Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 44 – Trahis

Livre 1 chapitre 44 Trahis

Cloudhawk était un bleu qui participait à une mission pour la toute première fois. Il était complètement inexpérimenté et n’avait jamais combattu de telles créatures. Devant lui se trouvait un monstre que même les mercenaires expérimentés n’avaient jamais vu auparavant, un monstre bien plus cruel et sadique que n’importe quelle bête ordinaire. Non seulement il n’était pas terrifié… mais il était même sorti pour défier la chose !

Le gamin était devenu complètement fou !

C’était vrai qu’au cours des deux derniers jours, ses performances au combat avaient été bien supérieures à ce à quoi les mercenaires attendaient, mais il se classait toujours tout en bas de l’échelle en termes de capacités. Si même Cook était totalement incapable de se défendre contre ce monstre, comment le gamin pensait-il avoir une chance ? Ce genre de comportement était absolument suicidaire !

« Slyfox, de quoi as-tu peur, putain ? » Mad Dog renversa deux des personnes qui se trouvaient devant lui. « Même le nouveau a plus de couilles que toi, espèce de chatte sans poils ! Si on meurt, on meurt. Je ne suis pas une salope ! »

Slyfox fixa Cloudhawk alors que le gamin chargeait dehors et poussa un long soupir.

« Bien, alors. Chargeons ensemble ! »

« On attendait que tu dises ça ! »

« Les bleus ! Suivez-moi ! »

Les autres mercenaires brûlaient d’envie de faire ça. Les hommes, de par leur nature même, étaient remplis d’entêtement et de défiance. Ils n’allaient pas pouvoir s’échapper aujourd’hui… alors s’ils devaient mourir, ils allaient mourir avec fracas ! Mourir en se cachant dans une grotte de montagne comme des tortues dans leur carapace était bien trop pathétique, putain !

Dès que les mercenaires commencèrent à bouger, les rats eux aussi se mirent à bouger. Les deux camps se retrouvèrent dans une nouvelle bataille sanglante !

Cloudhawk concentra toute son attention sur l’adversaire qui se trouvait devant lui. Lorsque le roi des rats remarqua que les mercenaires tentaient de l’encercler, il ne sentit pas le besoin de perdre du temps ; il allait d’abord tuer ce petit humain avant d’anéantir les autres ! Il sauta du sol avec ses quatre pattes et se lança en ligne droite.

Même si les instincts réactifs de Cloudhawk étaient meilleurs que ceux de Cook, le roi des rats était tout simplement beaucoup trop rapide ! Il n’avait aucun moyen d’esquiver… et il ne le fit donc pas. Au lieu de cela, il fonça droit vers lui !

Quand il atteignit les dix mètres, le bâton tribal noir se mit à vibrer légèrement.

Quand il fut à cinq mètres, le rat sauta à nouveau du sol en direction du garçon. Il lança huit coups de griffes incroyablement tranchants directement sur les organes vitaux de l’humain chétif. Ses griffes étaient comme huit couteaux mortellement aiguisés qui le menaçaient !

Le voilà… le voilà ! La victoire ou la défaite serait déterminée par cette frappe !

Ignorant tout le reste, il frappa avec sa baguette d’exorciste ! Les tri-lames avaient déjà commencé à tourner rapidement, atteignant une vitesse de rotation incroyable en un temps extrêmement court. Il avait consacré toute son énergie et son être dans cette frappe. Des étincelles apparurent de la tige d’exorciste dansante alors qu’elle explosait avec une puissance fougueuse, générant des courants d’énergie qui firent voler en l’air la terre et les cailloux des environs.

« MEURS!!! » Cloudhawk hurla, déversant toute sa rage et sa haine dans cette frappe. Les huit griffes, imperméables aux armes normales, furent instantanément brisées par la terrifiante force destructrice de sa frappe. L’onde de choc générée par l’affrontement fut tout simplement incroyable, la tige de l’exorciste libérant toute sa puissance, refoulée, comme une tornade, sur le corps du monstre.

Le roi des rats émit un misérable grincement lorsqu’il fut envoyé à dix mètres. Son corps se sépara en deux morceaux en plein vol. Le sang éclaboussa le sol lorsque ses deux moitiés atterrirent.

Les rats et les mercenaires étaient tous stupéfaits. L’humain à l’air faible venait en fait de déclencher une frappe d’une puissance incroyable. Il était impossible qu’une personne ordinaire puisse posséder une telle force. Cette puissance, cette sauvagerie… elle défiait toute science et tout bon sens !

Le roi des rats n’était pas mort sur le coup. La moitié supérieure de son corps lutta dans l’agonie, semblant vouloir se reconnecter avec l’autre moitié. Il voulait rester en vie. Il ne voulait pas mourir ! Mais son corps avait été complètement déchiré et ses entrailles étaient éparpillées. Même s’il ne savait pas exactement ce qui se passait, il savait qu’il n’allait pas survivre à cette situation.

Il se tourna, le regard de plus en plus flou. Le jeune homme avait déclenché toute sa rage et sa haine lors de cette attaque. Maintenant, il se tenait simplement là en haletant.

Le morveux avait donc réussi. Il s’était vengé de son ami. « Mais qu’en est-il de moi ? Et ma vengeance ? Je n’ai même pas trouvé ce satané fou ! Je ne l’ai pas mis en pièces, je ne l’ai pas déchiré d’un membre à l’autre ! »

« Ces humains… ils peuvent me considérer comme « le mal », mais à mes yeux, ces humains arrogants et ignorants sont la vraie définition du mal ! Pourquoi nous avez-vous capturés ? Pour nous torturer ? Pourquoi avez-vous fait irruption sur mon territoire ? Pourquoi avez-vous tué mes enfants ? Vous avez même écorché nos morts et mangé notre chair. Vous avez arraché nos os de nos corps ! »

« Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI !!! »

La pensée mourante de cet animal intelligent était qu’il enviait soudainement ses congénères. Il souhaitait vraiment être comme eux, incapable de penser ou de planifier rationnellement. S’ils avaient faim, ils mangeaient. Ils survivaient à l’instinct. Il ne voulait pas mourir. Il ne voulait vraiment pas mourir ! Il émit un dernier couinement terrifié et agonisant… et puis tout était devenu noir.

Maintenant qu’il était mort, les rats perdirent leur cohésion. N’étant plus sous contrôle, les centaines de rats entrèrent dans un état de chaos. Certains se mirent à fuir. Certains courant dans tous les sens, tandis que d’autres continuaient à attaquer.

Il était complètement épuisé après avoir utilisé son bâton à trois lames. Son esprit était engourdi et il n’entendait plus rien. Il était à peine capable de rester debout… et c’était à ce moment que sept ou huit rats se mirent à l’attaquer.

Il était complètement à bout de souffle. Il réussit à balancer son bâton à plusieurs reprises avant que les rats ne le renversent facilement. À ce moment précis, une machette le dépassa et s’enfonça profondément dans le corps d’un rat.

Le corps musclé de Mad Dog était couvert de sang. Il s’était précipité vers lui et, d’un seul coup de machette, il renversa ce rat en vol. Il retira sa machette et grogna : « Il te reste assez de force ? »

Cloudhawk se débattit pour hocher la tête.

« Bien. On va se frayer un chemin pour sortir d’ici ! »

Avec la mort de leur roi, l’essaim avait perdu sa cohésion. La plupart des rats commencèrent à fuir dans différentes directions. Bien que quelques centaines aient continué à encercler et à attaquer les mercenaires, ils avaient moins de pression que lors de la bataille précédente. Malgré cela… ce fut quand même un combat brutal.

Les mercenaires étaient épuisés et tous étaient couverts de blessures. Ils durent se battre encore pendant plus de dix minutes avant que les rats ne se retirent enfin.

Six autres mercenaires étaient morts au cours de cette dernière bataille, n’en laissant que douze en vie. Cette mission avait causé des pertes catastrophiques aux mercenaires du Tartare. Ils avaient perdu la moitié de leur puissance de combat… mais heureusement, l’autre moitié s’en était sortie vivante. Les mercenaires du Tartare avaient l’habitude de se battre dans l’enfer du Tartare1.

Mad Dog se retourna pour fixer Cloudhawk comme si ce dernier était un monstre. « Comment diable as-tu fait, tout à l’heure ? »

Il savait qu’il n’y avait aucun moyen de le cacher plus longtemps. Il raconta brièvement aux mercenaires une partie de l’histoire de la Reine et de la baguette d’exorciste. Tous les mercenaires furent stupéfaits par ce qu’ils entendirent. Aucun d’entre eux n’avait imaginé qu’il était quelqu’un capable d’exercer des pouvoirs surnaturels comme la Reine !

« Je savais que te laisser nous rejoindre était le bon choix. » Slyfox ressentait à la fois de l’envie et de la jalousie. Le gamin pourrait très bien finir par devenir plus fort que lui et Mad Dog ! « La compagnie a pris un sérieux coup. Ça va être très dur pour nous de nous en remettre… mais si tu peux atteindre le niveau de puissance de la Reine de Sang, nous pouvons simplement partir à la conquête d’un autre avant-poste de terres en friche. Dans le futur, nous serons les patrons ! Plus besoin de mendier pour des restes. »

Conquérir un avant-poste ? Le jeune homme n’avait jamais envisagé cette option. Son rêve avait toujours été de quitter les terres désolées !

Quant à devenir aussi puissant que la Reine ensanglantée ? Il ne pensait pas que cela soit possible. Les bâtons d’exorciste étaient les reliques les plus modestes qu’un chasseur de démons pouvait utiliser, alors que la reine de sang était très probablement un chasseur de démons de haut niveau !

Cook était mort. Woola était mort. Ils avaient perdu beaucoup, beaucoup trop de gens.

Il n’était pas nécessaire d’enterrer les cadavres, car quelle que soit la profondeur à laquelle ils étaient enterrés, les cadavres étaient toujours déterrés par les animaux sauvages. Cette réalité était simplement la même que celle des terres désolées. Ils vivaient dans les friches et mouraient dans les friches, et quand ils mouraient, ils retournaient naturellement dans les friches de cette manière. Les survivants pleurèrent brièvement. Puis, ils partirent.

Les douze mercenaires survivants étaient tous gravement blessés et les blessures commençaient à se faire sentir. Pire encore, de nombreuses blessures allaient probablement s’infecter. On pouvait dire que la situation était assez critique. Ils ne pouvaient pas rester là, ils devaient partir le plus vite possible.

Slyfox et Mad Dog conduisirent les mercenaires hors de la gorge… et quand ils sortirent, leurs regards se figèrent.

Un dirigeable en lambeaux, planait dans les airs au-dessus des ruines qui se trouvaient devant. Personne ne savait quand le dirigeable était arrivé, mais tous les mercenaires le reconnurent… et Cloudhawk l’avait vu une fois aussi. Ce dirigeable appartenait au riche employeur qui les avait embauchés plusieurs fois dans le passé.

C’était eux qui avaient donné la mission de tuer le roi des rats !

Un regard de fureur passa devant le visage de Mad Dog. « Ces fils de pute. Ils nous ont complètement baisés. Je devrais leur arracher quelques têtes ! »

« Ne bougez pas ! » Un regard étrange se posa sur le visage de Slyfox. Il réfléchit rapidement, puis dit : « Ne les laissons pas remarquer note présence. Nous devons partir immédiatement ! »

« Partir ? » L’un des mercenaires cria avec colère : « Nous avons été tués là-bas lors de cette mission. On va s’en aller sans même prendre notre paye ? »

Slyfox répondit en chuchotant : « C’est ça le problème. Le rapport des services de renseignement était complètement faux. Je l’ai regardé sous tous les angles et la seule réponse est qu’ils essayaient de nous faire tuer. »

Mad Dog fut choqué et enragé. « Tu dis qu’ils nous ont vendus ? »

« Ouais. Ils nous ont vendus ! » Slyfox commençait clairement à paniquer. « On doit y aller maintenant. Sinon, on n’y arrivera pas ! »

Les mercenaires commencèrent lentement à réaliser la gravité de leur situation. Lorsqu’ils avaient reçu la mission, ils étaient tous perplexes face à ses nombreuses irrégularités. À ce moment précis, ils entendirent un grognement grave et bestial : « Il semble que vous ne soyez pas aussi stupide que je ne le pensais. »

Cloudhawk fut très surpris et les autres mercenaires devinrent tous pâles également.

Une silhouette humaine sombre s’avança sur le sable. C’était un homme grand et musclé, vêtu de cuir noir. Pas un centimètre de sa peau n’était exposé aux éléments. Il portait un appareil respiratoire noir qui ressemblait au visage d’un oiseau à long bec, et était relié à toutes sortes de fils et de tubes. On pouvait entendre une respiration rude et irrégulière derrière le masque et quelques traînées de brume blanche sortaient de l’ouverture de la bouche. Cela le faisait ressembler à un monstre qui avait le visage d’un oiseau.

C’était lui ! Cette tenue était trop distinctive. Personne ne pouvait l’oublier en voyant cet homme.

Les mercenaires ne purent s’empêcher de faire quelques pas en arrière. Slyfox demanda d’un air sinistre: « Pourquoi ? »

L’homme vêtu de cuir noir leur jeta un regard froid, ses traits étant cachés par cet appareil. « J’ai aimé travailler avec vous. Vous êtes assez fort pour les terrains vagues… ce qui rend d’autant plus regrettable l’intention de mon maître d’anéantir l’avant-poste de Blackflag. Vous êtes un obstacle, et donc je vais devoir vous déranger. Vous devez mourir pour moi. »

L’avant-poste ! Il appartenait à la même organisation que le chef des balayeurs qui venait d’attaquer l’avant-poste !

En d’autres termes, c’était un serviteur du démon. Sa cible était la chasseuse de démons… la Reine ensanglantée !

1 Dans l’Iliade, Homère connaît le Tartare , dont il parle à propos des Titans comme l’endroit le plus profond des Enfers , où quelques criminels mythiques célèbres reçoivent leur punition,

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 43 – Rage Menu Chapitre 45 – Massacré