Star Odyssey | 踏星
A+ a-
Chapitre 9 – Clairvoyance

Xu San regarda nerveusement Lu Yin se lever, pleinement certain de la douleur à venir. La vie avait perdu de sa valeur depuis l’Apocalypse, et les meurtres étaient assez courants. Avec la certitude qu’il était sur le point d’être tué pour apaiser la colère de Lu Yin, il s’empressa de crier : «Monsieur ! Je peux vous aider pour beaucoup de choses ! S’il vous plaît, ne me tuez pas !»

Lu Yin l’ignora simplement et se dirigea vers la sortie, mais alors qu’il passait, la peur de la mort de l’homme atteignit un nouveau sommet. Xu San avait vu de nombreux cas où les forts tuaient les faibles, alors il s’arma de courage et prit la parole : «Monsieur, j’ai une capacité spéciale qui peut vous aider.»

Cela attira finalement l’attention de Lu Yin. Il s’arreta immédiatement et s’est retourna avec étonnement : «Qu’avez-vous dit ? Une capacité spéciale ?»

Blanc de peur, l’homme bégaya : «Mes yeux… Je peux voir très loin, beaucoup plus loin que les gens normaux. C’est pourquoi je réussis si bien à voler.»

Surpris, Lu Yin s’accroupissait à côté de lui et fixa ses yeux, remarquant le léger angle entre ses pupilles. Son excitation se mit à grandir lorsqu’il reconnut le don inné, quelque chose d’incroyablement rare parmi les innombrables cultivateurs de l’univers. Il fronça les sourcils : «La clairvoyance ? Quelqu’un d’autre est au courant ?»

Xu San secoua la tête, «Je ne voulais pas que les autres pensent que j’étais un monstre. Tu es la première personne à le savoir.»

La bouche de Lu Yin se courba en un sourire, «Ton nom ?»

«Xu San.»

«Très bien alors, Xu San, suis-moi à partir d’aujourd’hui. Tu es maintenant un membre du camp de Nanjing.»

Xu San trembla en acquiesçant, «Vous allez me disséquer ?»

Lu Yin ria, «Je ne le ferai pas, mais d’autres pourraient le vouloir. Tu ne dois jamais révéler ta capacité spéciale, tu comprends ?»

Cette explication déconcerta un peu Xu San, mais il hocha tout de même la tête à la fin. Les cultivateurs qui n’avaient pas quitté leur planète natale ne pouvaient pas comprendre la valeur des dons innés. Le Conseil Universel de la Jeunesse permettait à tout cultivateur possédant un don inné de les rejoindre directement, un rêve inaccessible pour d’innombrables autres. Pour Lu Yin, Xu San était un trésor inestimable qui serait d’une immense utilité à l’avenir. En fait, il pourrait même être vendu pour une immense richesse.

……

Xu San s’est avéré être étonnamment bien connecté à Nanjing. Lu Yin parcourut tout le district en quelques jours seulement, y compris la cache d’armes détruite, mais il n’avait pas pu trouver le moindre indice de ce qu’il cherchait. Il amena finalement Xu San jusqu’à une montagne, que le voleur se mit rapidement à expliquer : «Patron, c’est le deuxième plus haut sommet de Jinlin. C’est seulement plus court que Zhongshan.»

Lu Yin grogna : «Ignorez Zhongshan, cherchez d’autres zones avec une plus grande concentration de troupes.»

Xu San hocha la tête et regarda dehors. Ses yeux semblaient perdre leur concentration mais s’illuminaient en même temps. Un peu plus tard, il souria amèrement : «Patron, je peux voir très loin, mais je ne peux pas voir clairement tout Nanjing.»

«Continue de t’entraîner, tu vas t’améliorer.»

Xu San resta silencieux et écarquilla les yeux avant de crier soudainement et de pointer son regard vers le ciel oriental : «Patron, je rêve ou quelqu’un est en train de voler ?».

Lu Yin leva les yeux avec surprise, constatant que quelqu’un se dirigeait effectivement vers le camp. Il était également évident au premier coup d’œil que ce n’était pas quelqu’un de la Terre, mais plutôt quelqu’un des étoiles comme Vesta. Il était bientôt en vol stationnaire juste au-dessus de Nanjing, émettant un grand rugissement d’énergie violente engloutissant tout dans une tempête. Des alarmes retentirent immédiatement, et beaucoup de ceux qui regardaient le ciel se figèrent par peur de la puissante figure dans les airs.

«Le royaume du ciel ?» De retour à Zhongshan, Feng Hong et les autres capitaines arrivaient en se précipitant, le visage pâle comme la mort. Beaucoup d’entre eux fixaient le ciel avec perplexité, voler était une chose dont seuls ceux du royaume du ciel étaient capables. Quand un autre expert de ce genre était-il apparu en Chine ?

Orton regardait le terrain de rassemblement de Zhongshan depuis son point d’observation, dégageant une arrogance qui rappelait celle de Vesta. Peut-être que tous ceux qui venaient du grand univers traitaient les habitants de la Terre comme des sauvages.

Une voix s’éleva de Zhongshan : «Guerrier respecté du Royaume du Ciel, pourquoi attaquez-vous le lieu de rassemblement de Nanjing ? C’est une zone protégée par le Sage Bourreau.» Bien qu’il s’agisse d’une question, la voix était visiblement différente.

Orton a ricané : «Sage Bourreau ? C’est un titre que vous vous êtes donné, vous les indigènes ? Vous vous appelez un sage, quelle audace. Dis-lui de sortir d’ici !»

Les millions de personnes rassemblées sur le terrain de l’assemblée de Nanjing étaient effrayées par ce guerrier clairement hostile, tandis que Feng Hong et ses pairs qui savaient ce qui se passait avaient des expressions hideuses sur leurs visages. Ils avaient compris qu’il s’agissait d’un autre alien, tout comme celui qui avait été tué il y a quelques jours. Cela ne présageait rien de bon pour Nanjing.

«Je suis le Bourreau !» Le rugissement de Zhou Shan retentissait d’en bas, sa hache massive de trois mètres de long brillait alors qu’il s’envolait dans le ciel pour affronter l’ennemi. De nombreuses personnes applaudissaient à l’apparition de leur ange gardien.

Orton se moqua : «Vous devriez connaître mes origines. Je te donne une chance de me servir ; peut-être que je te ferai sortir de cette planète et t’emmènerai dans les cieux à l’avenir.»

Zhou Shan plissa les yeux, «Pardonne-moi, je ne sais pas de quelle origine tu parles».

Orton ricana, «Un simple indigène ose faire le malin avec moi ? Vesta a débarqué dans cette région, alors ne me dites pas que vous ne l’avez pas vu. Sachez que je suis bien mieux classé que lui à l’académie, et que vous aurez un avenir bien plus radieux avec moi.»

Zhou Shan resserra sa prise sur sa hache, «Nous sommes des terriens, pas des indigènes.»

«On dirait que les mots ne fonctionneront pas. Je vais devoir vous montrer la différence entre les indigènes et leurs maîtres.» Un sourire au coin apparut sur le visage d’Orton, et immédiatement après avoir fini de parler, une épée fusa vers Zhou Shan. Même le Bourreau lui-même fut pris au dépourvu par cette attaque surprise, mais heureusement, ses réflexes et son expérience du combat lui permirent de dévier l’épée longue avec sa hache. Il tourna sur lui-même avec subtilité, utilisant l’élan pour un admirable slash ascendant qui prit l’ennemi par surprise. L’épée longue d’Orton se précipita pour bloquer l’arme lourde, mais même à ce moment-là, son corps fut projeté en arrière d’une centaine de mètres et ses mains furent engourdies par le choc. La collision envoya des ondes de choc vers le terrain de l’assemblée qui firent voler en éclats la terre, créant des crevasses de centaines de mètres de long qui firent fuir d’innombrables personnes pour sauver leur vie.

«Une telle puissance», Orton était stupéfait, mais il ricana quand Zhou Shan balança la hache vers lui encore une fois. Cette fois, il bloquait le coup avec facilité, incitant le Bourreau à faire une pause et à plisser les yeux avant d’attaquer à nouveau.

«Tu essaies de me repousser loin de cet endroit ? Peu importe, je vais te montrer ta place», Orton dévia une fois de plus l’énorme hache avec son épée, mais fut toujours repoussé par la force. Il utilisa l’élan pour s’envoler du lieu de rassemblement près de Nanjing.

Bien que l’échange n’ait duré qu’un instant, d’innombrables personnes étaient stupéfaites à la vue de personnes capables de se battre dans les airs. Ces hommes semblaient détenir la force des dieux, chaque coup étant capable de fendre la terre. Seuls Feng Hong et les autres capitaines s’inquiétaient pour Zhou Shan, le fait que les extraterrestres aient volontairement atterri sur Terre montrait qu’ils étaient préparés.

Du haut d’un autre pic, Xu San était secoué par la vue de la bataille. C’était la première fois qu’il voyait un combat entre deux guerriers du Royaume du Ciel, et cela élargissait considérablement ses horizons.

À côté de lui, Lu Yin fronça les sourcils en regardant à l’extérieur du camp vers la source des vagues grondantes. Il savait que tous les étudiants qui venaient sur Terre avaient leur propre armure en anneau pouvant se défendre contre les attaques des guerriers du Royaume du Ciel. Orton devrait donc être invincible et confiant dans sa propre victoire, mais en tant que l’un des Sept Sages de Chine, Zhou Shan ne pouvait pas non plus être sous-estimé. Le cadavre trouvé sur Neptune possédait clairement la capacité de voyager dans l’espace sans aide, son origine était un mystère. Alors que lui-même méprisait tous les cultivateurs de la Terre, les Sages étaient la seule exception. Ces gens avaient commencé à cultiver avant même l’Apocalypse, et le Bourreau n’avait même pas été impressionné par le cadavre et le vaisseau de Vesta il y a quelques jours. Il y avait une réelle chance que ce nouveau venu perde le combat.

Un autre grondement s’éleva bientôt de l’extérieur de la ville, les ondes de choc faisant exploser les nuages. Mais ensuite, tout s’arrêta, et la silhouette de Zhou Shan survola l’horizon. Bien qu’il soit légèrement pâle, il n’y avait aucune blessure visible alors qu’il brandissait sa hache, ce qui faisait éclater de joie les badauds de Nanjing.

«Attends ici», ordonna Lu Yin à Xu San avant de se précipiter vers le lieu de la bataille. Lorsqu’il arriva à l’endroit situé à une vingtaine de kilomètres de la ville, il ne vit qu’un bâtiment en feu et un paysage en ruine. Les déchirures sur la terre s’étendaient à perte de vue, et les zombies et les bêtes mutantes qui se trouvaient ici avaient fui ou avaient été réduits à néant.

Lu Yin s’accroupissait et toucha l’une des déchirures, sentant une trace d’énergie froide encore présente. C’était un vestige de la technique de combat de Zhou Shan, ce qui signifiait que l’attaque contre la vigne mutante il y a quelques jours n’était pas la limite réelle de la capacité de Zhou Shan. Il tomba rapidement sur des fragments blancs scintillant à proximité, et les ramassa, il fut surpris par ce qu’il avait vu. C’étaient des fragments d’armure d’anneau ! Orton avait été battu si violemment que même son armure avait volé en éclats ! Malheureusement, l’extraterrestre était encore en vie, sinon Zhou Shan aurait ramené le cadavre à Nanjing en triomphe. Pourtant, il devait réévaluer la force des Sept Sages. Il ne savait pas quelle était la force des trois Hauts Sages, mais Zhou Shan seul avait déjà une puissance proche du sommet du royaume des Sentinelles. Il entendit des mouvements lointains qui indiquaient l’approche des autres capitaines, mais sans aucune envie de les rencontrer, il quitta immédiatement les lieux.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 8 – Cristaux de feu Menu Chapitre 10 – Paume cosmique