Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 134 – Zombie et Loup-garou

Vol 2 : L’Homme Sans Visage / Chapitre 134 – Zombie et Loup-garou

Maric courait devant le groupe, ses cheveux ébouriffés plaqués en arrière par le vent, le visage déformé et hideux.

Il était encore plus rapide qu’une locomotive à vapeur à sa vitesse maximale. En un clin d’œil, il arriva à l’entrée de la clairière.

Mais même ainsi, il ne pouvait échapper à ses poursuivants.

Le plus proche de lui était un homme au teint aussi pâle que le sien avec, sur le visage, des taches sombres et indistinctes dont on aurait dit qu’il s’agissait de marque de cicatrisation de plaies putréfiées. Ses yeux reflétaient une malice ni réprimée, ni dissimulée. Il ressemblait plus à un zombie avide de chair fraîche qu’à un être humain et Klein comprit qu’il s’agissait de Jason, un Séquence 6.

Il était à peu près à huit mètres de Maric, distance qui tantôt s’allongeait, tantôt raccourcissait au fil de leur course.

À plus de dix mètres derrière eux, traînait un homme mince mais musclé aux cheveux rasés très courts et hérissés comme des pointes.

Alors qu’il balançait ses bras, on pouvait voir au bout de ses mains une lueur métallique dans laquelle se reflétait le clair de lune rouge sombre. Il avait les ongles noirs et longs comme des poignards !

Voilà donc Tyre, le Loup-garou… Se dit Klein en son for intérieur tandis que se formait dans son esprit l’image d’un mur éclaboussé de sang avec des membres et intestins éparpillés partout sur le sol.

Maric courait de toutes ses forces et Jason faisait son possible pour le rattraper. À un moment donné, les taches sombres sur son visage se mirent à gonfler. On aurait dit qu’un liquide de putréfaction était sur le point se suinter.

Dans leur sillage, les flaques d’eau et la terre humide se couvraient de gelée blanche.

Les mauvaises herbes flétries, soulevées par le vent qu’ils créaient en passant, retombaient lentement et se décomposaient à une vitesse visible à l’œil nu.

Soudain, une main blanche sortit du sol gelé et saisit la cheville de Jason.

Ce dernier se contorsionna et donna un coup de pied si puissant qu’il brisa la main au niveau du poignet et l’envoya voler. Dans la chair putréfiée de l’avant-bras resté dans le sol se tortillaient des asticots blancs qui tentaient de sortir.

Maric s’arrêta, se pinça les lèvres avec ses doigts et émit un sifflement strident.

En différents endroits de la clairière, le sol se souleva et des morts sans expression se redressèrent.

Au même moment, un vent glacial se mit à tourbillonner. Comme s’ils avaient senti l’odeur d’un festin sanglant, d’innombrables spectres translucides se précipitèrent sur Jason, chacun avec la fougue de celui qui ne veut pas se laisser distancer. Certains lui tiraient les bras, d’autres les mollets, et d’autres encore lui enserraient la tête.

Jason s’immobilisa et émit un grognement.

L’une après l’autre, les ombres s’envolèrent. Certaines poussèrent un cri misérable et disparurent tandis que d’autres restaient là, complètement perdues.

Presque au même moment, Maric et Jason levèrent la main droite, pouce collé contre l’index et dirigés vers l’autre.

Il y eu comme une explosion silencieuse et des volutes d’air noir s’élevèrent.

Maric fit un pas en arrière et en un clin d’œil, quelques mèches de ses cheveux ébouriffés se desséchèrent et volèrent au sol.

– « Toujours aussi faible, Maric. Tu n’as toujours pas compris comment utiliser le pouvoir du désir ! » dit Jason avec un rire bas et rauque.

Tyre, le Loup-garou, l’avait déjà rejoint. Quant à Steve, le Transcendant de Séquence 5 en charge de l’opération, il était introuvable.

– « Ne soyez pas si pressé d’en finir avec Maric. Attendez que Sharron vienne le sauver, Lord Steve est sur le point d’arriver », chuchota le Loup-garou Tyre à Jason avant de se lécher les lèvres de sa langue rouge vif. « Je me demande à quoi ressemblera Sharron une fois déshabillée… »

Il n’avait pas fini de parler que brusquement, Jason tourner la tête. Son visage était d’une pâleur mortelle et dans ses yeux se reflétaient une silhouette.

Robe de cour noire, cheveux blond clair, visage délicat et teint pâle !

De ses deux mains, il saisit le cou de Tyre et un craquement d’os se fit entendre.

Sharron le Spectre était passée à l’attaque !

Tyre prit une brusque inspiration et fit gonfler son cou comme un tuyau d’arrosage. Des mèches de poils noirs et raides se mirent à lui pousser et il résista brièvement à la force qui était sur le point de lui briser la trachée et le cou.

Ses yeux se révulsèrent. Il avait la langue pendante et de la bave lui coulait des lèvres.

Mais sa main droite avait atteint sa poche et il avait brisé un sceau spirituel prévu à l’avance.

Brusquement, le clair de lune rouge illumina toute la clairière déserte et les entrepôts.

L’emprise de Jason sur le cou du Loup-garou se mit à faiblir et une silhouette au petit chapeau mou apparut derrière lui.

Le visage de Tyre se fendit d’un sourire à la fois suffisant et cruel. De sa main droite, il sortit de sa poche une “pleine lune” miniature, une “pleine lune” cramoisie !

Cet accessoire rouge sombre diffusait en continu un éclat serein. En forme de pleine lune, il était bordé de rubis cramoisis incrustés, orné en son centre d’un symbole représentant la lune et de nombreux motifs mystérieux.

Sharron plissa instinctivement les yeux et recula de deux pas. Progressivement, elle semblait reprendre de la densité matérielle.

On aurait dit que ses jambes ne la portaient plus car elle s’effondra mollement sur le sol, rachant de poussière et de boue sa robe de cour noire ouvragée.

Bien qu’à bout de souffle, le Loup-garou leva son accessoire de la taille d’une paume de main et se mit à rire.

– « Lord Steve avait raison en affirmant que vous alliez certainement tenter de contre-attaquer et que votre cible, Sharron, serait sans aucun doute Jason, plus élevé en Séquence que moi. C’est pourquoi on m’a remis la Couronne Lunaire Écarlate. À votre avis, où est-il à présent ? »

Klein fronça les sourcils et s’efforça de réprimer son inquiétude :

Les…les choses ne se passent pas comme Sharron l’avait prévu… Apparemment je n’ai pas d’autre choix que de saisir la meilleure opportunité pour frapper…

Tyre, le Loup-garou, ne semblait pas pressé d’attaquer. Il savait que plus les effets de la Couronne Lunaire Écarlate dureraient, plus Sharron s’affaiblirait et plus Maric souffrirait.

Quant à Jason, dont les yeux froids exprimaient déjà un soupçon de sauvagerie et de folie, il semblait avoir perdu tout esprit rationnel.

Lui aussi était affecté par La couronne Lunaire Écarlate, mais comme il avait l’habitude de s’adonner à ses désirs, il n’en ressentait aucune douleur, plutôt une avidité pour la chair fraîche qu’il avait sous les yeux.

Jason laissa échapper un grognement sourd et inhumain de sa gorge tandis que sa peau restée à l’air libre et ses poils devenaient blancs.

C’est alors qu’à grand peine, Sharron, de sa main gauche, retira le gant noir qu’elle portait à la droite. Jason se jeta alors sur elle et le sol autour de la jeune femme se couvrit d’une fine couche de glace !

Soudain, des rayons de lumière qui s’étendaient à l’infini jaillirent de la main de Sharron.

Nourris de son énergie spirituelle, ils s’entremêlèrent devant la dame qui ressemblait à une poupée pour former une porte de bronze couverte de mystérieux motifs et de laquelle émanait une odeur indescriptible.

La porte grinça et une légère ouverture apparut de laquelle sortirent des mains et des bras blancs ou transparents, couverts de dents ou sanglants et sans peau qui virent saisir le Zombie Jason.

Derrière la porte, d’indescriptibles yeux dissimulés dans l’obscurité observaient tranquillement leur proie.

Avant même qu’il ne puisse réagir, les bras s’emparèrent de Jason qui se retrouva empêtré dans des tentacules lisses et incorporels, des sortes de lianes d’un vert sombre avec, en relief, d’innombrables visages de bébés !

Riant et pleurant, ces étranges entités tentèrent d’entraîner le Zombie derrière la porte.

Même s’il était entièrement sous le contrôle de sa soif de sang et de son envie de tuer, Jason, instinctivement, prit peur.

Ses bruits de gorge s’intensifièrent brusquement et son bras à l’aspect inquiétant se couvrit de givre. Les lianes émirent alors des gémissements douloureux et se mirent à suinter un liquide en décomposition d’un jaune trouble.

La force de traction diminua sans toutefois disparaître.

Jason avait beau tenter de faire intervenir des fantômes, c’était comme s’il jetait une pierre à la mer. Ses sorts du domaine de la Mort eux-mêmes ne donnaient aucun résultat significatif.

Malgré lui, il avançait vers la fente dans la porte mystérieuse. De temps en temps, il parvenait à se débattre et à reculer un peu.

Maric, qui n’était pas totalement terrassé par la douleur du fait qu’il avait pris un sédatif, sortit les deux derniers tubes, les brisa d’un coup sec et en but un et demi d’un trait.

La malveillance qu’on pouvait lire dans son regard s’atténua et son visage aux traits déformés reprit une apparence normale. Il jeta un coup d’œil au Loup-garou.

Au même moment, le corps mince mais musclé de Tyre disparut et réapparut à plus de dix mètres de là, laissant à l’endroit qu’il venait de quitter une image rémanente de lui.

Une aura noire visiblement animée s’éleva du sol, traversa l’image résiduelle, vacilla et disparut.

Tyre n’avait pas fait appel au Clignotement, sa Séquence n’offrant pas les pouvoirs Transcendants requis.

Il s’était servi de la Couronne Lunaire Écarlate pour acquérir une vitesse maximale et celle-ci était telle qu’il laissait derrière lui des images rémanentes !

Au même moment, caché dans l’ombre sur le toit de l’entrepôt, Klein fouilla dans sa poche à la recherche de l’étui à cigarettes en fer, en retira la cage d’énergie spirituelle et l’ouvrit délicatement.

À coup sûr, Steve le Spectre était arrivé sur les lieux car s’il était resté dans cette impasse, Jason aurait certainement été entraîné derrière cette terrible porte. Quant à Tyre, le Loup-garou, bien que renforcé par la Couronne Lunaire Écarlate, il n’était pas en mesure de se débarrasser instantanément de Maric. Lorsque Sharron dirigerait la Porte des Mystères sur le Loup-garou, la couronne changerait de propriétaire.

À peine les doigts de Klein avaient-ils effleuré l’Œil Noir contenu dans l’étui que des délires fous, immondes et terrifiants envahirent son esprit et firent gonfler ses vaisseaux sanguins. Il avait l’impression que ses yeux se fissuraient et que sa tête pouvait exploser à tout moment.

Et au milieu de ces délires, le jeune homme aperçut d’étranges et mystérieux fils noirs illusoires. Ils étaient divisés en groupes, certains s’étendaient jusqu’à Sharron, d’autres partaient du Loup-garou. Ils s’entrelaçaient sans toutefois s’emmêler.

De nombreuses lignes noires provenaient d’un point situé non loin de Maric et ne se chevauchaient pas.

C’est Steve ! Il cherche à posséder Maric ! Pensa Klein en retirant sa main de l’étui.

Au lieu de dégainer son arme, il fit discrètement claquer ses doigts.

Une explosion se produisit entre les deux entrepôts et la chaleur fit sortir en flottant des flammes qui faisaient rage une silhouette en redingote noire.

Ayant attiré l’attention sur lui, Klein sortit aussitôt son arme et pressa la détente à l’endroit qu’il avait mémorisé.

Au même moment, la broche en or sombre sur sa poitrine émit un rai de lumière.

Il venait d’ajouter à sa balle purificatrice le Clivage de Purification !

La balle quitta l’arme dans un léger rayon de lumière dorée.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 133 – Un Magicien avant d’entrer en scène Menu Chapitre 135 – Le redoutable Spectre