Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 132 – La Broche du Soleil

Vol 2 : L’Homme Sans Visage / Chapitre 132 – La Broche du Soleil

Sa capuche sur la tête, Œil de Sagesse se dirigea droit vers Klein et lui tendit la broche.

– « Vous pouvez la faire expertiser avant de payer ».

Très généreux… pensa le jeune homme. Il tendit la main pour la prendre, mais avant même qu’il n’ait pu l’examiner de près, il sentit une grande chaleur envahir les environs. L’air lui-même semblait s’être enflammé. S’il pénétrait dans ses narines, il envahirait ses poumons.

En cet instant, il avait l’impression d’avoir quitté le froid et l’humidité de Backlund, pour se retrouver dans le désert et les étendues sauvages au plein milieu du Continent Nord. Au-dessus de lui, le soleil irradiait une lumière et une chaleur infinies et tout autour s’étendait à perte de vue un sable jaune extrêmement sec.

Pfff, j’aurais bien envie d’une glace, moi… se dit Klein qui avait le visage en sueur. Mais sous le masque de fer, l’humidité ne pouvait pas s’écouler librement.

Par contact direct, il pouvait sentir la puissance pure et chaude qui se dégageait de la broche mais les Transcendants autour de lui n’en étaient pas le moins du monde affectés.

Après l’avoir épinglée à l’endroit voulu, il libéra son énergie spirituelle et l’infusa dans l’objet en or sombre.

Il y eut un bruit retentissant. Des points de lumière d’or pur se mirent à danser dans le ciel tandis qu’il recevait une grande quantité d’informations, notamment sur la façon d’utiliser certains des sorts du domaine du Soleil avec l’aide de la broche.

Mais le plus important était les astuces quant à l’injection d’énergie spirituelle et les incantations d’activation correspondantes !

L’un de ces “tuyaux”consistait à fournir à la broche deux secondes d’énergie spirituelle, ce qui lui permettait de faire apparaître un rayon de lumière sacré descendu du ciel pour purifier les morts-vivants et infliger certains dégâts à d’autres cibles.

Un apport continu de cinq secondes d’énergie spirituelle associé à l’utilisation du mot “Soleil” en Hermès ancien lui permettrait de créer une petite quantité d’Eau Sacrée du Soleil capable d’exorciser les mauvais esprits, de chasser le froid et de purifier les spectres.

En plus de la différence entre la force et les intervalles de temps, les autres sorts correspondants pouvaient également être lancés.

Le Feu de Lumière consistait en une flamme sacrée, concentrée, que l’on pouvait faire apparaître d’une simple pensée. Le Clivage de Purification, une attaque efficace contre les spectres, pouvait également être utilisé pour renforcer les balles. L’Immunité contre l’Horreur permettait au porteur de la broche de ne plus ressentir la peur. Le Serment Sacré servait à augmenter temporairement la force, l’agilité, les dégâts liés au feu et les dégâts sacrés en scandant simplement le terme correspondant en Hermès ancien. Quant au Halo Solaire, qui ciblait les coéquipiers dans un rayon de vingt mètres autour du porteur, il avait la capacité de stimuler efficacement leur courage et de les purifier de toute énergie maléfique.

Pas mal. Cet objet manque d’étrangeté, certes, mais il n’a pas trop de défauts. Il vient compléter mes capacités de Magicien… C’est juste… qu’il fait un peu chaud… Se dit Klein qui se voyait en chemise à manche courte.

Retroussant sa robe, il sortit de sa poche intérieure une liasse de billets auxquels étaient venus s’ajouter les 900 Livres de la marchande d’armes Transcendantes, compta 2000 Livres et les remit à l’assistant d’Œil de Sagesse.

Il avait recompté trois fois la somme et certain qu’il n’y avait pas d’erreur, le jeune homme regarda son portefeuille qui se dégonflait à vue d’œil, heureux et triste à la fois.

Sur l’argent qu’il avait péniblement économisé, il ne lui restait plus que 574 Livres et cinq pièces d’or.

Cela dit, il venait d’acquérir son second objet occulte dont les effets secondaires, de toute évidence, était bien moindres que pour le Passe-partout. La Broche du Soleil était décidément un objet exceptionnel !

Le seul inconvénient est qu’elle me tient trop chaud… se dit Klein en touchant son masque de fer, prêt à l’enlever pour s’éventer.

Ses fonds ayant considérablement baissé, il n’avait pas l’intention d’acheter quoi que ce soit d’autre, aussi resta-t-il tranquillement assis jusqu’à la fin de la réunion à observer ce qui se passait.

Stimulée par cette importante transaction de 2 000 Livres, la réunion, cette nuit-là, fut relativement animé. Pour exemple, le fouet tissé à partir de plumes de l’Oiseau-Soleil Sacré fut vendu 850 Livres. Œil de Sagesse lui aussi fit plusieurs achats, dont un livre ancien et un ingrédient Transcendant.

À la fin de la réunion, l’organisateur parcourut la pièce du regard et dit en souriant à Klein :

– « Vous serez le premier à partir. »

Aurait-il peur qu’on me vole ?

Le jeune homme le remercia sincèrement et quitta le salon, guidé par un assistant. Une fois dehors, il s’empressa d’ôter sa robe à capuche et son masque de fer.

Précédemment, il avait tenté d’utiliser son énergie spirituelle pour envelopper et sceller la Broche du Soleil. Cela l’empêchait de purifier en continu les environs et de ce fait, les autres Transcendants ne pouvaient percevoir son existence. Mais à moins de ne pas la porter sur lui, il n’y avait aucun moyen de réduire ses effets négatifs.

Si je veux protéger ma santé mentale, je ne devrais l’utiliser qu’en cas de nécessité. En général, je peux compter sur les balles de purification et les balles d’exorcisme…

Klein quitta le lieu de rassemblement et fit un long détour jusque devant le Bar des Cœurs Vaillants. Il entra, fit le tour de l’établissement, ressortit et alla louer une calèche.

Sans surprise, il vit presque aussitôt une silhouette en robe noire prendre forme face à lui.

Sharron, qui n’avait pas changé le moins du monde, demanda d’une voix éthérée :

– « Avez-vous terminé vos préparatifs ? »

– « Oui, vous pouvez choisir le lieu et l’heure de l’embuscade. Prévenez-moi une fois que tout sera prêt. »

– « Entendu », répondit la jeune femme.

Voyant qu’elle était sur le point de disparaître, Klein ajouta : « Demandez à Kaspar de prévoir une boîte d’explosifs et d’en enterrer partout sur le terrain prévu pour le combat. »

Sharron demeura un instant silencieuse :

– « Steve aussi est un expert en démolition. »

– « Mon objectif principal n’est pas de faire exploser qui que ce soit », répondit Klein en souriant. « Je veux juste allumer un feu d’artifice. »

Sharron le fixa quelques secondes, puis hocha la tête.

Voyant sa silhouette s’effacer rapidement, Klein s’adossa à la paroi de la voiture et ouvrit la fenêtre. Un vent à vous transpercer les os s’engouffra dans la voiture, mais il avait toujours aussi chaud.

Sur Terre, je détestais l’été, mais j’aime les sucettes glacées, les crèmes glacées, les boissons fraîches, les pastèques… marmonna-t-il tout en fouillant dans sa poche pour y prendre la Broche du Soleil. Un objet occulte qui vaut 2 000 Livres !

De retour rue Minsk, il longea tranquillement la route bordée d’arbres jusqu’au numéro 15.

En passant devant chez l’avocat Jurgen, il jeta machinalement un coup d’œil à l’intérieur et aperçut la légère lueur bleue de la lampe à gaz.

Il y a quelqu’un… pensa le jeune homme qui soupira. La sueur perlait constamment sur son front.

Tôt le lendemain, qui était un jeudi, Klein sortait de la salle de bains le journal à la main lorsqu’il entendit sonner à la porte.

Qui cela peut-il bien être ? Ah c’est vrai, Talim m’a dit que Mike Joseph devait venir me voir aujourd’hui…

Sous le tintement de la sonnette, il s’approcha de la porte. Il n’avait pas plutôt saisi la poignée que l’image du visiteur s’imposa naturellement à son esprit :

Agée d’une trentaine d’années, l’homme portait un manteau de tweed noir et un semi haut de forme assorti. Il avait des sourcils clairsemés, de charmants yeux bleus et une belle moustache, mais sa peau était plutôt rugueuse. C’était effectivement Mike Joseph, journaliste au Daily Observer.

– « Bonjour, Mike. Talim m’a parlé de vous », dit Klein en ouvrant la porte.

Il n’avait pas hésité à lancer la Broche du Soleil au-dessus du brouillard gris.

Mike Joseph tira sur son nœud papillon :

– « Désolé de vous déranger si tôt, mais j’ai des affaires à régler tout à l’heure. »

– « Je comprends », répondit aimablement Klein. « Avez-vous pris votre petit-déjeuner ? Voulez-vous goûter à mes toasts ? »

Mike sourit brusquement :

– « Je suis vraiment désolé, ce serait très gentil de votre part. Si c’est possible, pourrais-je aussi avoir une tasse de café chaud ? Du lait aussi. J’ai remarqué que vous aviez commandé du lait frais. »

– « … D’accord. »

Il s’occupa des toasts, versa le lait, sortit le beurrier, s’assit et mangea sans un mot.

En face de lui, Mike savourait sans retenue son petit-déjeuner, ignorant le silence qui régnait dans la pièce.

Klein soupira et reposa sa tasse.

– « Il paraît que vous souhaitez m’engager pour vous protéger ? »

Mike posa lentement ses couverts et prit une gorgée de lait.

– « Oui, pour environ deux jours, vendredi et samedi, peut-être même dimanche matin ».

– « Qui vous veut du mal ? » demanda notre détective, pensif.

Le journaliste eut un petit rire :

– « Personne en particulier, c’est simplement une mesure d’autoprotection proactive.

« Le rédacteur en chef du journal a pris des dispositions pour que je fasse une enquête dans le Quartier Est, la zone des docks et le secteur des usines. Il paraît que c’est financé par une Église ou un aristocrate.

« Vous n’êtes pas sans savoir que les gangs sévissent dans le Quartier Est. Il y a des voyous partout et des gens prêts à trahir leur conscience simplement pour grappiller un repas. J’ai besoin d’un garde du corps qui sache se battre et tirer.

« La plupart des détectives privés ont des relations dans East Borough, n’est-ce pas ? »

Pas moi… Je m’appuie sur la métaphysique pour résoudre les affaires, pas de déduction ! Se dit Klein qui réfléchit un instant :

– « Mais je n’aurai peut-être pas le temps ces prochains jours », répondit-il en pensant : il faudrait que je sache quand Miss Sharron a prévu de passer à l’action.

Mike s’éclaircit la gorge :

– « J’ai déjà demandé dix livres. C’est ce que vous toucherez pour cette mission et ce même si rien ne se passe. »

Klein eut un petit rire :

– « Mike, je suis sérieux. Venez me voir demain matin à la même heure, euh… après le petit déjeuner. Si je suis libre, c’est d’accord, sinon, je vous présenterai d’autres détectives qui eux aussi savent se battre et sont bons au tir. »

Comme Stuart ou Kaslana, par exemple…

Mike termina ce qui restait de toasts :

– « Ça ne me pose pas de problème. »

Le petit-déjeuner terminé, Klein regarda partir le journaliste et admira par l’oriel le spectacle qu’offrait la pluie glaciale qui tombait, les allées et venues des piétons et des voitures, le ciel sombre et les parapluies colorés.

Enfin, une mission normale… pensait-il. Elle n’implique pas de Transcendants et n’a rien à voir avec la recherche de chats et les flagrants délits d’adultère. Dommage que ce ne soit pas une affaire de meurtre ou quelque chose comme ça. Cela m’aurait permis de faire l’expérience de ce qu’est un vrai détective… Il n’y a toujours qu’une seule vérité !

Les pensées de Klein s’égaraient sans but et inexplicablement, il se sentait vraiment insouciant.

S’il n’avait pas été préoccupé par l’histoire de Sharron et Maric, il aurait prévu de se détendre à fond, de visiter toutes sortes de musées, d’acheter un billet pour un grand théâtre, d’écouter quelques opéras et comédies musicales, et de déguster les délices des différents pays réunis dans la ville de Backlund.

Je suis un touriste occasionnel, un gourmet solitaire… Se dit-il avec un sourire d’autodérision, puis il retourna vers le canapé avec l’intention de reprendre les journaux qu’il n’avait pas fini de lire.

Soudain, il remarqua sur la table basse un morceau de papier à l’écriture élégante et sobre : « Ce soir à 10 heures. Retrouvons-nous au Bar des Cœurs Vaillants, porte de derrière. »

D’abord stupéfait, Klein regarda par la fenêtre et soupira.

Le moment serait-il enfin arrivé… ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 131 – Dépenser sans compter Menu Chapitre 133 – Un Magicien avant d’entrer en scène