Crazy Detective|狂探
A+ a-
Chapitre 307 – Une étrange vengeance

“Ne fais pas ça, ne fais pas ça, ne fais pas ça. C’est ma faute. Ma faute. Ne parte pas encore !” Miao Ying voulait partir mais Zhao Yu lui a rapidement tiré la main. “Cheffe d’équipe Miao, parlons de quelque chose de sérieux. Je promets de ne pas agir comme un gangster, d’accord ?”

“Sérieux ? Depuis quand tu sais être sérieux ?” Miao Ying a répondu, mais elle ne s’est pas débattue lorsque Zhao Yu lui a tenu la main.

“Nous sommes tous des détectives, alors n’essayez pas de balayer les choses sous le tapis.” a dit Zhao Yu sans détour. “Dis-moi, pourquoi as-tu agi si anormalement aujourd’hui ?”

“Anormal ?” Miao Ying était confuse.

“Hehe, ne me dis pas qu’il n’y a rien entre toi et Lei Bin. Je suis Sherlock Holmes ! Dis-moi, qu’est-ce qui se passe ?”

Ce que Zhao Yu a dit a frappé Miao Ying, et elle a eu l’air soudainement embarrassée.

“Cheffe d’équipe Miao !” Zhao Yu a caressé les mains de Miao Ying et a dit : “Il n’y a pas d’intérêt à se renfermer. Parfois, il vaut mieux laisser sortir les choses ! Allez, dis-moi…”

“Soupir ! Je ne pourrai jamais me cacher avec toi !” Miao Ying a répondu. “Quand j’ai vu Lei Bin aujourd’hui, j’ai juste voulu partir. Je ne voulais pas être dérangée ! Mais… il y avait ce conflit alors je ne pouvais pas partir. Heureusement, tu étais là !” Miao Ying a de nouveau soupiré avant de se rappeler du passé. “J’avais environ treize ans à l’époque. Lei Bin était mon aîné lorsque nous nous entraînions au Taekwondo. Il avait quatre ans de plus que moi ! Je dois admettre qu’il était très beau. Toutes les filles qui s’entraînaient au Taekwondo étaient en admiration devant lui, y compris moi…”

“C’est le traumatisme dont les gens parlent ! Comme je m’étais entichée de lui, je n’arrivais pas à me concentrer à chaque fois que je me battais contre lui. C’est comme ça que j’ai perdu neuf fois ! Je n’ai jamais su si je ne pouvais vraiment pas gagner contre lui ou si c’était parce que je l’admirais.”

“Mm…” Zhao Yu a demandé : “Que s’est-il passé ensuite ?”

“Ensuite ?” Miao Ying a dit : “J’étais traumatisée ! Quand je l’ai vu tout à l’heure, je me suis souvenue de mon côté immature ! En fait, je voulais vraiment le combattre à nouveau, mais il y avait trop de pensées et d’inquiétudes distrayantes !”

“F*ck !” Zhao Yu n’a pas pu s’empêcher de dire : “Je… je pensais que vous deux… aviez quelque chose ! Donc il ne s’agissait que de se battre ?”

“Oui, ce n’est pas assez bien ? Pour un pratiquant d’arts martiaux, il est inacceptable d’avoir quelques entraves psychologiques ! C’est très embarrassant !” Miao Ying s’est alors souvenue et a demandé : “Zhao Yu, qu’est-ce que tu croyais ? Tu as vraiment l’esprit mal tourné !”

“Je… je n’ai rien dit.” Zhao Yu a rigolé. “Ne t’inquiète pas. Je suis très indulgent. Je ne me soucie pas de ton passé ! Je ne m’intéresse qu’à ton corps, ton argent et ta Phaéton ! Quand on sortira ensemble, je pourrai conduire la voiture ?” ( Mdr c’est que tu fais le fier pour ne pas avouer que tu l’aime en premier )

“Soupir ! C’est quoi le but ? Quel est l’intérêt ?” Miao Ying a réprimandé : “Tu as l’esprit d’un gangster, il n’y a pas grand-chose dans ta tête !”

“D’accord.” Zhao Yu a gloussé et tirait toujours sur la main de Miao Ying. ” Peu importe le genre de traumatisme, je l’ai réglé pour toi ! Comment vas-tu me remercier ?”

“Te remercier ?” Miao Ying a secoué la tête. “Au lieu que je te remercie, je préfère simplement résoudre l’affaire le plus rapidement possible ! Sinon, il pourrait y avoir une nouvelle victime ! Quand les gens apprendront l’existence d’un tel tueur, cela affectera les masses ! Nous devons tout donner, que ce soit pour des raisons publiques ou personnelles.”

“Mm !” Zhao Yu a relâché son emprise sur Miao Ying en parlant de l’affaire : “Si c’est le cas, nous devons parler au service des personnes disparues pour qu’il prête une attention particulière aux personnes qui ont disparu récemment.”

“Je les ai informés, Zhao Yu !” Miao Yu demande solennellement : “En ce qui concerne l’affaire, je n’ai aucune idée de ce que tu penses. Pourquoi ne me dis-tu pas…”

“Hehe ! Ce que je pense est-il si important ?”

“N’importe quoi ! Quelle affaire de la branche de Rongyang n’a pas été résolue par toi ?” Miao Ying répondit : “Comme je l’ai dit, je ne t’aime pas, mais j’admire tes capacités !”

“Très bien alors. Rentrons à la maison et roulons dans le lit. Je te le dirai après ça !” Zhao Yu a répondu de manière ludique et Miao Ying lui a tiré les oreilles. Puis il s’est empressé de dire : “Je plaisante ! Je plaisante ! Je vais le dire, je vais le partager maintenant…”

“Toux… Ce que je pense est !” Zhao Yu a réorganisé ses pensées en disant : “La seule chose que je ne comprends pas, c’est le motif. Pourquoi les a-t-il fait mourir de faim ? Pourquoi ? Un œil pour un œil. Si c’était une vengeance ordinaire, personne n’utiliserait ce genre de méthode !”

Miao Ying a écouté attentivement. Zhao Yu pouvait trouver une perspective différente à chaque fois.

“Affamer quelqu’un à mort, sceller le corps sous vide, et le mettre dans la banque.” a analysé Zhao Yu, “Est un processus plutôt long. Le meurtrier doit être très patient ! Il aurait également besoin d’un endroit qui ne serait pas dérangé. De plus, les coffres ont été payés dix ans à l’avance, il doit donc être sacrément riche !”

“Quelqu’un qui est riche et libre, et qui a la curieuse habitude d’affamer les gens à mort !” Zhao Yu a demandé : “Tu pense que ça a un sens ?”

“Nous avons consulté les dossiers.” a répondu Miao Ying. “Au moins à Qinshan, jamais personne n’a essayé de faire mourir de faim quelqu’un d’autre !”

“Exactement ! Pourquoi vouloir affamer quelqu’un à mort ?” Zhao Yu s’est mis à spéculer. “Peut-être que le meurtrier était quelqu’un qui appréciait beaucoup la nourriture ? Il n’aimait pas voir quelqu’un gaspiller de la nourriture, alors il l’affamait ?”

“J’y ai déjà pensé !” Miao Ying a dit : “Gong Xiuzhen et son conjoint étaient concierges. Tous les deux vivaient une vie très pauvre et très simple. Ils devaient vivre économiquement, sans jamais gaspiller de nourriture !”

“Vrai !” Zhao Yu est d’accord. “Alors, les victimes devraient être des gens qui sont gros ! S’il ne ciblait pas des personnes d’un type spécifique, alors cela signifie qu’il se vengeait !”

“Se venger ?” Miao Ying a demandé : “Tu n’avais pas dit que personne ne se vengerait comme ça ?”

“Oui ! Pas habituellement, mais… je n’éliminerais pas le fait que ce soit un type spécial de vengeance !” Zhao Yu a dit.

“Un type spécial de vengeance ?” Miao Ying était confuse.

“Oui !” Zhao Yu a deviné : “Par exemple, peut-être que le meurtrier a été retenu en captivité auparavant et a failli mourir de faim ! Alors, il a décidé de se venger en les tuant comme cela.”

“Mais…” Miao Ying secoue la tête, “Nous n’avons pu trouver aucune similitude entre les six victimes. Elles ne se connaissaient pas du tout !”

“Trafiquant d’êtres humains !” Zhao Yu a soudainement dit. “Qu’en est-il du trafic humain ? Si les six d’entre eux étaient des trafiquants d’êtres humains, ils ne lui ont pas donné de nourriture à l’époque, et maintenant il a retourné la situation et s’est vengé.”

“Oh s’il te plaît !” Miao Ying secoue la tête. “Lorsque nous plaçons un dossier pour une enquête, nous devons faire une vérification approfondie des antécédents. Il nous serait impossible de ne pas savoir si le suspect ou les victimes étaient impliqués dans des activités illégales. De plus, Tongyun a été tuée à l’âge de vingt-trois ans. Si le meurtrier avait été victime d’un trafic d’êtres humains, cela aurait dû se produire il y a longtemps ! Et Tongyun n’était qu’une enfant à l’époque !”

“Alors, ça doit être le fils du meurtrier qui a été victime, et ces gens l’ont affamé à mort. Alors le meurtrier s’est vengé !” Zhao Yu a encore deviné.

“Comme je l’ai dit, les victimes ne sont pas des trafiquants d’êtres humains ! Gong Xiuzhen et son conjoint étaient d’honnêtes concierges. Comment auraient-ils pu être des trafiquants d’êtres humains ?” Miao Ying a objecté. “Réfléchissons encore une fois à la question. Pourrait-il y avoir une autre raison ? Je pense que ton hypothèse pourrait être proche de la vérité ! Si le meurtrier ne tue pas au hasard, on pourrait le trouver !”

“Oui ! Réfléchissons… Réfléchissons…” Zhao Yu avait le même sentiment. Au moment où il était plongé dans ses pensées, une brise s’est levée de la fenêtre et il a éternué.

“Ah-choo…” Après avoir éternué, le Système des Miracles a été activé et la sélection des hexagrammes a commencé…



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 306 – Prendre l’avantage Menu Chapitre 308 – Ma mère !