Crazy Detective|狂探
A+ a-
Chapitre 308 – Ma mère !

À la surprise de Zhao Yu, l’hexagramme du Système Miracle aujourd’hui était “Xun-Li”. Xun pour le vent et Li pour le feu. L’un représentait la relation familiale, et l’autre l’amitié !

“Pas possible ? pensa Zhao Yu. Il était un peu dubitatif. “Donne-moi au moins un hexagramme ‘Gen’, ou ‘Kan’, comme ça, je pourrai au moins avancer sur l’affaire, ou sur ma relation avec Miao Ying.” Pourtant, aucun des deux hexagrammes n’apparut, et il ne put s’empêcher d’être un peu déçu. Il semblait qu’il n’avait pas tout mis dans l’affaire, et il devait travailler plus dur à partir de maintenant.

Miao Ying était en effet très occupé. Après avoir discuté un peu avec Zhao Yu au sujet de l’enquête, elle s’est levée et est partie au poste de police. De toute évidence, les médecins voulaient que Zhao Yu reste plus longtemps à l’hôpital pour s’assurer qu’il allait bien, et Miao Ying a essayé de le persuader de rester à l’hôpital également, mais comment Zhao Yu pourrait-il rester à l’hôpital ?

Dès qu’ils ont pris soin de sa blessure, il est parti avec Miao Ying.

Au départ, Zhao Yu voulait retourner au poste de police avec Miao Ying, mais cette dernière a insisté pour qu’il rentre chez lui et se repose. Elle a dit que l’affaire du cadavre caché de la banque n’était pas une affaire simple, et qu’elle nécessitait toute leur attention. Ainsi, en tant que chef d’équipe des équipes A et B, ils devaient faire des rotations et se reposer pour préserver leur énergie.

Zhao Yu a finalement été convaincu par Miao Ying, et est rentré chez lui pour se reposer. N’ayant pas l’hexagramme “Kan”, Zhao Yu n’avait pas de bonne excuse pour essayer de faire rentrer Miao Ying chez lui ! En outre, compte tenu de la situation actuelle, il n’y avait aucune chance que Miao Ying l’accompagne non plus.

Une fois rentrés chez lui, il était presque deux heures du matin, mais Zhao Yu n’avait aucune envie de dormir. En repensant à l’aventure de ce jour, elle avait été assez intense ! Un taux d’achèvement de 101%, un objet de première classe qui augmentait sa force, ajouté au baiser intense et passionné avec Miao Ying, Zhao Yu considérait que sa journée était plutôt réussie. Mais il avait toujours l’impression qu’il lui manquait quelque chose ! Après avoir réfléchi un moment, il s’est rendu compte qu’il ne manquait rien d’autre que les preuves pour résoudre cette affaire !

Mais qu’est-ce qui lui manquait ? Pourquoi l’affaire du cadavre caché de la banque était-elle de plus en plus difficile à résoudre à chaque étape ?

Zhao Yu a eu une autre idée. Il avait l’impression que l’influence de l’affaire du cadavre caché de la banque ne serait pas aussi importante que ce que les autres prévoyaient. En fait, d’un point de vue logique, avec déjà sept victimes tuées de manière aussi cruelle, l’ampleur et la gravité de cette affaire dépassaient de loin l’affaire Mianling ! Mais comparé à l’énorme agitation causée par l’affaire Mianling, il ne se passait pas grand-chose d’autre que dans le bureau du médecin légiste. De plus, il n’y avait pas beaucoup de membres de la famille des victimes. Même si la police avait une interdiction stricte de divulguer toutes les informations, elle en a parlé aux membres des familles des victimes. Pourtant, peu sont venus récupérer les corps.

En dehors des nombreux membres de la famille qui sont venus lorsqu’ils ont découvert le cadavre de Gong Xiuzhen, il n’y avait pas beaucoup de membres de la famille qui sont venus pour les autres victimes. Non seulement cela, mais aucun d’entre eux n’a été très franc. Était-ce parce que la police évitait la publicité, ou y avait-il une facette cachée à l’œuvre ? Quoi qu’il en soit, cette affaire ne cessait de donner à Zhao Yu un sentiment de gêne, comme si une pièce n’était pas à sa place. Quelle était la vérité derrière cette étrange affaire de cadavre caché de la banque ? ( Mm, les types mort était des paria de la famille )

Après avoir réfléchi à cette affaire, Zhao Yu s’est à nouveau penché sur sa relation avec Miao Ying. Aujourd’hui, il avait vu un côté plus fragile de Miao Ying, mais c’est parce qu’il avait vu ce côté fragile qu’il pensait que Miao Ying était encore plus parfaite. Cela montrait que personne n’était parfait. Même en tant qu’experte en arts martiaux, elle avait toujours ses propres inquiétudes et préoccupations. Surtout quand Miao Ying a étonnamment embrassé Zhao Yu ! Cela l’a rendu encore plus impatient, rempli d’espoir pour plus.

Même si leur relation n’était pas très claire, après le baiser passionné à l’hôpital, Zhao Yu a senti que le jour où il ferait de Miao Ying sienne n’était plus très loin !

Zhao Yu aimait vraiment Miao Ying. Quand il était avec Miao Ying, il sentait son coeur battre la chamade de l’amour. La sauvagerie fougueuse de Miao Ying ne comptait pas, ni sa concentration au travail, ni même sa rébellion. Tout en elle, Zhao Yu était ivre et en redemandait. Comme il l’a chanté au karaoké, “Bien que je sache que tu me manques est douloureux, je pense toujours à toi…”

Toc, toc… Toc, toc… Même s’il était tôt le matin, un coup rythmique sur la porte de Zhao Yu l’a réveillé.

“Qui est-ce ?” Zhao Yu est sorti du lit en grognant, marmonnant avec agacement : “Si tôt le matin aussi. Je ne peux pas dormir en paix ?” Pourtant, lorsqu’il a regardé par le judas, il s’est arrêté comme s’il avait été frappé par la foudre. La personne qui frappait à sa porte n’était autre que sa mère !!!

La ville natale de Zhao Yu était une petite ville dans une petite province près de Qinshan. Elle était à presque cent kilomètres de la ville. Il n’avait jamais imaginé que sa propre mère viendrait chez lui si tôt le matin !

Zhao Yu se sentait toujours très ambivalent vis-à-vis des parents de l’autre Zhao Yu, ne sachant pas comment aborder cette situation. Ainsi, pendant longtemps, il a retardé sa rencontre avec eux en invoquant diverses excuses, comme le travail ou l’entraînement. Il n’était même pas rentré chez lui pour le festival des bateaux-dragons.

Bam, bam, bam… La vieille dame a continué à frapper à la porte sans un mot. La mère de Zhao Yu avait plus de soixante ans, mais grâce au travail physique qu’elle faisait souvent, elle était en très bonne santé. Pour en être arrivé là, Zhao Yu n’a évidemment pas osé la faire attendre dehors. Mais une fois la porte ouverte, comment allait-il l’affronter ? Même si Zhao Yu était très sauvage et audacieux, face à sa propre mère, il a paniqué pour la première fois.

Au moment où la vieille dame a frappé à la porte, la porte en face de la maison de Zhao Yu s’est ouverte. Huahua est sortie en pyjama, se brossant les dents en demandant à la mère de Zhao Yu : “Hé, vous pouvez arrêter de frapper ? Madame, qui cherchez-vous ?”

“Zhao…Zhao Yu ! Je cherche Zhao Yu. C’est un officier de police !” Les sourcils de la vieille dame se sont froncés en parlant. Une fois que Zhao Yu a entendu l’échange, il a su qu’il ne pouvait plus hésiter. Il a immédiatement ouvert la porte.

Pourtant, dès que la porte s’est ouverte, la première chose qu’il a entendue était un chien qui aboyait. “Woof, woof, woof !” Un chien de près d’un mètre de haut s’est précipité de derrière Huahua, et a tourné autour de Zhao Yu.

“Da…Daheng ?” Zhao Yu a d’abord regardé le chien, puis la vieille dame, avant de crier : “Maman ! Pourquoi es-tu là ?”

“Mon Dieu, un chien à l’intérieur de la maison ? Comment c’est possible ?” La vieille dame était choquée. Elle s’est retournée et a regardé le Huahua peu vêtu, puis son propre fils, ne sachant plus quoi dire.

“Oh… c’est tatie ! Bonjour, ma tante !” Huahua pose immédiatement sa brosse à dents et salue la vieille dame, puis se tourne vers Zhao Yu. “Officier Zhao, la jambe de Daheng est déjà guérie. Tant qu’il ne bouge pas trop, elle sera complètement guérie d’ici quelques jours !”

“Oh… c’est génial ! Merci ! Mm, maman,” Zhao Yu a désigné Huahua et l’a présentée. “Voici ma voisine…mm…” Pourtant, la vieille dame a complètement ignoré Huahua et est entrée dans la maison de Zhao Yu. Daheng ne savait pas qui était la vieille dame, alors il a immédiatement commencé à tourner autour de la vieille dame.

“Va-t-en !” La vieille dame a rugi. Daheng a reculé de peur et s’est immédiatement cachée derrière Zhao Yu.

“Mm…” Zhao Yu a pu voir que sa mère était très en colère. Il s’est tourné et a haussé les épaules vers Huahua, puis a fermé la porte.

“Je te le dis !” Dès que la porte s’est refermée, la vieille dame a pointé du doigt la direction de Huahua avec colère. “Ce genre de femme ne fera pas l’affaire, ne t’approche pas trop d’elle ! Un seul regard à cette femme et je peux dire qu’elle n’est pas une bonne fille…”

“Maman !” Zhao Yu a crié, mais il a senti que c’était un peu gênant. Le Zhao Yu de sa vie précédente avait été très distant de ses parents. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas appelé quelqu’un “maman”.

“Hmph !” La vieille dame fixa Daheng avec colère en le grondant : “Mon fils, tu es encore plus proche du chien que moi, ah…” En grondant, elle a levé les yeux vers Zhao Yu. Soudain, la vieille dame s’est levée et a bondi. Elle s’est exclamée, “Ah ! Fils ! Tu es blessé ! !?” ( Mdr on va bien rire )



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 307 – Une étrange vengeance Menu Chapitre 309 – Quoi ? Group Blind Date ?!