Star Odyssey | 踏星
A+ a-
Chapitre 10 – Paume cosmique

Cette nuit-là, Lu Yin renvoya Xu San et se dirigea vers l’arbre à l’extérieur de sa tente, en regardant les étoiles scintiller dans le ciel clair au-dessus. Il avait essayé l’Art Cosmique ces derniers jours, mais il n’était pas facile d’imiter les orbites des cieux. Il n’avait rien compris pendant tout ce temps, mais après avoir vu les conséquences de la bataille de Zhou Shan, il regardait le ciel nocturne avec une inspiration nouvelle. Le bruit de fond disparut lentement au fil du temps, et les autres étoiles commencèrent à disparaître également, ne laissant place qu’à la lueur de la lune. Cette lueur illuminait le ciel nocturne et lui-même, devenant rapidement la seule chose qu’il pouvait voir.

Il leva sa main inconsciemment, formant des ondulations dans l’air. L’énergie commença à se déverser dans son corps alors qu’un corps céleste solitaire brillait dans sa paume. La lune tournait autour de sa main, lui donnant le pouvoir de la Paume Cosmique.

Le corps de Lu Yin tremblait et il regardait l’étoile sur sa paume avec admiration. Il pouvait sentir une force terrifiante à l’intérieur, bien qu’il ne puisse comparer cela a quoi que ce soit, il sentait que c’était un coup qui surprendrait même Zhou Shan. Faisant fi de l’étoile, il sentit l’énergie qu’il avait absorbée du monde qui l’entourait envahir son corps. Cette énergie n’était pas limitée par les cristaux d’énergie, et pouvait être absorbée n’importe quand, n’importe où. D’après les informations qu’il avait sur Vesta, son taux d’absorption était même le double de celui de ce jeune homme. Telle était la puissance de l’art cosmique.

Alors que Lu Yin éloignait l’étoile de sa paume, Zhou Shan ouvrit les yeux depuis sa propre résidence. Il avait ressenti un léger soupçon de terreur pendant un instant, mais il s’était rapidement dissipé. «Était-ce une hallucination ? La bataille d’aujourd’hui était trop épuisante.»

Le lendemain, Lu Yin reçut une notification indiquant que le Bourreau l’avait personnellement affecté aux lignes de front du nord. C’était le champ de bataille qui tentait de relier Nanjing à la capitale, un rêve que Zhou Shan nourrissait depuis longtemps. Il voulait que son territoire soit relié à la capitale, puis aux six autres Sages, leur permettant ainsi de reconquérir ensemble toute la Chine. C’était une bonne idée, mais malheureusement extrêmement difficile. Même la plus petite poussée nécessitait des mois, et ils n’avaient même pas pu effectuer un dixième du voyage avant que l’arrivée des extraterrestres ne brise les lignes de communication.

Les lignes de front étaient la chose la plus importante pour Zhou Shan, une chose sur laquelle il s’était toujours concentré. Le fait même que la moitié de ses quatorze capitaines se pressent ici montre sa détermination à atteindre la capitale. Aux côtés de 10 000 soldats, les trois capitaines qui avançaient étaient Lu Yin, Kang Dafeng et Luo Yi. Luo Yi était la belle capitaine que Lu Yin avait vu aux côtés de Feng Hong à plusieurs reprises, elle avait toujours été curieuse à son sujet.

«Soutenir les lignes de front ? Nous ne faisons que réparer les routes», commença à grommeler Luo Yi, à peine un jour après le début de leur voyage, bien que cela soit justifié étant donné que les troupes n’avaient pas cessé de se déplacer. Les groupes de soldats faisaient toujours des pauses pour réparer les véhicules et aplanir les routes, ce qui ralentissait considérablement leur progression.

Assis dans son propre véhicule blindé, Lu Yin se reposait les yeux, ne regardant le ciel que de temps en temps. Il se demandait s’il pouvait imiter les mouvements du soleil éblouissant, s’il y parvenait, son taux d’absorption doublerait. Il se sentait déjà proche de d’entré dans le royaume des Sentinel, mais il n’était pas facile d’imiter les mouvements du soleil. Peut-être q’en partant de la Terre ? se demanda-t-il. Il n’était pas obligé de regarder les cieux, il pouvait trouver des vidéos de la galaxie en temps de paix et commencer par là. Il devait prendre en compte tous les différents moments de l’univers pour imiter les cieux, c’était une tâche presque impossible, mais il continuerait tout de même d’essayer.

Ils traversèrent bientôt une ville encore enflammée, les zombies errants attaquant de temps en temps les soldats qui les abattaient avec leurs fusils.

«Ne gaspillez pas vos balles, nous avons une quantité limitée de munitions», gronda Kang Dafeng aux soldats, faisant baisser la fréquence des tirs.

À l’intérieur du véhicule blindé de Lu Yin, Xu San ria : «La balistique devient de plus en plus inutile à mesure que le temps passe depuis l’Apocalypse. Si nous n’utilisons pas nos armes maintenant, alors quand le ferons-nous ? Nos armes ne seront plus que de la ferraille au bout d’un moment.»

Par la fenêtre, Lu Yin a froncé les sourcils en voyant d’autres zombies se rassembler, «Dites à tout le monde d’accélérer. Nous ne devrions pas perdre notre temps à être encerclés par les zombies dans la ville.»

«Oui, patron», répondit Xu San et quitta le véhicule blindé, après quoi l’armée accéléra rapidement. En tant que capitaine qui avait vaincu Zhao Yu, Lu Yin avait maintenant l’une des plus hautes positions parmi les capitaines et ni Kang Dafeng ni Luo Yi n’osaient le contredire.

En cours de route, Lu Yin avait acquis une nouvelle admiration pour Zhao Yu. Tout le monde n’avait pas le courage de traverser seul la campagne infestée de zombies et de mutants.

Les troupes s’arrêtèrent bientôt devant une route défoncée, obligées de la réparer si elles voulaient avancer. Lu Yin ferma les yeux et commença à faire tournoyer son doigt dans l’air, imitant le mouvement des étoiles, mais il entendit Kang Dafeng crier dehors alors qu’il commençait à tuer des zombies. Ouvrant un œil pour jeter un regard, il retourna à sa tâche.

«C’est vraiment un capitaine, même les zombies ont peur de lui», commenta Xu San sur le côté.

Cependant, Lu Yin ne fut pas impressionné, «Demande-lui de revenir et de continuer le voyage. Il y a trop de zombies à tuer par ici.»

Xu San acquiesça et s’apprêtait à quitter le véhicule, mais il revint bientôt sur ses pas : «Patron, Kang Dafeng a suivi les zombies dans ce bâtiment abandonné.»

Lu Yin leva finalement la tête et regarda, se dirigeant hors du véhicule un moment plus tard avec une expression solennelle.

«Qu’est-ce qui ne va pas, patron ?» demanda Xu San.

Lu Yin plissait les yeux, «Il n’y a aucun son.»

«Huh, vous avez raison. Ils doivent être en train de se battre dans le bâtiment.»

«Frère Lu, où est Kang Dafeng ?» Luo Yi arriva et demanda.

«Reste ici, je vais aller jeter un coup d’œil», répondit Lu Yin en sortant sa barre de métal et se dirigeant vers le bâtiment. La dague de Vesta était toujours à Nanjing, où il présumait qu’elle resterait pour un long moment. Il avait également refusé l’épée que Zhou Shan lui avait offerte, il continuait donc à utiliser sa barre de métal pour le moment.

Entouré de flammes, le bâtiment abandonné avait l’air effrayant même en plein jour. Lu Yin entra lentement et examina l’endroit, mais bien qu’il ait trouvé le couteau de Kang Dafeng très rapidement, il n’avait pas pu trouver l’homme lui-même. Il s’enfonça plus loin et sortit la montre de Vesta de son anneau cosmique, vérifiant les signes de niveau de combat autour. Il y eut bientôt une flèche pointant juste derrière lui sur la montre, avec le nombre 900 écrit en dessous.

Lu Yin inclina immédiatement son corps, esquivant un fil blanc qui set brisa sur le mur le plus proche. Il regarda et vit une énorme araignée mutante avec six terrifiants yeux rouges, un morceau de tissu taché de sang au coin de sa bouche. Il soupira en réponse, il était trop tard. Kang Dafeng avait été dévoré. Au niveau 900 de combat , cette araignée mutante était équivalente à quelqu’un au sommet du royaume de la Terre. En tant que personne qui n’avait atteint ce royaume que récemment, Kang Dafeng n’était tout simplement pas à sa hauteur.

Lu Yin le regardant serra fermement sa barre de métal et se précipita, la balançant dans la direction de l’araignée. La bête leva ses pattes pour essayer d’éviter son attaque, mais le corps de Lu Yin scintilla soudainement et apparut juste derrière elle. La tige de métal s’écrasait et brisa le corps de l’araignée mutante en deux, projetant un Kang Dafeng non digéré hors de son abdomen. Dégoûté par la scène, il fronça les sourcils et partit rapidement. De retour auprès des troupes, il fit annoncer par Xu San que personne ne devait partir de son propre chef. Tous ceux qui essaieraient de désobéir à ses ordres seraient exilés.

«Kang Dafeng, est-il mort ?» Luo Yi demanda sous le choc.

«Tu peux aller jeter un coup d’œil dans le bâtiment, son corps n’a pas encore été digéré», répondit Lu Yin.

Le visage de Luo Yi se mit à pâlir. Un capitaine venait-il de mourir juste comme ça, sans un seul bruit ? Sans Lu Yin, Kang Dafeng aurait été digéré par l’araignée. C’était la cruauté de l’Apocalypse, même les puissants ne pouvaient pas se protéger. Xu San avait lui aussi le visage pâle, il monta immédiatement à bord du véhicule blindé et décida qu’il ne quitterait jamais les côtés de Lu Yin. Luo Yi fit bientôt de même.

Lu Yin resta sans voix face à cette peur : «Ça ira si vous ne quittez pas les troupes.»

Luo Yi levait les yeux au ciel : «C’est facile à dire. Qui sait quelles autres créatures mutantes il peut y avoir, il est plus sûr de rester avec toi.»

Sans autre réponse, il décida de l’ignorer et ordonna aux troupes de continuer à avancer.

«Chef, devons-nous faire un rapport à Nanjing ? La mort d’un capitaine n’est pas une affaire banale», demanda Xu San.

«Il n’y a pas d’urgence. Nous en déciderons une fois que nous aurons atteint les lignes de front. Enfin, si nous les atteignons.»

Ces mots rendaient Xu San encore plus pâle. Même si Luo Yi s’approcha inconsciemment de Lu Yin, il commença à se rassurer : «Non, nous devrions pouvoir atteindre les lignes de front en toute sécurité. Nous y arriverons.»

Lu Yin regardait par la fenêtre, les troupes avançaient lentement.

«Mais en y réfléchissant, Kang Dafeng a vraiment été malchanceux. Il aurait pu vivre s’il n’avait pas poursuivi les zombies jusqu’à ce bâtiment», marmonna Xu San pour lui-même. Il se sentait plus en sécurité quand il parlait.

Ces mots firent lever la tête de Lu Yin, «Qu’as-tu dit ?»

Xu San s’était raidie et répondit, «J’ai dit que Kang Dafeng a vraiment été malchanceux. Il aurait pu vivre s’il n’avait pas poursuivi les zombies jusqu’à ce bâtiment.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 9 – Clairvoyance Menu Chapitre 11 – Horde de zombies