Le Plus Jeune Fils du Maître Épéiste | Swordmaster's Youngest Son | 검술명가 막내아들
A+ a-
Chapitre 76 : Une réplique qui ne devrait pas exister (1)

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Emperor Penguin

***

“Ces fous… Je ne pensais pas qu’ils deviendraient agressifs aussi vite.’

 

Ils étaient maintenant certains que les Zipfels avaient kidnappé Lathry, mais voir leur bravade pour ce méfait déconcertait Jin.

De plus, leur attitude effrontée pour éliminer Quikantel sans hésitation montrait clairement que les forces centrales des Zipfels avaient la main sur toute affaire liée à Lathry ou Enya.

 

‘Ils viennent d’exiger que Quikantel leur remette Enya. Ils chassent les contracteurs en dehors du clan Zipfel et les utilisent ou les éliminent.’

 

Le combat était sur le point de commencer, alors Jin et Murakan étaient restés cachés.

 

‘On attaque quand Mme Quikantel est dans une position dangereuse ou quand il y a une possibilité d’embuscade.’

 

Andrei et Vyuretta n’avaient toujours pas remarqué la présence de Jin et Murakan, donc observer le combat pour le moment était une meilleure idée.

 

[Je vais être honnête, je ne t’apprécie pas vraiment depuis notre rencontre, Quikantel].

 

Vyuretta cria, déployant une paire d’ailes massives.

Le mana coula à travers les vents puissants, et les tornades statiques commencèrent à se rapprocher du dragon argenté.

Whooooooooosh… !

Les tornades se déplaçaient comme d’énormes serpents. Alors que les arbres étaient arrachés du sol, Quikantel se moqua.

 

[Ne me dis pas que tu as l’intention de faire quelque chose avec ce vent d’enfant].

 

C’était au moins un sort à 8 étoiles, pas quelque chose que l’on pourrait appeler vent d’enfant.

Cependant, ce n’était pas suffisant pour percer son exosquelette. Elle n’avait même pas esquivé l’attaque et avait pris les vents de plein fouet. Non pas qu’elle sous-estimait l’attaque, mais elle pensait sincèrement qu’elle n’en avait pas besoin.

Des cris stridents résonnèrent dans toute l’île lorsque les cyclones entrèrent en contact avec son armure d’argent.

Mais c’était tout.

Les cyclones s’étaient calmés, n’affectant même pas une seule écaille de Quikantel.

Les environs étaient dévastés, comme s’ils avaient été bombardés. Et pourtant, Quikantel se tenait au même endroit, dans la même position.

Vyuretta fut un peu surpris, les yeux s’élargissant légèrement.

 

« Whoa… ! Incroyable ! »

 

Andrei exprima son admiration d’une voix tremblante.

Quikantel n’avait pas apprécié son attitude expressive. Pas du tout.

Le grand magicien 9 étoiles, “Roi du Vent” Andrei Zipfel.

En tant que commandant en second, tout le monde savait à quel point il était fort, mais peu connaissaient sa “véritable” puissance. Tout simplement parce que tous ceux qui l’avaient combattu étaient morts. Les gens ne pouvaient que déduire sa puissance de combat.

Quant à Quikantel, elle ne savait pas grand-chose d’Andrei non plus.

 

[Je suppose que Roi du Vent n’est pas qu’un titre. Espèce d’humain dégoûtant. Montre-moi ta force. Une fois que j’aurai commencé mon attaque, tu n’auras plus l’occasion de te la péter.]

 

« Je peux enfin utiliser ma pleine puissance. Dans ce cas, je vais en profiter, Dragon Argenté du Temps. »

 

Le bâton d’Andrei s’était mis à briller.

Expansion du mana — un sort signifiant le début d’une attaque.

 

‘Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu de près une expansion de mana 9 étoiles.’

 

En un instant, à environ 500 mètres autour d’eux, le mana bleu avait teinté leur environnement. Ce n’était pas un spectacle commun.

Et parce qu’il était le contracteur du Dieu du Vent, la magie d’Andrei était l’essence pure du vent. Chaque mouvement d’air autour de l’île pouvait potentiellement devenir l’arme d’Andrei.

Le vent était invisible. Bien que la compression artificielle et le mouvement du vent soient visibles lorsqu’il traversait l’espace, le vent, à l’état pur, n’avait pas de forme.

Ainsi, le vent d’Andrei pouvait devenir une épée invisible ou une lance sans forme et transpercer l’ennemi.

L’espace autour du grand magicien avait commencé à se transformer avec le flux du vent. Personne ne savait ce qui allait sortir de l’espace courbé.

 

« Si j’avais une chose à dire… »

 

Andrei avait souri et avait tendu son doigt vers Quikantel.

 

« Je suis particulièrement fort contre les dragons. Alors s’il te plaît, fais attention. »

 

Hissss~

Du doigt d’Andrei s’échappa du vent sous la forme d’une pointe.

Quikantel avait senti le danger et avait déployé ses ailes. Elle avait prévu de voler vers le haut, d’esquiver l’attaque et de tirer son souffle pour le contrer.

Mais il y avait une raison pour laquelle Andrei avait mentionné sa force contre les dragons.

 

‘Je ne peux pas… voler ?’

 

Elle avait beau battre ses ailes gigantesques, aucun vent ne se produisait. En fait, ses ailes semblaient plus lourdes, comme si elle nageait dans l’eau.

Une technique que seul le contracteur de Melzeyer pouvait utiliser : le Domaine sans vent.

Dans l’expansion du mana, rien ne pouvait voler sans la permission d’Andrei. Et perdre la capacité de voler était une grande perte pour la puissance de combat d’un dragon.

Craquement !

Les piques de vent d’Andrei avaient frappé la poitrine de Quikantel. Des écailles se détachèrent et tombèrent sur le sol. Simultanément, Vyuretta s’envola vers le ciel.

 

[Ces bâtards… !]

[Tu es vraiment forte, mais tu as été trop négligente.]

 

Le souffle de Vyuretta volait à de nombreux angles. Quikantel avait conjuré un champ de force avec son mana, mais Andrei avait lancé un autre sort.

Cette fois, ce n’était pas un sort hérité de Melzeyer. C’était le sort des Zipfels, Tempête de Foudre. Des chaînes bleues avaient crépité et s’étaient rassemblées dans la paume d’Andrei tandis que ses pieds se soulevaient du sol.

Ce n’était pas parce qu’il était l’entrepreneur de Melzeyer qu’il était limité aux sorts attribués au vent. Même Jin utilisait librement des sorts à attributs multiples en utilisant l’énergie spirituelle.

 

‘Cela pourrait être mortel. Ce sale humain… !’

 

Incapable d’attaquer, Quikantel avait l’impression d’être acculée dans un coin.

 

“On y va maintenant ?’

 

Jin échangea un regard avec Murakan, et le dragon noir secoua la tête.

 

« Quikantel se comporte effectivement de manière arrogante, mais ces gars la sous-estiment également. Observons encore un peu. Si nous embarquons dans le combat maintenant, alors sa fierté va être blessée. »

 

Alors que Murakan finissait de parler, Andrei termina également de lancer son sort.

De violentes chaînes d’électricité s’étaient chargées vers Quikantel. Des centaines d’étincelles et de crépitements d’électricité — assez pour aveugler un homme — se mêlaient à l’haleine de Quikantel.

Bien qu’ils soient assez éloignés, Jin ressentait des chocs dans tout son corps, malgré la protection de l’énergie spirituelle.

Une puissance définitivement digne d’être le second du clan Zipfel.

Cependant, malgré sa force incontestée, le sort n’avait pas atteint sa cible et avait été rendu inutile.

Quikantel avait activé ses pouvoirs temporels et avait gelé le sort d’Andrei.

Alors que le grand magicien dirigeait le vent en tant que contracteur de Melzeyer, Quikantel dirigeait le temps en tant que dragon d’Olta.

 

[C’était un tour plutôt habile.]

 

De plus en plus d’éclairs crépitants se figèrent devant Quikantel.

Devant eux, c’était un match égal entre deux pouvoirs divins.

Andrei abaissa son bâton et se baissa jusqu’au sol. Étrangement, l’avarice scintillait dans ses yeux.

 

« Un pouvoir très convoité… Hehehe. En le voyant de mes propres yeux, je peux sentir les vaisseaux sanguins se contracter dans mon corps âgé. »

 

Quikantel était restée silencieuse et s’était éloignée des éclairs gelés.

 

[Je suppose que c’est mon tour maintenant.]

 

Il se pouvait que sa capacité à voler soit encore handicapée, mais Quikantel était confiante qu’elle pouvait encore régner sur les cieux. 

 

[Si tu ne me laisses pas voler, alors je ne te laisserai pas bouger un seul doigt !]

 

Screeeeeeeeeeech !

Un son aigu résonna, et des vagues d’énergie émergèrent du front de Quikantel.

Des ondulations pouvaient être vues à travers l’espace, comme si un rocher avait été jeté dans l’eau, et tout ce que les ondulations touchaient perdait son temps.

À l’intérieur du temps figé, on devenait essentiellement une statue.

 

« C’est la raison pour laquelle tu deviens définitivement une simple plante si tu ne t’entends pas avec les dragons du temps, petit. Tu te fais attraper par eux, et c’est fini. »

« C’est indiciblement surpuissant ! »

« Eh bien, pas vraiment. Il suffit de ne pas entrer en contact avec lui. Alors ça devient facile. Le sort lui-même est difficile à maintenir aussi. »

 

Comme c’était la première fois que Vyuretta et Andrei combattaient un dragon du temps, ils avaient esquivé les impulsions par instinct. Mais ils avaient oublié un fait crucial.

Si une partie du corps était prise, que ce soit le bout d’un orteil ou une mèche de cheveux, le corps entier se figeait.

Andrei esquivait facilement avec son petit corps agile, mais ce n’était pas le cas de Vyuretta.

Thoooom !

Quikantel décolla du sol avec ses pieds et fonça sur le dragon du vent qui était figé.

 

« Vyuretta ! »

 

Quand elle fut assez proche, elle libéra la prison temporelle et déchira la gorge de Vyuretta avec ses mâchoires. En hurlant, Vyuretta tomba avec Quikantel.

Boom !

Du long cou de Vyuretta jaillirent d’épaisses rivières de sang. Avec son cou dans ses mâchoires, Quikantel se tenait comme une bête qui avait attrapé sa proie.

À chaque mouvement du dragon du vent, des écailles vertes, du sang et de la chair éclaboussaient partout.

Andrei était furieux, mais il ne pouvait rien faire. Le moindre geste de sa part pouvait tuer Vyuretta. En fait, s’il essayait de s’approcher d’eux, Quikantel pourrait relancer son ultime sort.

 

[Keuuuook !]

[Ça a un goût d’ordure. Tu as dit que j’étais arrogante ? Répète cette merde !]

 

Chomp !

Quikantel mordit un morceau de la chair de Vyuretta et nargua ses ennemis. De la blessure de Vyuretta, le blanc des os était visible, et le dragon blessé se débattait pour s’échapper.

Réactivant sa capacité, Quikantel figea une fois de plus Vyuretta.

Le dragon argenté offrait un spectacle insupportable en répétant le même processus. Ses attaques brutales avaient instinctivement fait plisser les yeux des spectateurs.

 

« Wow, j’ai la chair de poule. J’ai aussi souffert de cette attaque auparavant. »

« De Mlle Quikantel ? »

« Oui, on se disputait beaucoup pendant notre relation. »

 

Deux fois de plus et Vyuretta serait décapitée. La conscience du dragon des vents avait déjà disparu. Et même si son temps n’était pas figé, son corps massif ne faisait que tressaillir un peu.

 

« A-Arrête, Dragon Argenté ! »

 

[Ferme ta gueule et regarde, magicien Zipfel. Tu es le prochain sur la liste. Et tu es à court de mots ? Peut-être que tu as peur de ton destin imminent.]

 

Malgré ses paroles menaçantes, Quikantel était aussi très épuisée à ce moment-là.

Si elle pouvait utiliser à l’infini ses capacités temporelles, alors l’être le plus fort du monde ne serait pas Cyron Runcandel.

 

‘J’ai pu revendiquer la victoire grâce à la négligence de Vyuretta. Je vais tuer ce bâtard. Quant au magicien, j’obtiendrai l’aide de Jin et Murakan… !’

 

Parce qu’elle avait abusé de sa capacité, le mana de Quikantel s’était épuisé.

Huff, puff…

Respirant lourdement, Quikantel était sur le point de couper les voies respiratoires de Vyuretta.

Pourtant, avec une ferme résolution, Andrei s’était dirigé vers les deux dragons.

 

« Tu es allée trop loin. »

 

[Regarde qui parle.]

 

« C’est seulement au plus fort de dire ça, Dragon Argenté. Tu es née en tant que Dragon Argenté du Temps, te déclarant toi-même et ton dieu comme étant forts. Pendant tout ce temps, vous avez probablement pensé que vous étiez les maîtres du monde… »

 

‘…Mais c’est une illusion. Tout tombera sous le drapeau des Zipfels, tous les humains et les dieux.’

 

Andrei avait baissé son bâton et avait sorti quelque chose de sa robe.

Dans sa main se trouvait un orbe émettant une lueur noire inquiétante. Dès que Murakan l’avait vu, il s’était exclamé. 

 

« L’orbe des origines… ! Pas possible ! »

 

Il se transforma en sa véritable forme, et son torse brisa l’énergie spirituelle, révélant une ombre massive sur le sol.

 

[Fuis, Quikantel !]

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 75 : Destin entrelacé (7) Menu Chapitre 77 : Une réplique qui ne devrait pas exister (2)