Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 326 — Assassin

Avec sa force, Lin Ming chargeait à toute vitesse à travers la masse compacte de bêtes féroces telle une lame tranchant une fine étoffe de soie, irrésistible et impérieux. Il s’était enfoncé de près de quinze kilomètres en un instant, au point de se retrouver à l’arrière de la harde sauvage.

Cette percée soudaine au fin fond du champ de bataille souleva la méfiance de l’ombre qui le pourchassait.

Que cherche-t-il en s’aventurant aussi loin  ? M’aurait-il découvert  ?

Il s’était d’abord figuré que la présence oppressante du jeune homme à la tunique jaune l’avait forcé à s’en aller le plus loin possible pour ne pas se ridiculiser. Mais le temps d’une seule respiration et il se retrouvait déjà en bordure de la harde sauvage – il s’était enfoncé trop profondément pour que ça ne cache pas autre chose.

Ce gamin , il est en train de m’emmener le plus loin possible  !? Un frisson de rage et d’effroi le traversa à cette idée.

Il n’a pas la moindre idée de ma force et pourtant il cherche à me forcer la main  ? Il espère retourner la situation à son avantage  ? Ce n’est plus de l’assurance , c’est de l’arrogance  ! Il s’imagine peut-être qu’il est invincible sur cette terre  !?

Sa réaction trahissait une peur grandissante, celle du chasseur qui se sent devenir la proie. Car en réalité, il n’était pas certain de pouvoir éliminer Lin Ming. Le talent du jeune homme était si extraordinaire qu’il avait attiré l’attention d’une secte de grade cinq !

Il s’attendait à ce que Lin Ming soit en possession d’un artéfact ou d’un enchantement qui lui permettrait de sauver sa vie mais, jusqu’à cet instant précis, il n’avait encore jamais envisagé qu’il puisse représenter une menace pour sa vie à lui, un disciple officiel d’une secte avec une cultivation au Houtian avancé et de solides bases martiales.

Comment un gamin au milieu de la Condensation de l’Impulsion pourrait-il le tuer ? La question pouvait sembler stupide, mais le doute était né…

Mais cela n’importait pas, puisque s’il ne parvenait pas à tuer Lin Ming, il pourrait toujours battre en retraite en toute sécurité. C’était un maître Houtian d’une secte après tout. S’il déployait toutes ses capacités pour s’échapper, cela deviendrait difficile de l’arrêter et encore davantage de le tuer.

Il avait beau ne pas être sûr de lui, la situation ne lui laissait guère le choix, il devait agir. Une fois les renforts arrivés à la Ville du Mûrier Vert, il n’aurait plus la moindre marge de manœuvre pour tenter quoi que ce soit. C’était maintenant ou jamais !

Son sort et celui d’Ouyang Boyan ne faisaient désormais plus qu’un. Car le jour où Lin Ming deviendrait suffisamment fort pour s’affranchir des lois des Sept Profondes Vallées signerait le dernier jour de leur existence.

Finissons-en  !

L’ombre accéléra brusquement, libérant d’un seul coup toute son intention meurtrière contre Lin Ming. Son corps scintillait d’une lumière sombre et énigmatique, comme s’il se cachait dans le vide et se fondait dans l’air.

« Lame Perce-Cœur ! »

Sa lumière d’épée était presque complètement camouflée par la noirceur de la nuit. Profitant du carnage alentour pour masquer son attaque, il s’élança pour frapper Lin Ming à la poitrine !

Vous voilà enfin ! lâcha Lin Ming en ricanant.

Il ne craignait pas les voleurs, seulement ceux tapis dans les ombres. Une fois sorti de leur cachette, il n’avait plus aucune raison de les craindre.

Sa véritable énergie traversa tout son corps et sa lance se retourna d’un seul coup pour frapper vers l’avant dans un éclair de lumière !

« Réplique ! »

C’était l’un des mouvements de base qu’on trouvait dans les Fondements de la Lance. Mais avec la véritable énergie azur et le pouvoir du tonnerre, la force contenue dans cette attaque atteignait un niveau terrifiant.

Le sombre faisceau d’énergie d’épée fut mis en pièces, tandis que la Lance Divine Pourpre continua sa course pour venir frapper l’ombre à la gorge !

Hm  ? Une image résiduelle  ? Nonc’est une illusion  !

Le temps qu’il comprenne ce qui venait de se passer, Lin Ming n’avait plus le temps de retirer sa lance. Le vent hurla et une lame tranchante fondit depuis un angle mort pour s’abattre sur le flanc gauche de Lin Ming à hauteur de sa poitrine. Cette lame cherchait à lui transpercer le cœur !

Pouvoir du tonnerre !

« Wham ! »

L’aiguille du serpent dragon tapie au fond de la Graine des Dieux Infernaux se libéra d’un seul coup dans une retentissante éruption d’énergie. D’innombrables arcs de foudre dansèrent dans l’air en se tortillant comme des serpents. L’ombre se replia aussitôt, sa respiration sens dessus dessous.

L’action retombée, Lin Ming sentit aussitôt une douleur au niveau de la poitrine. Ses habits étaient légèrement déchirés et une fine tache de sang se formait déjà.

L’aiguille du serpent dragon pouvait être utilisée pour se défendre contre les attaques au corps-à-corps. Il s’en était déjà servi de cette manière face à Jiang Baoyun pour contrer sa formidable vélocité.

Vous avez fini par sortir de l’ombre !

Lin Ming essuya le filet de sang sans y prêter attention ; la plaie n’était pas profonde.

L’assassin était un vieil homme voûté au visage dissimulé derrière un masque noir. Il tenait une épée à la lame particulièrement fine dans sa main droite. Le genre d’arme idéale pour un assassin, puisqu’avec sa longueur d’une soixantaine de centimètres, elle permettait d’atteindre le cœur peu importe l’angle depuis lequel elle frappait, en plus d’être facilement dissimulable.

Le vieil homme regardait Lin Ming avec effarement. Il avait du mal à croire que son coup l’ait à peine effleuré. Ce piètre résultat ne semblait pas le réjouir. Si l’éruption brutale d’énergie de foudre l’avait contraint à une retraite anticipée, la blessure aurait tout de même dû être plus sérieuse. Lin Ming possédait-il une méthode spéciale pour améliorer ses défenses ?

Vous êtes l’homme de main d’Ouyang Boyan ? demanda tranquillement le jeune homme d’un regard inquisiteur.

Eh ! eh ! nul besoin de nous étendre en palabres inutiles. Il n’y a ni injustice passée ni inimitié entre nous. Ta vie à un prix, et je suis simplement venu m’en saisir. Aujourd’hui je t’envoie dans l’au-delà, mais n’y vois rien de personnel… Le vieil homme s’exprimait d’une voix rauque et, alors que son masque tremblait, on pouvait apercevoir les traits fins de son visage en regardant attentivement. À y regarder de plus près, son visage était anguleux et sa peau étirée ; on aurait dit un squelette !

Votre masque ne fait que sublimer tout ce petit numéro ! lâcha Lin Ming avec un sourire moqueur.

Que veux-tu dire par là ? rétorqua le vieil homme, la mine grave.

Ha, ha, ha. Maître de Maison Martiale Bi, vous continuez à vouloir vous cacher en faisant semblant de ne pas comprendre. Pourquoi avoir besoin d’un masque vu vos capacités ? Enlevez-le donc ! J’ai déjà fait les frais de votre technique de changement d’apparence, et je suis bien obligé de reconnaître que je suis tombé dans le panneau comme un imbécile. Mais pensez-vous vraiment m’avoir une seconde fois avec le même tour ?

Lin Ming savait que c’était un apprenti d’Ouyang Boyan. Ce genre de ‟mission” ne pouvait être confiée qu’à un apprenti ; Ouyang Boyan n’aurait pu avoir confiance en personne d’autre.

Et puisque c’était un Aîné de la Faction Acacia, son apprenti appartenait lui aussi forcément à la Faction Acacia. Mais dans ce cas, comment pouvait-il être aussi bon en techniques de camouflage ? Seul un disciple de la Faction du Mirage était capable de se fondre ainsi dans les ombres…

En l’occurrence, il y avait bien un disciple de la Faction du Mirage au Houtian avec qui Lin Ming avait un différend, et cette personne était nulle autre que Bi Luo.

C’était le seul qui aurait pu manigancer tout ça avec Ouyang Boyan. Ces deux-là avaient probablement coopéré de bout en bout pour organiser son assassinat.

Du temps où Lin Ming résidait encore à la Maison Martiale des Sept Véritables, Bi Luo se trouvait au sommet du milieu du Houtian, alors qu’il était maintenant au Houtian avancé. L’aide d’Ouyang Boyan n’était probablement pas étrangère à cette progression soudaine…

Évidemment, tout ceci n’était que le fruit de ses suppositions, puisque Lin Ming n’était pas en mesure de percer à jour la technique de changement d’apparence de Bi Luo. Sa déclaration pleine d’assurance à l’instant n’était qu’une façade.

Resté impassible, le vieil homme déclara froidement : — Je n’ai pas la moindre idée de ce que tu racontes. Tu espères peut-être gagner du temps en imaginant qu’on va venir te sauver ? C’est inutile, tu ne fais clairement pas le poids. Tu es condamné petit !

Oh !? Vous croyez ? moqua Lin Ming en se léchant les lèvres avec excitation, les yeux pleins de combativité.

Entre son avancée au milieu de la Condensation de l’Impulsion, l’obtention de la Lance Divine Pourpre et de la Flamme Tellurique, sa force avait fait un véritable bond en avant. En réalité, il attendait avec impatience qu’une occasion se présente pour évaluer ses progrès et tester ses limites. Les aboiements du jeune homme à la tunique jaune n’avaient pas suscité la moindre once d’intérêt chez lui, Bi Luo en revanche…

Un peu d’arrogance ne nuit pas, mais seul un idiot ferait bêtement preuve d’arrogance. Maintenant, meurs !

Le corps du vieil homme sembla comme se dédoubler alors qu’une lumière grise s’échappait de lui. À chaque fois que cette lumière se manifestait, un double de lui-même apparaissait.

En une fraction de seconde, quelque trente-six clones se tenaient derrière lui.

Le processus fut si rapide qu’un artiste martial ordinaire n’y aurait vu que du feu. L’apparition d’un nouveau clone n’engendrait qu’un bref éclat lumineux qui avait tout juste le temps de s’imprimer sur l’iris ; c’était le même principe que pour une image résiduelle.

Mais c’était sans compter la formidable perception de Lin Ming. Ce vieil homme n’était certainement pas assez rapide pour laisser trente-six images résiduelles derrière lui, par conséquent, ces clones n’étaient rien d’autre que des illusions.

C’était une nouvelle fois la marque des illusionnistes de la Faction du Mirage.

Vous pouvez dissimuler votre véritable apparence, mais vous ne pourrez pas me tromper sur l’origine de vos techniques. Ces clones appartiennent à une méthode de cultivation de la Faction du Mirage.

Tu m’en diras tant, et qu’est-ce que c’est ça, ‟une méthode de cultivation” de je ne sais trop qui ? Économise donc ta salive, tu auras tout le temps pour faire des suppositions une fois dans l’au-delà !

À ce moment-là, les trente-six silhouettes firent tournoyer leur épée et autant de traits de lumière illuminèrent la plaine.

« Les Trente-Six Lames du Trépas ! »

Trente-six faisceaux de lumière s’abattirent de toutes parts sur Lin Ming en faisant trembler l’air. La véritable énergie du vieil homme était au moins dix fois plus dense que celle du jeune maître Houtian de la Lune Montante.

L’assassin avait brusquement décidé d’employer son coup fatal. Vu la situation, Lin Ming n’avait naturellement plus aucune raison de cacher sa force, et sa véritable énergie se déversa immédiatement dans son cœur.

Graine des Dieux Infernaux – ouverture !

Boom !

La véritable énergie azur enfermée à l’intérieur de la graine fut libérée d’un seul coup dans un torrent de puissance. Assaillis par ces vagues ininterrompues de véritable énergie azur, les trente-six traits de lumière d’épée furent complètement submergés par le pouvoir irrésistible du Dragon Véritable !

Impossible !

Le visage du vieil homme s’assombrit d’un seul coup. Les Trente-Six Lames du Trépas figurait dans le top trois de ses techniques les plus puissantes. Pourtant, Lin Ming venait de la bloquer sans difficulté.

Il ne s’était pas trompé : sa cible cachait bien son jeu. En revanche, il n’aurait jamais pu imaginer que Lin Ming serait aussi fort. À la limite, il n’aurait pas été surpris qu’il réussisse à lui échapper à l’aide d’un artéfact ou d’une méthode de cultivation spéciale. Mais il venait d’annihiler toutes ses épées d’énergie dans une confrontation de force brute.

Lors d’un impact frontal de ce genre, l’élément déterminant était l’épaisseur de la véritable énergie des deux adversaires. Mais puisque ce point dépendait avant tout de l’avancement de leur cultivation respective, comment la véritable énergie d’un maître au Houtian avancé pouvait-elle perdre face à celle d’un néophyte au milieu de la Condensation de l’Impulsion ?

C’était impossible !

Un large sourire apparut sur le visage de Lin Ming. Maintenant que la Force des Dieux Infernaux était activée, il comptait bien amener ce combat à une fin rapide.

Maître de Maison Martiale Bi, dit-il, si seulement Ouyang Boyan ou vous-même aviez pu assister au Tournoi des Factions… Voir quelque chose de ses propres yeux vaut toujours mieux que de se fier à des rumeurs. Vous vous êtes lourdement trompé en pensant pouvoir me tuer, et pour cette erreur, vous paierez le prix fort !

Humph ! Foutaises !

Le vieil homme n’était pas intimidé. Il pousserait sa véritable énergie dans ses retranchements pour utiliser les Soixante-Douze Lames du Trépas, une version encore plus redoutable de sa technique, et il réglerait son compte une bonne fois pour toutes à ce gamin prétentieux !

C’était du moins ce qu’il pensait avant qu’un voile d’effroi ne vienne assombrir son visage à la vue d’une petite flamme rouge et d’une fine aiguille en métal violette qui tournoyaient à la pointe de la lance de son adversaire.

Ces deux petites lueurs semblaient bien insignifiantes à travers l’immensité du ciel de la nuit. Mais les yeux du vieil homme se retournèrent dans leur orbite en les voyant.

C’estça ne peut pas

Impossible  ! C’est impossible  ! Ça ne peut pas être un Esprit de Feu  !

Le visage du vieil homme perdit le peu de couleurs qu’il lui restait encore. Il ne pouvait pas accepter ce qu’il voyait devant ses yeux ébahis, pourtant, ses sens lui commandaient la même chose, cette petite flamme contenait une terrifiante énergie de feu.

Impossible, non, ça ne peut pas… un corps avec un double attribut élémentaire de feu et de foudre… Un gamin comme toi serait capable de contrôler une puissante arme d’énergie de foudre en plus d’un Esprit de Feu ? Il n’y a probablement pas une seule personne de ce genre à travers tout le continent ! Non, pas une seule !

Le vieil homme semblait pris d’une transe, ses lèvres bougeant toutes seules en marmonnant.

Une arme d’énergie de foudre ? interrogea Lin Ming avec un sourire provocateur en tendant son bras droit devant lui. L’aiguille du serpent dragon sauta alors immédiatement dans la paume de sa main en décrivant des cercles et il reprit : — Ouvrez grand vos yeux et observez attentivement, Maître de Maison Martiale Bi. L’instrument que vous voyez là n’est pas une ‟arme,” c’est un pur concentré d’énergie de foudre !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Fleadly
  • 🥈2. Guillaume
  • 🥉 3. Léo
  • 4. Alexis
  • 5. Lionel
  • 6. Noa
  • 7. Ba-Soma
  • 8. PascalW
  • 9. Cesar
  • 10. OyaTec_Suko-??
  • 11. Thomas
  • 12. Kyshin
  • 13. Wakou
  • 14. Martin
  • 15. David
  • 16. enzo
  • 17. Paredes
  • 18. matsu 1
  • 19. Zovan
  • 20. Cédric
  • 21. Ronan
  • 22. Maxime
  • 23. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • Kyshin
  • Maxime
  • OyaTec_Suko-??
  • enzo
  • Noa
  • Zovan
  • Fleadly
  • Paredes
  • Ba-Soma
  • Cesar
  • matsu 1
  • Ronan
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 326 — Assassin Menu Chapitre 327 — Tu ne peux pas m’arrêter