Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 106 – Un artefact de manipulation du feu, et un bon en plus!

– « Un artefact ? » Song Shuhang serra l’éventail métallique entre ses deux mains. « Pour moi ? »

– « Tu rêves! Cet Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles est un produit expérimental créé par le Maître Praticien et un autre grand alchimiste il n’y a pas très longtemps. Il te le prête un peu, après quoi tu devras le rendre à cet autre alchimiste, » gloussa Brume Pourpre Fluviale.

Rien dans ce monde n’était gratuit, surtout au sein du Groupe des Neuf Provinces #1. Depuis toujours, la règle était à l’équivalence.

– « Hehe… » Il était assez embarrassé. Au moment où il avait entendu le mot “artefact”, il ne voulait plus s’en séparer. Après tout, ils parlaient de quelque chose que pratiquement chaque cultivateur possédait. En tant que pratiquant, comment pouvait-il n’avoir ni artefact ni trésor ?

– « Brume Pourpre, comment dois-je utiliser cet Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles ? » demanda-t-il en le tenant fermement. Il se demanda s’il devait trouver un endroit approprié pour qu’elle le lui expliquât.

– « Voici le mode d’emploi! » Elle lui tendit une feuille de papier A4. « Trouve un coin tranquille et allume un feu. Suivez le mode d’emploi et fais un essai. C’est vraiment facile, tu verras. »

Le mode… de… d’emploi…

Lorsque Song Shuhang prit la feuille, il ne sut trop pourquoi, il eut l’illusion de ne pas avoir reçu de ses mains un artefact mais plutôt un truc acheté sur Internet, avec une facture comprenant les frais de port.

Alors qu’une vague d’émotions paradoxales déferlait en lui, il entendit la jeune femme l’avertir. « Au fait, n’oublie pas de le recharger à chaque fois que tu as fini de l’utiliser. La charge prend environ trois heures, et tu peux t’en servir pendant environ vingt-quatre heures. C’est un peu court, mais c’est plus que suffisant pour un pur débutant en raffinage comme toi. »

– « Ouais, je comprends, » acquiesça-t-il sans réfléchir.

Hein ? Attends, quoi, ai- je mal entendu ?

– « Le recharger ?! Je dois recharger cet artefact ? » La mâchoire lui en tomba.

Il leva l’Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles devant ses yeux et l’examina attentivement. Et en effet, il y avait un port sur le manche pour cela!

Instantanément, il se sentit mal.

– « Quelle question étrange! D’où peut bien venir l’énergie sans recharge ? Tu n’as pas appris la loi de conservation de l’énergie ? »

– « Si… Mais ce que je veux dire, c’est que cet artefact n’utilise pas “l’énergie spirituelle des cieux et de la terre”, une “puissance éternelle”, des “pierres spirituelles” ou n’importe quoi d’autres du même genre ? Le genre de truc qui peut durer quelques centaines d’années… » bredouilla-t-il précipitamment.

– « Des pierres spirituelles ? » Elle gloussa et répondit : « C’est une ressource non renouvelable. Elles sont extrêmement rares et prennent constamment de la valeur. À l’heure actuelle, une seule pierre spirituelle de basse qualité coûte le même prix que dix bouteilles de pilules de Qi Sanguin. Le mot “gaspillage” ne suffit pas à décrire son utilisation sur ce genre d’artefact de bas niveau. Et puis, pourquoi utiliser des pierres spirituelles alors que l’électricité est omniprésente ? »

Song Shuhang regarda l’Éventail avec une expression éblouissante. « Ok, je penserai à le recharger. »

Un artefact rare qu’il fallait brancher de temps en temps , en avez vous déjà vu un ? Si ce n’est pas le cas, alors je vais vous en montrer un maintenant!

– « Puisque tu as du temps libre, profites-en pour étudier son fonctionnement. Je vais retourner voir le Maître Praticien maintenant. Si tu as des questions, contacte-le, lui ou n’importe quel autre aîné via le groupe de discussion. »

L’artefact toujours en main, il demanda : « En fait, l’autre maître alchimiste va-t-il vendre ce genre d’éventail ? »

– « Bien sûr. Il n’en demandera probablement pas beaucoup. Peut être trois pierres spirituelles, ou même moins. Si tu n’arrives vraiment pas à maîtriser le contrôle du feu, tu pourras envisager d’en acheter un. » Elle agita la main. « D’autres questions ? S’il n’y en a pas, j’y vais, ok ? »

Ces derniers temps, le Maître Praticien avait trouvé toutes sortes d’excuses pour l’éloigner de lui, mais elle n’était certainement pas du genre à abandonner facilement. Le jour viendrait certainement où elle transformerait leur relation. Il ne serait plus son professeur de nom, mais son partenaire de cultivation.

Song Shuhang s’exclama alors : « Qu’est-ce que le Maître Praticien est parti faire ? »

– « Je l’ai juste entendu dire au téléphone qu’il partait s’occuper de quelques petits problèmes pour des amis cultivateurs. Ces derniers ont récemment trouvé une zone secrète à explorer et ont eu quelques problèmes en sortant. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. Hier, j’étais occupée à récupérer cet Éventail chez le maître alchimiste. Si tu veux connaître les détails, tu peux les demander directement au Maître Praticien, » répondit Brume Pourpre.

Il hocha la tête en silence.

❄️❄️❄️

Après le départ de la demoiselle, Song Shuhang rangea l’Éventail de Feu Impérial Trois Étoiles et son mode d’emploi avec une expression neutre.

Un bon moment plus tard, quand il eut rassemblé ses esprits, il appela ses trois colocataires et les invita à dîner.

Puisque le bâtiment abandonné avait été découvert par l’étranger, il n’avait alors aucun autre endroit propice à sa cultivation. Il arrêta de s’entraîner temporairement et décida de reprendre ce soir-là chez le Maître Praticien.

❄️❄️❄️

À des milliers de kilomètres de là, dans un Temple Daoïste, dans la petite ville de la Cité-J.

Le Maître Praticien fronça les sourcils en examinant les corps de ses quatre amis.

Ce groupe de pratiquants était composé d’un prêtre, d’une nonne et de leurs disciples respectifs, un homme et une femme.

Terminant son auscultation, il déclara, perplexe : « Je ne trouve rien d’inhabituel dans votre condition physique. Pourquoi ne pas me raconter ce dont vous vous souvenez avant d’avoir perdu la mémoire ? »

– « Mon dernier souvenir remonte à mon entrée sur l’île mystérieuse avec la Prêtresse Xuanxuan, » répondit le prêtre en fronçant les sourcils. « Ensuite, je me suis retrouvé sur une petite île au large de la mer de Chine orientale avec la Prêtresse Xuanxuan et nos deux disciples, qui sont dans la même situation que moi. Que s’est-il passé sur l’île mystérieuse ? Je n’en ai aucune idée. »

La nonne, la Prêtresse Xuanxuan, prit la parole : « Ma perte de mémoire est un peu plus étendue… Je me souviens seulement d’avoir organisé notre voyage vers l’île mystérieuse avec le Prêtre Kunyi. Ce qu’il s’est passé depuis notre départ m’échappe… La suite est identique. »

L’île à laquelle ils faisaient référence était l’île flottante mystérieuse de la mer de Chine orientale sur laquelle “Quotidien du Cultivateur” avait fait un article peu de temps auparavant. Quelqu’un en avait aperçu la beauté, l’abondance de son énergie spirituelle, et diverses espèces censées être éteintes.

Suite à cette information, de nombreux cultivateurs s’étaient aventurés dans la mer de Chine orientale. Le Groupe des Neuf Provinces #1 avait également discuté de la formation d’une équipe d’exploration.

Cependant, personne n’avait réussi à y poser le pied.

Ces deux prêtres étaient parmi les plus chanceux. Ils étaient arrivés sur l’île, mais… ils en avaient perdu tout souvenir!

– « Et vos deux disciples ? » demanda le Maître Praticien.

Le disciple du prêtre secoua la tête. « Aîné, je m’en rappelle davantage. Au moment où nous avons commencé à la survoler, nous avons pénétré une zone interdisant le déplacement aérien. Nous n’avons pas eu d’autre choix que de descendre dans la jungle bordant la côté, là où toutes sortes d’herbes précieuses poussaient. Nous en avons récupéré quelques-unes avant de nous y enfoncer plus loin. Je ne me souviens pas de ce qu’il s’est passé ensuite, mais je me rappelle vaguement avoir été plus tard chassé pendant un long moment par un monstre terrifiant et avoir perdu de nombreux trésors. Après ça, ma mémoire est à nouveau vide. Mon dernier souvenir est que nous avons finalement trouvé un escalier céleste conduisant hors de l’île. Puis, tout comme l’a dit mon maître, nous nous sommes étrangement retrouvés sur une petite île de la mer de Chine orientale. De toutes les choses que nous avons trouvé sur l’île mystérieuse, il ne reste que quelques tiges herbacées. »

– « Ce disciple se souvient de plus de choses que vous deux ? Ne me dites pas que plus le cultivateur est fort, plus il a de trous de mémoire ? » s’interrogea le Maître Praticien.

– « Si c’était aussi simple… Le Prêtre Kunyi aurait dû perdre davantage de souvenirs que moi. De plus, mon disciple a été encore plus touchée que moi. Elle a perdu un mois entier! » répondit la nonne en secouant la tête.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 105 – Un art martial perdu Menu Chapitre 107 – Les gémissements lugubres d’un fantôme