Le Plus Jeune Fils du Maître Épéiste | Swordmaster's Youngest Son | 검술명가 막내아들
A+ a-
Chapitre 75 : Destin entrelacé (7)

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Emperor Penguin

***

‘J’aurais pu mourir si je n’avais pas fait attention.’

 

Wratch — qui s’est échappé de la cabane en rondins isolée — s’était senti soulagé bien qu’il ne montrait qu’un visage impassible. Son comportement était né d’heures et d’heures d’entraînement strict à l’expression faciale et à la suppression des émotions nécessaires pour devenir un chef de division des forces spéciales du Vermont. 

Quikantel affichait probablement une puissance inconcevable pour lui, mais il ne ressentait pas vraiment de peur. Après tout, pour les Forces Spéciales du Vermont, la mort n’était considérée que comme un petit inconvénient lorsqu’il s’agissait d’exécuter des missions.

 

‘Mais qui étaient ces deux types dans la maison ? L’homme aux cheveux longs était probablement l’amant de Quikantel, et le garçon avec l’étrange artefact couvrant son visage… Peut-être qu’elle cache ses enfants ?’

 

Il n’aurait jamais imaginé qu’il s’agissait de Jin Runcandel et de Murkan — le dragon noir qui s’était réveillé d’un sommeil millénaire.

Quoi qu’il en soit, Wratch n’avait absolument rien compris à la relation entre Quikantel et les deux mystérieux personnages. Il avait le sentiment qu’il ne serait pas facile de trouver des informations sur ces personnes.

 

‘Je devrais modérer la surveillance rapprochée. Je devrais ordonner aux soldats de revenir avec de simples rapports jusqu’à ce qu’elle commence à agir bizarrement.’

Bien qu’il traitait la mort comme un simple rhume, c’était différent lorsqu’il s’agissait du gagne-pain d’un soldat de sous-classe.

Wratch ne pensait pas avoir besoin que ses sbires surveillent Quikantel alors qu’elle était dans un état sensible.

Grâce à la décision du chef de division de faire preuve de prudence, Enya et sa famille avaient pu embarquer en toute sécurité sur le navire marchand Tikan.

Et la famille impériale du Vermont n’avait pas remarqué que la contractante d’Olta avait disparu.

Du moins, jusqu’à ce que Quikantel parte à la rencontre de Vyuretta.

 

* * *

 

Une semaine plus tard, mi-juillet 1795.

Comme Jin s’y attendait, il n’y avait pas d’espions qui surveillaient en permanence l’emplacement d’Enya et de Quikantel autour de la cabane.

Pendant cette période, Jin et Murakan n’avaient jamais quitté la maison. Une fois par jour, seul Quikantel partait en ville pour se procurer de la nourriture et des boissons.

Pendant leur séjour, Jin reçut un message indiquant qu’Enya était bien arrivée à Tikan et qu’elle recevait la protection de Kashimir.

 

« Bon, je savais déjà qu’ils seraient en sécurité, mais recevoir une lettre personnelle d’Enya est plus rassurant. Nous pouvons certainement rencontrer Vyuretta avec un fardeau plus léger. »

 

Quikantel avait déjà contacté le dragon du vent. Elle avait demandé un rendez-vous pour discuter d’Enya.

Vyuretta avait accepté rapidement la demande, et la date promise était demain soir.

 

« Tu penses que Vyuretta viendra seul ? »

« Petit, entre dragons, l’étiquette est très importante. Quikantel a appelé pour juste se rencontrer, donc amener une ligne de magiciens de Zipfel serait inacceptable. Et même si tu les appellais pour un combat, ils viendraient seuls, sans renforts. »

« Oh, c’est donc pour cela que tu es allé sur le territoire océanique de l’Empire du Vermont avec tant de bravade. »

« Bien sûr. Il n’y a rien qui puisse arrêter le grand Murakan. »

« Bien sûr, mon pote. Tu te souviens quand tu as failli mourir en venant ici ? Si ce n’était pas pour Jin, tu aurais sombré dans les profondeurs de l’océan froid en ce moment. »

« C’est… J’y allais doucement avec toi, Quikantel. »

« Est-ce que je dois te faire entendre raison ? »

« Quoi ? »

 

Pendant que les deux dragons grognaient l’un contre l’autre, argumentant que la force de l’un était supérieure à celle de l’autre, Jin était profondément plongé dans ses pensées.

 

‘…Donc il dit que les dragons viennent seuls quand ils sont invoqués à cause de l’étiquette. Mais nous sommes un groupe de trois personnes qui allons rencontrer Vyuretta… Eh bien, qui s’en soucie vraiment ?’

 

Jin haussa les épaules et alla séparer les deux dont le combat devenait facilement un spectacle de routine pour le jeune Runcandel.

 

« Ouais, ouais. C’est fini, les gars. Vous allez finir par vous battre avant même que nous rencontrions Vyuretta demain. Je pense que nous devrions planifier plus minutieusement ce que nous devrions faire une fois que nous l’aurons rencontré. »

« Qu’est-ce que tu veux dire, ‘ce que nous devrions faire’ ? On lui dit simplement qu’on l’a appelé pour savoir où se trouve Lathry, pas pour parler d’Enya. Et s’il raconte des conneries sur l’enseignement de la magie draconique, on le tabasse. »

« Je suis d’accord. Puisqu’Enya n’est pas là, je peux agir aussi agressivement que je veux. »

« Hmmm. Oui, tout cela semble bien. Je voulais juste demander parce que Vyuretta ne répondrait pas si facilement. Et si une bataille éclate, même si nous gagnons, nous devrons faire face à la colère des Zipfels. Je pense que nous devrions au moins considérer les conséquences de nos actions. »

 

Jin avait fermement affirmé cela sur un ton sérieux.

 

‘J’avais déjà prédit qu’intervenir auprès des Zipfels pour sauver le dragon gardien d’Euria poserait quelques problèmes… Mais pas à ce point.’

 

Se battre avec Vyuretta signifiait faire de l’ensemble du clan Zipfel leur ennemi.

Et, à l’heure actuelle, Jin n’avait pas les forces nécessaires pour les combattre. Même s’il appelait l’armée de son dernier allié, le régiment de Tikan de Kashimir, ils n’auraient aucune chance.

En fait, le sauvetage de Lathry n’était pas si bénéfique à bien des égards.

En échange de son alliance avec Kashimir, la contractante d’Az Mil et le Paon aux Sept Couleurs, Jin retournait les Zipfels contre lui-même.

Malgré cette conséquence, Jin avait choisi de rencontrer Vyuretta pour trois raisons principales.

Premièrement, il avait promis à Kashimir de ramener Lathry aux côtés d’Euria.

Deuxièmement, vérifier le complot des Zipfels pour trouver et assassiner les contracteurs.

Enfin, agir pour sauver un enfant était une évidence.

 

« Hmmm, le gamin a raison. Bien que je n’aie pas vraiment peur de leurs représailles, c’est quand même quelque chose à penser. »

« Ce n’est pas tout, nous devons aussi considérer le résultat si nous devions perdre. Contrairement à vous deux, je pense qu’il est possible que Vyuretta vienne avec le commandant en second, Andrei. Dans un scénario où il ne respecte pas l’étiquette des dragons. »

 

Et si Vyuretta venait avec Andrei ? Ou s’il se montrait avec d’autres magiciens avancés ? Il n’y avait pas de réponse définitive. Chacun des magiciens avancés des Zipfels était équivalent en puissance à un dragon de bas niveau.

Bien sûr, Jin avait déjà prévu un dernier recours, mais il voulait entendre l’opinion de Quikantel.

 

« Ne t’inquiète pas pour ça. Si Vyuretta amène d’autres sbires au point de rendez-vous et qu’ils tentent de m’attaquer, j’invoquerai les dragons de la famille impériale du Vermont en renfort. »

« C’est un excellent plan. Même si nous n’en savons pas plus sur les enlèvements, dans le cas où Vyuretta refuse de coopérer, nous avons une bonne raison d’appeler des renforts. »

« Exactement. Et quand je m’occuperai de Vyuretta, si nous avons les dragons de la famille impériale de notre côté, alors les Zipfel ne pourront pas vraiment agir. Le clan Zipfel et la famille impériale du Vermont ont des liens politiques compliqués, après tout. »

 

La Famille Impériale du Vermont était le poids d’équilibre entre le Clan Zipfel et le Clan Runcandel.

Quelle que soit la direction dans laquelle la Famille Impériale du Vermont devait s’engager, l’équilibre entre les deux clans les plus forts serait rompu. Par conséquent, Quikantel pourrait détruire Vyuretta, et les Zipfel ne pourraient toujours rien faire.

Si les Zipfels faisaient en sorte que la famille impériale du Vermont se retourne contre eux, alors les Runcandels en tireraient un bénéfice gratuit.

Ce serait une réponse très satisfaisante. De cette façon, quoi qu’ils fassent, ils ne seraient pas ciblés par les Zipfels.

 

« C’est bien. Alors demain, nous te confierons le travail. Pendant ce temps, Murakan et moi nous cacherons à proximité. »

« Hein ? Gamin, qu’est-ce que tu veux dire par là ? »

« Ça veut dire qu’on sera en renfort. Si Vyuretta vient seule, Mme Quikantel le combattra seule. Rien de bon ne sortira si nous vendons nos visages aux Zipfels. »

 

Quikantel sourit à la réponse de Jin avec satisfaction.

 

« Oui, Murakan. Ce serait mieux si tu ne sortais pas du tout. Je vais me battre, donc tout ce que tu as à faire est de regarder. »

 

Ses mots étaient teintés d’un sous-entendu taquin, mais Quikantel était sincèrement inquiète pour Murakan. Elle croyait fermement qu’il n’avait aucune chance contre Vyuretta dans son état actuel.

 

« …Bon sang. Je comprends que je me suis un peu affaibli, mais je ne veux aucune sympathie de la part de mon ex. »

« Qui a de la sympathie ? Ferme ta gueule, et aide-moi si jamais j’ai des problèmes. Mais bien sûr, ça n’arrivera jamais. »

 

* * *

 

Rien ne serait arrivé si Vyuretta était venu seul car, parmi tous les dragons actifs qui existaient, Quikantel était l’un des dragons les plus forts.

Cependant, comme Jin l’avait prédit, Vyuretta avait amené une personne.

Et c’était le second de Zipfel, Andrei Zipfel.

Debout au milieu de l’île, Quikantel fixa Vyuretta du regard.

Jin et Murakan se cachaient, observant la scène tendue. Ils avaient déjà rempli la forêt d’énergie spirituelle, leur présence était donc dissimulée.

 

« Ho, ho, hum. C’est la première fois que ce vieil homme rencontre le Dragon Argenté du Temps. Madame Quikantel, c’est un honneur de vous rencontrer. Je suis Andrei Zipfel. »

 

[…Vyuretta. Je ne pensais pas que tu amènerais une personne en réponse à mon appel.]

[S’il te plaît comprends, Dragon Argenté. Quand j’ai reçu ton signal, Andrei était juste à côté de moi. Le sujet étant le contractant d’Olta, il a montré un grand intérêt, alors je l’ai amené avec moi.]

 

Quikantel avait exprimé une sévère déception, et Andrei avait gloussé, gâchant encore plus sa première impression.

 

[Vyuretta, tu as été très irrespectueux depuis que tu as commencé à me demander de présenter Enya. J’espère que tu ne feras plus jamais quelque chose comme ça.]

[Compris. Alors, entrons dans le vif du sujet. Que voulais-tu me dire à propos de la contractante d’Olta ?]

[Avant cela, je voudrais te demander quelque chose.]

[Vas-y.]

[Le dragon gardien de l’entrepreneur d’Az Mil, Lathry. Que lui avez-vous fait ?]

 

Elle avait parlé d’un ton dangereux.

Vyuretta gloussa un peu en retour, puis garda son sérieux.

 

[Mince… j’ai été appâté. Tu m’as appelé pour parler de Lathry, pas de la contractante d’Olta. Je savais que quelque chose se tramait.]

 

La tête de Vyuretta avait tremblé pendant qu’il parlait.

 

[Réponds à ma question, Vyuretta. Il y a un an, tu as emmené Lathry pour lui faire enseigner de la magie draconique aux autres. Je l’ai vu de mes propres yeux. Et à ce jour, la contractante d’Az Mil n’a pas réussi à localiser son dragon gardien.]

[Je ne sais pas comment te répondre sans te laisser insatisfaite. Hm, Lathry… est bien. Je n’aurais jamais pensé que tu avais un lien avec le contracteur d’Az Mil. On t’a demandé de trouver Lathry ?]

[Exactement. Maintenant, si ça a du sens, ramène Lathry maintenant. La contractante d’Az Mil cherche intensément.]

 

Wooooosh~ Wooooosh… !

Des tourbillons s’étaient soudainement manifestés, entourant l’île. C’était un cyclone causé par la capacité de vent de Vyuretta.

 

[Vyuretta, il semble que tu sois devenu fou. Tu es en effet sous l’emprise des Zipfels. Mais à un point tel que tu kidnappes ta propre espèce ? Et un jeune garçon, en plus ? D’après tes actions, on dirait que tu veux te battre.]

[Tu en sais trop sur nos affaires. Je vais te dire ceci maintenant. Remets-nous Enya, et nous t’épargnerons.]

 

Quikantel avait souri.

 

[Ah oui ? Parfait. Je n’allais pas t’épargner de toute façon, peu importe ce que tu aurais choisi de faire.]

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 74 : Destin entrelacé (6) Menu Chapitre 76 : Une réplique qui ne devrait pas exister (1)