L'avatar du Roi Pour la Gloire | King's Avatar For the Glory
A+ a-
Chapitre 18 – Confrontation (5)

 

***

Traductrice : Moonkissed

Édit : Geofraynils

Auteur : Butterfly Blue

***

« Que le match commence ! »

On ne savait pas vraiment qui avait parlé, mais tout le monde se tut et se tourna pour prêter attention à ce qu’il se passait sur scène. Dans les tribunes, la zone de Blue Rain était restée très silencieuse, y compris durant le temps d’attente. Même Huang Shaotian, d’habitude très bavard, parlait extraordinairement peu aujourd’hui. Son expression montrait son mécontentement.

Fang Shijing s’était assis à côté de lui. En le voyant, il ressentit une autre vague de mécontentement envers Wei Chen. Ce type ! Après la fin de saison catastrophique de Blue Rain, il avait emmené toute l’équipe pour un repas. Et il s’était contenté d’un « Je pars » avant de s’éclipser comme ça, une fois pour toutes, en disparaissant complètement de leur vie. Au moment où Blue Rain avait officiellement annoncé sa retraite, l’homme lui-même avait disparu depuis longtemps.

Téléphone éteint. Messages QQ. ignorés. La carte de son compte, Swoksaar, avait été abandonnée à l’équipe, puis il avait comme disparu du monde des humains.

C’est juste une annonce de retraite ! Tu avais vraiment besoin de partir comme ça ?

En y repensant, Fang Shijing sentit monter une pointe de colère en lui, comme un coup de poignard. Ils étaient amis depuis tant de temps et il disparaissait sans même venir le saluer ?

Il était en colère, même si, au fond de lui, il comprenait les sentiments de Wei Chen. Son ami réagissait ainsi, car il aimait trop Blue Rain. Il avait dû couper tout contact, sans ménagement, car sinon, il craignait probablement que sa résolution ne vacille et qu’il ne revienne sur sa décision. Décision déjà difficile à prendre au départ.

Mais, que se passerait-il si tu changeais d’avis ?

Que se passerait-il si tu revenais sur ta décision ?

Avec ton intégrité morale, faire quelque chose comme ça serait vraiment difficile pour toi ?

En pensant à la douleur que Wei Chen avait dû ressentir en prenant cette décision, à sa résolution de rompre tout contact avec son départ, Fang Shijing s’était senti blessé également. Quant au reste de l’équipe, la plupart d’entre eux allaient bien. Seul Huang Shaotian avait passé plusieurs jours à se déchaîner, et après cela, il avait sombré dans un rare silence dépressif. Fang Shijing s’inquiétait pour lui. Ce gamin n’avait pas de problèmes psychologiques, n’est-ce pas ? Il se sentait impuissant et maudissait une fois de plus Wei Chen pour lui avoir transmis l’intégralité de Blue Rain sans le moindre avertissement.

En réalité, il avait bien laissé une lettre au club, et celui-ci avait suivi ses dernières suggestions. Fang Shijing était maintenant le nouveau capitaine de Blue Rain. Quant à la liste des membres pour la saison prochaine, Wei Chen avait écrit que Fang Shijing pouvait « décider, comme il convient ».

Mais, décider quoi ?

Décider s’il fallait autoriser les deux jeunes à participer à des matchs professionnels dès la saison prochaine ?

Merde, Wei Chen, savais-tu qu’après être parti comme ça, ce gamin bavard considèrerait alors le silence comme une règle d’or ? Qu’est-ce que je dois faire ?

Fang Shijing regarda Huang Shaotian. Il était vraiment inquiet, mais il ne pouvait pas laisser les choses continuer comme ça.

« Shaotian ! » Finalement, il ouvrit la bouche et l’appela par son nom.

Mais au même moment, Huang Shaotian se leva soudain. Alors que la compétition par équipe commençait, il s’était redressé sur son siège et avait hurlé : « Vieil homme, tu peux aller mourir en paix ! Je me vengerai pour toi ! »

Toutes les personnes à proximité se retournèrent pour le fixer, mais Huang Shaotian s’était déjà rassis sur son siège.

« Étudie bien, ordonna-t-il à Yu Wenzhou, qui était assis de l’autre côté. Trouve comment les tuer.

Mais Yu Wenzhou secoua seulement la tête :

– Pas assez de force. Sans résoudre ce problème de base, aucune étude ne servira.

– Qui n’a pas assez de force ? Huang Shaotian le regarda froidement.

– Toi. Moi. Alors qu’il parlait, Yu Wenzhou jeta un coup d’œil à Fang Shijing.

– Hé, ne me regarde pas ! dit Fang Shijing. Le futur est entre vos mains.

– Exactement ! Ce sera dans le futur, dit Yu Wenzhou.

– Le futur… » Huang Shaotian murmura. Il n’était pas aussi arrogant que son franc parlé le laissait paraître. Après tout, il avait perdu contre Wei Chen en match d’entraînement d’innombrables fois, et, à son tour, il avait vu Wei Chen sévèrement battu dans ces combats professionnels.

Ils n’étaient pas assez forts.

C’était la réalité impitoyable, qui lui pendait au nez depuis longtemps maintenant. Huang Shaotian se distinguait parmi les bleus, mais cela ne signifiait pas qu’il était prêt à monter sur scène et à se battre sur un pied d’égalité avec des personnalités comme le Dieu du Combat ou le Roi du Combat.

« Un an ! martela-t-il soudain.

– Quoi ? » À côté de lui, Fang Shijing n’avait pas bien entendu. La compétition par équipe avait déjà commencé, et les supporters des deux camps rivalisaient déjà dans leurs encouragements.

« Donnez-moi une année de plus. Le jeune regarda la scène en contrebas, les deux équipes de joueurs forts déjà en pleine bataille. Après un an, nous nous battrons. Nous verrons alors qui sortira vainqueur. »

Fang Shijing hocha la tête en signe d’approbation.

« D’accord pour un an. »

Il regarda Huang Shaotian, puis Yu Wenzhou. Après un an, où ces deux jeunes allaient-ils mener Blue Rain ? Peu importe où Wei Chen était maintenant, il espérait qu’il pourrait voir ça.

C’est le futur que tu espérais pour Blue Rain, n’est-ce pas ?

Les pensées de Fang Shijing dérivaient déjà vers l’année prochaine.

 

Pendant ce temps, la bataille sur scène devenait brûlante. Étonnamment, dans cet ultime match de la saison, Excellent Era et Tyranny n’utilisèrent aucune stratégie basée sur la carte. Ils se contentèrent de la force brute pour se rentrer dans le lard au centre de la carte, puis s’affrontèrent dans un 5 contre 5 de courte durée. Ensuite, ils se replièrent, changèrent de place et reprirent l’assaut. Cela ne ressemblait vraiment pas à une bataille de niveau professionnel. C’était comme un 5 contre 5 dans l’arène Glory. Comme si les deux équipes de joueurs s’étaient réunies à la dernière minute et n’avaient fait aucune préparation préalable ni discuté d’une manière de coopérer. Dans ce cas, elles se rencontraient au centre de la carte et laissaient leurs compétences mécaniques décider du résultat.

Personne n’aurait imaginé un jour que ce genre de méthode puisse être utilisée en finale !

Tout le monde était stupéfait, se demandant si les équipes avaient prévu un coup ultérieur, mais les joueurs sur le terrain savaient très clairement qu’il n’en était rien. Aucun coup prévu d’avance, aucun plan, aucune stratégie. La victoire de cette bataille allait bien être déterminée par la méthode la plus primitive et barbare qui soit.

C’était le style de combat avec lequel le public était le plus familier, parce que c’était la méthode la plus naturelle, la moins étrange à leurs yeux. Les adversaires devant eux leur donnaient l’impression d’être revenus à ces vieux jours où seules les bagarres dans les jeux existaient.

D’un côté, l’équipe Excellent Era, représentant la guilde Excellent Dynasty dans le jeu. Ye Qiu les dirigeait et il avait créé cette équipe professionnelle avec différents experts connus de cette structure.

De l’autre, l’équipe Tyranny, représentant la guilde Tyrannical Ambition dans le jeu. Han Wenqing les dirigeait ainsi que tous les experts de sa guilde.

Depuis le jeu, ils avaient appris à se connaître.

Depuis le début du jeu, ils avaient toujours été des adversaires.

Ils concouraient dans les donjons, se volaient les boss, faisaient du PK ou s’affrontaient en arène.

C’est ainsi qu’ils avaient avancé, sur cette route. Adversaire et en même temps amis.

Et maintenant, ces deux équipes se rencontraient en finale, à la recherche de la plus haute distinction. Leurs combats en tête à tête, dans les défis individuels leur avaient rappelé les années mouvementées passées dans le jeu de cette époque. Et ils l’avaient vite compris : ils n’auraient plus beaucoup d’occasions de se rencontrer comme cela.

Deux ans. En seulement deux ans, ils avaient assisté à la progression rapide de l’Alliance Professionnelle Glory. Entraîner des recrues, signer des contrats et des transferts, tous ces systèmes se perfectionnaient rapidement, et les différentes équipes utilisaient des moyens de plus en plus professionnels pour se développer. Il allait être très difficile de faire la même chose qu’au début, c’est-à-dire de s’appuyer sur des amis proches pour créer une nouvelle équipe professionnelle.

C’est pour cela qu’ils avaient là leur probable dernière chance de tous se rencontrer ainsi.

Personne ne pouvait prédire lesquels d’entre eux tiendraient le coup dans cet environnement de compétition et d’amélioration permanente. Donc personne ne pouvait être sûr qu’à l’avenir, ils se trouveraient à nouveau en face à face aux côtés des mêmes personnes.

Alors, profitons de cette magnifique scène de combat pour se forger les meilleurs souvenirs !

Ils n’avaient pas eu besoin de communiquer ou de se saluer. D’un commun accord, les deux équipes avaient utilisé leur meilleure vitesse pour se rencontrer et se battre.

Exactement comme ils le faisaient dans le jeu. Le temps était précieux, et ils étaient donc aussi rapides qu’un torrent, aussi féroces que le feu. À quoi cela aurait-il servi d’être aussi doux qu’une brise ou aussi inébranlable qu’une montagne ? À rien, bien sûr, cela n’aurait servi à rien, car le temps passait toujours plus rapidement que prévu.

Des combats chaotiques.

Dans le cercle professionnel, un combat chaotique qui s’écartait de la routine installée !

Mais un combat franc, joyeux et plein de sincérité !

Cependant, même si c’était le cas, il fallait quand même respecter certaines conventions. Par exemple, même s’ils adhéraient au style rapide des batailles du jeu, aucun d’entre eux n’aurait abandonné son guérisseur. Ce serait tout simplement trop grossier, trop peu technique. Ils voulaient bien laisser leur professionnalisme de côté pendant un instant et laisser cours à leurs sentiments, mais pas en reniant leurs capacités et le minimum de logique technique dans la composition de leur groupe. Les deux camps avaient donc amené un guérisseur dans cette bataille chaotique.

Durant ce match, le canal de discussion fut loin d’être vide. Auparavant, lorsqu’ils jouaient simplement en jeu, ils s’étaient régulièrement et copieusement engueulés ou insultés. Avec le canal de discussion vocale, cela arrivait même durant les combats. Mais, dans les matchs professionnels, la discussion vocale avec les adversaires était désactivée, obligeant les joueurs à écrire leurs messages. Apparemment, ce choix avait été fait pour que le public ait accès à toutes les informations sur le match. Même si cela faisait perdre beaucoup de temps, il semblait que certains mots devaient être dits, quoi qu’il arrive.

« Mercy**, c’est pas moi qui t’ai appris ce mouvement ? » Et dans ce cas, les insultes arrivaient rapidement. Ils utilisaient forcément les surnoms qu’ils s’étaient donnés dans Glory, car ils ne connaissaient pas leurs prénoms respectifs et ne s’appelaient que par leur pseudonyme. En l’occurrence, « Mercy » était l’abréviation utilisée pour désigner l’Élémentaliste Merciless Magic d’Excellent Era.

NDT Le surnom raccourci « Mercy » (发情, fā qíng) utilisé pour Merciless Magic (法不容情, fǎ bù róng qíng) signifie en fait « en chaleur », comme dans les animaux en chaleur. Bavardage classique de gamer.

« ****, ce *** de mouvement est un prototype inventé par notre chef.

– Prototype mon ***, tu ne peux pas simplement admettre que tu l’as volé ?

– Admets-le, espèce d’en*****.

– ***.

– ****** »

En un instant, d’innombrables étoiles apparurent sur le canal de discussion. Sur la scène professionnelle, la censure des gros mots était naturellement beaucoup plus forte que dans le jeu. Les joueurs des deux équipes étaient tout simplement trop excités, oubliant les règles et les restrictions sur la teneur des propos autorisés. Et avec autant d’étoiles, le public dut jouer à remplir les trous, ce qui était pénible.

Ainsi, le dernier match de la compétition entra dans une phase de folie furieuse. Tombant les uns après les autres, les personnages disparaissaient à grande vitesse.

Mais, tant qu’il leur restait un brin de santé, les insultes et autres malédictions n’avaient cessé d’apparaître. Et finalement, ce flot quasiment ininterrompu cessa une fois le nombre de personnages vivants réduit au minimum :

Pour Tyranny, Desert Dust de Han Wenqing.

Pour Excellent Era, One Autumn Leaf de Ye Qiu et Qi Breaker de Wu Xuefeng.

À ce moment-là, seules cinq petites minutes s’étaient écoulées depuis le début de l’affrontement entre ces deux équipes. La bataille la plus importante de l’année allait se terminer en à peine plus de temps.

Deux contre un.

Vu la situation, l’issue semblait claire. Pourtant, après que Desert Dust ait balayé en solo le double noyau de Hundred Blossoms, le public n’osait plus faire de conclusions aussi facilement. Mais les joueurs sur le terrain n’étaient pas de cet avis.

« Regarde, voilà la différence entre nous. » Dit One Autumn Leaf dans le chat.

Un message sans censure était un spectacle rare en ce jour.

« Tu manques d’une aide puissante à tes côtés », continua-t-il.

La foule était déjà en effervescence, mais à la fin de cette bataille chaotique, il n’avait qu’une personne de plus à côté de lui et prétendait que son adversaire n’avait pas une assez bonne aide ? Aucun des joueurs aux côtés d’Han Wenqing n’était faible, ils étaient tous de bons joueurs et avaient déjà gagné en notoriété dans le jeu.

« Si tu rejoignais Excellent Era, je t’aiderais ! » proposa One Autumn Leaf.

Nouveau tumulte dans les tribunes.

En pleine finale, tu essayes vraiment d’abattre le mur de votre rivalité ? Tu crois vraiment que c’est possible ?

Mais là encore, cette invitation créait une forme émotion ! C’était comme un rameau d’olivier tendu par l’équipe championne ! Si cela se produisait, One Autumn Leaf et Desert Dust feraient équipe ? Putain, cette image était trop éblouissante pour imaginer la puissance qu’ils auraient avec ça. Personne ne voulait y penser !

En voyant cela, le public laissa libre cours à son imagination, mais cela ne dura pas, car Han Wenqing réagit promptement :

« Hors de ma vue ! »

Un rejet extrêmement simple, rapide et direct. Les partisans de Tyranny lâchèrent un soupir de soulagement.

« Alors, meurs ! » One Autumn Leaf cria en chargeant en avant, Qi Breaker juste derrière.

Comme d’habitude, Desert Dust ne chercha pas à battre en retraite et alla droit à leur rencontre.

Allaient-ils être témoins d’un autre miracle en un contre deux ?

Certaines personnes l’espéraient sérieusement, mais… non, c’était impossible.

Ye Xiu n’était pas Sun Zheping ni Wu Xuefeng Zhang Jiale.

La coordination entre eux n’était pas aussi belle que celle des Blood and Blossoms, mais elle était plus directe, naturelle et pratique. Parfois, les gens n’arrivaient même pas à reconnaître que leurs actions montraient leur coordination.

À quelle vitesse Desert Dust s’était-il occupé du double noyau de Hundred Blossoms ? Rapide ? Eh bien, One Autumn Leaf et Qi Breaker s’occupèrent de leur adversaire en encore moins de temps. Desert Dust tomba en un clin d’œil.

« Si je ne pouvais même pas m’occuper de toi dans cet état, ne me regarderais-tu pas de haut ? » écrivit One Autumn Leaf, alors que le système annonçait sa victoire.

Le mot « GLORY » s’envola comme s’il traversait l’écran. C’était la gloire la plus brillante de l’année, mais il fallut un certain temps pour que les spectateurs se remettent de l’étourdissement dû à la méthode utilisée pour décider de l’issue. Personne ne fut capable d’évaluer ce match de finale. Il était grossier et simple, mais révélait des sentiments vrais et sincères.

Cela ressemblait à un adieu fait au passé. À partir de là, tout le monde allait officiellement marcher sur le vrai chemin professionnel. Ils avaient concouru pour le championnat, concouru pour la victoire, concouru encore et encore pour arriver à cette épreuve de force, qui leur appartenait maintenant.

 

 



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 17 – Confrontation (4) Menu Chapitre 19 – L’heure des Miracles (1)