Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 27 – Raffiner la potion de Trempe Corporelle !

Il fallait près de quatre heures pour réaliser la recette de cette potion à base d’herbes. La plaque à induction allait-elle s’abîmer ?

Shuhang était un peu inquiet.

À travers le couvercle du fait-tout en verre renforcé, il pouvait voir que des tranches de ginseng dansaient dans l’eau chaude. Il était un peu excité. Ne raffinait-il pas une pilule ?

Oui, il l’était.

Mais pourquoi avait-il malgré tout l’impression de cuisiner des pâtes ?

Etait-ce parce qu’il n’était pas fait pour cette activité ?

Song Shuhang continua à regarder les tranches de ginseng dans la casserole tout en gardant un œil sur la durée affichée par le chronomètre lancé sur son téléphone portable.

Cinq minutes plus tard…

Il ouvrit immédiatement le couvercle de la marmite et y mit la deuxième herbe médicinale, les baies de goji.

Les deux herbes roulèrent dans l’eau bouillante et teintèrent celle-ci de jaune pâle.

Le contrôle de la température, le temps… Tout cela nécessitait de l’expérience.

Cependant, Song Shuhang n’en avait aucune dans ce domaine.

Ainsi, tout ce qu’il pouvait faire était de surveiller le chronomètre, retirer le couvercle, et ajouter une herbe médicinale à intervalle fixe. Quant à la température, il laissait l’induction faire son travail.

J’ai toujours l’impression de préparer des nouilles.

Et si je n’obtiens qu’un bol ordinaire de médecine traditionnelle chinoise en trois heures ?

Est-ce que cette formule simplifiée de « potion de Trempe Corporelle » allait complètement briser sa vision actuelle du monde, construite au cours de ses dix-huit dernières années d’existence ? Ou bien allait-il définitivement enterrer ses rêves de cultivation qu’il venait de ressusciter ces derniers jours ?

Alors que la chaleur s’accumulait dans le fait-tout, la température montait dans la cuisine.

A un moment donné, un frisson provint de la perle de glace que Shuhang portait autour de son cou, lui laissant une sensation de fraîcheur et d’apaisement. De plus, elle lui permit également le rester lucide. Sans s’en rendre compte, il entra dans une sorte de transe.

Il pressa doucement la perle de glace sur sa poitrine.

Cet objet magique le rendait un peu plus confiant dans le succès de son opération de concoction de la potion de Trempe Corporelle.

Ne me laisse pas tomber, s’il te plaît … même si le raffinage de la pilule échoue, laisse moi au moins confirmer l’existence de la cultivation .

Song Shuhang prit le troisième ingrédient entre ses doigts, incapable de rester calme. Il n’avait pu trouver aucune information sur celui-ci, pas même sur Internet. L’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin !

En termes de forme, c’était une plante verte assez droite, pas très différente de l’herbe ordinaire. Cependant, en regardant de plus près, on pouvait y apercevoir quelques gouttes d’eau, comme la rosée du matin sur les brins d’herbe.

Les nombres sur le chronomètre changèrent rapidement. Cinq minutes s’étaient écoulées !

Song Shuhang leva le couvercle et le remit rapidement en place après avoir laissé tomber l’Herbe Mystérieuse dans sa main.

Il fut pris d’une légère euphorie. Après tout, c’était une herbe particulière, et peut-être qu’elle pouvait apporter des changements spéciaux aux herbes médicinales dans le pot.

Comme les deux premières plantes, l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin nageait dans l’eau bouillante.

Les yeux de Song Shuhang étaient toujours fixés sur cette dernière. La fraîcheur émise par la perle de glace sur sa poitrine lui permit de se concentrer comme jamais auparavant !

Petit à petit, les trois herbes semblaient être magnifiées à ses yeux !

A cet instant, elles composaient à elles seules et sans partage le monde de Shuhang.

Peut-être était-ce grâce à sa concentration extrême, ou à cause de la perle de glace sur sa poitrine, mais il fut progressivement capable de détecter le plus subtil changement dans l’eau bouillante.

Chaque fois que les herbes redescendaient, un contenu jaune clair en sortait et se mélangeait à la soupe médicinale. Les tranches de ginseng gonflèrent légèrement après avoir libéré leur essence dans l’eau.

Quelle sensation merveilleuse !

« La température n’est-elle pas trop basse ? » pensa soudainement Song Shuhang.

Il sentait que les herbes dans le fait-tout avaient besoin de plus de chaleur, particulièrement l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin, qui réclamait une température bien plus élevée !

Ainsi, il joua sur le contrôle de température de la cuisinière à induction, et monta la température sans aucune hésitation.

* Babble ~ !*

L’eau bouillait tellement que même le couvercle fut soulevé par la vapeur.

Song Shuhang n’en crut pas ses yeux. Après avoir augmenté la température, l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin avait vraiment changé !

Elle, qui flottait un peu plus tôt à la surface, se mit à se dissoudre soudainement !

Song Shuhang ne savait pas combien de temps et quelle température étaient nécessaires pour faire fondre une herbe ordinaire dans l’eau, mais il aurait été impossible de la faire se dissoudre en moins de cinq minutes s’il n’avait pas monté la température au maximum.

C’était une propriété spéciale de l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin.

Alors qu’elle se dissolvait, une couche de liquide médicinal vert apparut à la surface de l’eau.

Le liquide médicinal vert enveloppa les tranches de ginseng et les fruits de goji dans la casserole, comme s’il avait sa propre conscience.

Les deux herbes commencèrent alors à se dissoudre elles aussi et se mélangèrent graduellement au liquide médicinal vert.

Song Shuhang sentit son cœur se serrer un instant.

Quel changement magique !

En même temps, une certaine idée émergea dans son esprit. Il ne fallait peut-être pas ajouter d’eau au début, à la place, les tranches de ginseng et les baies devaient être chauffées d’une autre manière. Ensuite, le liquide médicinal apparaissait aussi longtemps que l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin était ajoutée.

Il ne savait pas s’il avait échoué ou non.

Heureusement, il était prêt pour l’échec depuis le début. Cette fois, ses tâches principales étaient de se familiariser avec le processus de raffinage et d’enregistrer les problèmes qu’il avait rencontrés durant ce processus.

Cinq autres minutes passèrent.

Cette fois, Song Shuhang sortit calmement la quatrième herbe médicinale et la mit dans le pot.

Le quatrième ingrédient fut également enveloppé par le liquide vert et dilué petit à petit dans le liquide vert.

C hauffé à cette température, il faudra environ cinq minutes pour qu ’il se mélange complètement au liquide médicinal. Peut être était-ce pourquoi le Maître Praticien parlait “d’ environ cinq minutes. Après tout, les herbes médicinales diff èr ent en taille, en forme, et en âge, et les différen c es en température ou en qualité des fours à pilules influent également sur le temps de raffinage. L’ayant mieux compris, le jeune homme garda constamment ses yeux fixés sur les herbes médicinales dans la casserole.

Il sentit qu’il comprenait mieux la recette du Maître Praticien.

Il put progresser d’abord grâce à la perle de glace qu’il portait autour de son cou. Elle le maintenait dans un état de tranquillité, concentré et lucide.

D’un autre côté, il semblait que Song Shuhang avait un don pour la préparation de pilules. C’était un talent inné, et s’il voulait devenir alchimiste dans le futur, il atteindrait le double de résultats en deux fois moins d’efforts.

Alors qu’il avançait dans sa compréhension de la formule de la pilule, il commença à abandonner la limite de cinq minutes.

Il se mit à déterminer de lui-même quand incorporer l’ingrédient suivant en fonction du degré de mélange du liquide dans le fait-tout. Parfois, il y plongeait l’herbe suivante après environ quatre minutes et demie. D’autres fois, il le faisait après plus de cinq minutes.

Ainsi, quarante-six minutes s’étaient écoulées …

Shuhang s’était mis à tenter de gérer la température après la dixième herbe médicinale. Selon le degré de mélange du liquide, ses doigts bougeaient sur le contrôle de la cuisinière pour l’augmenter ou la diminuer.

Ne se souciant plus du temps, il était vraiment concentré.

Après que la seizième herbe médicinale, la capacité d’absorption de l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin sembla atteindre sa limite. Juste à ce moment-là, suivant les instructions de la formule, le jeune homme ajouta une autre herbe médicinale spéciale, le “Noyau Trois-Vies”.

Bien sûr, tout comme l’Herbe Mystérieuse de Rosée du Matin, le Noyau Trois-Vies était utilisé pour diluer les herbes médicinales.

Après la première louche d’eau, Shuhang n’en avait plus ajouté. Le liquide médicinal dans le pot ne se réduisit pas malgré le fait qu’il fût porté à ébullition pendant plus d’une heure et demie, et il augmenta même légèrement de volume.

Après avoir lancé cette herbe médicinale, il se concentra sur le degré de mélange du liquide et attendit. Ensuite, il continua d’ajouter les ingrédients. Extrêmement ennuyeux, le processus ne laissait place à aucune négligence.

C’était le travail d’un pharmacien, d’un alchimiste ! Une activité exigeant la perfection. Même parmi les pratiquants, seuls ceux qui pouvaient réellement endurer la solitude étaient aptes à l’exécuter. C’est-à-dire une personne sur un million.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 26 – Ce chaudron à pilules spécial qui est le mien Menu Chapitre 28 – Tout tenter dans une situation désespérée !