La Venue du Fleuve Céleste | 天阿降临
A+ a-
Chapitre 3 – A contre-courant

Dès que le processus de nettoyage fut terminé, un flot de données resurgit, contenant d’innombrables souvenirs chaotiques mais complets. Des images défilèrent rapidement, comblant les lacunes de sa conscience. Sans ces souvenirs, il n’aurait jamais su qu’il disposait d’un si grand espace mémoire.

Ces mémoires correspondaient à la vie complète d’un homme, ou plus précisément d’un jeune homme. La dernière scène du parchemin était figée dans une pièce blanche, avec une lumière sans ombre qui s’estompait dans le champ de vision.

Soudain, il eut un sentiment étrange, semblant entrer en résonance avec ces souvenirs. Peu à peu, il se fondit avec cette mémoire, comme si elle était naturelle.

Lorsqu’il ouvrit à nouveau les yeux et regarda Dr Chu devant lui, certaines émotions commencèrent à animer son esprit froid et mécanique. Elles étaient profondes, complexes, avec une haine vague et quelque chose d’inexplicable, semblant être une partie inhérente de lui.

Dr Chu le regardait également, les yeux brillants et humides, mais son visage marqué par l’âge restait solennel. Il ne laissait rien transparaître.

“J’ai préparé votre itinéraire d’évasion, ainsi que votre future identité, votre nom et votre plan de suivi.”

“Mon nom…” répéta-t-il.

Avec une imperceptible douceur dans les yeux, Dr Chu dit : “Oui, à partir de maintenant, tu auras ton propre nom… Chu Jungui.”

“Chu Jungui ?”

“Chu est le nom de famille et Jungui est votre prénom, signifiant le retour.”

Il ne posa plus de questions et récupéra les données qu’il venait de recevoir et découvrit qu’après l’évasion, il n’y avait qu’un seul fichier de mission, avec le code 44.

“Que dois-je faire après la mission 44 ?”

“Tu verras bien.”

“OK !” obéit-il, comme à son habitude.

Dr. Chu lui déconnecta la cabine, lui pointa la porte latérale et lui ordonna :”Tu partiras par ici!”

Il se leva d’un bond et courut vers la porte latérale.

“Attends!”

Jungui s’arrêta et fit demi-tour.

Il y avait quelque chose de plus dans les yeux du Dr Chu, quelque chose qu’il comprenait et quelque chose qu’il ne comprenait pas. Cependant, après avoir rapidement réprimé son émotion, Dr Chu mit une chose dans sa poche, puis reprit son visage grave et sévère et dit: “Tiens, lis ça quand tu pars. N’oublie pas que lorsque tu pars d’ici, tu n’es plus un humanoïde.Tu as ton propre nom et ta propre identité, tu vis ta vie comme tu le souhaites, sans suivre les ordres de qui que ce soit.”

Jungui sentit son cœur battre, mais ne pouvait pas l’exprimer, alors il fit une révérence silencieuse à Dr Chu. Celui-ci lui fit signe de partir et retourna dans le passage d’où il était venu, sa grande silhouette disparut rapidement dans la fumée et le feu.

“Chu Jungui…Le retour de Chu…”

Il répéta son nom dans sa tête en courant à toute vitesse le long de la voie d’évacuation. Celle-ci semblait être un tunnel de réparation d’urgence, avec des parois en métal lourd et des structures de soutien renforcées, dont les bords étaient peints en jaune vif.

Il y avait un portail lourd au bout du tunnel. L’alimentation en énergie ayant été coupée, il semblait que la roue de la porte devait être tournée manuellement. Il saisit la roue, la fit tourner de toutes ses forces et poussa la lourde porte d’isolement.

A l’intérieur se trouvait une grande salle, divisée en plusieurs zones, chacune ayant une fonction différente. À ce moment-là, la salle était vide. Les matériaux de recherche jonchaient le sol et de nombreux instruments de valeur étaient tombés au sol, sans que personne ne s’en soucie. Il n’y avait plus que les lumières d’urgence, qui fonctionnaient à volonté. Dans un coin, plusieurs câbles électriques étaient détachés, flottant dans l’air et éclatant par intermittence avec des étincelles.

En suivant la voie d’évacuation, il traversa la salle vers une cloison de verre à sens unique. Inconsciemment, il jeta un coup d’œil à l’intérieur et fut soudainement surpris.

Derrière la vitre se trouvait un appartement avec tous les meubles et la décoration qui lui étaient familiers, même la machine à préparer les aliments fonctionnait encore sans recharge.

C’était l’appartement dans lequel il vivait, qui sait depuis combien de temps…

Apparemment, Tous ses faits et gestes étaient sous la surveillance des chercheurs et toutes ses données étaient recueillies, rassemblées et analysées.

En tant qu’humanoïde, il était habitué à ce genre de choses, mais à cet instant, il ressentait au fond de lui une étrange émotion.

Après avoir réprimé cette sensation, il contourna la cloison et ouvrit une porte dérobée. L’autre côté de la porte était camouflé par un équipement.

La porte dérobée donnait sur le même couloir que celui de son appartement qu’il empruntait tous les jours. En arrivant au bout du couloir, il pénétra dans sa chambre et fit un tour rapide, se disant qu’il n’avait rien à apporter.

Hors de la fenêtre, on avait encore une belle vue sur la baie, il n’y avait aucun signe de guerre. Sous le soleil de midi, il y avait moins de yachts et de voiliers à la mer. La plage était pleine de touristes et quelques jeunes jouaient au beach-volley.

La voie d’évacuation indiquait la seule sortie sur le balcon, mais cet appartement n’en possédait pas.

Il prit une chaise et se dirigea vers la fenêtre, brisa la vitre et se figea sur place !

La baie se révélait être un mirage. Tout ce qu’il y avait devant lui était une énorme structure métallique avec des hublots géants incrustés, identiques à celui qu’il venait de briser.

Entouré par un espace sans fin !

Même s’il était habitué à la pensée procédurale, il se tint debout pendant un moment avant de se remettre de son choc.

Il n’y avait ni baie, ni ville. Il habitait dans une base spatiale.

Le balcon sous ses pieds n’était qu’un passage en acier menant à une autre pièce.

Soudain, un avion d’attaque passa par là et le canon sous ses ailes tira une série d’obus qui explosèrent contre la paroi extérieure en verre. Les vitres étaient fissurées et commençaient à fuir à quelques endroits, sans doute ne dureraient-elles pas longtemps.

Il remonta le couloir en spirale et entra dans un autre grand hall où une navette était posée. C’était celle qu’il prenait chaque fois pour se rendre au laboratoire.

Il s’avérait que la navette ne pouvait pas voler, elle était juste fixée au sol, faisant toute sorte de secousses et de vibrations. Le sol du hall pouvait s’élever et s’abaisser et quelques étages en dessous de sa chambre se trouvait le laboratoire où il menait ses expériences quotidiennes.

Après avoir franchi la navette, il sortit par la porte de l’autre côté du hall. Un vaisseau spatial était garé dans l’aérodrome. Dr Chu lui avait donné le code pour démarrer le vaisseau et la trajectoire de vol.

Il y avait des flammes et des explosions partout dans l’aérodrome. Toutes les nacelles de sauvetage avaient été émises. Quelques corps étaient éparpillés sur le sol mais plus personne ne traînait par là.

Chu Jungui réussit à trouver la porte dérobée et à entrer un mot de passe à 32 chiffres pour accéder à cette zone top-secrète.

Il y avait un petit vaisseau spatial garé, à trois ou quatre places seulement, probablement caché depuis si longtemps qu’il était presque une antiquité.

Les explosions retentissant dans ses oreilles, il se hâta d’ouvrir la trappe, de s’installer sur le siège du conducteur et de presser sa main contre la zone de départ.

La nouvelle trajectoire de vol fut saisie dans le vaisseau spatial par une interface de données. Après 15 secondes de réchauffement du moteur, il glissa lentement hors de sa couchette, puis accéléra pour le décollage.

Derrière le vaisseau spatial, des feux jaillissaient de l’orbite, telles les flammes d’un dragon, emportant avec eux d’innombrables débris.

Le vaisseau spatial ayant déjà commencé à accélérer sur sa trajectoire, Chu Jungui fit demi-tour pour voir ce qu’était le lieu où il avait toujours vécu.

Il s’agissait d’une énorme base spatiale, de forme à peu près rectangulaire, qui ressemblait à une grande ville. Elle avait sûrement été construite sur une longue durée pour atteindre une telle envergure.

Des centaines d’avions de chasse contournaient la base spatiale, comme une volée de rapaces assoiffés de sang, qui s’attaquaient désespérément à une proie gigantesque et sans défense. Leurs trajectoires de vol étaient vertigineuses. C’étaient les pilotes les plus expérimentés du monde.

La base était en feu et seules quelques tourelles ripostaient encore. Cependant, ce type de puissance de feu n’était pas suffisant contre un grand nombre de combattants d’élite.

Des nacelles de sauvetage flottaient au loin, comptant sur leur faible énergie pour s’échapper. Une douzaine d’autres chasseurs faisaient des allers-retours, les attaquant et les faisant exploser. Certaines des autres nacelles de sauvetage avaient émis leurs signaux de reddition, coupé leur alimentation et étaient remorquées par les chasseurs.

Un avion de chasse repéra le vaisseau spatial de Chu, fit demi-tour, s’approcha rapidement et commença à se verrouiller sur la cible.

Chu Jungui saisit le joystick et se prépara au combat. Dans sa mémoire, il y avait un tutoriel pour les batailles spatiales. Ce vaisseau spatial était une évasion temporaire, mais il était entièrement équipé, donc même s’il n’était pas à la hauteur des avions de chasse, il avait au moins la capacité de riposter.

Cependant, lorsque le joystick se déplaça, le vaisseau spatial ne répondit pas et continua d’accélérer lentement le long de sa trajectoire.

“Le vaisseau spatial est entré dans la phase de préparation du saut spatial, Les commandes sont verrouillées.”

“Putain !”

Il ne remarqua même pas que c’était son premier juron. Auto-verrouillé à ce stade ! Avant d’effectuer un saut dans l’espace, il serait déjà transformé en déchet de l’espace.

L’ennemi s’approchait rapidement et était à portée. Sur le point de tirer, un avion de chasse apparut soudain comme un fantôme et une série de tirs d’artillerie lourde déchira l’avion ennemi.

A la suite de ce mouvement, un groupe de chasseurs fut alerté non loin de là. Six ou sept avions se détachèrent de l’attaque de la base et se dirigèrent dans cette direction.

Le mystérieux combattant, qui ne se laissait pas décourager, se précipita dans le groupe et fit preuve de compétences incomparables en matière de combat aérien, détruisant quatre avions ennemis en un clin d’œil. Le reste des avions, voyant la situation, s’enfuirent.

Cependant, la victoire n’était que temporaire, car un groupe d’avions de chasse était en mouvement et d’autres avions se détachaient de leurs attaques sur la base pour se regrouper.

Au lieu de s’échapper, le mystérieux combattant contourna son vaisseau et envoya un signal.

L’image de Dr Chu apparut sur le panneau de contrôle.

Comment cela pouvait-il être Dr Chu ? À sa grande surprise, il constata que le Dr Chu savait non seulement voler, mais qu’il possédait aussi un très haut niveau de maîtrise du combat aérien.

Dr Chu avait l’air un peu hagard, mais son expression était toujours aussi solennelle que l’acier et ses rides étaient aussi dures que des couteaux.

Il le regarda profondément, mais à la fin, ne dit rien et lui fit juste un signe d’adieu.

Chu Jungui plongea vers le hublot et regarda dehors.

Des dizaines d’avions de chasse se formaient en formation et se dirigeaient vers eux. L’avion de chasse de Dr Chu avança à toute allure, seul.

Tel un chevalier de l’antiquité, il chevauchait à travers la marée.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 2 – Mémoire 7 Menu Chapitre 4 – Liberté