Le Salon de Discussion des Cultivateurs | Cultivation chat group | 修真聊天群
A+ a-
Chapitre 104 – Wow! Du Kung Fu chinois!

13h00, dans le bâtiment abandonnée du troisième arrondissement de la Cité Universitaire.

Tant que cette zone n’était pas détruite ou squattée, c’était un excellent endroit pour s’entraîner.

Song Shuhang continua à y pratiquer tout d’abord la Technique basique du poing bouddhiste, faisant bouillir le Qi Sanguin dans son corps. Il utilisa ensuite les Écrits d’introspection méditative pour diriger un brin de ce Qi Sanguin dans son Acupoint du Coeur.

Le 1er Rang était divisée en six rangs secondaires. La Première Ouverture était celle de l’Acupoint du Coeur, puis celle de L’Acupoint de l’Oeil, celle du Nez, de l’Oreille, de la Bouche, et enfin, la Sixième Ouverture, celle du Poisson Sautant la Porte du Dragon.

Chercher à ouvrir l’Acupoint du Coeur était appelé la Constitution des Fondations des Cent Jours.

De l’autre côté du spectre, la Porte du Dragon était la frontière entre le 1er et le 2ème Rang. En la dépassant, un poisson se transformait en dragon et atteignait le Rang supérieur. Si un pratiquant échouait à la passer, tout le Qi Sanguin mobilisé serait dépensé et le pratiquant retombait au niveau de l’Acupoint de la Bouche. Il fallait juste en accumuler suffisamment pour sauter au-delà de la mystique Porte du Dragon.

Shuhang était alors à l’Ouverture de l’Acupoint du Cœur.

Normalement, sans aide extérieure, il fallait environ cent jours pour réussir.

Durant les trente premiers jours, on accumulait environ un brin de Qi Sanguin quotidiennement. Après cela, le corps s’étant renforcé, on pouvait pratiquer tous les jours, et la capacité à stocker du Qi Sanguin augmentait lentement. On pouvait alors rassembler entre 3 et 10 brins énergétique chaque jour.

Il en fallait environ 300 brins pour ouvrir l’Acupoint du Cœur.

Certains cultivateurs avec un grand talent naturel, formaient des brins beaucoup plus forts que ceux de leurs pairs plus modestes. Certains génies qui avaient été soigneusement sélectionnés par les sectes n’avaient besoin que d’environ 170 brins pour réussir cette étape.

D’autres généraient plus de Qi Sanguin lors de leur pratique quotidienne, et pouvaient eux aussi avancer plus rapidement.

Ces personnes avaient des talents portant sur la qualité ou la quantité, et étaient des génies désirés ardemment par n’importe quelle organisation.

Song Shuhang n’avait accumulé que son quatrième brin de Qi Sanguin à ce moment-là, et avait encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir ouvrir son Acupoint du Coeur.

Après s’être reposé un moment, il sortit une bouteille de sa poche et prit une pilule de Qi Sanguin.

Un léger parfum d’herbes chatouilla ses narines.

Les pilules qu’il avait obtenues du Maître d’Autel étaient d’une telle qualité que même le Maître Praticien les avait jugées passables. Comparés aux pires pilules de ce genre, elles étaient bien meilleures. Il pouvait même utiliser chacune d’elles plusieurs fois.

Il plaça celle qu’il avait prise dans sa bouche sans l’avaler, utilisant sa salive pour la faire fondre lentement avant d’en boire le jus.

Avec des pilules d’une telle qualité, il était inutile de les gober d’un seul coup. S’il le faisait, elles ne lui seraient utiles qu’une seule fois, et l’excès énergétique aurait été gaspillé en vain.

Il devait la garder entre ses lèvres jusqu’à ce que son corps fût rétabli, puis il devait la cracher.

Les pilules qu’il commençait seraient consommées en trois fois, sans affecter leur efficacité. La méthode était la même que pour la pilule de Jeûne.

Environ 17 minutes plus tard, Song Shuhang cracha la pilule ayant perdu en volume. Il avait retrouvé toute son énergie!

– « Il me faut 17 minutes pour récupérer, puis je pratique la technique de poing de Constitution des Fondations et les Écrits d’introspection méditative pendant environ 40 minutes. Si j’y ajoute le temps nécessaire pour manger, boire, faire mes besoins et dormir, et que je cultive pendant environ 12 ou 13 heures par jour, je dois probablement pouvoir produire 18 brins! »

Si j’ai assez de pilules , j’ai juste besoin de pratiquer sans arrêt jour et nuit pour compléter la Constitution des Fondations des Cent Jours en un demi- mois!

En comparant deux semaines et une centaine de jours, le temps nécessaire habituellement était directement divisé par 6!

– « Pas étonnant que les aînés insistent autant sur les richesses et les trésors de cultivation. Si je soustrais le temps nécessaire pour aller en cours et passer du temps avec mes amis, j’ai au moins 6 heures par jour pour m’entraîner. Si j’ai assez pilules, je pourrais constituer mes fondations en un peu plus d’un mois! »

Song Shuhang débordait d’excitation à cette idée.

Cependant, il redescendit rapidement sur terre et soupira. Il n’avait que deux bouteilles de Qi Sanguin en main, pour un total de 26 pilules. Bien que d’une qualité assez élevée, il ne pouvait utiliser chacune d’elles que trois fois. Même s’il pratiquait 5 à 6 heures par jour, il ne pouvait tenir que 8 ou 9 jours.

C’était trop peu.

Avant d’avoir obtenu cette manne, il était en paix avec lui-même, et ne s’attendait pas à en obtenir.

Maintenant après y avoir goûté… Il ne pouvait étancher sa soif, son désir d’en acquérir plus encore.

Il ne pouvait que compter sur la mission du Véritable Monarque Blanc.

Il devait prendre des dispositions pour finir son apprentissage de la conduite, puis se préparer à recevoir l’Aîné encore en isolation. Le moment venu, il pourrait peut-être recevoir quelques pilules de Qi Sanguin de sa part. Et puis… cette semaine, il pouvait toujours traîner sur le groupe de discussion. Peut-être même lui demanderait-on d’accomplir certaines tâches.

Peut être que j’ai vraiment une chance de terminer l a Constitution des Fondations des Cent Jours en un mois ?

Alors, sa motivation creva le plafond!

– « Poing basique numéro un! »

– « Poing basique numéro deux! »

Le cœur joyeux, chacun de ses mouvements contenait la puissance d’un tigre, féroce et dominateur.

Arrivé au Poing basique numéro sept… Shuhang était complètement immergé dans le monde de la technique. Son cœur suivait son poing. Son poing suivait ses pensées!

Sans prêter attention à son environnement, il n’avait d’yeux que pour lui-même et pour Technique basique du poing bouddhiste!

Pow! À chaque coup, l’air semblait exploser!

La puissance des frappes produisaient un sifflement. Précédant ses gestes, la pression générée faisait des ravages!

Après avoir fini une série de la technique de poing de Constitution des Fondations, il passa immédiatement aux Écrits d’introspection méditative pour stocker le Qi Sanguin dans son Acupoint du Coeur. Il avait tressé le cinquième brin!

Il se reposa un moment, remit la pilule entamée dans sa bouche et se ressourça.

Puis il recommença.

Quelle extase !

Il avait l’impression d’être un joueur exécutant à la chaîne une mission normalement disponible une seule fois par jour. Les adeptes du pay-to-win pouvaient continuer et récupérer toutes les récompenses, jusqu’à voir leurs mains trembler!

Pour un pratiquant cherchant à ouvrir son Acupoint du Cœur, cette pilule était un passe VIP !

❄️❄️❄️

Le temps passa…

En un clin d’œil, il était déjà 17 heures.

La deuxième journée de la rencontre sportive prit fin.

Beaucoup de parents qui étaient venus voir leurs enfants participer étaient déjà partis, mais certains les accompagnaient pour le dîner. D’autres se promenaient, seuls, dans la Cité Universitaire de Jiangnan.

Joseph était dans cette dernière situation. Tôt en début d’après-midi, il fut abandonné sans pitié par sa propre fille, et n’avait pu que flâner alentour. Il avait eu beaucoup de mal à poser un congé pour prendre l’avion et voir sa jolie princesse…

Alors qu’il déambulait, il atteignit un bâtiment scolaire abandonné. Puisque la marche l’avait fatigué, il décida de se reposer un moment dans cet endroit calme.

Ce fut à ce moment qu’il entendit soudainement des bruits étranges.

Joseph était curieux. Depuis sa plus tendre enfance, il aimait les films d’arts martiaux. Il appréciait le puissant Kung Fu des personnages principaux et tous les dangers auxquels ils étaient confrontés. Il adorait particulièrement les scènes où ceux-ci descendaient des falaises et faisaient des rencontres imprévues.

Après être entré tranquillement vers le bâtiment abandonné, il la vit. La scène qu’il désirait ardemment dans ses rêves!

Un jeune homme exerçait ses frappes du poing dans une grande zone vide. Sa sueur coulait à torrent, et il ne semblait pas avoir remarqué son arrivée. C’était comme s’il était dans son propre monde, ce dernier uniquement constitué de lui-même et de sa technique de poing mystique!

Oui, mystique!

Lorsque ces poings minces s’élançaient, une explosion distincte retentissait. Pow pow pow!

Chaque coup avait la force d’écraser l’acier et de fendre les rochers!

Son jeu de jambes était encore plus fantastique. Joseph pouvait sentir l’agilité et la puissance de ses mouvements, les deux aspects se mélangeant parfaitement.

Flotte comme un papillon, pique comme une abeille!

– « Wow! Chinese Kung Fu! » s’exclama-t-il intérieurement dans sa langue maternelle.

C’ est le vrai Kung Fu chinois, qui n’a rien à voir avec celui des films!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
🎗 Tipeurs récents
  • Thomas


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 103 – Une étrange famille Menu Chapitre 105 – Un art martial perdu