Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 107 – Les gémissements lugubres d’un fantôme

La disciple de la Prêtresse Xuanxuan était encore étourdie d’avoir perdu trop de souvenirs… Bien que déjà très distraite par nature.

– « Eh bien! Cette île mystérieuse est vraiment étrange. S’il vous plaît, détendez-vous, mes amis. Lorsque mon disciple reviendra avec des talismans et quelques appareils, je vous ausculterai à nouveau tous deux avec soin. » Tout ce que pouvait faire le Maître Praticien était de les rassurer.

Il ne pouvait qu’espérer que cette perte de mémoire n’entraînerait aucun effet secondaire.

La Prêtresse Xuanxuan et le Prêtre Kunyi étaient tous deux des pratiquants du Domaine de l’Empereur Spirituel, le Cinquième Rang, des êtres à l’aura constellée de poussière d’or. Ce genre de personnes était désigné par certaines sectes anciennes sous le nom de “Cultivateurs de la Poussière Dorée”, le plus grand ayant le plus d’autorité.

Être en mesure d’effacer les souvenirs de deux Empereurs Spirituels malgré eux n’était pas un mince exploit.

Serait ce une illusion à grande échelle qui aurait joué sur leur mémoire ? Ou bien ont-ils reçu un coup direct à la tête d es monstres de l’île ?

Recouvrer la mémoire était difficile, et en particulier si la victime était un pratiquant. Même le Maître Praticien n’était pas certain de pouvoir les aider.

En plus… s’il s’agissait d’une simple amnésie, ce n’était pas très important. Mais si ses deux amis avait vu quelque chose qu’ils n’étaient pas censés voir et avaient poussé un individu puissant sur cette île à agir et à intervenir sur leur esprit, récupérer ce qu’ils avaient perdu serait extrêmement difficile.

Bref, il ne pouvait que faire de son mieux.

❄️❄️❄️

Cantine de la Cité Universitaire de Jiangnan.

Li Yangde était en train de pelleter sans enthousiasme du riz dans sa bouche. La course de 100 mètres de ce matin-là avait consommé une quantité excessive de son énergie, si bien qu’il n’avait pas encore récupéré. Particulièrement mentalement. Il était lessivé!

Tubo, lui, tapotait son téléphone avec passion pendant qu’il mangeait. Qui savait à quel jeu il jouait.

Quant à Gao Moumou, il n’était pas encore revenu après avoir été réquisitionné par Zhuge Zhongyang. Il leur avait annoncé devoir aider ce dernier à trouver un logement et avoir besoin de planifier les rencontres avec toutes les candidates au mariage. Cela allait prendre du temps, il serait donc bien occupé les jours suivants.

– « Bon. Tubo, Yangde, vous voulez apprendre à conduire avec moi ? » demanda Song Shuhang.

Apprendre seul était franchement ennuyeux… Particulièrement la pratique. L’instructeur avait en effet plus d’un élève.

Avec quatre ou cinq personnes à faire passer à tour de rôle, un apprenant ne pouvait s’exercer qu’une heure par après-midi. S’il était bloqué pendant trois ou quatre heures sans trouver quelqu’un à qui parler, il serait contraint de rester assis à bailler aux corneilles.

– « Je passe mon tour. Je m’en préoccuperai lorsque nous serons plus proches d’être diplômés. J’ai été très occupé ces derniers temps. » Li Yangde ajusta ses lunettes. Le petit programme qu’il avait développé avec d’autres personnes avait reçu les éloges de l’industrie, faisant exploser la croissance de son entreprise.

– « Shuhang, tu veux apprendre à conduire ? » demanda le dernier du trio.

– « Ouais, j’ai déjà plus ou moins maîtrisé la théorie et je voudrais passer à la suite dans les prochains jours. »

– « Ça marche! Appelle-moi quand tu te lances, je viendrai avec toi. De toute façon, j’ai eu tellement de temps libre récemment. » Il éclata de rire. Passer son permis serait une promenade de santé dans son cas.

En fait, il avait déjà appris à conduire deux ans en arrière. S’il n’avait pas été mineur, il aurait pu décrocher son permis à ce moment-là.

– « Alors, allons-y demain. Demain, c’est le dernier jour du festival des sports. Puisque nous n’avons plus aucune participation, profitons-en pour nous inscrire, puis trouvons le temps de valider la première partie théorique, » proposa Song Shuhang.

Qui savait quand le Véritable Monarque Blanc arriverait ? Il valait mieux qu’il eût obtenu son permis le plus tôt possible pour s’y préparer. Il lui restait 24 pilules de Qi Sanguin. S’il en utilisait 3 par jour, il tiendrait un peu plus d’une semaine.

– « Cool, pas de problème, » accepta Tubo.

❄️❄️❄️

8 juin, 19h.

Song Shuhang vint seul à la maison achetée par le Maître Praticien.

Ni ce dernier, ni Brume Pourpre Fluviale n’étaient présents, l’endroit était donc parfait pour tester l’Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles .

Une petite vague d’enthousiasme fit jaillir ses embruns dans son cœur.

Bien que devant être rechargé, il s’agissait d’un véritable artefact! Il était sur le point d’essayer de l’utiliser seul, sans la supervision d’une personne d’expérience. Cela allait-il être dangereux ?

Mais quand il sortit une certaine feuille A4, le mode d’emploi, et la parcourut entièrement, le petit brin d’excitation anxieuse fut instantanément réduit en cendres!

– « C’est vraiment trop bête! Pas étonnant qu’elle ait été si détendue à l’idée de me laisser faire! »

Les instructions pouvaient être résumées en trois points!

Il y avait trois marques en forme d’étoile sur le côté de l’Éventail. Elles permettaient de régler son fonctionnement.

En appuyant sur la marque rouge, on augmentait l’intensité des flammes… avec un total de 6 niveaux.

En appuyant sur la bleue, on en diminuait la force…

Et la dernière étoile de la couleur du jade était l’indicateur de batterie. L’intensité lumineuse reflétait la quantité d’énergie restante. De plus, en appuyant dessus, on allumait ou éteignait l’artefact. Une fonction deux en un, à quel point était-ce futuriste ?

Bref, voilà comment se résumait le mode d’emploi.

N’était-ce pas pratique ?

Chaque appareil électrique dans une maison moderne était d’une conception similaire! Augmenter ou diminuer les niveaux de température, allumer et éteindre une machine. Même un idiot pouvait s’en sortir après plusieurs utilisations!

– « N’est-ce pas illégal dans le monde de la cultivation ? » murmura-t-il faiblement.

Peu importait le pelage d’un chat. S’il pouvait attraper des souris, c’était une bonne bête!

Peu importait le bien fondé de la technologie. Si elle était efficace, c’était une bonne machine!

– « Reprends-toi, Song Shuhang! Même si c’est un Éventail simpliste qui nécessite d’être rechargé, c’est quand même un trésor! N’abandonne pas! » s’encouragea-t-il.

Après quoi, il investit une pièce au deuxième étage attendant encore d’être rénovée et vida sur le sol un sac de charbon de bois réputé ne pas produire de fumée.

Il avait choisi spécialement ce combustible pour tester l’Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles.

Après avoir allumé le charbon avec du vieux papier, il ouvrit l’Éventail, appuya sur l’étoile rouge et l’agita doucement.

Hongg! Ce qui n’était à l’origine qu’une petite flammèche augmenta soudainement de volume, recouvrant immédiatement le tas à brûler.

Il ne s’y attendait pas, mais l’artefact semblait assez puissant!

Song Shuhang appuya à nouveau sur la même marque et agita une fois de plus l’Éventail.

Les flammes s’élancèrent alors vers le ciel, atteignant directement une hauteur de plus d’un mètre, visiblement décidées à lécher le plafond.

L’étudiant en fut sans voix. Il se dépêcha d’appuyer sur la marque bleue et d’un geste vigoureux, il réduisit la force de l’incendie.

Obéissant à son chef d’orchestre, les doigts incandescents qui défiaient toute logique revinrent rapidement à une simple couverture sur le charbon de bois.

– « Les artefacts de manipulation du feu sont vraiment dignes de leur nom! Quel pouvoir! »

Les yeux de Song Shuhang se mirent à briller. Même si l’Éventail avait besoin d’être rechargé, même s’il était si simple d’utilisation qu’il pouvait être utilisé par le premier des imbéciles, il s’agissait réellement d’un artefact!

Mais augmenter l’intensité des flammes de seulement deux crans sur un petit tas de charbon de bois avait presque fait cramer le plafond. S’il les renforçait six fois, le bâtiment ne partirait-il pas en cendres ?

D’un autre côté, s’il rencontrait un incendie catastrophique, pouvait-il en diminuer l’ardeur en appuyant simplement sur l’étoile bleue et en agitant doucement l’Éventail ?

Un simple artefact des plus basiques pouvait déjà faire montre d’un pouvoir aussi formidable.

À quel point de vrais artefacts supérieurs ou les trésors des grands cultivateurs étaient-ils inconcevables ?

❄️❄️❄️

Tant que le charbon de bois n’avait pas disparu, Shuhang continua à s’amuser avec son nouveau jouet.

Cependant, il était limité à n’augmenter l’intensité qu’au deuxième cran. S’il voulait comprendre la puissance maximale de l’Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles, il devait trouver un autre endroit. Sinon, le Maître Praticien retrouverait un désastre calciné à son retour.

Ensuite, voyant qu’il était encore tôt, il utilisa une pilule de Qi Sanguin pour pratiquer trois séries de la technique de poing de Constitution des Fondations.

Il continua jusqu’à 21h avant de finalement sortir de la maison pour retourner à son dortoir.

Alors qu’il marchait, il entra dans une allée déserte. Tout à coup… il fut plongé dans les ténèbres!

Aussitôt, les gémissements lugubres d’un fantôme se mirent à résonner dans ses oreilles.

Il entendit une voix débordant d’amertume, de ressentiment, et d’une haine insatiable…



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 106 – Un artefact de manipulation du feu, et un bon en plus! Menu Chapitre 108 – Le ressentiment du Maître d’Autel