Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 327 — Tu ne peux pas m’arrêter

C’était une aiguille en métal d’à peine cinq centimètres de long engravée d’un dragon des flots violet qui s’enroulait neuf fois autour de l’aiguille.

Le vieil homme eut tout le temps de l’observer et d’analyser sa structure énergétique pendant qu’elle flottait dans la paume de la main de Lin Ming, ses sens n’étant pas repoussés.

Et lorsqu’il ressentit l’énergie hautement compressée qui était retenue à l’intérieur, ses lèvres se mirent à trembler farouchement.

– C’est… c’est une…

Le vieil homme n’avait jamais vu d’Âme de Foudre de ses yeux, mais en tant qu’illusionniste, il savait que ses pires ennemis étaient la foudre et les artistes martiaux capables de la manipuler. Le pouvoir du tonnerre pouvait dissiper les illusions, bannir les spectres et contrer les pouvoirs maléfiques. Toutes ces choses étaient décrites en détail dans les textes anciens.

Cette petite aiguille dans la main de son adversaire ne dégageait pas la moindre fluctuation d’énergie électrique à cet instant, pourtant, une force prête à exploser à tout moment reposait en son sein. Une force infinie dont chaque fil d’énergie de foudre semblait posséder une conscience, comme si le dragon engravé sur l’aiguille était vivant !

Une force consciente… intelligente… un pouvoir du tonnerre littéralement vivant et intarissable. Ces attributs… étaient ceux d’une Âme de Foudre !

Parmi les essences élémentaires, celles-ci étaient nettement plus rares que les Esprits de Feu. Même la plus faible des Âmes de Foudre du degré humain de grade inférieur constituait un trésor sans pareil. Quant à une Âme de Foudre du degré humain de grade intermédiaire, elle suffirait à elle seule à déclencher un bain de sang terrible entre maîtres Xiantian…

Et vu la terrifiante intensité d’énergie renfermée dans la main de Lin Ming, cette Âme de Foudre était à coup sûr du degré humain de grade intermédiaire… voire peut-être même de grade supérieur !?

Le vieil homme commençait à avoir du mal à croire que son adversaire soit seulement à la Condensation de l’Impulsion. Où et comment un gamin de ce niveau aurait-il pu absorber une Âme de Foudre du degré humain de grade supérieur que seul un puissant maître Xiantian serait en mesure d’absorber ?

C’était tout simplement impossible, même avec l’aide des Aînés de l’Île du Phénix Divin. Absorber une Âme de Foudre représentait avant tout une épreuve personnelle, l’assistance extérieure étant grandement limitée.

Non seulement ça, mais ce garçon possédait à la fois une Âme de Foudre et un Esprit de Feu.

Un Esprit de Feu du degré humain de grade intermédiaire et une Âme de Foudre qui était peut-être de grade supérieur.

Un jeune homme de seize ans pouvait-il réellement détenir un tel pouvoir ?

La peur s’empara du vieil homme. Un voile de mystères entourait ce Lin Ming, comme si c’était un seigneur démoniaque caché parmi les humains.

‟Retraite,” cette pensée ne le quittait plus. Il n’avait pas révélé sa véritable identité, et même si Lin Ming ne bluffait pas en disant l’avoir reconnu, il n’avait aucune preuve.

S’il ne parvenait pas à éliminer sa cible, il pourrait donc toujours s’échapper.

En tant qu’illusionniste, il excellait dans les techniques de camouflage et de dissimulation. Dès lors qu’il réussirait à sortir de la ‟zone d’influence” de la véritable énergie de Lin Ming, disparaître dans l’obscurité serait un jeu d’enfant.

Dans le pire des cas, il ne remettrait jamais les pieds aux Sept Profondes Vallées. Cela revenait à faire une croix sur son désir de parvenir un jour au Xiantian, mais il préférait encore sauver sa peau.

Il faut dire que le vieil homme chérissait sa vie plus que n’importe quoi d’autre. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il s’occupait aujourd’hui des basses œuvres d’Ouyang Boyan, dans l’espoir de faire une avancée au Xiantian et de repousser l’inévitable.

Rassuré dans sa détermination, il tendit la main devant lui et une perle d’orage apparut. C’était une arme miniature de la Faction des Archimages. Une fois activée, son explosion déclenchait l’apparition d’un épais brouillard. Il allait pouvoir l’utiliser pour faire diversion et s’échapper à l’aide de ses illusions.

Mais il n’eut pas le temps de la lancer qu’une étincelante lumière violette et un chatoyant rouge cramoisi enveloppaient la Lance Divine Pourpre de Lin Ming. On aurait dit un soleil rouge-violet illuminant la nuit.

Le feu et la foudre s’entrelacèrent, et Lin Ming bondit avec sa lance. Tous les sons du monde s’évanouirent d’un seul coup, tandis que l’espace alentour se déformait.

La peur figea le visage du vieil homme. Une attaque de feu et de foudre ?

Il était trop tard pour courir. Poussé par l’instinct de survie, il serra les dents en siphonnant sa force vitale pour stimuler sa véritable énergie au-delà de ses capacités.

« Les 72 Lames du Trépas ! »

Ce barrage de soixante-douze traits d’énergie était sa compétence ultime. Une fois utilisée, il se retrouverait dans un grand état de faiblesse pendant un court instant. Ce faisant, il ne l’utilisait généralement qu’en dernier recours. Mais vu la situation, il ne lui restait tout simplement pas d’autre choix. Cette brillante énergie écarlate du feu et de la foudre qui enveloppait la lance de son adversaire représentait un trop grand danger.

« Boum ! »

Le soleil écarlate rencontra le déluge de lames dans un effroyable courant de véritable énergie qui balaya tous les traits d’énergie d’épée comme le vent emporte les feuilles des arbres.

Impossible !?

Le vieil homme s’attendait bien à ce que l’attaque de Lin Ming soit puissante, mais il n’aurait jamais pu imaginer que sa compétence ultime qui lui avait coûté une partie de sa force vitale serait brisée aussi facilement.

La harde sauvage continuait de déferler au pied des murs de la Ville du Mûrier Vert. Le jeune maître de la Lune Montante en était déjà à plusieurs milliers de bêtes féroces tuées à lui seul. Des fleuves de sang irriguaient le champ de bataille, imbibant la terre d’un profond rouge cramoisi.

Chacun de ses coups projetait des dizaines de lames d’énergie, et chacune de ses lames était en mesure d’ôter la vie à une bête féroce. Ce jeune homme se livrait ainsi à un véritable carnage. Et il aurait probablement pu en tuer encore davantage si ces créatures ne mouraient pas plus vite qu’il n’en arrivait à sa hauteur.

Les bêtes féroces de grade trois ne faisaient pas non plus le poids. Face à lui, leur défense était pareille à du papier. Son épée les terrassait avec le même élan irrésistible.

Quant aux bêtes féroces de grade quatre, il lui fallait tout au plus le temps de dix respirations pour en venir à bout. Les deux lézards fer-armure étaient tous deux tombés sous ses coups.

Quel genre de force extraordinaire et terrifiante était-ce là ?

Zhuang Fan, Lin Wanshan et tous ceux qui l’observaient ne pouvaient que se lamenter en soupirant. Les artistes martiaux des sectes appartenaient à un autre monde…

C’était en tout cas la pensée de Zhuang Fan et Lin Wanshan qui venaient d’atteindre la Condensation de l’Impulsion. Les soldats n’en étaient pas moins interpelés, mais à leurs yeux, le jeune homme à la tunique jaune n’était même plus humain ; c’était un dieu guerrier.

L’intéressé savourait cet instant de gloire avec une immense satisfaction. Lorsqu’il était encore à la Lune Montante, ce n’était qu’un disciple de cercle intérieur qui avait tardé à atteindre le Houtian. C’était un disciple banal avec des résultats tout juste dans la moyenne de ses pairs. La pression exercée par les génies de sa secte était si grande qu’il avait fini par se considérer comme un faible.

À tel point qu’il était peu à peu devenu invisible au fil des années. Mais voilà qu’il se retrouvait désormais au cœur de l’attention, dévoilant son pouvoir devant tant de regards admiratifs. Cette sensation lui procurait un bonheur tel que sa véritable énergie semblait circuler nettement plus librement dans son corps.

Plus important encore, à ce rythme, il n’aurait aucun mal à gagner le cœur de sa talentueuse sœur-apprentie. Et une fois son emprise refermée autour d’elle, il aurait suffisamment de Pilules Ouverture du Paradis pour s’attaquer à la barrière du Xiantian.

Et dire qu’il devait tout ça au Royaume Démoniaque de la Mer Australe. S’ils n’avaient pas anéanti la Lune Montante, une telle opportunité ne se serait jamais présentée à lui. De toute évidence, il n’aurait pas eu la moindre chance de mettre la main sur une Pilule Ouverture du Paradis au sein de sa secte.

Au plus il tuait de bêtes féroces et au plus son excitation et son enthousiasme allaient grandissant. S’il avait d’abord hésité à venir combattre, il souhaitait désormais que ça ne s’arrête jamais.

Mais à ce moment-là, une explosion retentissante l’arracha à sa transe meurtrière. Un coup de tonnerre assourdissant venait d’ébranler la terre. Le jeune homme tourna immédiatement la tête et son regard se posa vers un point au loin à l’arrière de la harde sauvage. Le reflet d’un éclair violet déchirant le ciel se refléta dans ses yeux ébahis. L’instant d’après, une gigantesque colonne de flammes rouges s’éleva à son tour, comme si les cieux se déchainaient sur la terre.

Mm ? Que se passe-t-il ?

Il avait beau être loin, il n’eut aucun mal à ressentir la formidable quantité d’énergie libérée dans cette explosion.

Deux grands maîtres de la foudre et du feu étaient-ils en train de se livrer une lutte impitoyable juste à côté de cette cité de mortels ?

Comment était-ce possible ? Pourquoi deux grands aînés se retrouveraient-ils à combattre dans cet endroit perdu ?

L’hésitation gagna le jeune homme. Fallait-il qu’il aille voir ce qui se passait ? Mais alors, plus rien, les puissantes fluctuations d’énergie qu’il venait de ressentir disparurent d’un seul coup, comme évanouies…

Disparu ?

     — Frère-apprenti, qu’est-ce que c’était ? La voix de sa condisciple résonna dans la foulée dans sa tête.

Jusqu’ici immobile, le jeune homme à la tunique jaune se ressaisit d’un seul coup en effaçant son air stupéfait et en répondant comme si de rien n’était : — eh, qui sait ? Sans doute la foudre céleste.

     — La foudre céleste ?

     — Hm, acquiesça-t-il. Si ce terrifiant pouvoir du tonnerre qu’on a ressenti à l’instant avait perduré, on aurait pu croire que deux grands maîtres étaient en train de combattre. Mais puisqu’il a disparu quasi instantanément, c’était plus vraisemblablement un éclair qui a déclenché une éruption de feu céleste en frappant la terre. Ce n’est pas un phénomène si rare que ça.

     — Mais, regardez frère-apprenti, le ciel…

     — Hum ?

Le jeune homme leva alors la tête et d’épaisses gouttes de sueur apparurent aussitôt sur son front. La lune brillait intensément au-dessus d’eux et le ciel était vide de tout nuage. 

C’était un soir à observer les étoiles, pas la foudre…

À une bonne vingtaine de kilomètres de là, un homme agenouillé au sol s’accrochait à son épée pour ne pas s’effondrer. Ses vêtements étaient à moitié calcinés, et une bonne partie de son corps était couverte de suie. L’armure flexible qu’il portait sous ses vêtements était fragmentée et du sang frais coulait en plusieurs endroits de son corps, à la poitrine, aux épaules, au bassin et le long de ses jambes.

Cet homme était Bi Luo. Sa technique d’illusion avait été dissipée par la force de l’impact au moment de heurter le sol et il avait ainsi retrouvé sa véritable apparence.

S’il n’avait pas utilisé une perle armure de glace juste à temps, cette attaque aurait probablement anéanti ses dernières forces de combat. Et dans ce cas-là, son destin aurait été scellé.

     — Maître de Maison Martiale Bi, quelle surprise ! moqua Lin Ming avec un sourire provocateur. Votre technique à l’instant aurait-elle trop sollicité votre véritable énergie au point que vous ne pouviez plus maintenir votre illusion ?

De son côté, il n’avait utilisé Annihilation du Tonnerre de Feu qu’à hauteur de 40 % de sa puissance.

C’était une technique qu’il avait étudiée lentement et minutieusement au fil du temps. À vrai dire, il ne la maîtrisait véritablement que depuis peu grâce à ses progrès dans le contrôle du feu lors de son séjour sur la montagne d’Ancien Chi Yan.

La version complète de la technique nécessitait d’accumuler une formidable quantité d’énergie, ce qui engendrait un long délai d’activation en plus d’épuiser beaucoup de force. Sans compter qu’avec son niveau de cultivation actuel, Lin Ming était tout simplement incapable de contrôler parfaitement Tonnerre Divin du Dragon des Flots et la Flamme Tellurique simultanément.

Utiliser la version complète d’Annihilation du Tonnerre de Feu revenait à prendre le risque de laisser la réaction lui échapper. Autrement dit, à prendre le risque de se tuer dans l’explosion générée.

     — Toi… Bi Luo le fixait d’un regard plein d’incertitude. La force de Lin Ming dépassait complètement le spectre de sa compréhension des arts martiaux. C’était une force qu’un gamin de seize ne devrait pas être en mesure de déployer.

« Ha, ha, ha, ha, ha, ha ! » Bi Luo fut pris d’une frénésie soudaine.

     — Tu penses pouvoir te débarrasser de moi, Lin Ming ? Je ne fais peut-être pas le poids, mais tu ne pourras pas m’arrêter si je décide de m’enfuir ! Tu détiens une Âme de Foudre du degré humain de grade supérieur, n’est-ce pas ? Attends un peu que je répande cette nouvelle. Un gamin à la Condensation de l’Impulsion avec une Âme de Foudre du degré humain de grade supérieur, je suis sûr qu’il y a un paquet de maîtres Xiantian que ça va intéresser, vociféra-t-il sur un ton maléfique, un sourire vengeur sur les lèvres.

Lin Ming le regarda sans dire mot. Il ne semblait pas accorder la moindre importance à ses menaces.

     — En temps normal, tu aurais pu te réfugier dans la secte et personne n’aurait osé s’en prendre à toi. Mais maintenant… l’Île du Phénix Divin et le Royaume Démoniaque de la Mer Australe sont entrés en guerre, et tu n’auras nulle part où te cacher dans le chaos qui se profile. Tu n’es qu’un avorton aveuglé par son arrogance. Les ‟génies” sont tous les mêmes, c’est bien pour ça qu’ils meurent aussi facilement. Tu t’es dit que tu réussirais à me piéger en dissimulant tes véritables capacités ? Tu imagines pouvoir me tuer ? Je ne me serais jamais lancé à ta poursuite si je n’étais pas en mesure de sauver ma vie. Tu ne peux pas m’arrêter !

     — Vous croyez ? Un sourire résolu apparut alors sur les lèvres de Lin Ming, ne laissant pas planer le moindre doute sur ses intentions…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Fleadly
  • 🥈2. Guillaume
  • 🥉 3. Léo
  • 4. Alexis
  • 5. Lionel
  • 6. Noa
  • 7. Ba-Soma
  • 8. PascalW
  • 9. Cesar
  • 10. OyaTec_Suko-??
  • 11. Thomas
  • 12. Kyshin
  • 13. Wakou
  • 14. Martin
  • 15. David
  • 16. enzo
  • 17. Paredes
  • 18. matsu 1
  • 19. Zovan
  • 20. Cédric
  • 21. Ronan
  • 22. Maxime
  • 23. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • Kyshin
  • Maxime
  • OyaTec_Suko-??
  • enzo
  • Noa
  • Zovan
  • Fleadly
  • Paredes
  • Ba-Soma
  • Cesar
  • matsu 1
  • Ronan
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 326 — Assassin Menu Chapitre 328 — Nulle issue sur terre, nul chemin vers le ciel