Le Mécanicien Légendaire | The Legendary Mechanic
A+ a-
Chapitre 28 – Jalousie

 

La décharge de Kero était le territoire de Raccoon. Han Xiao avait prévu de faire d’une pierre deux coups. Il posa ses outils et appela Lu Qian avec une requête.

«Je souhaite prendre un jour de congé.»

«D’accord.» répondit Lu Qian en clignant des yeux. «Quelque chose ne va pas ?»

«Non, pourquoi ?» Han Xiao fit une pause.

Han Xiao avait toujours l’air léthargique et ennuyé, et Lu Qian, en femme observatrice qu’elle était, avait remarqué le changement soudain d’air chez lui. Si elle devait décrire le genre de sentiment que Han Xiao lui donnait maintenant, pour une raison quelconque, le mot dangereux était celui qui lui venait à l’esprit.

«Si tu as des difficultés, je t’aiderai certainement.» dit-elle d’un ton sérieux.

Ne sachant que dire, Han Xiao la fixa, ce qui la fit se déplacer sans ménagement. Elle s’est détournée de Han Xiao et a tortillé ses cheveux en disant : «Tu ne sais pas que c’est impoli de fixer quelqu’un ?»

Han Xiao se détourna et répondit : «Je ne serai pas de retour pour le dîner.»

«En fait, je pensais te faire goûter ma dernière création, un ragoût de côtes cuites au poivre noir et à l’ananas avec du persil.» répondit Lu Qian, dépité.

Han Xiao a frissonné. Quel genre de cuisine de l’enfer est-ce là ?

Han Xiao est retourné dans sa chambre pour se préparer. Après un court moment, il est sorti avec un sac à dos et un chariot.

«Patron, ce gamin est la cible ?»

Un homme portant des lunettes de soleil suivait Han Xiao. Chaque fois que Han Xiao se retournait, il disparaissait instantanément en se servant de son environnement, que ce soit une cabine téléphonique publique ou un kiosque à journaux. C’était clairement un professionnel. Il utilisait le mini-récepteur dans son oreille pour communiquer avec son partenaire qui se cachait dans une vieille camionnette deux rues plus loin. Il y avait au total cinq hommes masqués dans la camionnette. Ils n’étaient autres que les assaillants de Han Xiao.

Il s’agissait du Bee Sting Squad, un groupe de mercenaires spécialisés dans la chasse aux primes. Ils étaient relativement bien connus dans les réseaux souterrains, ayant accompli avec succès de nombreuses missions. Ils étaient par hasard “tombés” sur la piste de Han Xiao.

Pour eux, cette mission était plus importante que toutes celles qu’ils avaient déjà entreprises auparavant. La prime mise à part, ils espéraient gagner les faveurs de l’Organisation Germinal et gagner leur soutien.

«Comment ce gamin pourrait-il valoir un million ? Il a l’air si ordinaire ! Ce sera un jeu d’enfant.» déclara le numéro deux de l’escouade, plein de confiance.

«N’oubliez pas que nous sommes au cœur du territoire de Stardragon. Agissez rapidement.» rappela le chef, Kelly, en inspectant son arme.

«La cible est en mouvement.»

Une Jeep noire sans plaque suivait Han Xiao de loin. À l’intérieur de la Jeep se trouvait une équipe d’agents de terrain de la Division 13, dirigée par leur capitaine de mission, Li Hui. À ses côtés se trouvaient 8 autres agents entièrement équipés et Feng Jun, qui faisait office de conseiller. Ils étaient armés de pistolets tranquillisants.

Comme Han Xiao s’y attendait, ses assaillants, la Bee Sting Squad, étaient en fait utilisés par la Division 13 pour le tester, et ces agents étaient en fait chargés de jouer le rôle des héros.

Feng Jun a fait apparaître un flux vidéo de Han Xiao.

«La cible semble se diriger vers la décharge de Kero, dans le district 7. L’équipe du Bee Sting Squad le suit. L’idéal serait que la bataille ait lieu à l’intérieur de la casse.»

Han Xiao est arrivé à la casse, à la surprise de Raccoon.

Pourquoi est-il ici ?

«Je suis venu chercher des pièces de rechange.» Han Xiao mentit avec désinvolture. C’était une excuse assez convaincante.

Raccoon a ensuite invité Han Xiao à déjeuner, pensant qu’il refuserait, mais de façon inattendue, Han Xiao a accepté, ce qui l’a visiblement pris au dépourvu.

Han Xiao a enlevé son masque à poussière, révélant son visage à Raccoon. Raccoon a trouvé son visage étrangement familier, mais l’a ignoré.

Bien que Han Xiao soit incontestablement célèbre dans le monde du crime, les petits escrocs comme Raccoon étaient, pour la plupart, sans importance. Par conséquent, ils n’étaient souvent pas au courant des derniers événements, ou ne s’en souciaient pas.

Bien que Han Xiao ait porté un masque pour garder son identité secrète, cela n’avait plus d’importance.

Une table de banquet a été dressée par les hommes de Raccoon. Han Xiao et lui étaient assis de part et d’autre, se faisant face et conversant.

«Comment s’est passé le dernier lot d’armes ?»

«Le WASP-73 est une excellente arme. Même les armées des Six Nations l’utilisent. L’un d’entre eux vaut six à sept mille sur le marché noir. J’ai gagné beaucoup grâce à vous.» répondit Raccoon en fumant un cigare. «Et la qualité de vos armes est bien meilleure que celle des armes d’occasion merdiques que l’on trouve sur le marché.»

Bien que la qualité d’un lot d’armes produites en série ne varie pas trop, il y a toujours des différences mineures d’une arme à l’autre. Ces différences proviennent de la composition innée des matériaux, mais elles peuvent être minimisées par un mécanicien qualifié. Un expert en armes à feu serait capable de distinguer une arme fabriquée à la main d’une arme produite en série.

«Qu’est-ce qu’il y a là-dedans.» demanda Raccoon, en désignant le sac rembourré et le chariot à roulettes.

«Des pièces détachées.» répondit Han Xiao. Raccoon était satisfait de la réponse.

Ils ont continué à bavarder jusqu’à ce que le crépuscule arrive, et que le ciel se transforme en une magnifique teinte d’orange et d’indigo.

L’un des hommes de main de Raccoon est soudain entré en courant dans la pièce, disant : «Patron, quelqu’un vous cherche.»

«Vous ne voyez pas que je suis avec un invité ?» répondit Raccoon, irrité.

Le voyou a murmuré quelques mots à l’oreille de Raccoon, ce qui l’a poussé à regarder Han Xiao d’un air contemplatif. Il s’est alors levé de son siège et a souri à Han Xiao.

«Excuse-moi un instant.» dit-il avant de partir.

Han Xiao a plissé les yeux. Il se passe quelque chose. 

Il y a une demi-heure.

«Cousin, j’ai fait tout ce chemin jusqu’ici juste pour pouvoir profiter d’une bonne vie sous ta garde. S’il te plaît, ne m’abandonne pas !» supplia Ma Jie en poursuivant un jeune homme.

Il était venu à la Capitale de l’Ouest dans l’intention de rejoindre la bande de son cousin, mais ce dernier l’avait jugé indigne et lui avait donné un poste de concierge. Évidemment, Ma Jie ne voulait pas s’en contenter, mais que pouvait-il faire d’autre que de le supplier ?

«Je te l’ai déjà dit, ne m’appelle pas cousin !» aboya le jeune homme irrité.

«Bien sûr, bien sûr. C’est ma faute. Je vais me gifler.» répondit Ma Jie, après quoi il se gifla réellement.

«Regarde comme tu es pathétique. Je te laisse surveiller la porte précisément parce que nous sommes parents ! Sais-tu combien de vagabonds dehors n’ont que de la nourriture avariée à manger ? Je vais voir un gros bonnet maintenant; ne me suis pas !»

«Un gros bonnet ?» Les yeux de Ma Jie s’illuminèrent. «Qui ?»

«Le patron du district 7, M. Raccoon ! Chaque district autre que le District 1 a un patron de la pègre. Savez-vous à quel point ils sont puissants ?»

Avant que le duo ne réalise, ils étaient arrivés à l’entrée de la casse. Ma Jie a essayé de le suivre à l’intérieur, mais le jeune homme l’a regardé fixement, le poussant à abandonner. Alors que Ma Jie était sur le point de partir, il a regardé au-delà des portes et a remarqué que Han Xiao était accueilli. Mais qu’est-ce qui se passe ?

«N’est-ce pas le gamin qui s’est faufilé avec moi ?»

Un voyou a arrêté le jeune homme.

«Ne traîne pas ici.» dit-il.

«Je suis aussi un des hommes du patron.» répondit respectueusement le jeune homme. «Je suis venu faire un rapport.»

Soudain, Ma Jie les a interrompus.

«Qui est ce type ?» demanda-t-il en désignant Han Xiao.

«Qui t’a donné le droit de parler‽» claqua son cousin furieux faisant un geste pour le gifler. Cependant, le voyou l’a arrêté.

«Cette personne est un invité important du patron.» répondit l’homme.

Un invité important ? Ma Jie était choqué, mais son choc fut immédiatement remplacé par la jalousie et l’amertume. C’est injuste ! Pourquoi ce morveux ignorant est-il tellement mieux loti que moi ?

Des scènes de leur conversation ont repassé dans son esprit, le faisant se sentir embarrassé.

«Tu connais le technicien Han ?»

«Pas vraiment, mais nous avons un peu parlé lors de notre passage en contrebande.»

Les yeux du voyou se sont soudainement illuminés.

«Suis-moi ! Le patron va vouloir vous voir !»

Ma Jie et le jeune homme étaient stupéfaits.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 27 – Le test final  Menu Chapitre 29 – Chuter