Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 152 – Un maniaque de la cultivation

Les soixante hommes baraqués amenés là par le Jeune Maître Yi Gu agirent rapidement à l’accomplissement de leurs tâches respectives.

Dix d’entre eux avaient leurs outils en main en arrivant devant la statue du sage sans nom, prévoyant de l’emporter.

À ce moment-là, quatre d’entre eux jetèrent un énorme morceau de tissu sur la sculpture, la recouvrant complètement!

Ainsi, ils pourraient l’enlever sans la regarder et sans être captivés par son charme infini.

Six autres, avec des cordes, attendaient que la statue fût détachée de son socle.

Enfin, un homme avec un transpalette électrique attendait à l’entrée du Temple.

Le reste du groupe bloqua le passage et dispersa la foule par la violence. Ils ne laissèrent personne s’approcher et chassèrent tous les pèlerins!

Les préparatifs étaient terminés.

– « Faites bien attention de ne pas regarder l’idole. Maintenant, vite! Vous avez dix minutes! » cria leur employeur.

Les quatre qui avaient couvert la statue étaient dans un état second. Malgré l’avertissement du Jeune Maître, ils avaient croisé par inadvertance son regard. Un seul coup d’œil avait suffi à la perfection de cet être pour les captiver.

Ils songeaient déjà à voler le sage pour leur propre bénéfice!

Yi Gu vint leur botter impitoyablement les fesses. « Vous quatre, sortez et aidez à bloquer les visiteurs! »

Ils partirent, toujours dans les nuages.

À l’extérieur, la foule était en ébullition.

– « Qu’est-ce que vous essayez de faire, salauds ?! »

– « Ils veulent voler la statue du sage! »

– « Vous enfreignez la loi! Vite, bloquez-les! Ne les laissez pas voler la sculpture! »

– « Battez-les à mort! »

Les gens criait leur indignation. Certains ramassèrent même des pierres et des bouteilles avant de les lancer sur les armoires à glace.

Toutefois, ils n’étaient pas des gentlemen. Ils sourirent et commencèrent à cogner impitoyablement les visiteurs.

– « Vite, que quelqu’un appelle la police! » Ceux qui avaient été battus et jetés à terre commencèrent à hurler, dégainant leur téléphone portable.

Immédiatement, les autorités reçurent de nombreux appels.

Un chaos terrible montait.

Le Jeune Maître observa brièvement la situation à l’extérieur avant de grogner froidement : « Ne perdez pas de temps avec eux. Dépêchez-vous de récupérer la statue! »

Rapidement, ils réussirent à la détacher du sol.

Ensuite, les six avec une corde l’attachèrent, la soulevèrent, et la positionnèrent sur le transpalette.

L’engin s’élança, accélérant vers un véhicule de transport garé à l’arrière.

Au final, les citoyens ne purent franchir le barrage des hommes musclés. Ils regardèrent, impuissants, la statue du sage être emportée. Toutes sortes de malédictions s’élevèrent autour du Temple Sans Nom.

❄️❄️❄️

De l’autre côté du village.

Song Shuhang passa par de nombreuses épreuves pour réussir à tirer Doudou hors du cybercafé et l’emmener au Temple.

La voix du Véritable Monarque Blanc retentit soudain de la petite flûte : « Estimé Daoïste Shuhang, ces personnes que vous avez envoyées étaient vraiment efficaces. Ils ont pu me sortir de là en un rien de temps… Toutefois, en tant que pratiquant, nous avons besoin d’accumuler les bonnes actions. Les mesures que nous prenons ne doivent pas être trop extrêmes. Ces visiteurs à l’extérieur du Temple sont innocents, de simples passants. Dites à vos subordonnés de ne pas être si violents. Il n’est pas nécessaire de les blesser! »

– « Quoi ? » Il était quelque peu perplexe après l’avoir entendu. Il était toujours en route, alors… « Aîné, voulez-vous dire que quelqu’un vous a fait sortir du Temple Sans Nom ? »

– « Oui. En ce moment, je suis sur une chose étrange qui ressemble à une calèche. Attendez… Ne me dites pas que ces gens ne sont pas vos amis ? »

– « Non, je suis sur le chemin du retour. Nous ne pouvons même pas encore voir le Temple, » l’étudiant ne savait pas s’il devait rire ou pleurer. Qui diable pouvait bien vouloir enlever le Véritable Monarque ?

– « Oh ! Je vois. Impossible que l’homme choisi par le Véritable Monarque Mont Jaune soit aussi cruel. Si ces hommes ne sont pas vos subordonnés, tout va bien, » conclut-il en riant.

– « Je me dépêche! » Si le cultivateur était emporté par un inconnu, il perdrait la face devant les membres du Groupe.

– « Pas d’inquiétude. Quelqu’un s’est occupé de ces visiteurs à notre place, je vais juste attendre qu’ils se posent dans un endroit tranquille, puis je briserai la statue et sortirai. »

– « Très bien… Alors, je vais me contenter de vous suivre. Je vous accueillerai à ce moment-là. »

Avec la flûte de bambou, il pouvait facilement verrouiller la position de son Aîné. Par conséquent, il pouvait le suivre, même de très loin.

– « D’accord. Restons en contact. »

❄️❄️❄️

– « C’était le Véritable Monarque Blanc ? » demanda Doudou. « Qu’est-il arrivé ? »

– « Quelqu’un vient de l’enlever. » Il se frotta les tempes.

– « Quoi ? » Le pékinois était abasourdi. Jamais il n’avait entendu parler d’un pratiquant en pleine médiation être victime d’un rapt.

– « En fait, j’aurais dû m’y attendre. La statue était trop captivante pour le commun des mortels. Sous l’effet de son charme, un type a dû décider de prendre le risque de l’emporter. » Il soupira.

Cependant, ce n’était pas si mal. Cela lui avait évité de se casser la tête pour trouver un moment de sortir la sculpture du Temple. Il devait juste reprendre le Véritable Monarque à ses ravisseurs.

Ils passèrent par un magasin où on vendait des déguisements. « Patron! Combien pour un masque ? »

– « 5 RMB. C’est du plastique renforcé, il ne se cassera pas facilement. »

– « Donnez-moi un Ultraman. »

Il allait rencontrer les ennuis sous peu. À ce moment-là, il pourrait en avoir besoin.

❄️❄️❄️

Les subordonnés du Jeune Maître Yi Gu étaient très efficaces. En dix minutes à peine, ils avaient chargé la statue du sage sur le camion.

– « Allez! On fout le camp! » cria-t-il.

Les soixante sous-fifres obtempérèrent rapidement. Ils montèrent tous dans leurs véhicules et disparurent immédiatement.

Les visiteurs en colère ne pouvaient que pester à l’extérieur du Temple Sans Nom!

– « Et la police ? Comment se fait-il qu’ils ne soient pas encore là ? »

– « Ce n’est pas aussi simple. Même après avoir suivi les démarches le plus vite possible, il faudra encore dix minutes à l’unité la plus proche pour arriver. »

– « Est-ce que quelqu’un a pris des photos ? Mettez-les sur Internet et laissez- les subir la colère du peuple! »

– « Il fait trop sombre, vous ne verrez rien sur les photos. »

Pendant qu’ils discutaient…

… deux camions s’arrêtèrent devant l’entrée du Temple Sans Nom.

Un jeune homme sauta d’un des véhicules, accompagné d’une quarantaine d’armoires à glace. « Jeune Maître, est-ce ici ? »

– « Oui, c’est ici. Récupérez la statue du sage et apportez-la-moi! Et faites bien attention de ne pas la regarder! » L’expression de son visage montrait son anxiété.

Les quarante hommes se précipitèrent à l’intérieur en jouant des coudes.

Au beau milieu de leur charge, ils s’aperçurent que quelque chose ne tournait pas rond. Les gens les regardaient comme des idiots. Puis ils prirent leurs téléphones portables et commencèrent à filmer la scène.

Bien qu’un peu surpris, ils ne s’arrêtèrent pas. Leur mission passait avant tout. Le Jeune Maître Yu avait dépensé beaucoup d’argent pour cette opération! Puisque les visiteurs n’essayaient même pas de les arrêter, cela leur facilitait les choses!

Quand ils arrivèrent finalement à destination, trois d’entre eux tendirent une couverture pour cacher la statue.

Ils furent stupéfaits.

Où était-elle ?

La célèbre statue du sage sans nom avait disparu.

– « Merde! » Leur employeur hurla. « Nous sommes en retard! Qui est le bâtard qui a osé voler ma propriété ? »

Et juste à ce moment-là… Un crissement bruyant de pneus retentit à l’extérieur du Temple.

Deux gros camions.

Une cinquantaine d’hommes en costumes noirs en sortirent, tous de la même carrure, menaçants.

Une jeune femme sortit à leur suite et lança d’une voix douce : « C’est ici. Tout le monde, en avant! Récupérez la statue de mon cher sage et apportez-la-moi! Et faites bien attention à ne pas la regarder! Autre chose. Si vous lui faites ne serait-ce qu’une seule égratignure, je vous ferai briser les os! »

Ses répliques et ses manières étaient vraiment similaires à celles du Jeune Maître Yu.

– « Oui! » Ces cinquante hommes répondirent d’un même ensemble avant de foncer vers le Temple Sans Nom.

Ils étaient toujours en route lorsqu’un autre véhicule s’arrêta à côté d’eux en freinant violemment.

Une Maserati, suivie par trois gros camions.

Une quarantaine d’hommes bien bâtis et une dame coquette en sortirent.

– « Bon sang! Quelqu’un est arrivé avant nous. Écoutez-moi tous! Vous ne pouvez pas les laisser voler la statue du sage! Récupérez-la par tous les moyens! » dit-elle, agitée et frustrée.

La scène entière était un sacré capharnaüm. Un combat entre trois camps était inévitable!

❄️❄️❄️

Grâce à la petite flûte, Song Shuhang fut guidé jusqu’à un manoir luxueux à l’extérieur de la banlieue de la ville de Nanhuahu.

Le Véritable Monarque Blanc avait été emmenée à l’intérieur.

Un haut mur et une porte en acier se dressaient devant le jeune homme.

– « C’est ici. » Il souffla dans l’instrument pour entrer en contact avec l’Aîné.

À ce moment-là, il pouvait se permettre de sortir de la statue comme un diable d’une boîte. Dans le pire des cas, il ferait juste peur au voleur.

Buzz… « Bonjour! » Une douce voix monta de la flûte.

– « Aîné, c’est bon. Vous pouvez sortir, je suis à l’extérieur du bâtiment. »

Buzz… « Bonjour! Vous êtes bien à proximité de la zone où s’est retiré… » Changement de voix : « Blanc. » Retour à la voix précédente : « Le temps restant avant la fin de son isolement est de… 2 heures et 30 minutes. Merci de patienter! »

– « … »

Mais merde, encore ?

Incroyable, il s’était à nouveau retiré. Heureusement, ce n’était que pour un peu plus de deux heures.

Aîné, calmez-vous! Est-ce qu’il est allergique à l’idée de perdre une seule seconde de son temps sans pratiquer ?

À ce moment-là, il se souvint d’une phrase que le Cultivateur Solitaire Rivière du Nord avait écrite dans le groupe de discussion. « Un maniaque de la cultivation, et un modèle de ma génération. »

Un maniaque… C’était donc ce qu’il avait voulu dire. Chaque fois qu’il en a le temps, il se plonge dans sa méditation, sans gâcher la moindre seconde!

Song Shuhang sentait que ce rare cas de trouble obsessionnel et compulsif devait être soigné!

Il soupira.

Au pire, il devait juste récupérer la statue par lui-même.

Au cas où, il tint un Talisman d’Armure dans sa main gauche, puis il mit le masque d’Ultraman. Il avança lentement jusqu’à l’épaisse porte métallique.

– « Allons-y! » Il prit une profonde inspiration.

Le flux du Qi Sanguin remonta de son Acupoint du Cœur jusqu’à son bras.

Il récita la formule de la Technique basique du poing bouddhiste.

Poing basique… Numéro un!

Ce coup était une bombe capable d’éliminer des milliers d’ennemis!

À côté de lui, Doudou laissa paresseusement tomber sa langue de ses babines… Quel ennui!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 151 – Quelqu’un veut voler le Véritable Monarque Blanc! Menu Chapitre 153 – L’importance d’avoir un bon coéquipier