Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Livre 2, Chapitre 11 – Conflit de minuit

Ces gars étaient des durs !

« Bien, vous verrez à quel point Oncle Gros Lard est un dur à cuire ! »

En colère, le capitaine de la garde jeta son arbalète sur le côté. Poussant ses puissantes jambes contre le sol, il s’élança vers l’avant, tira les lames courtes de sa ceinture, fit trois pas en avant et frappa les deux lames l’une contre l’autre. Avec fracas, celles-ci se fondirent en un glaive à deux têtes qu’il fit ensuite tomber sur le rebelle à l’épée.

Clang !

Aucun des deux adversaires ne recula alors qu’ils se pressaient de toutes leurs forces l’un contre l’autre. Le bruit perçant du métal retentit et des étincelles s’ensuivirent. Malgré sa taille, le gros capitaine était rapide. Les deux hommes s’étaient ensuite éloignés l’un de l’autre avant de poursuivre leur danse mortelle rapprochée. Leurs armes fouettaient d’avant en arrière, frappant et parant continuellement. Aucun des deux ne semblait avoir le dessus sur l’autre.

« Tout le monde, rentrez là-dedans ! Arrêtez-les. Ne laissez pas un seul d’entre eux s’échapper ! Il est temps de se battre pour la gloire des dieux ! » Les autres soldats avaient répondu à son appel, abandonnant leurs arcs et levant leurs épées. Ils avaient attaqué, sans se soucier du danger pour eux-mêmes, prêts à mourir pour l’honneur.

Le grand homme pompa la crosse du fusil, éjectant une douille rouge de la chambre et la remplaçant par une autre. Un des soldats s’était approché de lui avec l’arme levée. Il pointa la gueule noire du canon du fusil dans sa direction. L’éruption de feu était aveuglante et la force du coup de feu fit fuir son assaillant.

Bien que le blindage soit aussi dur que l’acier, même la protection de Skycloud n’était pas à la hauteur. Des tessons de métal grésillant volaient dans tous les sens.

Ka-chick ! Une autre douille fut extirpée de la chambre. La rencontre n’avait duré qu’une seconde. Il était passé à sa prochaine cible, le capitaine de la garde.

Le capitaine avait entendu le coup de feu et avait vu l’homme se diriger vers lui. Il essaya de bouger, mais le coup de sabre noir l’empêcha de s’échapper. Les deux hommes étaient de force égale, mais la distraction l’avait désavantagé. Le capitaine s’était retrouvé sur le pied arrière, sans nulle part où aller.

Le reste de ses frères était occupé par leurs propres combats. Personne n’était là pour l’aider.

« Il est temps de mourir, chien de Skycloud ! »

L’homme noir n’avait pas dit explicitement ces mots, mais c’était ce qu’il voulait dire en criant et en appuyant sur la détente de son fusil. Il était suffisamment proche pour que l’endroit qu’il visait et le type de blindage de sa cible n’aient aucune importance. Personne ne survivrait à cette distance. Il était certain que ce salaud de soldat de Skycloud était mort, et cette pensée l’avait rempli d’un sentiment de joie indescriptible.

Tout cela n’était pas un accident. De l’homme à la barbichette au tireur d’épée en passant par le tireur lui-même, tous détestaient jusqu’à leurs os ce que ces soldats représentaient. Tous étaient soit des criminels expulsés pour leur manque de foi, soit des gens rejetés parce qu’ils essayaient de se forger une vie dans ces terres d’abondance. Quelle qu’en soit la raison, ils s’étaient tous retrouvés à vivre la vie d’un traître.

L’influence de Skycloud était vaste. Mettre fin à une seule vie ne changerait rien à cela. Cependant, prendre la vie d’un fanatique était toujours un plaisir. C’était plus addictif que la drogue la plus forte.

BANG !

Un nuage mortel de boulettes de fer éclata du fusil de chasse.

Mais, le grand homme fut surpris et furieux lorsqu’une main tirée vers l’extérieur saisit le canon et le poussa vers le ciel. La main appartenait à une silhouette filiforme, constituée davantage d’os que de muscles. Celles-ci portait un masque brun souriant en dessous duquel seuls des yeux étranges étaient visibles.

« Quoi ? ! Comment est-ce arrivé ? » La fumée était épaisse, mais il aurait vu quelqu’un arriver.

L’idée avait à peine eu le temps de traverser l’esprit du grand homme avant que Cloudhawk ne commence son assaut vicieux. Sa main gauche se balança en laissant une lueur froide d’acier dans son sillage, prête à planter un baiser mortel avec le tranchant de son poignard.

Le poignard fut planté trois fois et il ne lâcha jamais le canon du fusil de chasse.

Un coup de poignard atterrit dans le cœur.

Puis un dans les poumons.

Un autre à la gorge.

Son attaque était aussi fluide qu’une rivière qui coule rapidement. Le grand homme perdit immédiatement ses forces et lâcha son arme. Cloudhawk lui arracha son arme et utilisa la crosse comme un bâton, l’enfonçant dans la poitrine de son adversaire. L’arme s’était détachée de force lorsque son ancien propriétaire s’était effondré sur le sol. Même le chirurgien le plus talentueux du meilleur hôpital n’aurait pas pu le sauver.

« Non ! » L’homme à la grande épée vit ce qu’était devenu son compagnon.

Le tireur d’élite était plus qu’une connaissance, mais il ne pouvait rien faire pour lui. Il luttait pour garder sa propre peau intacte. Alors que l’attaque du gros capitaine s’accélérait, un grain apparut dans le brouillard et deux épées se balancèrent. L’épéiste rebelle ne parvint qu’à en contrer une.

Soudain, du brouillard, une autre figure émergea comme un fantôme, apparaissant et disparaissant dans l’obscurité. La silhouette sombre était si rapide et semblait se déplacer de façon erratique. Deux gardes s’approchèrent pour lui barrer la route lorsqu’une lumière froide répondit, celle de lames de stiletto, rapides comme l’éclair. Les deux soldats tombèrent instantanément au sol.

Leurs efforts n’avaient pas du tout ralenti l’ombre agile. En un clin d’œil, elle était tombée sur Squall et le capitaine. Avant même qu’ils n’aient pu détourner leur attention, deux autres poignards avaient été dirigés vers eux.

Ni le capitaine de la garde, ni Squall, n’étaient à la hauteur de cet étranger en termes de vitesse. Ils avaient tous deux vu l’attaque furtive arriver, mais leur corps ne pouvait pas réagir assez vite. Le visage de Squall était devenu pâle. Le capitaine n’avait pu que le fixer de choc.

« Non ! Je suis foutu ! »

Ce devait être celui dont parlait Cloudhawk : Le lieutenant de Wolfblade, Buzzard. Seul un combattant d’une telle habileté pouvait être aussi rapide, aussi meurtrier. Tout ce que Squall pouvait penser, c’était à quel point il était dommage de mourir ici avant d’avoir eu la chance de rencontrer son idole, Maître Arcturus. Les regrets du capitaine étaient encore plus profonds. Merde. J’ai enfin une chance, un rôle dans quelque chose de plus grand que moi. Puis, ce type s’était montré. Dame Chance en avait vraiment après lui.

Les deux hommes étaient en train d’accepter leur mort inévitable quand Barb était venue à leur secours. Elle s’était précipitée hors du brouillard, son bâton d’exorciste hurlant. Avant même qu’elle ne s’approche de Buzzard, la force de sa relique avait soulevé une tempête de poussière. Les vents violents avaient créé des bourrasques.

Elle était en effet une chasseuse de démons. Ses talents et ses prouesses au combat étaient à respecter !

Même sans expérience pratique, l’entraînement d’un chasseur de démons était rigoureux et leur effet sur un champ de bataille ne pouvait être ignoré. Elle était tapie aux abords du combat, à la recherche de sa chance. Sa cible avait été la grande avec le fusil de chasse jusqu’à ce qu’elle voie son supérieur l’éliminer par trois coups. Elle trouvait son style agile, impitoyable et glacial – certainement digne de son respect.

Puis, elle avait vu Buzzard se déplacer comme un spectre dans l’obscurité. De front, deux d’entre-elle ne suffiraient pas à l’arrêter. Mais si elle l’attaquait alors qu’il ne s’y attendait pas, même un adepte du désert comme lui ne pourrait pas résister à la force d’une baguette d’exorciste !

Si elle le touche, ce type est fini, ou du moins il sera gravement blessé. « Barb, tu l’as ! Peut-être que je gagnerai une mention élogieuse de l’aîné – peut-être même qu’il fera de moi son apprentie ! »

Barb tenait déjà Cloudhawk en très haute estime. Il n’était pas un maître chasseur de démons, mais il était certainement son aîné. Un type comme lui avait beaucoup d’influence sur quelqu’un comme elle. Si elle pouvait partir en mission avec quelqu’un comme lui, les bénéfices seraient énormes.

C’était justement l’opportunité qu’elle recherchait.

Comment pouvait-elle savoir qu’il n’était qu’un imitateur ? S’ils se battaient, elle découvrirait qu’il n’était pas beaucoup mieux qu’elle. Ses seuls avantages étaient son expérience de la survie dans une foule de situations mortelles et les reliques qu’il avait rassemblées.

Buzzard se concentra sur Barb, forçé d’interrompre son attaque sur les deux autres. Il sauta et tourna autour, laissant les armes mortelles s’envoler de sa prise.

Elle s’était figée. Si elle se jetait au vent et se jetait sur Buzzard, elle aurait à faire face à des poignards pointant vers sa gorge et son cœur. Barb manquait d’expérience dans ces moments de vie ou de mort, elle n’avait pas l’audace folle des combattants de la friche. Elle passa de l’attaque à la défense et se protégea des poignards.

Whoosh !

Elle avait juste réussi à éviter les deux poignards quand un troisième s’était enfoncé dans son bras droit. Elle le sentait percer l’os, et la douleur l’avait non seulement forcée à lâcher son bâton, mais l’avait aussi déséquilibrée. Elle avait heurté le sol.

Les pieds de Buzzard avaient à peine touché le sol avant qu’il ne se lança à nouveau en l’air. D’un coup de poignet, deux autres pics étaient apparus dans sa prise, prêts à goûter le sang. Barb était la plus vulnérable, donc elle était sa cible.

« Non ! La chasseuse de démons est en danger ! »

Ils avaient vu la menace qui pesait sur sa vie, mais personne ne pouvait l’aider.

Barb essaya de se lever, de bouger, mais Buzzard l’avait enfermée. Il avait lancé ses pics. Ses yeux larges reflétaient leur lumière froide en venant vers elle. Six mois… Cela faisait seulement six mois qu’elle avait gagné le droit de se dire chasseuse de démons. Elle n’avait jamais terminé une mission et, par chance, sa première cible était cet homme apparemment invincible.

Il était plus qu’expérimenté, plus que vicieux. Les pics qu’il lançait étaient destinés à tuer, pas à mutiler, et il suivait leur trajectoire. Ses deux mains s’étendaient comme les serres d’un oiseau de proie, prêtes à lui briser le cou si les pics venaient à manquer.

Elle était finie !

Elle pouvait le sentir, sa détermination à la voir morte. L’intention meurtrière inébranlable la rendait froide de la tête aux pieds, une sensation qu’elle n’avait jamais ressentie auparavant.

À ce moment crucial, la nuit semblait s’éloigner. Une silhouette frêle apparut de l’éther entre Barb et Buzzard, se dressant comme une montagne immuable. Le chasseur de démons et le rebelle furent tous deux choqués par son apparition soudaine.

Au moment où son invisibilité prit fin, Cloudhawk leva une arbalète.

Un autre chasseur de démons ? !

Buzzard ne s’attendait pas à en voir deux et surtout pas à en voir un apparaître de nulle part. Il n’avait pas pu arrêter son attaque. Ses pics volaient maintenant vers Cloudhawk au lieu de la fille, tout comme ses mains en forme de griffes. Cette double attaque allait tuer tout novice qui oserait se mettre en travers de son chemin.

« Éminence, attention ! »

Le sol bougea si rapidement qu’elle put à peine crier sa surprise. La terre et le gravier s’élevèrent pour former un bouclier qui, bien que frêle, arrêta les pics de Buzzard dans leur course.

Le lieutenant rebelle arriva ensuite, faisant claquer ses griffes comme un tigre redoutable. La force de sa frappe provoqua une explosion de gravier et une énorme fissure. Le bouclier avait été complètement détruit. Cependant, la surprise de l’apparition de Cloudhawk l’avait ralenti. Buzzard n’avait pas prévu son prochain mouvement.

L’arbalète était à niveau, le fer scintillant lui indiquait le chemin. Lorsque la gâchette recula, sept ou huit carreaux avaient été crachés en un clin d’œil, tombant comme une pluie mortelle sur sa victime.

Buzzard était rapide et s’il avait été assez loin, il n’aurait pas eu à craindre cette arme. Mais il était proche – face à face. Il s’était débattu pour éviter les premiers, mais les autres avaient trouvé leur marque. Ils lui avaient transpercé la poitrine au milieu de jets de sang chaud et rouge.

« Vous l’avez eu ! »

Barb n’était pas du genre à garder ses pensées pour elle. Il était vraiment digne de son statut de puissant chasseur de démons ! Son plan était sans faille, rien de moins que magnifique. Il était impressionnant, mais il lui donnait aussi un sentiment d’inadéquation. Même en faisant abstraction de son invisibilité mystique, le calme avec lequel il faisait face au danger était hors de sa compréhension.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 10 – Attaque furtive Menu Livre 2, Chapitre 12 – Le devoir du soldat