La voie martiale des attributs | Complete Martial Arts Attributes | 金属性武道
A+ a-
Chapitre 8 – Le bar Wild Rose

Lorsque Wang Shengguo rentra chez lui vers 18 heures, Li Xiumei demanda à leur assistante, tante Chen, d’appeler Wang Teng pour le dîner.

Wang Teng venait juste de finir de se baigner. Après avoir changé ses vêtements, il se sécha les cheveux avec le sèche-cheveux.

– «D’accord, Tante Chen, je serai là dans une minute», répondit-il.

Après être devenu un disciple martial, son ouïe s’était améliorée. Le bruit du sèche-cheveux ne dérangeait pas du tout la voix de tante Chen.

En une minute, il sécha ses cheveux et débrancha le sèche-cheveux. Puis, il descendit dîner.

Wang Shengguo et Li Xiumei l’attendaient.

Il y avait quelques plats sur la table, fumants et parfumés. La famille des trois s’assit autour de la table et commença à manger.

«Mon fils, comment était ton entraînement aujourd’hui?»

Li Xiumei posa la question que Wang Shengguo voulait poser. Il regarda attentivement Wang Teng.

Honnêtement, Wang Shengguo avait du mal à être le père de Wang Teng. La plupart du temps, ses amis se vantaient de leurs enfants devant lui, lui disant à quel point ils étaient exceptionnels ou de qui l’enfant tenait pour devenir un disciple martial de stade intermédiaire, de stade avancé ou quoi que ce soit.

Wang Shengguo était la seule personne qui ne pouvait pas se vanter de son fils. Il était le PDG d’une grande entreprise d’une valeur de quelques centaines de millions, mais son fils était ignorant.

S’il parlait de son fils, les autres se moqueraient de lui.

Maintenant, son fils avait enfin la tête droite et était prêt à pratiquer les arts martiaux. Une fois devenu disciple martial avancé, il pourrait enfin se vanter auprès de ses amis.

«Pas mal. Mon frère aîné de l’académie des arts martiaux a dit que je suis talentueux», répondit Wang Teng.

Il n’avait pas dit à ses parents qu’il était déjà disciple martial intermédiaire. Il craignait qu’ils ne s’évanouissent à cause de la nouvelle soudaine.

Il leur enverrait la nouvelle lentement dans le futur.

«C’est bien que tu sois talentueux. C’est bien.»

Wang Shengguo était si heureux que ses yeux ne pouvaient pas le cacher. Il agita la main et dit: «Tu dois juste t’entraîner correctement. Notre famille Wang n’est peut-être pas extrêmement riche et puissante, mais nous sommes au moins un peu plus que des gens ordinaires. Tu n’as pas à t’inquiéter des ressources pour les arts martiaux.»

Wang Teng hocha la tête, sans rien dire.

Il n’était pas inquiet au sujet des ressources. D’autres personnes pourraient avoir besoin de toutes sortes de ressources pour les arts martiaux, mais il n’avait pas besoin de compter sur elles.

Il avait un bug avec lui. Les ressources des autres étaient aussi ses ressources!

«Viens, mange davantage. Tu t’es entraîné toute la journée, tu dois donc être fatigué et affamé.»

Plutôt que d’espérer devenir un guerrier martial, Li Xiumei était plus inquiet s’il était fatigué ou s’il souffrait. Elle sentit son cœur souffrir un peu quand elle le vit gober sa nourriture.

Wang Teng n’eut pas le temps de parler. Il devait admettre que la viande de bête mutante était délicieuse, elle fondait dans sa bouche comme une barbe à papa.

En avalant la viande, il pouvait sentir un flux de chaleur qui apaisait sa fatigue se répandre dans tout son corps.

Li Xiumei et Wang Shengguo mangèrent aussi de la viande, mais ils n’osèrent pas trop en prendre.

Ils ne pratiquaient pas les arts martiaux, donc s’ils mangeaient trop de viande de bête mutante, ce serait nocif pour leur corps.

Une personne ordinaire à l’époque des arts martiaux avait un physique plus fort à cause de l’influence de la Force, mais c’était un effet progressif et à long terme.

Après le dîner, alors que Wang Teng se préparait à retourner à l’académie Martiale Jixin, son téléphone portable sonna.

Il décrocha et entendit la voix de Xu Jie à l’autre bout du fil.

«Frère Wang Teng, nous sommes déjà au bar Wild Rose. Viens vite.»

Wang Teng se souvint enfin de cette affaire qui avait été jetée dans son esprit. Il sourit, impuissant, et répondit: «Très bien, attendez-moi. J’arrive bientôt.»

«On dirait que je ne peux pas aller à la Maison Martiale de Jixin aujourd’hui.»

Wang Teng éprouva quelques regrets. Mais, il savait qu’il ne pouvait pas rester à l’académie d’arts martiaux tous les jours.

– «Je vais profiter de l’occasion pour me détendre.»

Wang Teng fit ses adieux à ses parents et sortit de chez lui.

Voom, voom, voom…

Le moteur de la voiture de sport était extrêmement bruyant. Qu’il s’agisse du corps élégant de la voiture ou du puissant moteur, il captiva l’attention de tous les passants.

La rue des bars de la Cité du Sud.

Il y avait beaucoup de rues de bar à Donghai, mais celle-ci était la plus prospère de la Cité du Sud.

Il y avait toutes sortes de bars ici avec différents styles et prix.

Les bars publics étaient adaptés aux clients bas de gamme, tandis que les bars haut de gamme étaient destinés aux élites de la société ou aux riches.

Il était peut-être difficile de l’admettre, mais les humains avaient été divisés en différentes classes imperceptiblement.

Chaque nuit, la rue du bar s’illuminait de couleurs vives. Les néons éblouissants s’entrelaçaient avec des reflets et des couleurs vives, créant ainsi une scène étonnante de rêverie.

Dans la journée, le stress du travail pesait sur les épaules de ces jeunes hommes et femmes de la ville. Par conséquent, la nuit, ils voulaient trouver un endroit pour se détendre et libérer tout cela.

La pression sociale n’avait jamais disparu. À l’époque des arts martiaux, elle ne faisait que se renforcer.

Ils avaient besoin de soulager le stress de leurs épaules !

Bien sûr, pour Wang Teng et ses amis, ce n’était qu’un endroit pour s’amuser.

Il y avait une rangée de voitures de sport luxueuses garées devant le bar Wild Rose. Wang Teng dut chercher longtemps avant de trouver une place de parking. Il entra finalement dans le bar.

Boom!

La porte séparait le bruit extérieur de l’intérieur du bar. En entrant, on aurait dit deux mondes différents.

Au moment où il ouvrit la porte, la musique forte, les éclats de rire des beaux hommes et des jolies dames et les lumières clignotantes se rassemblèrent et frappèrent ses tympans et ses yeux.

«Quel sentiment familier.»

Dans sa vie passée, après que la famille Wang ait décliné, Wang Teng n’avait plus jamais visité un bar.

Il se sentait expulsé de ce monde bruyant.

Mais maintenant, il était de retour!

Wang Teng entra dans le bar. Il avait un beau visage et portait des vêtements de marque. En raison de ses entraînements de disciple martial au cours des deux derniers jours, son corps était devenu ferme et musclé, et son état mental s’était complètement transformé. Tel un diamant dans le sable, il se détachait de la foule.

Beaucoup de femmes furent instantanément attirées. Son apparence avait piqué leur intérêt.

Wang Teng était un vieil homme. Maintenant, il était un vrai jeune homme avec un visage jeune. Cependant, son aura était complètement différente.

Il avait vécu beaucoup de choses dans sa vie passée. Il y avait des hauts et des bas, et c’était comme monter des montagnes russes.

Il avait profité de la richesse et de la pauvreté. Il était un jeune arrogant plein d’entrain. Puis, il tomba à son point le plus bas de la vie et devint sombre…

Sa riche expérience de vie le rendait mature et calme. Il laissa facilement une bonne première impression sur les gens et les fit l’apprécier.

Wang Teng scruta le bar à la recherche de Xu Jie et de ses amis.

À ce moment, une voix retentit à sa gauche.

«Frère Wang Teng, par ici. Par ici!»

Wang Teng regarda la femme qui lui faisait un signe de la main. C’était Bai Wei, la petite sœur de leur cercle d’amis.

Ses cheveux étaient attachés en chignon. Elle avait l’air intelligente et effrontée avec un soupçon de charme.

Wang Teng se souvenait encore de la beauté de cette petite fille après son enfance. En fait, elle pouvait détruire un pays avec sa beauté. Beaucoup d’hommes étaient enchantés.

– «Vous êtes venu tôt.»

Bai Wei se déplaça légèrement pour laisser de la place à Wang Teng. Ce dernier s’assit à côté d’elle.

«Frère Wang Teng, tu es en retard,» se plaignit Xu Jie.

«La nuit tombe à peine. Pourquoi devrais-je venir plus tôt?» Wang Teng sourit et répondit calmement.

«Frère Wang Teng!»

Un autre jeune homme le salua.

«Yu Hao, ça fait longtemps.» Wang Teng le regarda.

«Mon père me surveille de près récemment. J’ai dû me faufiler pour venir ici », dit Yu Hao, impuissant.

«Ce gamin a du être traîné par son père pour apprendre les arts martiaux.» Xu Jie gloussa face au sort de Yu Hao.

«Oh? Comment se passe ton entraînement?» Wang Teng était surpris.

«Je suis déjà disciple martial débutant,» dit Yu Hao en se frottant la tête.

«Bordel de merde, petit gamin. Tu es secrètement devenu un disciple martial débutant!» s’exclama Xu Jie, choquée. Il était évident qu’elle n’avait pas entendu cette nouvelle auparavant.

«Tu es le seul disciple martial parmi nous. Si quelqu’un nous harcèle à l’avenir, on demandera ton aide.» Il plaça ensuite son bras autour de l’épaule de Yu Hao et ricana.

«Petite Souris (surnom de Yu Hao), nous devrons compter sur toi dans le futur!» Bai Wei sourit, en accord avec Xu Jie.

Yu Hao commença à se sentir un peu fier en entendant leurs commentaires. Le compliment de Bai Wei le faisait se sentir exceptionnellement bien.

Ils étaient des amis proches, il était donc normal d’avoir des sentiments ambigus envers le sexe opposé.

C’était ce que Yu Hao ressentait pour Bai Wei.

Wang Teng sourit et demanda: «Pourquoi Yuan Zhenghua n’est pas là?

Tout le monde se tut.

– «Il ne viendra pas!» Xu Jie se moqua.

«Hein? Que s’est-il passé?» Wang Teng fronça les sourcils.

«Ce type suit Li Rongcheng maintenant. C’est son laquais,» Xu Jie fit la moue et continua.

«Li Rongcheng!»

Wang Teng réfléchit un moment. Finalement, il parvint à déterrer cette personne du plus profond de sa mémoire.

Wang Teng et ses amis avaient des antécédents familiaux similaires. La génération de leurs parents se connaissait, et ils avaient aussi des interactions commerciales. Par conséquent, ils formèrent leur propre cercle d’amis.

Quant à la famille Li, c’était une énorme famille à Donghai. En fait, la famille Li était plus influente que leurs familles.

Aux yeux de Xu Jie, Yuan Zhenghua se rapprochait de Li Rongcheng parce qu’il voulait obtenir ses faveurs.

C’était ainsi que fonctionnait leur riche cercle de deuxième génération. Seuls ceux ayant des antécédents similaires pouvaient être appelés amis. Si la différence était trop grande, cela deviendrait gagner des faveurs.

«Ne parlons pas de lui. Tout le monde a ses propres aspirations. Il n’y a rien à redire.» Wang Teng s’en fichait.

– «T’as raison. Ne parlons plus de ce type. Rien que son nom suffit à me mettre en colère,» dit Xu Jie.

Ils changèrent de sujet et commandèrent de l’alcool et des plateaux de fruits. Puis, ils bavardèrent joyeusement entre eux. Au fil du temps, Wang Teng retrouva lentement le sentiment de sa jeunesse.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 7 – Récupérer la laine… Menu Chapitre 9 – Depuis quand c’est à toi d’enseigner une leçon à mes amis?