Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 300 : Attirer un prétendant riche

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Tôt le lendemain matin, Su Hang avait remis personnellement les médicaments au garde à l’entrée du complexe de la villa.

Alors que Yun Xi sortait du portail pour se rendre à l’école, le garde lui avait donné le sac rempli de médicaments.

Yun Xi les avait regardés et avait remarqué que chaque médicament avait une note apposée dessus. Elle les avait mis dans son cartable et s’était précipitée vers le bus.

Dès qu’elle était arrivée à l’école, elle avait rencontré par hasard Jiang Henglin.

L’abruti semblait l’avoir attendue aux portes de l’école. Son timing était impeccable.

Yun Xi l’avait regardé fixement. « Jeune maître Jiang, que veux-tu ? »

Jiang Henglin était appuyé contre sa voiture avec un regard de plaisir jubilatoire sur son visage.

« Demain est le jour où quelqu’un va enquêter sur ton père. Tu n’as pas l’air de t’inquiéter du tout. »

« Tu as raison. De quoi pourrais-je bien m’inquiéter ? » Yun Xi n’avait pas pu s’empêcher de glousser. « Au contraire, tu sembles être plus inquiet que moi. »

Jiang Henglin avait doucement reniflé. Si son grand-père ne lui avait pas demandé de s’occuper de cette affaire, il n’aurait pas pris la peine de prêter attention à cette fille vicieuse.

Bien que sachant qu’il ne restait plus beaucoup de temps, cette misérable fille refusait même de lui demander de l’aide. Il ne savait vraiment pas ce qui lui prenait.

Elle n’était pas du tout inquiète ? Il ne pouvait pas le croire.

« Jiang Henglin, tu ferais mieux de rentrer chez toi. Ce ne sont pas tes affaires. Au fait, remercie ton grand-père de ma part pour s’être tant inquiété pour moi, mais fais-lui savoir que la famille Yun peut résoudre ses propres problèmes. »

« Qu’est-ce que tu as dit ? » Jiang Henglin se sentait amusé en regardant Yun Xi agir avec une fierté prétentieuse. « Si vous pouviez résoudre le problème par vous-mêmes, pourquoi ta famille est-elle venue chez nous pour demander de l’aide ? Est-ce que certains membres de la famille Yun sont mentalement retardés ? »

« Une pomme pourrie ne ruine pas le lot. Ne juge que la personne qui est venue te supplier. Ça n’a rien à voir avec moi. »

Yun Xi n’avait jamais hésité à se moquer de Jiang Henglin. « D’ailleurs, puisque c’est toi qui as fait un voyage spécial juste pour me demander de te supplier, peut-être es-tu retardé mentalement ? ».

« Tu… tu es une idiote ingrate ! Puisque tu penses que tu es trop bonne pour l’aide des autres, je vais prendre plaisir à regarder la famille Yun finir en ruine. Quand vous viendrez tous mendier de l’aide à la famille Jiang à l’avenir, vois qui prendra la peine de vous aider. »

Yun Xi avait tiré le coin de sa bouche d’un air moqueur. À ses yeux, quelqu’un d’aussi mesquin que Jiang Henglin était simplement un morveux qui avait été gâté par ses parents.

« Frère Henglin… »

Yun Xi était sur le point d’entrer dans l’école quand elle avait entendu la voix de Yun Ziling.

Yun Xi l’avait regardée se précipiter hors de la voiture. Elle avait reniflé doucement et avait tourné la tête juste à temps pour voir un éclair de dégoût dans les yeux de Jiang Henglin.

« Oh, ton admiratrice est là, donc je ne vais pas déranger les deux tourtereaux. Jiang Henglin, puisque tu es diplômée de l’Université de Jingdu, sois plus mature à l’avenir. N’agis pas comme un gosse de riche sans cervelle. Si tu continues à agir comme ça, tu ne seras pas respectée par les autres. »

Après avoir dit ces mots, elle s’était précipitée dans l’école directement, abandonnant un Jiang Henglin maintenant renfrogné.

« Misérable fille, attends voir ! »

Jiang Henglin regarda furieusement Yun Xi disparaître dans les portes de l’école, et il était tellement enragé que son visage était déformé.

« Frère Henglin, tu étais là pour me voir ? »

Yun Ziling avait complètement ignoré Yun Xi, alors qu’elle s’approchait de Jiang Henglin avec l’air d’attendre quelque chose.

Bien qu’il ait refusé d’aider la famille, l’affaire avait été résolue, et ils n’avaient pas besoin de le déranger davantage.

Elle et sa mère avaient dépensé beaucoup d’efforts et d’argent pour essayer d’attirer un riche prétendant, alors naturellement, elles n’allaient pas l’abandonner si facilement.

« Non. » Jiang Henglin était fou de rage après sa précédente rencontre. En voyant l’écervelée Yun Ziling venir vers lui, il avait dirigé sur elle la colère qu’il ressentait envers Yun Xi.

Cependant, en réfléchissant un peu plus à la situation, il avait décidé qu’il voulait toujours utiliser Yun Ziling pour pouvoir dissuader Yun Xi. Il se disait que s’il montrait son vrai visage maintenant, il aurait moins d’occasions de se venger de Yun Xi à l’avenir.

Elle voulait le voir embarrassé, non ? Il n’allait pas la laisser réaliser son souhait.

« Je passais par là par hasard, et je ne m’attendais pas à te rencontrer. Ce soir, quand tu sortiras de l’école, je t’inviterai à dîner. »

« Je suis totalement libre ce soir. Je sors de l’école à 17 heures. Tu vas venir me chercher à l’école ou je dois te retrouver quelque part ? »

Les yeux de Yun Ziling s’étaient immédiatement éclaircis lorsqu’il l’avait invitée à dîner.

« Je viendrai te chercher. Va en cours. Je te verrai plus tard. »

« Ok, je t’attendrais ici. »

____ 

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 299 : Quel homme profond il était ! Menu Chapitre 301 : Courtoisie ?