Le Plus Jeune Fils du Maître Épéiste | Swordmaster's Youngest Son | 검술명가 막내아들
A+ a-
Chapitre 77 : Une réplique qui ne devrait pas exister (2)

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Emperor Penguin

***

« Oh, je vois qu’il y avait plus d’invités. »

 

Andrei s’était fendu d’un grand sourire.

La chair de poule couvrit Quikantel en voyant son sourire hystérique, reculant après avoir entendu l’avertissement de Murakan.

Ils avaient senti une énergie ineffablement sinistre circuler dans le mystérieux orbe d’Andrei.

Et l’instinct de Quikantel n’était pas faux.

Kieeeeeeeeeeeek !

Peu de temps après, une longue entité émergea de l’orbe, émettant un son strident qui leur déchira les tympans.

 

« Un visage… ?! »

 

De ce que Murakan appelait l’Orbe d’Origine était sortie une énorme entité noire qui ressemblait à un visage. Cependant, ses orbites étaient vides. Et comme une partie du visage était défigurée, les traits exacts du visage étaient indiscernables. 

Dès que le visage s’était formé, le long cou de l’entité noire s’était allongé, et la silhouette avait fait un mouvement pour mordre la gorge de Quikantel.

En une fraction de seconde, elle avait dévoré l’air. Si elle avait ignoré l’appel de Murakan, elle n’aurait pas échappé à la mort.

 

« Je voulais t’utiliser comme cobaye… mais c’est dommage. Depuis que tu as vu ce visage, n’espère pas avoir le temps de te reposer. »

 

Puis, Andrei s’était tourné vers Murakan.

 

« Un dragon noir, je vois. Je ne connais que deux dragons noirs vivants dans ce monde. Et puisque tu n’es pas une femelle, tu dois être Murakan du clan Runcandel. Il semble que tu te sois réveillé de ton sommeil ? Alors, le garçon à côté de toi… »

 

Jin se couvrait le visage avec la rune de Myulta, mais Andrei savait qui il était.

 

« …doit être le contracteur de Solderet. Certainement… Jin Runcandel. Tu es le seul porte-drapeau provisoire Runcandel dans cette région. Est-ce que je me trompe ? »

 

Les yeux d’Andrei débordaient d’avarice.

A l’origine, il voulait seulement “consommer” le contracteur d’Olta. Cependant, la possibilité de faire deux grandes prises l’avait rempli d’avidité.

Au lieu de répondre au grand magicien, Jin s’était contenté de lancer un regard noir à Andrei. Quikantel restait prudent malgré l’armistice temporaire de la bataille.

Pendant ce temps, Murakan ne pouvait s’empêcher de regarder l’orbe dans la main d’Andrei et le ‘visage’ qui en découlait.

 

C’était similaire à l’orbe d’origine, mais c’était un peu différent. Les dieux s’en étaient déjà débarrassés, il était donc impossible pour un humain de posséder un tel objet.

 

Cela ne pouvait que signifier que l’orbe dans la main du grand magicien était une réplique.

 

‘Mais comment ?’

 

Interrogeant la situation, Murakan réfléchissait profondément.

L’orbe d’origine était un objet sacré qui contenait le pouvoir de tous les dieux, et c’était une sorte de mécanisme de sécurité.

Il empêchait les créations des dieux d’attaquer les dieux, et les dieux eux-mêmes d’attaquer d’autres dieux. En fait, c’était un objet qui empêchait la fin du monde.

Cependant, les dieux avaient découvert que l’orbe d’origine possédait des pouvoirs dépassant la menace d’une éventuelle guerre. Ils avaient estimé qu’il était suffisant pour anéantir le monde entier. Ainsi, alors que l’humanité commençait à prospérer, l’orbe avait été détruit.

 

‘La dernière fois, c’était le cimetière des géants. Maintenant, c’est une réplique de l’orbe d’origine ? Mais qu’est-ce qui se passe ?’

 

Bien qu’il ne s’agisse que d’une réplique, l’orbe dans la main d’Andrei possédait une puissance dégoûtante.

Le “visage” s’était approché du cadavre de Vyuretta et avait murmuré un chant. Peu après, une fumée noire sortit de la blessure du dragon du vent, qui commença à guérir. Cependant, ce n’était pas une régénération normale.

Au lieu d’une peau verte et d’écailles émeraude, la chair manquante était remplie de la même énergie sombre que celle de l’orbe.

 

« Je n’aurais pas dû me retenir. Je m’excuse pour ta perte, mon vieil ami, Vyuretta. »

 

Il ne fallut même pas dix secondes pour que les os blancs exposés soient recouverts par la chair, la peau et les écailles nouvellement développées.

Vyuretta souleva lentement son corps. Le sol en dessous de lui avait encore des lacs de sang et des restes de sa chair et de ses écailles, mais le dragon du vent ne semblait pas affecté — à part l’énorme tache noire sur un côté de son cou.

La vue avait fait sursauter Jin.

Même Quikantel, qui avait “régénéré” une aile coupée, recula lentement, et Murakan serra les dents.

Le cadavre du dragon du vent avait été ressuscité.

Un tel événement serait toujours impossible, même avec l’aide du Dieu de la guérison, mais il s’était produit sous leurs yeux.

 

[On va devoir devenir sérieux, petit.]

[Murakan ! Je vais appeler les dragons de la famille impériale du Vermont. En attendant, achète-moi du te—]

 

« Uh-uh. Je ne peux pas te laisser faire ça. »

 

Fwit !

Instantanément, Andrei disparut et réapparut derrière Quikantel. Le visage de la réplique de l’Orbe des Origines ouvrit ses mâchoires.

Chomp !

Le pied gauche de Quikantel avait effleuré les dents noires, mais seulement légèrement.

Cependant, Quikantel, qui n’avait pas montré le moindre signe de douleur en combattant Vyuretta, s’était débattue, hurlant sa souffrance.

De la fumée s’échappa de la blessure. Quikantel avait reculé, boitant loin de l’ennemi. 

 

« Quel beau cri à entendre, Dragon Argenté. C’est dommage que je ne puisse pas en entendre plus. »

 

Et alors que Murakan essayait de courir vers elle…

 

[Tu penses que tu peux faire la différence, Murakan ?]

[Éloigne-toi, Vyuretta.]

[Éloigne-toi ? Le grand Murakan me demande ?! Hahaha ! Je suis sûr que de nombreux dragons mourraient d’envie de te rencontrer s’ils apprenaient que tu t’es réveillé. Je suis d’accord avec ce qu’Andrei a dit plus tôt. C’est dommage que je ne puisse pas parler de toi aux autres.]

 

L’énergie spirituelle avait commencé à se répandre à partir des ailes de Murakan.

 

[À un moment donné, tous les dragons craignaient ta présence. Mais penses-tu que ce soit encore le cas ? Tu es devenu faible. Et ton contracteur est toujours un bébé !]

 

Wooooosh !

Alors qu’il terminait son monologue, Vyuretta relâcha un souffle.

Des projectiles de vent compressé.

Les souffles déplaçaient rapidement l’énergie spirituelle lors de leur déplacement. Les souffles de Vyuretta étaient définitivement plus puissants qu’avant sa ‘résurrection’. Tout cela grâce à l’Orbe d’Origine.

Vyuretta était exalté en regardant la vue qui s’offrait à lui. Vaincre une vieille brute était une sensation incroyable et le rafraîchissait.

 

[Moi, Vyuretta, j’entrerai dans l’histoire comme ton assassin !]

[Ouais, c’est ça, enfoiré de fou.]

 

Bien qu’il soit incomparablement plus faible que son passé, il n’en restait pas moins que Murakan était au sommet parmi toutes les entités du ciel à un moment donné.

Il n’allait pas perdre seulement après un souffle.

Fwooooosh… !

Après avoir résisté au souffle, le corps de Murakan se sublima et se dispersa dans la fumée noire. Puis, il s’approcha de Vyuretta et reconstitua son corps, se révélant à côté de son ennemi.

 

[En effet, c’est trop facile, n’est-ce pas ?]

 

Et un combat au corps à corps s’engagea. A chaque fois que les deux dragons massifs s’affrontaient, l’île grondait et tremblait.

Alors que l’espace était transformé par la fusion de l’énergie spirituelle et du vent, Jin observait attentivement le combat entre Andrei et Quikantel.

Il devait lire le déroulement de la bataille.

 

‘Dans mon état actuel, rejoindre le combat de Murakan et Vyuretta est du suicide. Le simple fait de les approcher est déjà impossible. D’un autre côté, pour Andrei…’

 

Il n’y avait aucune chance d’embuscade.

Après qu’Andrei ait révélé son orbe d’origine, Quikantel ne faisait que fuir. De ce fait, Jin n’avait pas l’occasion d’attaquer.

De plus, l’ennemi principal de ce combat n’était pas Vyuretta, mais Andrei Zipfel. Le tuer en premier rendrait la mort de Vyuretta plus significative.

 

‘Andrei ne peut pas lancer de sort en tenant cet orbe. Probablement parce que l’artefact draine des quantités folles de mana.’

 

S’il avait lancé des sorts à 9 étoiles, Andrei aurait été inaccessible. Cependant, il se concentrait sur le Globe. De temps en temps, il lançait un court sort de téléportation pour rattraper Quikantel, mais c’était tout.

 

‘Je ne sais pas si c’est l’orbe, mais ses capacités physiques générales ont augmenté. Au niveau d’un chevalier 7 étoiles, au moins. Ça va être difficile.’

 

Embuscade et exécution instantanée.

Ou au moins couper la main qui tenait l’orbe.

Après avoir conclu ses plans, Jin commença à bouger. Heureusement, Vyuretta ne semblait pas avoir remarqué les mouvements de Jin pendant qu’il se battait contre Murakan.

C’était seulement possible parce que Murakan se battait bien.

 

‘Quand je rentrerai, je devrais demander à Kashimir ce qu’il en est. Bon, je ne sais pas si ça va marcher pour Andrei… !’

 

Une fois qu’il eut dépassé Vyuretta, il augmenta sa vitesse et sprinta vers Quikantel. Elle et Jin se regardaient, et Andrei tournait le dos au jeune Runcandel.

Il n’avait besoin que de trois pas avant d’être à portée pour frapper.

Cependant, Andrei se retourna avec un sourire, s’attendant à une embuscade.

 

« Alors tu es venu, Jin Run—Erk ! »

 

Mais Jin n’avait jamais pensé à frapper Andrei par-derrière. Pas même une seule fois.

Flash !

Au lieu de balancer son épée, Jin avait ouvert sa main devant le visage d’Andrei. Un sort était prêt dans sa main gauche.

Un sort que tout le monde pensait disparu. Une ancienne magie de lumière qu’une seule personne au monde maîtrisait depuis il n’y a pas si longtemps.

Le canon à photons, le sort troublant la vision de Tzenmi que Jin avait maîtrisé dans le navire, juste avant son arrivée à Tikan.

 

‘Ça a marché !’

 

Instinctivement, Andrei avait utilisé une main pour couvrir ses yeux et s’était penché. Alors que le magicien titubait en arrière, Jin dégaina son épée et l’abattit.

Slash !

Il sentit la lame trancher la chair de la poitrine d’Andrei. Jin recula pour le poignarder, mais le visage de l’orbe se dirigea vers Jin.

Cependant, la silhouette noire semblait avoir été influencée par la vision d’Andrei, car elle ne faisait que vaciller en faisant claquer ses mâchoires dans le vide.

Jin baissa son torse et balança son épée dans une position non naturelle, visant à entailler les jambes d’Andrei.

 

« Kraaaaaaaagh ! »

 

Tranchement… !

Andrei, dont les chevilles avaient été tranchées, trébucha et tomba en arrière.

Un ennemi normal aurait été condamné et aurait rencontré sa fin à ce moment-là, mais Jin n’avait pas l’opportunité de l’achever.

Quikantel était également à sa limite. Même si Jin lui faisait gagner du temps, elle ne pouvait pas allonger la distance qui la séparait d’Andrei. Elle était recroquevillée sur le sol, reprenant son souffle.

 

« J’applaudis ton embuscade. Cependant, toi et ton dieu deviendrez des ingrédients pour l’orbe du dieu démon, Jin Runcandel. »

 

Même après avoir été aveuglé par le Canon à Photon et avoir eu les pieds sectionnés, Andrei parlait normalement.

En utilisant le visage de l’orbe du dieu démon, il avait protégé son corps. Et tout comme la résurrection de Vyuretta, ses chevilles étaient en train de se régénérer.

Alors que tout cela se produisait, Vyuretta repoussa Murakan et piétina rapidement vers Jin. Il n’avait pas vaincu Murakan, mais il avait volé à travers le Domaine Sans Vent, sans être affecté par l’effet de la compétence.

 

[Gamin ! Au-dessus de toi !]

 

Crash !

Vyuretta tomba au sol, juste là où se tenait Jin. Jin fut capable de jeter son corps sur le côté pour esquiver l’attaque, mais esquiver les souffles suivants tout en évitant le visage de l’orbe était impossible.

Il sentait qu’il était aux portes de la mort.

À ce moment-là, Jin avait mis la main sur son cou et avait pensé à un nom. 

Celui du plus grand chevalier du monde, loué par tous. La transcendante Baleine Blanche.

Sa sœur aînée, Luna Runcandel.

Il serra le poing et le pendentif d’Orgal se brisa. Depuis six ans, il ne l’avait jamais enlevé.

Crrrack !

Simultanément, un éclair de mana avait éclaté, et une porte dimensionnelle s’était ouverte.

 

« On dirait que tu es dans une situation difficile, le plus jeune Runcandel. »

 

Et de là, la Baleine Blanche avait émergé.

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 76 : Une réplique qui ne devrait pas exister (1) Menu Chapitre 78 : Une anomalie appelée les Runcandels (1)