Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 368 – Même si nous sommes en retard, devrions-nous inaugurer l’événement ?

Chu Tie subit une défaite complète. Mais même s’il avait perdu un bras, il était encore en vie. Quant à son membre, il était encore possible de le rattacher. Son visage était mortellement pâle pendant qu’il ramassait son bras droit et son épée. Il sauta au pied de la plateforme.

Les pratiquants de la Famille Chu se précipitèrent vers lui. Ils arrêtèrent l’hémorragie et scellèrent son membre afin d’éviter toute dégradation.

Le chef de la Famille Chu ordonna d’un ton grave : « Emmenez-le immédiatement au clan et essayez de rattacher son bras. »

Le personnel spécialisé à proximité était déjà prêt. Ils le firent monter dans un véhicule et se précipitèrent vers leurs installations pour une opération chirurgicale.

Après l’avoir vu partir, Chu Yong soupira profondément et prit sa longue épée, prêt à monter sur scène.

Sa force était presque égale à celle de Chu Tie. Il n’avait presque aucune chance de gagner contre Jian Xiao. Tout comme le précédent représentant, son objectif était d’épuiser autant que possible l’énergie et le Vrai Qi de son adversaire.

– « Frère Aîné Chu Yong, un instant. Laissez-moi y aller le premier. » Chu Xiong, qui avait toujours les yeux fermés, cessa de réciter ses textes sacrés et se leva. Il était grand. Il dépassait d’une demi-tête les autres membres de la Famille Chu.

– « Mais… » Il regarda le chef de leur Famille.

Chu Xiong tourna également la tête vers lui. « Laissez-moi faire. Je suis déterminé à y aller ! »

Il ouvrit alors les yeux. Les flammes de la colère y brûlaient, le faisant ressembler à un Bouddha courroucé. Voilà pourquoi sa secte avait été nommée Secte du Bouddhiste Furieux. Être en colère avait une influence négative sur les autres pratiquants, mais était un puissant coup de pouce pour ces disciples.

– « Bien. Mais essayez de préserver vos forces. »

– « Ne vous inquiétez pas. » Chu Xiong s’avança lentement, un sceptre en forme de vajra dans ses mains.

Le Vrai Qi à l’intérieur de son corps déferlait à chaque pas, comme s’il s’agissait d’un fleuve imposant.

Tout en marchant vers l’estrade, il enleva sa robe de moine et dévoila ses muscles d’acier. Il enroula son vêtement autour de sa taille, augmentant sa ressemblance avec les Bouddhas furieux des peintures.

❄️❄️❄️

– « Eh ? Un disciple de la Secte du Bouddhiste Furieux ? » Douce Plume discerna la nature de son pouvoir d’un simple regard.

S’il était un disciple de ce groupe, le vainqueur de ce match était déjà décidé. Ce n’était qu’une école de rang intermédiaire parmi les rassemblements bouddhistes, mais la puissance martiale de ses membres était individuellement comparable à celle des écoles de premier rang.

Plus ils étaient en colère, plus ils étaient forts et intrépides !

❄️❄️❄️

Dès que Chu Xiong monta sur scène, Jian Xiao devint grave.

– « Le deuxième match de la deuxième catégorie va maintenant commencer, » proclama l’Empereur Spirituel de la Secte de l’Épée Éternelle.

Dès que sa voix disparut…

Jian Xiao leva son bras droit vers le ciel. Dans cette position, son membre faisait la longueur de son corps. Il frappa Chu Xiong avec son épée, lui envoyant une frappe de lumière ! Le Qi d’épée était extrêmement tranchant, presque comparable à celui d’un pratiquant de Troisième Rang.

Alors qu’il faisait face à cet assaut, Chu Xiong ne recula ni n’esquiva. Il resta là, immobile, et activa une technique de scellement en agitant son sceptre vajra. « Stop ! »

Peu après son cri, un gros poing doré sortit de son arme. Il s’abattit sur le Qi d’épée, le brisant en morceaux, puis poursuivit sa trajectoire sans ralentir. Il heurta le corps de Jian Xiao, l’envoyant voler contre la barrière défensive mise en place par les Empereurs Spirituels de la Secte de l’Épée Éternelle.

Après s’y être écrasé, l’épéiste tomba lentement, du sang fuyant entre ses lèvres. La marque profonde d’un poing était imprimée sur sa poitrine.

Ce coup avait brisé plus de la moitié de ses os, ainsi que la majorité de ses organes internes. Combien de mois ou d’années lui faudrait-il pour récupérer ?

La différence entre le D euxième et le T roisième Rang est donc si grande ?

Jian Xiao regarda son adversaire, l’air confus. L’écart entre eux était comme celui séparant le ciel de la terre.

– « Jian Xiao de l’École de l’Épée Illusoire admet sa défaite, » annonça Xu Zheng en toute hâte.

❄️❄️❄️

– « Y a-t-il vraiment une telle différence de puissance entre les pratiquants de Deuxième et de Troisième Rang ? » Chu Chunying était aussi curieuse.

Jian Xiao était de Deuxième Rang avec sept dantians ouverts et, comme l’avait expliqué Douce Plume, son bras était très spécial. Néanmoins, il n’avait même pas été capable de résister à un seul coup de Chu Xiong !

– « L’écart est important, mais pas insurmontable. La vraie différence entre eux réside dans leurs techniques, » expliqua calmement son amie.

Le candidat vaincu pratiquait la technique transmise au sein de l’École de l’Épée Illusoire, à peine supérieure à celles communément utilisées par les pratiquants. De son côté, Chu Xiong comptait sur les techniques de la Secte du Bouddhiste Furieux, dont les membres étaient parmi les plus forts en combat. De plus, le mouvement qu’il venait d’utiliser était une technique spéciale de son groupe, le Sceau de la main de Bouddha.

Comparer les deux, était comme placer un garçon de 12 ans avec une épée en bois face à un adulte armé d’une lame au tranchant inégalé.

Le résultat était évident.

Douce Plume jeta un regard aux gens de l’École de l’Épée Illusoire… Comment allaient-ils gérer quelqu’un comme Chu Xiong ?

❄️❄️❄️

Dans le camp adverse, Xu Zheng n’était pas troublé par cet événement. Il était aussi calme qu’auparavant.

Les deux Empereurs Spirituels à l’arrière jetaient fréquemment des regards aux disciples de la Famille Chu. Bien qu’ils n’utilisaient plus leur pression mentale, leurs yeux suffisaient à inquiéter les membres de la Famille Chu.

L’École de l’Épée Illusoire profitait du fait que leurs ennemis n’avait pas d’experts puissants dans leurs rangs. Par conséquent, ils comptaient sur ces deux Empereurs Spirituels pour asseoir leur avantage.

– « Franchement. Dire que je voulais même offrir un match supplémentaire à la Famille Chu pour lui permettre de conserver un peu d’honneur. Dommage qu’ils n’aient pas apprécié ma gentillesse. » Il sourit et jeta un coup d’œil derrière lui. « Petit Frère, montez sur scène et mettez fin à ce round. Montrez-leur ce qu’est le désespoir. »

– « Hehe… » Un gloussement se fit entendre dans son dos.

Un homme au sourire stupide se leva. Il était si brillant que la salive coulait du coin de sa bouche.

C’était le frère cadet de Xu Zheng… Il avait 142 ans, et était au sommet du Troisième Rang. Il avait été grièvement blessé quarante ans plus tôt, et tous les étrangers à leur École pensaient qu’il était mort. Cependant, il avait survécu… Au prix de se transformer en un imbécile insouciant. Mais il avait profité de ce malheur pour augmenter sa force d’un cran.

❄️❄️❄️

En attendant, quelque part au-dessus des côtes chinoises. Un rayon de lumière que seuls les pratiquants pouvaient voir avalait des milliers de kilomètres en un clin d’œil.

Doudou, Chu Chu et Guoguo étaient enveloppés dans cette lueur, le visage pâle. Ils n’avaient pas seulement peur de la vitesse terrifiante de l’Épée volante… Ils craignaient surtout la chose sous l’épée.

Song Shuhang cria encore, alarmé : « Aîné Blanc, jetez-le immédiatement ! Il va exploser, il va exploser ! »

Sous l’Épée Météore se trouvait un missile blanc de cinq mètres de long. Sa forme était aérodynamique, profilée pour ignorer la résistance de l’air. Il était alors actif et pouvait détonner à tout moment !

Mais le pire était que l’Aîné le regardait étrangement. Il avait le visage de quelqu’un qui s’apprêtait à faire des bêtises. Il semblait vouloir le démonter.

L’étudiant ne savait pas à quel point le système de contrôle de ce missile était avancé et s’il pouvait être suivi à la trace après son lancement. Si le système de contrôle était moderne, les individus le traquant devaient être choqués. Leur engin s’était soudainement enfui, et s’ils avaient la chance d’obtenir un signal, ils découvriraient qu’il avait déjà parcouru une distance comparable à un cinquième du périmètre de la planète et approchait rapidement de la Chine. Peut-être se faisaient-ils dessus en pensant aux conséquences…

Le Vénérable tourna la tête et lui dit, mécontent : « Vous êtes bruyants tous les quatre. Vous me déconcentrez. » Puis, confiant : « Ne vous inquiétez pas, je suis là. Il n’explosera pas. »

Song Shuhang connaissait ce visage assuré. L’Aîné avait fait la même tête en essayant de remonter l’équipement électrique dans la maison.

Je suis sûr que le missile va exploser !

Et nous mourrons tous !

Song Shuhang faisait de son mieux pour le convaincre. « Aîné Blanc, s’il vous plaît, étudiez autre chose ! Nous pouvons contacter le Véritable Monarque Mont Jaune et lui demander de nous livrer un missile qui n’a pas encore été lancé. Cherchons plus tard un endroit isolé pour l’étudier en toute sécurité ! »

Doudou approuva la proposition. « Je suis d’accord ! Au fait, je sais qu’il y a beaucoup de choses intéressantes enterrées à côté d’une des cryptes du crétin du Mont Jaune. Aîné Blanc, si vous voulez vous amuser, je peux vous y emmener ! »

– « … » Il soupira… Aucun d’entre eux n’avait la moindre confiance en ses capacités… Il était un Vénérable de Septième Rang ! Ce n’était qu’un simple missile. Même en cas d’accident, il pouvait facilement contrôler la déflagration ! Il tapota plusieurs fois l’engin avec sa paume, y laissant des runes étranges. « Ne paniquez pas, tout est sous contrôle ! Il n’explosera pas pour le moment. Vous devriez avoir davantage confiance en moi ! »

Les deux se forcèrent à sourire.

– « Bref. Je crois deviner que nous sommes sur le point d’atteindre la Scène de Règlement des Griefs, » ajouta-t-il.

Ainsi, il ajouta de l’énergie spirituelle à l’Épée Météore… Quand on arrivait à destination, n’appuyait-on pas sur le frein ? Non ! Le Vénérable Blanc avait une grande confiance en ses capacités. Il arrêterait habilement l’Épée volante à quelques centimètres du sol ! Par conséquent, il n’y avait qu’une chose à faire : accélérer, et accélérer, et encore accélérer !

Ils allaient déjà extrêmement vite. Song Shuhang et les autres virent le paysage trembler.

Avec beaucoup de difficultés, l’étudiant regarda devant lui. Il vit au loin une énorme plateforme et deux groupes de personnes. Probablement des membres de la Famille Chu et de l’École de l’Épée Illusoire.

– « Préparez-vous, je vais atterrir, » annonça le Vénérable.

Après quoi, il se souvint d’un certain point… Les cadeaux qu’il avait envoyés aux autres daoïstes du Groupe des Neuf Provinces #1 étaient sur le point de s’activer !

C’est décidé. Je les activerai après avoir atteint la plateforme.

Les gens ne font-ils pas toujours quelque chose de spécial pour l es occasions joyeuses ? Comme lancer des pétards ?

Pourquoi ne pas célébrer le début d es matchs sur la Scène de R èglement des G riefs avec une pluie de météorites ? Il est peut-être un peu tard… Mais c’est l’intention qui compte !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 367 – On arrive dans 10 minutes ! Menu Chapitre 369 – Attention, un missile fonce sur nous !