Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 162 – Edward Witten

Yan Xinjue regarda Lu Zhou et dit avec excitation : “Incroyable, comment as-tu découvert qu’ils avaient fait un mauvais calcul ?”

Ils pensaient avoir perdu, mais à la dernière seconde, ce fut leur victoire.

“Peut-être que je suis sensible aux chiffres ? Je ne sais pas comment décrire ce sentiment. J’ai eu l’impression que quelque chose clochait dans la théorie, alors j’ai regardé et j’ai trouvé l’erreur.” dit Lu Zhou. Il sourit et continua : “Je suppose qu’ils se sont précipités. S’ils avaient vérifié le graphique, ils n’auraient pas commis d’erreur… Notre présentation d’acceptation se fait après-demain, c’est ça ?”

Yan Xinjue dit : “Ouais, c’est après-demain, je te suggère de te détendre et de faire une petite pause.”

Lu Zhou secoua la tête et dit : “Je me détendrai après la présentation. Nous ne pouvons pas perdre face à l’Université de Syracuse.”

Le Professeur Brunos essaierait certainement de trouver une erreur, donc Lu Zhou se devait d’être certain que leur thèse serait parfaite.

Lu Zhou ne voulait pas perdre, arrivé à la ligne d’arrivée.

Juste au moment où il rangeait ses affaires et s’apprêtait à quitter les lieux, quelqu’un l’appela.

“Lu Zhou !”

Quand il se retourna, il fut choqué.

“Luo Wenxuan ?”

Luo Wenxuan serra Lu Zhou dans ses bras et sourit en disant : “Quelle coïncidence, tu es là aussi.”

“Ouais, le monde est petit, pas vrai ?”

Lu Zhou regarda le vieil homme à côté de Luo Wenxuan. Il lui semblait familier.

Luo Wenxuan sourit et dit : “Laissez-moi vous présenter, voici mon superviseur…”

Le vieil homme interrompit Luo Wenxuan et dit : “Edward Witten”

Il tendit son bras droit et sourit.

Edward Witten !

Lu Zhou fut choqué en entendant ce nom.

Il savait que Luo Wenxuan faisait de la physique mathématique, mais il ne savait pas que Luo Wenxuan avait ce genre de gros ponte comme superviseur !

À quel point ce type était dingue ?

Dans les années 80, la théorie des noeuds était en vogue, et de nombreuses variantes furent créées. L’une des plus célèbres était le polynôme de Jones.

Alors que les mathématiciens étaient encore occupés à comprendre ce nouveau concept, Witten apparut en disant à tout le monde qu’il y existait plusieurs types avec 3 flux et que des multiplications parfois différentes pouvaient construire des variantes du polynôme de Jones.

Il avait rendu le problème simple, mais ce n’était pas seulement ça.

Il donna également immédiatement un ensemble de méthodes topologiques de flux de cisaillement qui choquèrent le monde entier.

La même chose s’était produite en théorie des cordes.

Depuis les années 60, la théorie des cordes était populaire dans le domaine de la physique théorique. Tout le monde rêvait de réaliser le rêve d’Einstein, et par conséquent, de nombreuses versions différentes de la “théorie des supercordes” émergèrent.

Puis dans les années 90, Witten réapparut, proposant la légendaire théorie M. Il prouva que de nombreuses versions de la théorie des supercordes étaient en fait les différentes limites de sa “théorie M”…

En un sens, cette personne ressemblait à Lu Zhou.

Lorsque Lu Zhou avait résolu la conjecture des nombres premiers jumeaux, il avait choqué les académiciens du monde entier.

Cependant, même si M. Witten était physicien, il avait reçu la médaille Fields.

Après tout, les physiciens théoriciens modernes avaient encore du mal à tester le modèle standard. Même le monde en trois dimensions n’avait pas été complètement compris, une corde unidimensionnelle restait un mystère.

Il allait devoir attendre des centaines d’années pour que sa théorie soit prouvée. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il pourrait recevoir le prix Nobel.

Lu Zhou serra la main de Witten et dit : “Enchanté !”

Witten sourit et dit : “Ravi de vous rencontrer, mes amis m’ont parlé de votre présentation à Princeton. Dommage que je l’ai manqué !”

Les deux commencèrent à discuter, et la conversation devint rapidement technique.

“La physique mathématique vous intéresse ?”

Lu Zhou hocha la tête et dit : “Oui, beaucoup. La physique théorique est fascinante.”

Witten sortit une carte de visite et dit : “On dirait que nous avons les mêmes centres d’intérêts. Si cela vous intéresse de faire vos recherches à Princeton, je pourrais vous prendre en tant qu’étudiant en doctorat.”

Lu Zhou prit la carte de visite du vieil homme et dit poliment : “Je vais prendre votre offre en considération.”

Bien que Lu Zhou aurait souhaité continuer à parler avec Witten, il avait quelque chose à faire et partit rapidement.

Luo Wenxuan devint plus détendu. Il tapota l’épaule de Lu Zhou et dit : “On va boire un coup ce soir ?”

Lu Zhou répondit : “Je ne peux pas ce soir. J’ai encore des données à traiter. Peut-être un autre jour ? Je t’inviterai !”

L’alcool l’aurait distrait et pour le moment, Lu Zhou avait besoin d’avoir l’esprit clair.

Luo Wenxuan tapota l’épaule de Lu Zhou et dit : “D’accord, j’ai hâte de boire avec toi !” Il partit ensuite.

Quand Lu Zhou retourna dans la salle, il vit que les professeurs Lu Shenjian et Yan Xinjue étaient partis.

Ces deux-là étaient probablement rentrés à l’hôtel. Il se retourna ensuite et marcha jusqu’à l’escalier.

Au moment où il allait quitter le bâtiment, soudain, Lu Zhou remarqua la présentatrice. Elle se tenait à la sortie avec les bras croisés. Elle avait l’air bizarre.

Lu Zhou n’était pas doué pour reconnaître les gens.

Cependant, cette fois, il la reconnut instantanément.

Il fit semblant de ne pas l’avoir vue et se dirigea tranquillement de l’autre côté du couloir.

Il avait peur.

Il avait déjà ressenti l’enthousiasme des étrangers à Princeton et il ne voulait pas s’y essayer à nouveau.

La raison était simple.

Pour un beau mec comme lui, il n’y avait qu’une seule raison pour qu’une femme l’attende.

Cependant, il ne pouvait pas s’échapper aussi facilement.

Quand il se retourna, il entendit des pas.

Lu Zhou essaya de marcher plus vite, mais elle était déjà devant lui et elle bloquait son chemin.

Elle est si rapide !

Il se prépara mentalement car il ne savait pas à quoi s’attendre.

Ils restèrent silencieux un moment.

Lu Zhou regarda Kerella et demanda calmement : “Excusez-moi, est-ce que je peux vous aider ?”

“Vous trouvez ça drôle de foutre la honte à une fille quand elle est sur scène ?”

Lu Zhou fut stupéfait une seconde. “Je n’ai fait que signaler votre erreur. Quel est le rapport avec votre genre ?”

C’est tout ?

Je pensais qu’elle allait faire autre chose.

En voyant l’attitude nonchalante de Lu Zhou, Kerella ne savait pas quoi faire.

Elle prit une profonde inspiration en regardant Lu Zhou, et dit : “Votre présentation se déroulera après-demain, n’est-ce pas ? J’ai hâte d’y être.”

Lu Zhou sourit et dit : “Bien, je ne sais pas ce que vous attendez exactement, mais je compte bien répondre à vos attentes.”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Hichiri
  • 7. Meifumado
  • 8. Morris
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 161 – La physique est une discipline rigoureuse Menu Chapitre 163 – Méticuleux