu’il ne peut pas libérer toute sa puissance. C’est nous le problème ! »

À ces mots, le chef du village eut l’impression qu’on lui ôtait un poids énorme des épaules. Il était sur le point de laisser s’échapper un soupir de soulagement quand Sourd posa une nouvelle question : « Mais bon, on a un autre souci. Comment allons-nous libérer la puissance du Qi vital de son Corps impérial ? Aucun de nous ne sait comment faire. Alors, chef du village, toi qui détiens un grand savoir, quelle opinion avisée as-tu sur le sujet ? »

S’il avait pu se faire pousser des bras à cet instant même, il s’en serait servi pour étrangler Sourd et le faire taire à tout jamais. Mais il ne connaissait que trop bien les raisons qui empêchaient Qin Mu de libérer la pleine puissance de son Qi vital.

Le Qi vital des Quatre Grands Corps spirituels possédait ses propres propriétés. Le Qi vital du Tigre blanc, par exemple, avait celles de l’élément or qui lui permettaient de se transformer en armes dotées d’une grande puissance d’attaque et de défense. Le Qi vital du Tigre blanc pouvait également se transformer en griffes acérées afin de lacérer son adversaire et en bouclier pour bloquer les attaques.

Le Qi vital du Dragon vert possédait les propriétés de la foudre. Il contrôlait ainsi les éclairs et disposait aussi de capacités de guérison.

Le Qi vital de l’Oiseau vermillon avait les propriétés de l’élément feu, intense et dominateur. C’était l’élément du Corps spirituel d’Apothicaire et de Muet le Forgeron. Tous deux se servaient des propriétés de leur Qi, le premier pour parfaire ses remèdes et le second pour alimenter le four de sa forge.

Quant au Qi vital de la Tortue noire, il maîtrisait la défense et contrôlait l’eau dont il utilisait les propriétés lorsqu’il se manifestait.

Mais le Qi vital de Qin Mu ne disposait d’aucune de ces propriétés. C’est ce qui l’empêchait de libérer sa pleine puissance. Malgré l’importance de sa cultivation, elle ne l’aidait pas beaucoup à l’augmenter.

Malheureusement, connaître l’origine d’un problème ne le résolvait pas.

Le chef du village demanda à Qin Mu : « Mu’er, à quoi ressemble ton Embryon spirituel ? »

Qin Mu décrivit l’étrange Embryon spirituel dans son Trésor divin de l’Embryon spirituel et stupéfia les villageois autour du feu de joie. Ils se regardèrent tous, surpris d’entendre que l’Embryon spirituel de Qin Mu avait une forme humaine.

C’était la première fois qu’ils entendaient parler d’un Embryon spirituel de cette forme.

Un peu déconcerté lui aussi, Qin Mu demanda : « Mamie, grand-père Ma, votre Embryon spirituel n’avait pas votre apparence d’enfant ? »

Mamie Si elle secoua la tête et soupira : « Non, pas étonnant que tu sois le Corps impérial. Même ton Embryon spirituel est différent du nôtre. Tu as beaucoup de chance. L’Embryon spirituel de mamie Si est l’Embryon spirituel d’un Tigre blanc, un petit Tigre blanc. »

« Mon Embryon spirituel est le Dragon vert. » déclara Vieux Ma.

« Le mien, c’est la Tortue Noire. » ajouta Sourd.

Muet recommença à gesticuler, indiquant par ces gestes que son Embryon spirituel était l’Oiseau vermillon.

Le chef du village ferma les yeux et réfléchit. Le Trésor divin de l’Embryon spirituel des Quatre Grands Corps spirituels s’ouvrait naturellement. Ils ne devaient éveiller leur Embryon spirituel que pour devenir des adeptes des arts martiaux. Même s’il existait différents Embryons spirituels parmi les Quatre Grands Corps spirituels, ils étaient souvent similaires aux quatre catégories principales.

Certains Embryons spirituels n’étaient ni le Tigre blanc, ni le Dragon vert, ni l’Oiseau vermillon ni la Tortue noire, mais ils appartenaient tout de même à l’une de ces quatre catégories.

C’est pour cette raison que le Qi vital des Quatre Grands Corps spirituels possédait quatre types différents d’attributs.

L’Embryon spirituel de Qin Mu était de forme humaine et n’avait aucun attribut. C’est pourquoi il lui était plus difficile de s’éveiller et de libérer la pleine puissance de son Qi vital.

Le chef du village était plongé dans ses pensées pour trouver une méthode afin d’activer le pouvoir du Qi vital du Corps impérial. Mais malgré ses connaissances exceptionnelles, rien ne lui venait à l’esprit.

Lorsqu’elle vit la tête que faisait le chef du village, mamie Si comprit ce qui se passait et éclata de rire : « Le chef du village savait que Mu’er était un Corps impérial mais il n’en connaissait pas la méthode de cultivation ? »

Le chef du village rougit et hocha la tête.

Tout le monde le regarda d’un air perplexe.

Boucher ricana : « Si c’est un homme qui a créé la technique du Corps impérial, alors pourquoi ne pourrions-nous pas la créer nous-mêmes ? Et si on n’y arrive pas, Mu’er pourra le faire ! Je n’abandonne jamais quand j’ai une idée en tête. C’est pour cela que j’ai réussi à créer ma technique du couteau Tueur de cochon. Si vous avez tous peur du défi à relever, je n’aurai plus de respect pour vous ! Mu’er, ne t’attire pas mon mépris ! »

Qin Mu hocha la tête d’un air grave et ressentit une poussée d’adrénaline. Il s’écria alors  : « Ne t’inquiète pas grand-père Boucher, je ne baisserai jamais les bras ! »

Boucher éclata d’un rire tonitruant et lui tapota l’épaule d’une main ferme. Les autres se mirent aussi à rire, et l’atmosphère solennelle disparut d’un seul coup.

À la vue de toute cette bonne humeur, l’étau qui enserrait le cœur du chef du village se desserra tout seul et ce dernier se mit à rire à gorge déployée.

« Je n’arrête pas de me torturer les méninges pour dissimuler mon mensonge sur Mu’er. Je leur raconte qu’il est le Corps impérial pour les motiver à continuer de vivre. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils aient déjà cette envie en eux et pourtant je continue de me casser la tête. »

Ses soucis disparus, il se sentit libre à la fois mentalement et physiquement. L’arrivée de Qin Mu avait donné une raison de vivre aux habitants du Village des Vieux Estropiés et l’avait aussi motivé à se battre !

Apothicaire le regarda et son visage se fendit d’un sourire. Le chef du village n’avait pas été aussi heureux et n’avait pas ri ainsi depuis longtemps.

« Je pense que nous devons absolument forcer le Corps impérial à repousser ses limites afin qu’il libère toute la puissance de son Qi vital. »

À la lumière des flammes, le visage de Boucher paraissait encore plus sinistre : « On ne survit pas sans jamais céder à la folie. Le Corps impérial est plus fort que le Corps spirituel et son Qi vital sera aussi certainement plus puissant. La condition à remplir pour libérer sa puissance sera sûrement plus stricte elle aussi. C’est pour cela qu’il doit absolument atteindre ses limites pour forcer sa puissance à se manifester ! »

Boiteux hocha la tête : « Il faut alourdir les bottes de fer de Mu’er et augmenter la quantité des poids en fer pour le forcer à courir encore plus vite ! »

Aveugle tapota sa canne de bambou et dit : « Sa cultivation est beaucoup trop relâchée. Il va falloir accélérer le rythme à partir de maintenant pour forcer son potentiel. »

Vieux Ma répondit : « C’est vrai, nous aussi nous allons devoir travailler beaucoup plus dur pour forcer son potentiel. »

Muet fit des signes avec les mains et émit des sons.

Qin Mu se sentait à la fois très ému, et en même temps, il avait comme un mauvais pressentiment. Voir l’enthousiasme des anciens à vouloir l’aider le touchait, mais pourquoi ajoutaient-ils systématiquement « forcer » dans toutes leurs phrases ?

Apothicaire plissa les yeux et se joignit à la discussion : « Des compléments ! Nous allons continuer de lui donner des compléments ! On va lui en donner jusqu’à ce que son Qi vital libère sa pleine puissance ! Nos Grandes Ruines regorgent de bêtes uniques et rares et aussi d’herbes qui me serviront à lui concocter des pilules spirituelles et des médicaments miraculeux. Dans mon jardin d’herbes médicinales, j’ai toutes les variétés nécessaires pour lui donner assez de compléments au point qu’il lui sortira du fluide spirituel du nez si on lui pince. »

« Apothicaire, je crois bien que tout cela va te coûter un rein ! » Tout le monde éclata de rire.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Valentin
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
🎗 Tipeurs récents
  • guillaume
  • Alexis
  • Valentin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 19 – L’éveil du Corps impérial Menu Chapitre 21 – Un traitement puissant