Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 58 – Mission complète

Livre 2, Chapitre 58 – Mission complète

Alors que Cloudhawk pataugeait sous le tunnel, des volutes de vapeur l’entouraient. Le froid le faisait frissonner.

Les attaques de Frost de Winter étaient trop écrasantes. Il n’avait même pas besoin de frapper sa cible puisque la rafale d’énergie glaciale crachée par Frost Dirge était suffisante pour donner des gelures à une personne normale. Heureusement, son corps était plus résistant, mais il avait toujours l’impression que chaque cellule de son corps était engourdie. Il pouvait à peine bouger.

La vague de froid était incroyable. Enfin, il n’était pas tout à fait exact d’appeler ça une vague de froid.

Frost Dirge n’avait pas expulsé de froid physique. Il créait un champ d’énergie qui réduisait la température d’une zone. Tout ce qui était pris dans le champ gelait naturellement à cause de la chute soudaine et non à cause de ce que la relique de Frost produisait.

Quiconque était assez malchanceux pour se trouver dans le champ en ressentait l’effet à la fois extérieurement et intérieurement. Les vêtements ne faisaient aucune différence, quelle que soit leur épaisseur, et en quelques secondes seulement, les muscles de la victime perdaient toute force, et ses organes cessaient de fonctionner. Frost Dirge était mortel bien avant de toucher sa cible.

Même avec la pierre mystique, il était toujours dans une situation désespérée. Il y avait des limites à sa zone d’effet. La pierre de phase rendait tout perméable, mais seulement jusqu’à un certain point. D’après son expérience, plus l’obstacle était dense et épais, plus il était difficile pour lui de le traverser. L’énergie extérieure suivait les mêmes principes.

Lorsque l’attaque de Frost atterrit, son champ d’énergie s’était dispersé, le libérant au moins de cette menace. Pourtant, même s’il avait utilisé la pierre pour éviter un coup direct de la lance, il n’était pas encore hors de danger. il était peut-être assez fort pour affronter un chasseur de démons classique, mais il était encore trop tôt pour qu’il ait la moindre chance de survivre à un combat contre Frost.

Il sentit son sang brûler dans ses veines, et une sueur froide jaillit de ses pores. Le froid qui l’avait envahi commençait à être repoussé. Lentement, il sentit sa dextérité normale revenir après une vingtaine de secondes.

« Nous n’avons pas terminé. Ce salaud a tenté à plusieurs reprises de me mettre à terre. Je ne peux pas encore m’en prendre à lui, mais ça ne m’empêchera pas de l’emmerder ! »

Il choisit un endroit puis utilisa sa pierre pour remonter les niveaux. Il utilisa sa cape d’invisibilité pour s’assurer de rester caché.

Frost de Winter et les chasseurs de démons discutaient.

Ils discutaient de leurs options. Les capacités phasiques le rendaient particulièrement difficile à tuer, c’était donc une perte de temps d’essayer de le coincer. Il valait mieux poursuivre la chasse aux fugitifs afin de mener à bien leur mission, ce qui permettrait peut-être aussi de le faire sortir de sa cachette.

Se cachant à l’arrière du groupe de Frost, il s’insurgeait tranquillement contre leur plan. Il n’y avait rien que ce bâtard au cœur noir ne ferait pas.

Il fit un pas en avant. Soudain, une autre silhouette était apparue parmi les soldats.

Les deux soldats les plus en arrière ne faisaient pas attention quand soudain, leurs têtes avaient été écrasées sans ménagement. Ils s’étaient effondrés, inconscients. Les autres soldats à proximité avaient le souffle coupé, mais avant qu’ils ne puissent réagir, il avait donné une série de coups de pied puissants avec ses jambes. Deux autres soldats avaient volé dans les airs et étaient tombés sur leurs compatriotes.

Il chargea en avant comme un taureau, faisant un travail rapide sur trois ou quatre autres soldats. L’étroitesse des tunnels avait effacé leur avantage numérique, et avec l’attaque soudaine et féroce, le chaos suivit.

Un des chasseurs de démons cria : « Attrapez-le ! Ne le laissez pas s’échapper ! »

Cependant, Frost de Winter et les chasseurs de démons étaient à la tête de la colonne. Quand ils réalisèrent qu’une attaque venait de l’arrière, ils n’avaient rien pu faire. Pendant ce temps, il attrapa l’un des soldats et le projeta au-dessus de la foule comme un sac de pommes de terre. Il s’était écrasé au centre de la colonne et avait fait tomber un autre groupe de combattants au sol.

Mais les soldats commençaient aussi à réagir et se jetaient sur lui de tous les côtés. Bientôt, il serait encerclé.

Son apparition était si soudaine que les soldats n’avaient pas eu le temps de sortir leurs armes. Ils lui avaient asséné des coups de poing et de pied tout en appelant les autres à venir. De plus en plus de gens s’entassaient jusqu’à ce qu’une douzaine de corps soient écrasés les uns contre les autres, et d’autres s’ajoutaient chaque seconde. C’était comme s’ils essayaient de l’écraser à mort.

L’agitation fit perdre son sang-froid à Frost. « Crétins ! Vous êtes tous sans valeur. Dégagez du chemin ! »

Les soldats, une masse de bras et de jambes qui s’agitaient, réussirent finalement à se démêler. Au centre du tas de chiens, ils découvrirent qu’il était déjà parti, ne laissant que plusieurs des leurs pour la plupart asphyxiés. Alors qu’ils suffoquaient, traversa le mur de droite du tunnel, frappa quelques autres soldats et se glissa à travers le mur de gauche.

Seuls quelques hommes de Frost avaient été grièvement blessés, mais ses rapides attaques furtives avaient transformé son groupe en un désordre complet. Il n’avait d’autre choix que d’étaler ses chasseurs de démons : trois au milieu et un à chaque extrémité de la colonne. Partout où il choisissait de frapper, il devait faire face à au moins l’un d’entre eux.

À présent, les condamnés étaient partis depuis longtemps. Frost de Winter n’avait aucun moyen de savoir où ils étaient allés. Avec son attention sur lui, il n’y avait aucun moyen d’aller de l’avant.

En fait, sa formation défensive était arrivée trop tard. Aussi utile que soit la pierre de phasage, elle demandait beaucoup d’énergie. Il se tenait dans un tunnel à une courte distance, une main sur le mur et l’autre sur sa hanche, prenant de grandes gorgées d’air. La sueur coulait sur son visage.

« Pas bon… Je ne suis toujours pas assez fort ! »

Ces tactiques de guérilla ne pouvaient pas continuer, mais alors qu’il essayait de décider de son prochain mouvement, une sensation lui chatouilla l’esprit. C’était Oddball qui essayait de communiquer à proximité. Son visage s’illumina aussitôt. « À l’heure après tout. »

Il trouva le bon endroit et enroula sa main autour de la pierre de phase. Utilisant le dernier de ses forces, il poussa son énergie psychique à travers la pierre et se glissa à travers le mur. A peine passa-t-il de l’autre côté que ses jambes cédèrent et il s’effondra sur quelqu’un. Ils tombèrent tous les deux au sol.

Une douce odeur emplit ses narines. Sa main gauche reposait sur quelque chose à la fois doux et souple. Son cœur s’arrêta presque quand il baissa les yeux et vit le beau visage pâle de la femme sur laquelle il était couché.

« Tu t’amuses bien à tâter mon cul ? »

Cloudhawk fut mortifié de découvrir que son bras était enroulé autour de la taille d’Aurore, et sa main par hasard attrapa l’endroit le plus pratique quand il essaya de se stabiliser. Cela expliquerait la sensation douce et souple. Il rétracta maladroitement sa main et ouvrit la bouche pour parler quand son monde commença soudainement à tourner. Il avait frappé le mur avec une force déchirante.

« Très bien, toi sale pervers ! » Aurore se tenait au-dessus de lui, des yeux le foudroyant. « Tu penses pouvoir profiter d’une dame comme moi ? Je suis peut-être une beauté céleste, mais je ne suis pas ta traînée ! Tu t’emportes facilement si je ne te castre pas ! »

« Des conneries ! Où est-ce que toutes tes forces ont disparu ? Tu es tombé exprès. Tu cherches une excuse pour me frapper ! »

Aurore et son équipe avaient capturé plus d’une centaine de prisonniers, pour la plupart des hommes de Raspoutine. Les membres de la Bloomnettle Company les avaient également rejoints. Oddball virevoltait du bas du tunnel, s’immobilisant sur l’épaule de son maître. Tout cela grâce à ce petit bonhomme.

Le côté inestimable d’Oddball devenait de plus en plus évident à chaque minute qui passait.

Lotus avançait en sécurité, il demanda à Oddball de garder un œil sur leur chemin. La nouvelle de la venue de Frost lui donna suffisamment de temps pour trouver un couloir étroit avec lequel neutraliser l’avantage de Frost. S’il n’y avait pas eu ces précieuses minutes, ils auraient été des poules à l’abattoir. Alors qu’il se préparait à repousser les hommes de Frost, il avait envoyé Oddball à la recherche d’Aurore.

L’arrivée ponctuelle d’Aurore Polaris était également due à l’oiseau, car il la conduisait jusqu’à lui. Oddball était plus qu’utile. C’était assez intelligent pour faire toutes sortes de tâches compliquées. Son compagnon allait certainement être d’une grande aide dans les jours et les combats à venir.

Le bruit des pas qui marchait résonna dans le tunnel.

Le son amena un large sourire sur le visage d’Aurore. Elle dégaina Terrangelica et l’enfonça dans le sol. Plantant ses pieds, les deux mains sur le pommeau de la relique, elle remplit la zone d’une énergie vigoureuse.

Frost de Winter et ses hommes apparurent dans le couloir, se dirigeant vers eux. Quand il vit qui les attendait, il dut repenser son approche.

« Je ne pensais pas que nous nous reverrions si tôt. » Elle resta immobile comme une statue mais n’utilisa pas ses pouvoirs. « Notre dernier combat n’a pas été très satisfaisant. Tu veux recommencer ? »

Frost n’était pas un imbécile. S’ils étaient au-dessus du sol, il serait heureux de blesser sa fierté, mais ici-bas, Terrangelica était plus dangereux que jamais. D’autant qu’une vibration pourrait faire tomber tout le tunnel sur sa tête. Frost et ses hommes étaient surpassés.

« Tu ne peux pas le protéger pour toujours. »

« Peut-être que je peux. »

Le regard de Frost adressé à Cloudhawk était si malicieux qu’il était presque coupant. Il tourna ensuite les yeux vers elle qui le regarda sans se soucier. Le moindre peu de puissance crépitait entre sa main dans Frost Dirge.

Terrangelica commença à frissonner.

Frost sentit une vague de puissance étouffante le traverser, prête à exploser à tout moment. Le sol trembla légèrement sous ses pieds, et une fissure commença bruyamment à se développer à travers le plafond au-dessus de sa tête.

« Reculer ! » Frost ravala sa rage et blessa son orgueil. Ils s’étaient retirés comme ils étaient venus.

Aurore marmonna quelque chose à propos des lâches avant de retirer Terrangelica du sol, la glissant dans son fourreau. Elle se dirigea vers Cloudhawk, attrapa ses vêtements et le tira sur ses pieds. Elle essuya la poussière de son épaule puis enroula son bras autour de lui dans une prise de tête affectueuse. « Pas mal ! » dit-elle à travers ses rires. « Pas mal. Je savais que j’avais choisi le bon gars. Avec autant de condamnés, je suis définitivement en tête. Je veillerai à ce que tu sois récompensé. »

Il y a trente secondes, cette démoniaque l’avait écrasé contre un mur et menacé de lui couper les couilles. Maintenant, elle était toute l’amitié et le soleil. Il n’était pas le seul à la regarder comme si elle était folle.

Aurore avait définitivement gagné sa réputation de « lunatique ».

« Très bien, c’est un bon jour. Il est temps de rentrer à la maison ! »

Dans l’ensemble, la mission s’était déroulée sans encombre. Lotus et les autres étaient sains et saufs, et Frost de Winter était suffisamment gêné. Quoi qu’il en soit, ils avaient bien fait. Aurore avait également attrapé un groupe de condamnés, assez pour gagner ce petit concours et assouvir sa soif de sang.

Que Majjhima et son peuple survivent ou non ici, ce serait de la chance. Il espérait pouvoir rester en dehors du réticule d’Atlas ou de Frost.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 57 – Un autre échange Menu Chapitre 59 – Retourner la faveur