Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 57 – Un autre échange

Livre 2, Chapitre 57 – Un autre échange

Frost de Winter était un germophobe avoué. Un endroit aussi sale et répugnant que ce tunnel était exactement la chose qu’il détestait le plus. Il se sentait souillé de la tête aux pieds. Cependant, sa maîtrise de soi et sa persévérance lui permettaient d’avancer dans l’obscurité et de chasser sa proie.

Son groupe était un peu plus petit que celui d’Aurore, mais Frost avait amené cinq chasseurs de démons avec lui. En tant que haut inquisiteur des chasseurs de démons, il avait le droit d’exiger un petit contingent pour toute mission qu’il souhaitait. Ainsi, bien que son groupe soit inférieur en termes de nombre, il se rattrapait en termes de puissance de combat.

L’un de ses subordonnés – un chasseur de démons spécialisé dans le pistage – appela : « Il y a des traces qui montrent qu’un grand groupe a vécu dans la région. Droit devant. »

La voix de Frost était froide comme la glace. « Poursuivez-les ! »

Ses hommes étaient parmi les meilleurs guerriers de Skycloud. Les fugitifs n’avaient aucun espoir.

Cinq minutes plus tard, ils déferlaient dans un tunnel étroit. Les passages ici-bas étaient tout sauf uniformes, et celui-ci était parmi les plus exigus. Seules quatre personnes pouvaient passer côte à côte, si bien qu’une centaine d’entre elles devaient se ranger en plusieurs files. Ils croisèrent un autre groupe qui essayait de faire de même, composé principalement d’enfants et de personnes âgées. Ils semblaient être un groupe assez important.

« Tuez-les tous ! » Frost donna l’ordre, mais ses hommes avaient hésité. Leurs ordres étaient de capturer des condamnés et de n’utiliser la force létale que s’ils résistaient. Ces gens n’étaient que des citoyens normaux. Les anéantir n’allait-il pas trop loin ? De plus, s’ils ne ramenaient personne, comment pourraient-ils s’en attribuer le mérite et être récompensés ?

« Ces animaux sont un fléau pour Skycloud. Les ramener serait inviter le mal parmi nous. Ils ne sont rien d’autre qu’un gaspillage d’espace. Il est préférable de les tuer. Le mérite ne signifie rien pour moi. Maintenant, obéissez ! »

« À vos ordres ! »

Les soldats s’étaient précipités en trois colonnes, les armes levées. Ils avaient mis leurs arbalètes à niveau et avaient appuyé sur la gâchette. Le bruit des cordes et de l’air comprimé emplit le tunnel, suivi d’une grêle de carreaux d’arbalète. Une tempête d’acier mortelle s’abattit sur les exilés sans défense.

Cloudhawk était au milieu du groupe, essayant de les faire avancer et prêtant une attention particulière à la situation. Il n’avait pas prévu que Frost choisirait immédiatement la voie la plus violente. Les cris lui avaient prouvé qu’il avait tort, et après la première volée, une demi-douzaine de personnes étaient allongées sur le sol, criblées de flèches.

Les tirs continuaient, mais un mur de sable jaune grossier s’élevait pour boucher le passage derrière eux.

Des douzaines de carreaux d’arbalète pouvaient être entendus lorsqu’ils frappaient le mur de sable. Cela ressemblait au bruit de la pluie sur la surface d’un lac.

« Lotus, fais sortir tout le monde d’ici ! »

Il poussa en avant avec sa main gauche, faisant exploser le mur de sable en une vague de gravier. Elle déferla dans l’étroit passage et força les soldats à fermer les yeux. Le gravier se coalisa en flèches de sable qui fusèrent dans le tunnel.

Frost de Winter grogna. Il ne pouvait pas voir, mais le sifflement des flèches était suffisant. Avec une superbe précision, il balança sa lance d’argent dans les airs et abattit toutes celles qui s’approchaient. Son contrôle et sa force étaient sans faille, le laissant sans danger.

Les yeux de Frost s’étaient fixés sur une silhouette, à moitié visible dans le sable. Ses lèvres s’étaient transformées en un rictus moqueur. « Encore toi. »

Un profond ressentiment existait entre les deux hommes. Il n’avait jamais vu Cloudhawk autrement que comme un misérable, et sa haine était profonde. Ici, dans l’obscurité, le fléau rencontrait la Némésis.

« Ces gens sont innocents. Ils n’étaient pas censés être mêlés à tout ça. Ils ont été graciés, alors qu’est-ce qui te donne le droit de les exterminer ? Ce sont des citoyens de cette ville, tout comme toi. Ce que tu fais est méprisable ! »

« Ces rats ont peut-être eu une belle vie, mais c’est toi qui les as impliqués. C’est toi le monstre ici, pas moi – leur destin était scellé quand ils t’ont rencontré. Je suis d’accord, Ils ne devraient pas avoir à mourir pour tes péchés. »

Il voyait déjà son adversaire. Il savait qu’il ne servait à rien d’argumenter. Il pouvait avoir une logique parfaite, et rien de ce qu’il disait ne ferait de différence. On ne pouvait pas changer cet homme, alors il évita le sujet et essaya une autre tactique. « Bien. Eh bien, Frost, te rencontrer ici était ma chance de merde. Mais maintenant qu’on est là, tu as une autre chance ! »

Le visage de Frost s’assombrit comme un blizzard alors qu’il écoutait. Il grogna sa réponse, « Qu’est-ce que tu dis ? »

« D’abord la prison, puis les tunnels », dit-il en riant. « Par deux fois, je t’ai fait honte et j’ai prouvé que tu n’avais pas ce qu’il fallait pour me capturer. Je me sens mal de te faire passer pour un idiot, et j’ai un grand cœur. Je me suis dit que j’allais te donner une autre chance. »

La fierté de Frost de Winter était légendaire.

Vu la précision des mots de Cloudhawk, il était choquant qu’ils n’aient pas immédiatement mis Frost en rage. Son évasion de la prison, la libération des prisonniers, et l’enlèvement de Squall en plein jour était un coup dur pour son égo, l’un après l’autre. Quand il pensait à ce que les gens avaient dû dire, aux rires moqueurs dans son dos, la colère de Frost explosait. Il allait déchirer ce détestable rongeur membre par membre.

Il leva son épée et la pointa sur lui. « Toi et moi. Tu as les couilles ? »

Tous les autres s’étaient arrêtés, surpris. Un défi, un contre un contre Lord de Winter ? Ce type doit être fou. Comment pouvait-il être à la hauteur de Frost ? Contre le grand inquisiteur sans scrupules, en quoi cela différait-il d’un suicide ?

Cependant, ce qu’il attendait ne s’était pas produit. Frost de Winter ne perdit pas son sang-froid et se contenta de le regarder avec ces yeux infiniment froids. « Tu penses pouvoir entrer dans ma tête avec une stratégie aussi pitoyable ? Je ne sais pas si je te surestime ou si tu me sous-estimes. Continuez à tirer. Tuez cet imbécile ! »

Cloudhawk était figé. C’était son seul stratagème, imaginé dans un moment de désespoir. Il voulait rendre Frost furieux et donner aux autres le temps de fuir. Ensuite, il pourrait rester en vie jusqu’à ce qu’Aurore arrive. Une fois qu’elle se serait mise entre eux, la crise serait passée. Cependant, on dirait qu’il n’avait pas bien réfléchi. Il était une merde arrogante, mais il n’était pas idiot.

Les soldats avaient levé leurs arbalètes et continuaient à tirer. Plusieurs autres membres de Bloomnettle furent tués.

Alors que la rage montait dans son cœur, une autre tempête de sable se forma. Il décida que sa meilleure chance était de bloquer leur avance. Les tunnels ici étaient étroits, et même avec autant de soldats, il n’y en avait pas plus de dix qu’il devait affronter en même temps. Il avait assez de puissance pour remplir ce minuscule espace de sable étouffant.

« La tempête de sable à nouveau ! »

Les soldats s’étaient recroquevillés pour se protéger et ne pouvaient rien voir. Pendant ce temps, Frost de Winter balançait sauvagement sa lance, essayant de l’attraper quelque part dans la tempête. Mais, il était parti. Le scélérat avait déjà utilisé ses pouvoirs pour disparaître.

« Continuez. Continuez à tirer ! »

La première ligne pointa ses arbalètes là où elle pensait être en avant. S’ils ne pouvaient pas le tuer, ils pouvaient au moins éliminer d’autres fugitifs. Mais alors que leurs doigts commençaient à presser les gâchettes, une épée noire et dorée émergea du sable sur leur gauche. Sa morsure tranchante traversa l’arbalète et perça le réservoir d’air comprimé, le faisant exploser en éclats.

Le plus étrange dans tout ça, c’est que pendant toute cette séquence, aucun son ne pouvait être entendu. Entre cela et l’environnement sablonneux, le deuxième soldat était complètement inconscient lorsque l’épée s’était à nouveau déchaînée et avait détruit son arbalète. C’était la même scène pour le troisième et le quatrième soldat, tout le long de la ligne. Ils s’étaient assis à moitié accroupis, les mains vides, tandis que l’épée brillait au-dessus d’eux, désarmant le deuxième rang tout aussi rapidement.

Ses actions effrontées étaient impensables. Il attaquait directement les soldats !

Et pourtant, pourquoi pas ? Sa cape d’invisibilité était une relique aux pouvoirs quasi mythiques, et elle se mariait parfaitement avec le silence mortel du carnage silencieux.

Carnage silencieux coupait tout ce qu’il touchait sans faire de bruit, y compris la chair humaine. Le fait de canaliser son pouvoir psychique à travers l’épée rendait silencieux tout ce qu’il faisait et rendait ses ruses encore plus efficaces. Il pouvait se tenir juste en face d’eux sans qu’ils le sachent.

Il était aussi trop rapide pour qu’ils puissent le suivre. Pourtant, les attaques visaient toutes leurs armes et non les soldats eux-mêmes. Deux magnifiques coups d’épée et huit arbalètes avaient été détruites. Grâce à l’étroite ouverture, le temps que la rangée suivante de soldats prenne place, les exilés s’étaient enfuis au coin de la rue.

Son stratagème n’avait pas été sans coût. Bien que les autres soient désormais en sécurité, il restait la seule cible.

Les deux lignes de soldats avaient échangé leurs arbalètes contre des armes de mêlée, et les chasseurs de démons parmi eux étaient encore plus rapides. Une paire de bâtons d’exorciste siffla dans l’air dans sa direction depuis deux directions différentes.

Il allait être difficile pour lui de se battre seul contre ces deux chasseurs de démons.

Il poussa sur la pointe des pieds et fit un bond en arrière. Un instant plus tard, les bâtons s’écrasaient sur le sol, là où il se tenait. Chacun d’eux faisait éclater le sol en pierre et soulevait des éclats. Soudain, un cri retentit derrière lui.

« Hmph ! »

Frost de Winter bondit derrière la ligne. Il courut le long du mur plus vite que Cloudhawk ne pouvait le suivre. Il sentait la puissance de Frost Dirge s’abattre sur lui comme un dragon de glace aux crocs acérés.

Il n’avait pas oublié ce qui s’était passé la première fois qu’il l’avait combattu. Il s’était retenu auparavant, mais cette fois, il y avait une brutalité mélangée à la force écrasante de sa frappe. Il ne pouvait même pas être comparé à ce qu’il était avant. Bien qu’il soit devenu un peu plus fort depuis, s’il pensait pouvoir dévier cette attaque, il se faisait des illusions.

Mais, s’écarter du chemin n’était pas une option. Avant même que la lance n’atteigne sa cible, le flot de puissance l’envahit.

En un clin d’œil, il était couvert de givre, ses articulations se raidissaient. Si la lance le touchait, il serait gelé comme la dernière fois. Ensuite, il suffirait d’un coup de pied raide pour le briser en morceaux.

« Tu veux me tuer ? Ça ne sera pas si facile, connard ! »

Embarqué au milieu du combat, il enroula une main autour de la pierre de phase. Immédiatement, son puissant champ l’engloutit et le sol en dessous devint aussi mou que de l’eau. Il s’enfonça dans la terre sous les yeux de Frost de Winter.

Le grand inquisiteur se renfrogna mais réagit rapidement. D’un coup brutal, il frappa Frost Dirge contre le sol et libéra un souffle d’énergie glaciale.

Clang ! Le sol trembla et le froid glacial engloutit toute la zone. Les dents claquaient tandis que les soldats commençaient à trembler.

Des glaçons surgirent tout autour de l’endroit où Frost de Winter avait frappé. Les autres chasseurs de démons avaient tous pâli en voyant cela, car Frost gardait habituellement ses pouvoirs sous contrôle. Maintenant, ils étaient témoins de ce dont lui et sa lance étaient capables, et il était évident pourquoi il n’y avait que trois autres personnes qui pouvaient se mettre en travers du chemin du jeune homme.

Mais ce qui était encore plus surprenant, c’était la façon dont il s’était échappé.

Comment avait-il fait ? Ils l’avaient vu. Il s’était enfoncé dans la terre juste avant que le coup fatal n’arrive. Avait-il une sorte de relique spéciale de type terre qui lui permettait de se déplacer dans le sol ?

Frost de Winter sortit sa lance du sol. La grimace sur son visage était plus froide et plus amère que jamais. Ce rat n’était pas un grand combattant – dix d’entre eux ne pouvaient pas battre Frost dans un combat direct. Mais, il avait de nombreuses façons de courir et de se cacher.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 56 – Une autre rencontre Menu Chapitre 58 – Mission complète