Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 140 : La foi dans ses yeux

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Bien que le Jeune Maréchal Mu se soit avancé pour garantir la responsabilité, Jiang Wanyun avait également les mêmes préoccupations que les médecins.

Ce n’était pas qu’elle ne croyait pas en Yun Xi, mais c’était juste que la santé de la vieille Madame était trop importante pour prendre des risques.

« Yun Xi, la maladie de la vieille Madame n’est pas insignifiante et le traitement ne peut pas être retardé. Elle a maintenant une hémiplégie et est incapable de marcher. Sans chirurgie, il n’y a pas de traitement. »

« Je comprends, mais la maladie de la vieille Madame ne nécessite vraiment pas d’opération. Elle souffre d’hémiplégie maintenant à cause d’un apport sanguin insuffisant au cerveau. L’opération est trop risquée. La vieille Madame ne veut pas se faire opérer, et elle ne supportera pas non plus les longues périodes d’anesthésie. »

« Je préférerais mourir plutôt que de subir une opération, alors vous feriez mieux de tous abandonner. Je connais mon propre corps. »

La vieille Madame était têtue, et peu importe à quel point ils essayaient de la persuader, elle ne voulait tout simplement pas accepter l’opération. Elle avait peur de ses conséquences.

C’était une femme très fière, et elle était honnêtement très frustrée d’être clouée au lit. Cependant, elle était encore plus inquiète des effets secondaires possibles d’une opération.

Il n’y avait pas de juste milieu à ce moment-là, donc l’apparition de Yun Xi avait fait d’elle le sauveur de la vieille Madame à ce moment-là, alors qu’elle se sentait désespérée.

« Jeune fille, tu as dit que ça pouvait être soigné sans opération, qu’est-ce que ça veut dire ? La médecine chinoise est-elle si magique ? »

Yun Xi avait tourné la tête et avait souri à la vieille Madame avec douceur. « Ce n’est pas magique, mais la médecine chinoise a un effet positif sur cette maladie. »

En disant cela, elle avait tourné la tête pour regarder les médecins. « Après l’évanouissement de la vieille dame, l’un d’entre vous a-t-il vérifié s’il y avait une oppression thoracique, une pression sanguine, des problèmes de rate, de digestion ou de foie ? »

Les médecins avaient tous été pris au dépourvu, mais avaient rapidement hoché la tête les uns après les autres.

« La vieille Madame a effectivement des problèmes digestifs et hépatiques. De plus, comme le temps s’est rafraîchi, elle souffre d’un excès de flegme, d’hypertension artérielle et de durcissement des artères. »

« La pathogenèse du vertige en médecine traditionnelle chinoise est généralement causée par le vent, le feu, la déficience, le flegme, la stase sanguine et le dysfonctionnement du cerveau. D’après les descriptions des médecins, la médecine traditionnelle chinoise a identifié une discorde entre le foie et l’estomac et un excès de flegme. Vous devriez choisir de la Gastrodia, de l’uncaria, de l’achyranthes, de l’eucommia, et du Chuanxiong pour le traitement. Ceux-ci renforcent la rate, se débarrassent du flegme excessif, nourrissent les reins, reconstituent la vitalité, nourrissent le cerveau et aident à maintenir la vigilance mentale. »

Après une pause, Yun Xi avait poursuivi : « Vous pouvez également demander à quelqu’un de vous masser les pieds comme thérapie. Les points d’acupuncture sur les pieds peuvent stimuler les méridiens. Avec une thérapie de médecine chinoise appropriée, la vieille Madame pourra bientôt se lever. »

« Vraiment ? » Chen Yichen pouvait voir à quel point tout le monde était inquiet. « Combien de temps faudra-t-il pour que la maladie de la grand-mère soit guérie ? »

« Environ une semaine ! Je peux venir masser les pieds de la vieille Madame tous les jours après la classe pour stimuler la circulation sanguine. Cela permettra non seulement d’augmenter l’apport sanguin au cerveau, mais aussi d’améliorer la circulation cérébrale et d’augmenter le débit sanguin des artères cérébrales. »

Après avoir dit cela, Yun Xi avait regardé vers la vieille Madame sans changer d’expression. « Vieille Madame, qu’en pensez-vous ? »

Ces méthodes de la médecine chinoise étaient plus acceptables pour la vieille Madame que la chirurgie.

« Très bien, c’est réglé alors. Wanyun, dis au majordome de demander au chauffeur d’aller chercher Yun Xi à l’école tous les jours après la classe, pour qu’elle puisse venir me parler. »

Non seulement elle avait retardé l’opération, mais le fait de pouvoir discuter avec elle rendait la vieille Madame beaucoup plus heureuse.

« Vieille Madame… »

Avec inquiétude, les médecins avaient regardé la vieille Madame, qui ne semblait pas prendre sa santé au sérieux. Puis ils avaient regardé le visage enfantin de Yun Xi, et ils étaient devenus extrêmement anxieux.

« Jeune Maréchal Mu, c’est totalement inacceptable ! Si quelque chose arrive… »

Mu Feichi avait laissé son regard s’éloigner de Yun Xi. Il les balaya froidement du regard.

« N’ai-je pas dit tout à l’heure que je serais tenu responsable si quelque chose se passait mal ? Nous ne parlons que d’une semaine ici, et si ça ne marche pas, je plaiderai avec vous pour que la vieille Madame aille à l’hôpital pour une opération. C’est seulement sept jours. Ce n’est pas un délai trop long, n’est-ce pas ? »

« Non, non, ce n’est pas un délai trop long… »

Le Jeune Maréchal Mu avait parlé et avait également utilisé le mot “plaider”, alors comment pouvaient-ils dire autre chose ?

Ils ne pouvaient que prier pour que la maladie de la vieille Madame ne prenne pas de tournure grave. Tant que rien d’extraordinaire ne se produisait, sept jours leur suffiraient pour faire tous les préparatifs nécessaires.

Comme le Jeune Maréchal Mu avait rarement pris sa défense, la vieille Madame lui fit un signe de tête reconnaissant. « Merci, Jeune Maréchal Mu. »

« La vieille Madame est trop courtoise. Vous devez vraiment coopérer avec cette fille, sinon je vais vraiment devoir vous hospitaliser de force. »

La vieille Madame avait souri gentiment et avait regardé Yun Xi avec la foi dans les yeux.

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 139 : Si quelque chose arrive, je serai responsable Menu Chapitre 141 : Je vis pour moi-même !