La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 3 – Vous pouvez simplement dégager le chemin

Bang, Bang, Bang.

Le gardien de nuit qui patrouillait frappa ses bâtons de bois en rythme.

Le son se répandit dans les maisons à pilier élevé et Fang Yuan ouvrit ses paupières sèches tandis qu’il pensait silencieusement: “Il est déjà l’heure, juste avant l’aube.”

Il était resté allongé dans son lit à réfléchir toute la nuit. en imaginant de nombreux plans. Il n’avait probablement dormi qu’un peu plus de deux heures. Il n’avait pas encore commencé à cultiver, de ce fait, son énergie n’était pas si vigoureuse et donc son corps et son esprit étaient encore enveloppés d’épuisement.

Cependant, avec cinq cents ans d’expérience, Fang Yuan avait acquis depuis longtemps une profonde détermination, aussi ferme que l’acier. Ce genre d’épuisement dû au manque de sommeil n’était rien pour lui.

Il repoussa immédiatement la fine couverture de soie et se leva, avant d’ouvrir la fenêtre et de constater que la pluie printanière s’était arrêtée.

Le mélange des senteurs de la terre, des arbres et des fleurs sauvages le saluait. Fang Yuan sentit ses pensées s’éclaircirent progressivement. A ce moment même, le soleil n’était pas encore levé, le ciel était toujours d’un bleu foncé profond, mi-sombre, mi-lumineux.

En regardant tout autour, les hautes maisons faites de bambou vert et de bois contrastant avec la montagne, étaient une mer de couleur vert pâle.

Les hautes maisons avaient au moins deux étages; en raison du terrain accidenté de la montagne. Le premier niveau était supporté par deux pieux en bois massif; le deuxième étage était l’endroit où les gens résidaient. Fang Yuan et son frère Fang Zheng restaient au deuxième étage. C’était la structure unique des gens de la montagne.

«Jeune Maître Fang Yuan, vous êtes réveillé, je vais monter et attendre que vous vous laviez.» À ce moment, une voix de jeune fille s’éleva du bas.

Baissant les yeux, Fang Yuan vit sa propre servante, Shen Cui.

Son apparence n’était que légèrement supérieure à la moyenne, mais elle s’habillait bien. Shen Cui portait une robe verte avec des manches longues et un pantalon, des chaussures brodées aux pieds et ses cheveux noirs étaient attachés avec une épingle à cheveux perlée. Son corps de la tête aux pieds rayonnait d’une vitalité juvénile.

Elle regarda joyeusement Fang Yuan tout en portant un bassin d’eau, et monta les escaliers. L’eau, destinée à laver le visage, était à la bonne température. Après s’être rincé la bouche, il utilisa une brindille de saule avec du sel de neige pour nettoyer ses dents.

Shen Cui attendit doucement, son visage arborant un sourire et ses yeux vifs comme le printemps. Après qu’il eut fini, elle aida Fang Yuan à s’habiller, ses seins dodus se frottant contre son coude ou son dos à plusieurs reprises pendant le processus.

Le visage de Fang Yuan ne montra aucune expression; son cœur était calme comme de l’eau.

Cette servante n’était rien d’autre que les yeux de sa tante et de son oncle et était une vaine fille sans cœur. Dans sa vie passée, elle l’avait captivé, mais après la cérémonie d’éveil, lorsque son statut avait chuté, elle avait rapidement détourné la tête et lui avait donné d’innombrables regards dédaigneux.

Lorsque Fang Zheng arriva, il fut juste à temps pour voir Shen Cui lisser les plis sur les vêtements près de la poitrine de Fang Yuan. Ses yeux brillaient de jalousie.

Ces années-là, vivant avec son grand frère, sous la garde de Fang Yuan, il avait aussi une servante qui l’attendait. Cependant, sa servante n’était pas une jeune fille comme Shen Cui, mais une vieille femme forte.

“ Je me demande si un jour Shen Cui pourra m’assister ainsi, je me demande ce que ça fait?” Pensa Fang Zheng.

L’amour biaisé de sa tante et de son oncle pour Fang Yuan n’était pas un secret pour tout le monde. À l’origine, il n’avait même pas de servante. C’est Fang Yuan qui avait pris l’initiative de lui en demander une.

Bien qu’il y ait une différence de statut entre le maître et son serviteur, Fang Yuan n’osait généralement pas sous-estimer Shen Cui. C’était parce que sa mère était la matrone Shen qui se tenait à côté de sa tante et de son oncle. La matrone Shen était la gardienne de toute la maison. Elle faisait autorité et bénéficiait de toute la confiance de sa tante et de son oncle.

« Très bien, pas besoin de continuer. » Fang Yuan repoussa avec impatience les petites mains de Shen Cui. Ses vêtements étaient depuis longtemps propres; elle essayait juste de le séduire.

Pour Shen Cui et la splendeur de son avenir, la possibilité pour Fang Yuan d’avoir un talent de rang A était énorme. Si elle pouvait être sa concubine, elle pourrait passer du statut de servante à celui de maître. C’était un grand pas.

Dans sa vie passée, elle avait trompé Fang Yuan et développé une relation avec Shen Cui. Depuis sa renaissance, il était clair comme un feu ardent, son cœur aussi froid que de la glace.

« Tu peux partir. » Fang Yuan ne regarda même pas Shen Cui en rangeant ses manches. Cette dernière bouda légèrement, sentant que le comportement de Fang Yuan était plutôt étrange et bouleversant. Fière, elle voulait répondre, mais effrayée par sa nature froide et confuse, elle ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois avant de finalement acquiescer et reculer docilement.

« Es-tu prêt? » Demanda Fang Yuan à Fang Zheng.

Son jeune frère se tenait à la porte, la tête baissée pour regarder ses orteils. Il murmura un léger « Oui ». Fang Zheng était réveillé depuis la quatrième veille, trop nerveux pour se rendormir. Il s’était en fait levé et préparé depuis longtemps, ce qui avait eu pour conséquence l’apparition de cercles noirs autour de ses yeux.

Fang Yuan hocha la tête. Dans sa vie passée, il n’était pas certain des pensées de son jeune frère, mais dans cette vie, comment pourrait-il ne pas comprendre? Mais pour le moment, cela n’avait pas d’importance. Il dit doucement: « Alors allons- y. »

Alors les deux frères quittèrent la maison. Sur le chemin, ils se heurtèrent à de nombreux jeunes du même âge, tous par groupe de deux ou trois, se dirigeant clairement vers la même destination.

«Regardez les gars, ce sont les frères Fang.» Tous les deux pouvaient entendre leurs conversations. « Celui qui marche devant est Fang Yuan, c’est le Fang Yuan qui a créé les poèmes. » soulignèrent certains d’entre eux.

– «C’est donc lui. Son visage est inexpressif, comme s’il n’avait aucun respect pour les autres, comme le disent les rumeurs» dit quelqu’un d’un ton aigre, rempli de jalousie et d’envie.

– «Hmph, si tu étais comme lui, tu pourrais aussi agir comme ça!» répondit froidement quelqu’un, avec une forme de mécontentement.

Fang Zheng écouta, toujours sans expression. Il était habitué depuis longtemps à ce genre de discussion. La tête basse, il suivit tranquillement derrière son grand frère.

À présent, la lumière de l’aube se projetait vers l’horizon, dessinant l’ombre de Fang Yuan sur son visage. Le soleil se leva peu à peu, mais Fang Zhen eut soudain l’impression de marcher dans les ténèbres.

Cette obscurité venait de son grand frère. Peut-être que dans cette vie, il ne pourrait jamais échapper à l’ombre gigantesque de son frère.

Il sentit une pression sur sa poitrine, rendant sa respiration difficile. Ce foutu sentiment lui donnait l’impression de suffoquer!

“Hmph, cette conversation est un bon exemple du dicton: ” « ceux qui ont un talent exceptionnel élèvent facilement la jalousie des autres », pensa Fang Yuan avec un ricanement en écoutant les commérages.

Rien d’étonnant à ce que, lorsque son talent de rang C serait annoncé, il soit entouré d’ennemis et souffre de froideur méprisante pendant un long moment.

Derrière lui, il pouvait entendre la respiration de Fang Zheng devenir haletante. Ce que Fang Yuan ne parvenait pas à réaliser dans sa vie précédente, il pouvait le percevoir dans cette vie. C’était la capacité de perspicacité qu’il avait acquise de cinq cents années d’expériences de vie.

Il pensa soudainement à sa tante, son oncle et à leur stratégie. Lui donner Shen Cui pour le surveiller et donner à son jeune frère une vieille nourrice, sans compter toutes les autres choses qui étaient différentes entre eux. Toutes ces actions avaient été prématurées: ils voulaient engendrer le malheur dans le cœur de son jeune frère et provoquer une rupture entre eux.

Les gens ne craignent pas de recevoir moins que les autres; ils s’inquiètent simplement de savoir si la distribution est juste.

Dans sa vie précédente, ses expériences étaient trop peu nombreuses, tandis que son jeune frère était trop stupide et trop naïf, donc sa tante et son oncle avaient réussi à créer un différent entre eux.

Après sa renaissance avec la cérémonie d’éveil devant lui, il semblait que la situation était difficile à changer. Mais avec des vils moyens et sa sagesse, ce n’est pas comme s’il ne pouvait rien changer.

Son jeune frère pouvait être complètement réprimé, cette jeune Shen Cui pourrait devenir une concubine dès le début. Sans oublier sa tante, son oncle et les anciens du clan, il avait au moins plusieurs centaines de façons de les battre.

“ Mais je n’ai pas envie de faire ça…” Fang Yuan soupira doucement.

Et si c’était son propre petit frère? Sans la relation de sang, son jeune frère ne serait qu’un étranger, il pourrait facilement l’abandonner à tout moment.

Et si Shen Cui devenait plus jolie? Sans amour ni loyauté, elle n’était qu’un corps de chair. La garder comme concubine? Elle n’en était pas digne.

Et sa tante et son oncle, ou les anciens du clan? Ils n’étaient que des passants dans la vie, pourquoi gaspiller des efforts et de l’énergie pour battre ces gens?

Héhé.

“Tant que vous ne me gênerez pas, alors vous pouvez simplement dégagez le chemin, je n’ai pas besoin de me soucier de vous.”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 2 – Remonter le temps avec 500 ans de connaissances Menu Chapitre 4 – Gu Yue Fang Yuan